Aménagement de combles

Quelles sont les étapes d'aménagement des combles ?

22 juillet 2020
Aménagement de combles
Sommaire

 

Si vous souhaitez augmenter la surface habitable de votre logement, aménager les combles est une solution très judicieuse. Une fois transformés, vos combles deviennent ainsi des espaces de vie tels qu’une chambre, une salle de jeux, un bureau ou encore une suite parentale avec salle de bains. Pour mener à bien votre projet, Ootravaux vous présente les 9 étapes d’aménagement des combles.

Les démarches à effectuer pour l’aménagement des combles de la maison

Vérifier le COS (Coefficient d’Occupation des Sols)

Avant de vous lancer dans votre projet d'aménagement de combles en vue d'agrandir la surface habitable de votre logement, il est primordial de vous renseigner sur la faisabilité des travaux. En effet, l’aménagement des combles en habitation est soumis à la réglementation applicable à toute surface habitable. Pour savoir si vous avez le droit de créer un espace supplémentaire au niveau des combles, vous devez vérifier dans un premier temps le coefficient d’occupation des sols de votre parcelle. Le COS est vérifiable en mairie au sein du Plan d’Occupation des Sols (POS).

La déclaration préalable de travaux

Si la surface créée mesure moins de 40 m2, qu’elle ne porte pas la surface totale de la maison à plus de 150 m2 et qu’elle n’engendre pas de modification de l’aspect extérieur, vous devez déposer une déclaration préalable de travaux. 

La demande de permis de construire

Dans les autres cas, vous devrez faire une demande de permis de construire auprès de votre municipalité. Enfin, si vous souhaitez aménager des combles en surélévation, pensez également à consulter votre Plan local d’urbanisme (PLU).

Bien vérifier l’état de la toiture avant de réaliser l’aménagement des combles

La 2e étape de votre projet d'aménagement de combles consiste à vérifier l’état de la toiture de votre maison. Vous pouvez pour cela faire appel à un couvreur qui va vérifier l'état des tuiles et, si nécessaire, procéder au nettoyage ou à la rénovation partielle ou complète du toit. La toiture protège des intempéries, elle doit donc être impeccable avant le lancement de vos travaux d’aménagement de combles. 

Contrôler l’état de la charpente pour aménager ses combles

La charpente, assemblage de pièces de métal, de béton ou de bois, compose l’ossature des combles et soutient le toit de votre maison. Pour accueillir votre projet de combles aménageables, la charpente traditionnelle ou industrielle doit être en bon état et traitée contre les moisissures et les nuisibles. Dans certains cas, certaines pièces peuvent gêner la circulation. Afin de respecter les plans de votre projet d’aménagement de combles sous charpente, vous pouvez alors être amené à la modifier. Il s’agit de travaux parfois coûteux qui nécessitent de passer par un professionnel. Pour des combles habitables, d’autres critères sont à prendre en compte :

  • la hauteur sous plafond estimé à 1,80 m sous la charpente ;
  • la pente de toit supérieure à 30 % ;
  • la charpente qui n’encombre pas l’espace ;
  • l’accès aisé à l’espace des combles par l’intérieur.

L’importance des travaux d’isolation pour des combles aménageables

Le toit : isolation par l'intérieur ou isolation par l'extérieur ?

L’isolation des combles est une étape primordiale pour la création de combles aménagés. Les spécialistes du diagnostic de performance énergétique estiment en effet que 30 % des déperditions de chaleur d’une maison ont lieu par le toit. Isoler les combles permet ainsi de gagner en confort en été comme en hiver, mais également de réaliser des économies d'énergie. Pour vos travaux d’isolation thermique, vous pouvez avoir recours à l'isolation par l'extérieur si votre toiture nécessite une rénovation. En règle générale, l’isolation par l'intérieur est privilégiée, car elle ne nécessite pas de déposer la toiture.
Pour isoler les combles aménagés (isolation thermique et isolation phonique), vous avez le choix parmi différents matériaux d'origine végétale, minérale, synthétique et même animale comme la laine de mouton par exemple.

Isolation des combles : certifications et aides 

Pour les combles, choisissez un isolant dont la performance thermique est certifiée par l'Association pour la certification des matériaux isolants (Acermi). Celui-ci doit également être traité contre le feu, l'humidité et les nuisibles. L’isolation des combles fait partie des travaux d’économie d’énergie éligibles à certaines aides financières. L’État participe donc au financement de vos travaux en vous proposant notamment le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro, la prime énergie ou encore la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) réduite à 5,5 %. Pour faire baisser votre facture, vous pouvez également solliciter l’aide de l'Agence nationale de l'habitat (Anah) qui propose des subventions sur conditions de ressources.

Bon A Savoir

À compter de janvier 2021, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est définitivement supprimé. Il devrait être progressivement remplacé par le dispositif MaPrimeRénov dont la mise en place se fait tout au long de l’année 2020.

Réaliser la création d’un accès pour ses combles aménagés

Selon la place dont vous disposez dans les combles aménageables de votre habitation, mais surtout au niveau de l’étage inférieur, différentes solutions existent pour créer un accès à vos combles aménagés. L'escalier droit, très confortable, est une option qui demande toutefois suffisamment d'espace au cœur de la maison. Pour les petits espaces, choisissez les escaliers en colimaçon. Malgré leur faible emprise au sol, ils restent néanmoins confortables à l’usage. Si les combles de votre maison ne sont utilisés que ponctuellement, et que vous disposez de peu d’espace, vous pouvez alors opter pour l’échelle de meunier escamotable ou, éventuellement, pour un escalier à pas japonais.

Bien préparer les sols pour l’aménagement des combles

Les étapes d'aménagement des combles comprennent également la préparation des sols. Si vos combles sont anciens, il est probable que les sols soient endommagés. Une remise à niveau en l’état semble nécessaire avec des matériaux légers conçus pour les travaux d'aménagement de combles. Vous pouvez alors opter pour la pose d’une dalle sèche qui va combler les différences de niveau. Ensuite, installez des panneaux isolants qui vont optimiser l'isolation thermique et l'isolation phonique des combles. Enfin, le revêtement de votre choix pourra être posé par-dessus.

Installer les cloisons pour des travaux d’aménagement des combles

Pour votre chantier d’aménagement de combles, vous avez probablement prévu de créer différentes pièces. La pose de cloisons s’avère donc essentielle. Celles-ci devront toutefois respecter quelques règles : être légères et prévoir une bonne isolation phonique. Pour cela, vous pouvez choisir des panneaux alvéolaires, des plaques de plâtre ou encore des carreaux de béton cellulaire. Le choix de la cloison dépendra notamment de la pièce à créer. Les panneaux alvéolaires ne sont par exemple pas adaptés à l'humidité des salles de bain sous combles. En fonction des matériaux sollicités, plusieurs types de cloisons existent : 

  • cloisons en panneaux alvéolaires ;
  • cloisons en bois ;
  • cloisons en plâtre ;
  • cloisons en brique ;
  • cloisons en verre ;
  • cloisons en béton cellulaire.

Chauffage, électricité, plomberie : tout pour veiller au confort des combles aménagés

Réaliser l’installation électrique

Exception faite d’une remise aux normes conséquente du réseau, l’installation électrique intervient après les travaux d’isolation. Pour faire passer l’électricité, vous avez le choix entre 2 options : vous raccorder directement au circuit de la maison ou créer une nouvelle installation indépendante. Au préalable, il est important de créer un schéma électrique des combles pour identifier les lieux où devront passer les câbles (généralement dans le plancher) ainsi que la présence de prises, de points d’éclairage et de radiateurs. Pensez à faire appel à un professionnel afin de vous assurer de la qualité des travaux électriques réalisés.

Installer le chauffage

Bien que vous ayez parfaitement isolé les combles, il est important de prévoir un système de chauffage adapté et performant après avoir finalisé l’installation électrique. Si vos combles sont raccordés au système de chauffage central de votre maison, il vous suffira de vérifier la puissance de votre chaudière et d'installer des radiateurs. Il convient tout de même de prévoir l’ajout de la tuyauterie adéquate. S’ils ne sont pas raccordés, vous pouvez opter pour des radiateurs électriques plus faciles à mettre en place. 

Les radiateurs à inertie ou à double cœur sont une bonne option. Le prix observé sur les sites de professionnels est de l'ordre de 250 et 600 € (1), sans compter la pose. En contrepartie, le confort thermique est optimal avec une montée rapide de la température. Pour les budgets les plus restreints, privilégiez un convecteur classique dont l’unité coûte entre 50 et 100 € (1), hors main d’œuvre.

La plomberie de ses combles aménagés

Dans l’éventualité où vous souhaitez aménager une salle de bains dans vos combles, il vous faut penser à l’installation de la plomberie et de la tuyauterie. Cela tient notamment aux raccordements des circuits de distribution d’eau et à l’évacuation. Vous pouvez alors envisager l’intégration de sanitaires. Pour vos combles aménagés en salle de bains, il est possible de prévoir les équipements suivants : 

  • une baignoire ;
  • un lavabo ;
  • une douche ;
  • des WC...

Selon les espaces disponibles, les ajouts et les aménagements sont ajustables ou complémentaires.

Installer des sources d’éclairage naturel dans ses combles aménagés

Souvent, les combles sont peu lumineux à cause d’un manque d’ouvertures. Pour vos travaux d’aménagement, l’installation d’une fenêtre de toit peut alors se révéler nécessaire. Pour cela, vous avez le choix entre plusieurs types de fenêtres de toit : la lucarne, l’ouverture en pignon ou la fenêtre de toit type Velux, la plus courante. Pour l’installation de votre fenêtre de toit, vous devez toutefois respecter quelques règles. En effet, une simple déclaration de travaux est nécessaire, sauf si la pose d’une fenêtre de toit est liée à la construction d’une nouvelle surface de plus de 20 m2. Dans ce cas, il vous faudra un permis de construire. Cette dernière démarche vaut également pour créer une ouverture de toit supplémentaire.

Aménagement des combles : faire appel à des pros

Respecter les étapes d'aménagement des combles est un gage de qualité des travaux. Aussi, il est primordial de faire appel à des pros (architecte, artisan…) pour éviter les mauvaises surprises. Ils seront à même de vous conseiller sur les démarches à réaliser, les matériaux à employer ou encore sur la hauteur sous plafond à privilégier selon la pièce à créer. Demandez pour cela plusieurs devis d'aménagement des combles pour pouvoir faire jouer la concurrence. Vous aurez ainsi une meilleure idée du coût de l’aménagement des combles dans votre secteur, ce qui facilitera votre choix. Le budget pour aménager vos combles peut être conséquent selon votre projet. Toutefois, gardez en tête qu’en gagnant en superficie, vous augmentez la valeur de votre bien. 

Bon A Savoir

Notion de combles habitables ou perdus ? Les combles sont dits habitables lorsqu’il existe des possibilités d’aménagement. On parle de combles perdus quand aucune solution d’aménagement n’est envisageable. 

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

 

Haut de page