Aménagement des combles - agrandissement de l'espace

Aménagement des combles : isolation, cloison et ouvertures

28 octobre 2020
Aménagement de combles
Sommaire

Vous souhaitez agrandir l’espace habitable de votre maison ? L’aménagement des combles reste l’une des solutions les plus efficaces pour gagner en espace habitable et pour exploiter chaque mètre carré de votre maison. Mais cela suppose d’engager des travaux qui représentent un prix certain. Ootravaux vous propose des conseils pour optimiser votre surface sous charpente. Suivez le guide d’aménagement de combles !

Combles habitables ou combles perdus : quelles solutions d’aménagement de combles s’offrent à vous ?

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions pour l’aménagement de combles en fonction des caractéristiques de l’espace disponible sous la toiture de votre maison.

L’aménagement des combles perdus

Comme leur appellation le laisse facilement deviner, les combles perdus constituent un espace difficile à aménager en raison, le plus souvent, d’une hauteur sous toiture très limitée. Si vous souhaitez transformer vos combles perdus en un espace habitable, il vous faudra vous lancer dans de gros travaux avec, en fonction des projets :

  • une modification de la charpente ;
  • une surélévation de la toiture ;
  • une modification de la pente de toit.

L’aménagement de combles perdus par décaissement (abaissement du plafond du rez-de-chaussée ou de l’étage) constitue une autre solution pour aménager ce type de combles. Complexe à mettre en œuvre, elle est toutefois préconisée lorsqu’aucune autre solution n’est réalisable.


L’aménagement des combles habitables

Vous disposez de combles habitables (hauteur sous plafond d’au moins 1,80 m) ou avez rendu vos combles perdus habitables par des travaux (voir ci-dessus) ? Dans les deux cas, l’aménagement de combles en espace habitable implique tout un bouquet de travaux avec :

  • l’isolation des combles ;
  • la mise en place d’une installation électrique ;
  • la pose d’une fenêtre de toit ;
  • la pose de cloisons pour délimiter les espaces ;
  • la pose d’un plancher et d’un revêtement de sol.
Bon A Savoir

L’isolation thermique des combles (perdus ou habitables) est une démarche incontournable pour profiter à la fois d’un espace confortable et réaliser des économies d’énergie (voir ci-dessous).

Quel budget prévoir pour l’aménagement des combles ?

Voici un tableau avec les budgets à prévoir en fonction de vos travaux (1).

Type de travaux

Fourchette de prix en € par m² (main-d'œuvre incluse)

Aménagement de combles

Entre 500 et 1 500 € / m²

Isolation des combles perdus

Entre 10 et 75 € / m²

Le prix raisonnable au m² pour aménager vos combles

 

Guide sur l'aménagement des combles : garantir une bonne isolation

L’importance de l’isolation des combles aménagés

Selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), le toit est responsable de 25 à 30 % des déperditions de chaleur d’une maison. La question de l’isolation de la toiture et, plus largement, des combles revêt alors une importance capitale dans votre projet d’aménagement, non seulement pour faire baisser votre facture électrique, mais aussi pour améliorer le confort de vie au sein de votre logement.

Quel type d'isolation choisir pour des combles aménagés ?

Pour améliorer l’isolation thermique des combles aménageables de votre maison, vous pouvez opter pour :

  • Une isolation des combles aménagés par l’intérieur : cette méthode d’isolation de la toiture consiste à insérer le matériau isolant entre les chevrons de la charpente sur lesquels sont fixés les éléments du toit. Il s’agit de la technique d’isolation des combles la plus rapide à mettre en œuvre, et la moins onéreuse, mais elle présente l’inconvénient de réduire l’espace habitable.
  • Une isolation des combles aménagés par l’extérieur : cette mise en œuvre est souvent privilégiée dans le cadre de la rénovation globale d’une maison, puisqu’elle consiste à placer l’isolant au-dessus des chevrons de la charpente, et nécessite, à ce titre, une dépose de la toiture. Cette isolation ne rogne pas sur la surface habitable des combles aménageables de votre maison et elle vous permet, simultanément et si besoin, de procéder à la réfection de votre couverture. Mais cette méthode d’isolation requiert un budget plus élevé que celui d’une isolation des combles par l’intérieur.
Bon A Savoir

Pour isoler des combles, il existe également la méthode du soufflage. L’isolation des combles par soufflage consiste alors à projeter un isolant sous forme de flocons dans les combles.

Type d’isolation des combles aménageables

Fourchette de prix en € par m² et hors pose

Isolation des combles par l’extérieur

Entre 100 et 120 € / m² selon les matériaux isolants (minéraux, synthétiques, naturels, etc.)

Isolation des combles par l’intérieur

Entre 20 et 50 € / m²

 

Pour une isolation des combles par l’extérieur, le coût de la main-d’œuvre varie entre 80 et 140 € le m2 (1), et comprend généralement la dépose de la toiture, la pose de l’isolant et la repose de la toiture. Pour une isolation des combles par l’intérieur, le coût de la main-d’œuvre varie entre 30 et 60 € le m2 (1). Ces tarifs varient selon le type de combles, le matériau (laine de verre, fibre de bois, polystyrène extrudé, etc.) et la technique de pose utilisée.

Devis d'isolation des combles : trouver le meilleur artisan pour vos travaux

Quel isolant choisir pour des combles aménagés ?

Pour réaliser l’isolation des combles, il reste conseillé d’opter pour des isolants en panneaux rigides pour une isolation par l’extérieur, en panneaux, en rouleaux ou en vrac pour une isolation par l’intérieur. Selon la méthode d’isolation des combles choisie, le choix de l’un ou l’autre des matériaux isolants sera plus judicieux. De manière générale, vous aurez le choix entre :

Type d’isolant pour combles aménageables

Fourchette de prix en € par m²

Laine minérale

Entre 15 et 25 € / m²

Fibres de bois

Entre 30 et 60 € / m²

Laine de chanvre

Entre 40 et 75 € / m²

Laine de verre

Entre 10 et 15 € /m²

Laine de roche

Entre 10 et 20 € / m²

Polyuréthane

Entre 55 et 65 € / m²

Ouate de cellulose

Entre 10 et 35 € / m²

Quelles cloisons dans des combles aménagés ?

Pour organiser les différentes pièces et délimiter les espaces au sein de vos futurs combles, vous allez devoir poser plusieurs cloisons sèches entre votre sol et la charpente. Il existe plusieurs types de cloisons pour aménager la surface habitable des combles aménageables de votre habitation :

  • les systèmes à ossatures métalliques ou bois, sur lesquelles viennent se fixer des plaques de placo ou des plaques en gypse et cellulose (environ 90 € / m² (1)) ;
  • les carreaux de béton cellulaire (environ 50 € / m² (1)) ;
  • les panneaux alvéolaires, qui se composent de 2 plaques de plâtre contrecollées sur une âme en carton (environ 35 € / m² (1)) .
  • les cloisons en bois (environ 50 € / m² (1))  ;
  • les cloisons en brique (environ 70 € / m² (1)) ;
  • les cloisons en verre (environ 100 € / m² (1)) .

Tous les prix ci-dessous ne prennent pas en compte la pose. Il faudra ajouter entre 10 et 50 € / m² (1) pour la main-d'œuvre, en fonction des matériaux choisis et de la hauteur.

À noter que les cloisons de combles aménageables devront être plus légères que des cloisons traditionnelles, afin de ne pas faire supporter au plancher de votre ancienne pièce une charge excessive. Certains types de cloisons ne sont par ailleurs pas adaptées aux pièces humides (c’est le cas des panneaux alvéolaires).

Quelles fenêtres de toit pour des combles aménagés ?

Lors d'un projet d’aménagement de ses combles, la question de la luminosité devient capitale. Pour que vos combles soient baignés de lumière, il peut s’avérer judicieux d’installer une ou plusieurs fenêtres de toit. En plus d’apporter de la luminosité à vos combles, la fenêtre de toit permet également d’assurer une ventilation de la pièce qui se situe en dessous, en apportant une ouverture supplémentaire au niveau de la pente du toit. Il existe plusieurs types de fenêtres de toit dont, entre autres, le Velux, la lucarne et la fenêtre coupole.

Type de fenêtre de toit pour combles aménageables

Fourchette de prix en € (hors pose) 

Fenêtre de toit velux

Entre 400 et 600 €

Lucarne

Entre 200 et 300 €

Fenêtre de toit coupole

Entre 300 et 500 €

 

Pour la pose d’une fenêtre de toit sur la charpente d’une maison par un couvreur professionnel, le coût moyen oscille entre 200 et 1 200 € (1), en fonction de la complexité des travaux de création de l’ouverture.

undraw_engineers_1.svg
Réaliser vos travaux d'installation de fenêtres

Avec les artisans Ootravaux

Bon A Savoir

Selon la réglementation thermique 2012 (RT 2012), les surfaces vitrées doivent représenter au minimum 1/6 de la surface habitable d’une habitation. Autrement dit, pour une salle d’une superficie de 20 m2, il faut prévoir l’installation d’une fenêtre de toit sur la pente de la charpente, dont la surface totale atteindra au minimum 3,33 m². À noter également que la pose d’une fenêtre de toit entraînant la modification de l’aspect extérieur de votre maison, les travaux seront soumis au dépôt d’une déclaration de travaux ou d’un permis de construire en cas de création d'une extension de plus de 20 m2.

Les revêtements de sol et muraux

La transformation de vos combles en espace habitable implique des travaux de revêtement de sol et muraux. En fonction de vos envies et/ou du budget disponible, vous aurez à choisir :

  • un revêtement de sol adapté : parquet, moquette, carrelage, etc. ;
  • un revêtement pour vos murs : peinture, papier peint, plaquettes de parement, etc.

Voici un tableau avec les prix (1) des principaux revêtements de sols et muraux :

Type de revêtements

Prix moyen en € au m2 (pose comprise) 

Parquet (sol)

Entre 50 et 200 € selon le parquet choisi

Carrelage (sol et mur)

Entre 50 et 150 € selon le carrelage choisi

Moquette (sol)

Entre 10 et 200 € selon la moquette choisie

Peinture (murs)

Entre 20 et 50 € selon la peinture choisie

Papier peint (murs)

Entre 20 et 50 € selon le papier peint choisi

Plaquettes de parement (murs)

Entre 40 et 150 € selon le revêtement choisi

Notez également que les tarifs peuvent varier en fonction de l'état de votre mur ou du sol. En effet, si la préparation de la surface a déjà été faite, alors le devis sera moins élevé que s'il faut préparer l'ensemble des murs ou du sol avant la pose du revêtement.

Quel accès à vos combles aménagés ?

L’accès aux futurs combles de votre maison se fera naturellement par un escalier. Plusieurs modèles d’escaliers existent sur le marché, mais votre choix va avant tout dépendre de la taille de l’ouverture que vous prévoyez de faire dans le plafond (trémie), ainsi que de l’espace dont vous disposez en bas dans la pièce :

  • L’escalier en colimaçon : il est généralement préconisé pour un petit espace habitable, car il affiche une faible emprise au sol. Mais il reste peu pratique à l’usage quotidien, surtout si de jeunes enfants et/ou des personnes âgées vivent dans la maison.
  • L’escalier japonais : cet escalier à pas décalés nécessite un moindre recul au sol par rapport à un escalier droit, mais il demeure aussi moins sécurisant, et offre un confort d’utilisation assez rudimentaire.
  • L’escalier droit : c’est le type d’escaliers le plus confortable à utiliser. Il requiert toutefois une trémie importante dans le plafond et un large espace au sol.
  • L’escalier tournant : ce modèle d’escaliers prend légèrement moins de place au sol dans une pièce qu’un modèle droit, mais offre néanmoins un bon confort de marche.

Prix moyen d’un escalier pour combles aménageables en fonction du type et du matériau choisis (1) :

 

Bois

Béton

Acier

Escalier droit

Entre 500 et 5 000 €

Entre 1 500 et 4 000 €

Entre 2 000 et 6 000 €

Escalier tournant

Entre 1 000 et 6 000 €

Entre 1 500 et 3 000 €

Entre 2 000 et 6 000 €

Escalier colimaçon

Entre 1 500 et 8 000 €

Entre 2 000 et 4 000 €

Entre 2 000 et 6 000 €

Escalier japonais

Entre 700 et 1 500 €

Entre 700 et 1 500 €

Entre 700 et 1 500 €

 

Comptez entre 35 et 50 € (1) par heure pour l’installation de votre escalier en fonction des matériaux, du nombre de marches et du modèle. L’installation d’un escalier pour accéder à des combles aménageables nécessite les conseils d’un expert. N’hésitez pas à demander des devis auprès des professionnels de votre région, et à bien comparer les prix d’installation proposés.

Guide aménagement des combles : quels équipements prévoir ?

Pour créer un espace aménagé dans un ancien grenier, il faut obligatoirement procéder à des travaux de second œuvre, indispensables pour rendre habitable une pièce qui n’a pas été conçue pour l’être.

Cela passe donc par la création de nouvelles installations :

  • Un circuit électrique : pour raccorder vos combles aménageables à votre réseau électrique intérieur, vous devez relier vos différentes pièces au compteur d’électricité de la maison. Cela nécessite l’intervention d’un électricien professionnel, seul habilité à réaliser cette installation dans le respect des normes en vigueur.
  • Un circuit d’eau : si vous souhaitez installer des pièces comme une salle de bains et/ou un WC dans le nouvel espace habitable de votre maison, vous devrez faire appel à un plombier professionnel pour créer les arrivées d’eau et les évacuations dont vous aurez besoin.
  • Un système de ventilation : il est fortement recommandé de mettre en place un système destiné à renouveler l’air ambiant de vos pièces, si vous aménagez vos combles. Deux solutions existent : la VMC simple flux et la VMC double flux.
  • Un système de chauffage : après avoir veillé à installer une isolation performante dans vos combles aménageables, vous devez prêter une attention particulière au mode de chauffage que vous privilégierez. La solution la plus simple reste de prolonger les tuyaux du chauffage central (pompe à chaleur, chaudière à gaz ou au fioul) de votre maison jusque dans les combles. Sinon, vous pouvez créer un système de chauffage électrique indépendant, en plaçant des convecteurs dans les différentes pièces de votre nouvelle surface habitable.

Type de travaux

Prix moyen en € (pose comprise) 

Raccordement électrique des combles au tableau électrique existant

Entre 90 et 125 € par m2

Création d’une installation électrique indépendante avec compteur

Entre 80 et 100 € par m2

Plomberie (douche, WC…)

Entre 100 et 300 € par m²

VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux hygroréglable

Entre 1 100 et 1 700 €

VMC double flux

Entre 4 500 et 8 500 €

Prolongement du réseau de chauffage existant

50 à 210 € par ml

Quels rangements pour des combles aménagés ?

Souvent situés sous pente, les combles sous charpente nécessitent parfois des aménagements spécifiques pour exploiter la totalité de l’espace disponible, et ainsi optimiser le plus possible sa surface habitable. Le comble, en aménageant ses combles, serait de ne pas avoir assez de place ! Voici quelques conseils et solutions de rangement qui pourront vous aider à parfaire l’aménagement de vos combles :

  • les placards « spécial » sous pente d’une hauteur de 90 cm environ ;
  • une bibliothèque pour délimiter 2 espaces distincts sans installation de cloisons ;
  • des placards sur-mesure qui épousent les spécificités de la surface habitable ;
  • les étagères murales pour exploiter la verticalité de l’espace…

Type d’aménagement

Prix moyen en € (pose comprise) 

Aménagement d’un placard sous pente, de moyenne gamme

Entre 400 et 800 €

Aménagement d’un placard sous pente, sur-mesure

Entre 1 000 et 2 000 €

La réglementation et les démarches administratives pour des combles aménagés

Vous avez le projet d’aménager vos combles ? Attention, ce chantier – qu’il s’agisse d’une création ou d’une rénovation – est soumis à une réglementation stricte que vous devez impérativement respecter lors de vos travaux.

Aménager ses combles : la déclaration de travaux

Le PLU (Plan local d’urbanisme) ou le POS (Plan d’occupation des sols) fixe généralement les règles de surface pour des travaux d’aménagement de combles. Le plus souvent, vous devez réaliser une déclaration de travaux en mairie si la surface habitable que vous allez gagner grâce à l’aménagement de vos combles est comprise entre 5 et 40 m², et/ou si vos travaux vont entraîner une modification de la structure porteuse (toiture, charpente…) ou de la façade de votre maison.

Aménager ses combles : le permis de construire

Vous devez obtenir un permis de construire avant de débuter des travaux d’aménagement de combles dont la surface finale dépassera 40 m², ou si les travaux initiés porteront la surface habitable totale de votre maison à plus de 150 m².

Aménager ses combles : le recours à un architecte

Vous devez faire appel à un architecte si vos travaux d’aménagement de combles conduisent votre maison à dépasser les 150 m² de surface habitable. De même, vous devrez obtenir une autorisation de l'architecte des Bâtiments de France si votre maison est implantée dans une zone protégée.

Quelles aides financières pour votre projet ?

Pour faciliter le financement de votre projet d’aménagement, sachez qu’il existe plusieurs subventions financières allouées par l’État, certaines collectivités territoriales ou autres organismes :

  • L’éco-PTZ : accordé sous condition par l’État, ce prêt sans intérêt est attribué aux propriétaires qui engagent des travaux de rénovation énergétique (isolation de la toiture, de la charpente…) au sein de leur maison construite avant le 1er janvier 1990.
  • MaPrimeRénov’ : cette subvention fusionne progressivement le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) Habiter Mieux Agilité. Elle vise à accompagner les foyers modestes dans leurs travaux de rénovation.
  • L’exonération de la taxe foncière : accordée par certaines collectivités, cette exonération peut être partielle ou totale. Elle s’adresse aux propriétaires ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique sur un logement – maison ou appartement – construit avant 1989. 
  • La TVA à taux réduit : selon la nature des travaux de rénovation thermique effectués, le taux de TVA appliqué s’élève à 5,5 % ou 10 %.
  • Les aides locales : l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL), l’Anah ainsi que certains conseils départementaux et régionaux dispensent des aides financières sous diverses formes et conditions pour des travaux de rénovation et d’amélioration thermique.
Bon A Savoir

Certaines de ses aides s’inscrivent dans un plus large contexte de travaux pour l’amélioration des performances énergétiques des habitations. Pour profiter de ces aides, vous serez la plupart du temps contraint d’avoir recours à un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Faire appel à un professionnel selon le type de travaux d’aménagement

Face à l’engouement des Français pour l’aménagement des combles, de nombreuses entreprises se spécialisent dans ce secteur d’activité, et proposent des formules de chantier de création de pièces clé en main. Mais vous pouvez tout aussi bien faire intervenir différents artisans que vous aurez prospectés vous-même. Quelle que soit la solution pour laquelle vous opterez, pensez à faire réaliser plusieurs devis d’aménagement de combles, et à bien comparer les prix pratiqués. Il peut être intéressant pour votre budget de faire jouer la concurrence. La plateforme en ligne de mise en relation entre particuliers et professionnels d'Ootravaux vous permettra de comparer plusieurs devis de professionnels.

(1) Prix observés sur les sites professionnels.

 

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Choisir un Pro
New call-to-action

 

Haut de page