Charpente en bois

Comment modifier votre charpente ?

26 juin 2020
Charpente
Sommaire

La charpente est un élément de structure essentiel de votre maison. Positionnée au-dessus des murs porteurs, c’est elle qui va supporter votre couverture, contribuer à la mise hors d’eau et hors d’air de votre toit, résister aux intempéries (pluie, vent, neige) et ainsi garder votre intérieur sain garantissant ainsi la pérennité de la maison. Cette charpente peut être en bois (industrielle, traditionnelle), en métal ou en béton. Si vous souhaitez modifier votre charpente pour aménager vos combles en pièces de vie et les rendre exploitables, augmenter votre surface habitable en modifiant la pente du toit ou en réalisant une surélévation de la toiture, il est préférable de faire appel au bon professionnel qui garantira la bonne exécution des travaux et la réussite de votre projet.

Les démarches préalables

Que la charpente soit traditionnelle, industrielle à base de fermettes, en lamellé-collé, ou métallique, le calcul préalable des charges de la couverture, de l’isolation et du parement intérieur est indispensable pour éviter de fragiliser votre toiture. Supprimer une poutre augmente considérablement la contrainte sur les autres poutres. Cela peut provoquer un affaissement du toit, ou pire, un effondrement de celui-ci, voire du plancher qui se trouve en dessous. Il est donc préférable de confier la mise en oeuvre de ce type de travaux à un professionnel spécialisé, ou encore un charpentier qui saura effectuer les calculs nécessaires.

Bon A Savoir

Au moment de planifier le budget associé à votre budget , il est important de bien lister les éléments qui représentent un coût. L’aménagement de combles nécessitera notamment de prévoir des fenêtres de toit, la pose d’un escalier, la transformation de l’espace en une ou plusieurs pièces...

Transformer sa charpente peut permettre également de gagner en surface habitable, soit en déplaçant des pièces de bois qui rendent des combles non aménageables, soit en procédant à une surélévation de la toiture, ou bien encore en augmentant la hauteur sous plafond pour procéder à un aménagement sous toit. Dans ces différents cas, l’augmentation de la surface habitable (qui correspond à la hauteur sous-plafond supérieure à 1,80 m) doit être déclarée.

Selon le cas de figure, une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire peut être nécessaire.

  • Le permis de construire sera nécessaire si vous envisagez de rehausser votre toiture ou de modifier la pente de votre toit.
  • La modification de charpente qui créé une surface habitable au sol jusqu’à 40 m² demande simplement une déclaration préalable de travaux. Celle-ci sera par ailleurs nécessaire si vous posez une fenêtre de toit.

La nouvelle surface habitable sera alors automatiquement transmise au centre des impôts, qui augmentera la taxation de votre logement (taxe foncière). Ceci est un coût à anticiper avant de vous lancer. 

Modifier une charpente traditionnelle

Une grande majorité des charpentes traditionnelles permet l’aménagement l’espace des combles sans trop de modifications. Cependant, il peut être nécessaire de déplacer une poutre située au milieu de la pièce (poinçon) ou rehausser certaines pièces de bois (entrait, arbalétrier, contre-fiche) qui peuvent être gênantes pour la circulation des personnes. 

La suppression de ces pièces de bois peut être envisageable si l’on renforce au préalable la structure existante. On peut pour cela, soit rajouter des pièces de bois à forte section, appelées fermes, sur le rampant du toit, soit rajouter des solives sur le sol, assorties de jambettes ou jambes de force qui reprendront une partie de la charge de la toiture entre le plancher et le rampant du toit.

Bon A Savoir

La ferme est la pièce de bois de forte section, posée sur les murs pignons, parallèle à la gouttière et au faîtage du toit, qui supporte les chevrons et la couverture. Il peut y en avoir plusieurs sur un même rampant de toiture, réduisant ainsi le poids que supporte chacune d’elle.

Modifier une charpente à fermettes

Dans le cas de fermettes d’une charpente industrialisée, les pièces de bois occupent en général toute la hauteur disponible avec une forme de W, en éventail, en N, ou en M. Il est alors inenvisageable de les supprimer sans renforcer dans un premier temps les parties latérales inclinées (arbalétriers). Ces renforts vont consister à rajouter des pièces de bois ou fermes sous chaque rampant, en prenant appui sur les murs pignons. Elles seront aussi complétées par des jambes de forces latérales qui consolideront la structure.

Dans le cas d’une charpente industrielle (fermette), il faudra aussi penser à renforcer le plancher. En effet, les fermettes ne sont pas conçues à l’origine pour reprendre les charges d’un plancher classique. Il faudra donc prévoir une sorte de solivage (pièces de bois parallèles allant de mur à mur) pour soutenir le plancher de la future pièce. La section des pièces de bois, et la disposition du solivage devra être adaptée en particulier s’il y a création de cloisons ou installation de charges (meubles, placards) pour soutenir le futur plancher.

Modifier une charpente métallique

L’ossature de la charpente métallique peut également être modifiée pour créer de nouvelles ouvertures, insérer une fenêtre de toit, ou aménager les combles. Il est avant tout nécessaire de recenser les murs porteurs, et de se renseigner sur la garantie éventuelle souscrite au moment de la construction de la charpente : certaines maisons sont en effet construites en ossature métallique et dispose d’une garantie décennale délivrée par le constructeur qui couvre certains dommages pouvant affecter la structure de la construction dans sa solidité ou la rendant impropre à sa destination.

Changer la physionomie d'une charpente métallique n'est pas une opération sans difficultés. Il s'agit d'une intervention très technique et pointue, car il est nécessaire de revoir toutes les répartitions de charges ainsi que les assemblages pour les modifier et les consolider. Les combles sont composés de fermettes métalliques en forme de « W » qui occupent tout l’espace. Ces éléments en acier empêchent souvent de circuler. La consolidation de la structure passe par la mise en place d’entraits hauts (pièce horizontale qui sera au niveau du plafond fini qui soutient les 2 pans de toiture) et d’arbalétriers (poutre inclinée qui suit la pente du toit), ainsi que de poutres horizontales de pignon à pignon, qui serviront de ferme. Un solivage sera également nécessaire pour soutenir les charges du plancher.   

La modification de la charpente métallique peut être exécutée en métal, au moyen de poutres métalliques, ou bien en bois, en disposants les différents renforts avec les sections adaptées que le professionnel aura déterminé pour votre projet.

Être accompagné du bon professionnel

La mise en oeuvre d’une modification de charpente est d’ordinaire confiée à une entreprise spécialisée dans l’aménagement et la transformation des combles, ou encore à un charpentier bois pour la modification de charpente traditionnelle, industrielle (fermettes), ou métallique, ou un charpentier métallique pour la modification de charpente métallique. Il s’agit d’un chantier conséquent ; il est donc recommandé de demander plusieurs devis afin de comparer les prix proposés. 

L’entreprise réalisera alors l’étude préalable permettant de déterminer la section et l’emplacement de tous les renforts et nouveaux éléments porteurs. Si cette entreprise réalise également les travaux, elle vous proposera sa garantie décennale. Cette garantie est indispensable si la charpente ou le plancher créé se déforment suite à des malfaçons, ou des mauvais calculs. Au moment de comparer les devis et de faire un choix, n’hésitez pas à vérifier ce point. 

Cette entreprise pourra également vous proposer la pose de l’isolation des rampants, des cloisons, des aménagements ou encore des finitions ; cela devra également bien être spécifié dans le devis fourni. Si la maison à plus de 2 ans, vous pourrez également bénéficier d’aides financières et d’une TVA réduite à 10 %, ce qui peut réduire les prix pour vos travaux de rénovation.

Enfin pour rendre ces combles accessibles, il faudra prévoir avec le professionnel l’emplacement de l’escalier qui permettra d’accéder à vos combles, mais aussi une trappe d’accès éventuelle à la partie située au dessus du nouveau plafond.

Haut de page