Prix d'une extension

Quel est le prix d’une extension de maison par les côtés ?

11 janvier 2021
Extension
Sommaire

Lorsque la maison devient trop petite, avant de songer à déménager, vous pouvez toujours penser à un agrandissement, et ainsi envisager un projet de construction d’une extension de votre maison par les côtés, solution alternative à la surélévation ou à la véranda. Objectif : agrandir votre espace de vie. Mais quel est le budget nécessaire pour agrandir sa maison ? Ootravaux vous éclaire sur les différents coûts à prendre en considération pour élaborer le budget total et anticiper le devis de votre extension de maison.

Explications des variations de prix d’une extension de maison par les côtés

Les prix d’une extension de maison peuvent énormément varier. Il existe en effet plusieurs paramètres qui impactent le coût total de ce type de projet. 

  • Surface : plus l’extension est grande, plus le coût des matériaux s’avère élevé. La présence d’un étage augmentera aussi le prix de votre projet.

  • Recours à un architecte : cette option découle surtout de la surface de votre projet. Faire appel à un architecte est en effet obligatoire si la surface de votre maison dépasse 150 m² après travaux. 

  • Matériaux : parpaings, acier, bois, verre… Les matériaux ne coûtent pas tous le même prix. 

  • Démolition : peut-être devrez-vous démolir une terrasse ou percer une ouverture dans le pignon lors de vos travaux d’extension. 

  • Préparation du terrain : les travaux de terrassement en vue des fondations peuvent être plus ou moins coûteux selon le type de terrain, et selon le plan de l’extension (charges de l’extension).

  • Type de toit : toit plat, toit monopente, toit à double pente… Le choix du toit aura un impact sur le montant total du devis. 

  • Finitions : qu’elles soient intérieures ou extérieures, les finitions, type revêtements de sol et revêtements muraux, impactent le coût des travaux. Cela dépend notamment des matériaux choisis (carrelage, parquet, parement, etc.).

  • Ouvertures : le nombre de portes et de fenêtres dans l’extension, et leur niveau de gamme influent sur le prix de votre extension. 

  • Électricité, plomberie, chauffage : il faut prendre ces travaux, plus ou moins complexes selon vos besoins, en compte dans le devis. 

Bon A Savoir

Vous souhaitez connaître la durée de vos travaux d’extension de maison ? Comptez 1 mois minimum pour une extension en parpaing ou en brique de 30 m². Si vous optez pour l’acier ou l’ossature bois, le chantier s’avère moins long : de 3 semaines à 1 mois pour 30 m².

Extension de maison : le coût de la préparation et des fondations

Pour assurer la solidité de votre extension, une bonne préparation du terrain est primordiale.

Terrassement avant construction de l’extension

Les travaux de terrassement sont préalables à la construction des fondations de votre extension. Il s’agit de réaliser un décaissement puis de creuser des fouilles. Le prix du terrassement dépend de plusieurs paramètres :

  • sol existant à démolir ; 

  • profondeur à creuser (cela dépend des fouilles liées aux fondations) ; 

  • volume de terre à déplacer et évacuer ; 

  • nature du sol (pente du terrain, présence de roche, d’eau ou d’argile) ; 

  • accès difficile au chantier, obligeant les professionnels à creuser manuellement. 

Comptez entre 27 et 60 euros/m3 pour le terrassement, en comptant l’évacuation de la terre (1).

Fondations de l’extension

Avec une extension de maison légère sans étage, comme l’extension ossature bois, les fondations superficielles ou semi-profondes (semelles filantes, radier ou puits) suffisent. Dans le cas d’une extension de maison avec maçonnerie plus lourde, ou d’un terrain meuble, les fondations profondes sont nécessaires. Voici les prix des différents types de fondations pour extension de maison (1) :

  • fondations superficielles : 95 à 185 euros/m3 ;

  • fondations semi-profondes : 150 à 760 euros/m3 ;

  • fondations profondes : 750 à 1 500 euros/m3.

Tout savoir sur les différents types de fondations pour votre maison

Bon A Savoir

Pour votre projet d’extension de maison par les côtés, vous devez penser à assurer l’accès entre la maison existante et l’extension, à moins qu’une ouverture soit déjà présente. L’ouverture d’un mur porteur est une opération délicate qui nécessite une étude préalable pour ne pas fragiliser votre maison. Son prix dépend de la taille de l’ouverture, de l’épaisseur du mur, ou encore des moyens utilisés. Le percement d’un accès peut coûter entre 1 550 et 6 500 euros (1), étude incluse.

Extension de maison : un prix qui varie selon le matériau

Les matériaux le plus souvent utilisés pour la structure des extensions de maison en pignon sont le parpaing, le béton, le bois et l'acier. 

  • structure en béton cellulaire : entre 65 et 130 euros/m² (1) ;

  • structure en briques : entre 850 et 1 500 euros/m² (1) ;

  • structure en parpaings : entre 850 et 2 000 euros/m² (1) ;

  • structure ossature bois : 660 à 2 200 euros/m² (1) ;

  • structure en acier : 1 750 à 3 000 euros/m² (1).

Les prix incluent la main-d’œuvre nécessaire pour monter la structure.

Isolation de l'extension

Votre extension doit être isolée au niveau du toit (combles) et des murs. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi plusieurs matériaux d’isolation : laine de verre, laine de roche, laine de bois, chanvre, ouate de cellulose, etc. Comptez aux alentours de 60 €/m² pour une isolation intérieure de votre extension, et aux alentours de 160 €/m² (1) pour l’isolation de votre extension par l’extérieur, posée dans les 2 cas par des professionnels. Si vous effectuez la construction d’un garage, vos besoins seront moindres sur le plan de l’isolation.

Quel prix moyen par type de toit pour votre extension de maison ?

Le prix de votre extension dépend aussi du type de toit et des matériaux de couverture de celui-ci. Voici les prix des différentes toitures, main-d’œuvre comprise (1) :

  • toit à 2 pans : de 30 à 150 euros/m² pour une charpente double pan ;

  • toit monopente : son prix est similaire à celui du toit 2 pans ;

  • toit plat non accessible : de 80 à 180 euros/m² ;

  • toit plat aménagé : de 200 à 600 euros/m² ;

  • toit plat végétalisé : de 200 à 600 euros/m² pour une toiture accessible et 150 à 400 euros pour une toiture non accessible (3).

Prenez également en compte les prix des différents matériaux de couverture pour la toiture de votre extension.

Matériau de couverture

Prix au m² (1)

Prix de la pose au m² (1)

Tuiles naturelles

Entre 20 et 65 euros

Entre 45 et 100 euros

Tuiles artificielles

Entre 25 et 40 euros

Entre 45 et 100 euros

Bac acier

Entre 10 et 40 euros

Entre 20 et 30 euros

Ardoises naturelles

Entre 80 et 120 euros

Entre 70 et 150 euros

Ardoises artificielles

Entre 65 et 80 euros

Entre 70 et 150 euros

Zinc

Entre 35 et 90 euros

Entre 30 et 70 euros

Shingle

Entre 10 et 20 euros

Entre 20 et 30 euros

Rouleau bitumé

Entre 15 et 30 euros

Entre 20 et 50 euros

Végétaux

Entre 20 et 80 euros

Entre 80 et 150 euros

Extension de maison en pignon : le coût de l’aménagement

L’extension de maison ne se résume pas à la construction de murs et d’un toit. Pour profiter d’un espace confortable, des aménagements sont nécessaires. Voici le prix des aménagements et des finitions pour une extension sur le côté. 

Prix moyen des ouvertures

Le prix des portes et fenêtres dépend de la taille, des matériaux et des performances (isolation, sécurité).

  • Portes intérieures : entre 200 et 3 500 euros (1), pose par un professionnel incluse.

  • Fenêtres : entre 180 et 2 000 euros (1), pose incluse. 

  • Portes-fenêtres : entre 500 et 2 000 euros (1), pose incluse.

Prix de l'électricité

Un électricien peut vous facturer 60 à 210 euros (1) pour l’installation des prises de courant, des interrupteurs et des points lumineux. Comptez en moyenne 150 euros/m² (1) pour l’installation de radiateurs (hors fourniture).

Comment trouver le meilleur électricien ?

Prix moyen de la plomberie et du chauffage

L’installation d’une arrivée et d’une évacuation d’eau pour une cuisine ou une salle de bains coûte entre 300 et 2 000 euros (1). Le prix de la pose d’un chauffage par un professionnel dans votre extension peut fortement varier en fonction du système choisi (gaz, poêle, électricité) : de 1 000 à 10 000 euros (1).

Prix des finitions

Le coût des finitions extérieures et intérieures dépend beaucoup des matériaux. Il ne faut pas les négliger pour calculer le prix de construction de votre extension de maison.

  • Murs extérieurs : vous pouvez opter pour du crépi (40 à 80 euros/m²) (1), un bardage (35 à 150 euros/m²) (1), ou un parement en pierre (50 à 180 euros/m²) (1). Les prix comprennent la main-d’œuvre et varient selon le professionnel contacté, l’état du mur, le type de finitions, etc. 

  • Cloisons en plaques de plâtre ou « placo » : entre 15 et 60 euros/m², pose comprise (1).

  • Revêtements intérieurs (prix hors pose) : Un grand choix de revêtements s’offre à vous, comme le carrelage (entre 60 et 150 euros/m²), la moquette (entre 15 et 30 euros/m²) ou le parquet (entre 20 et 170 euros/m²) (2).

  • Revêtements muraux : pour les murs intérieurs de votre extension, vous avez le choix entre diverses solutions des plus classiques comme la peinture ou le papier peint, et des plus originales comme les briquettes de parement. Comptez entre 1 et 5 euros/m2 en moyenne pour de la peinture, entre 10 et 45 euros le rouleau pour du papier peint, et entre 20 et 70 euros/m2 pour des briquettes de parement (2).

Comment choisir son revêtement de sol ?

Quelles formalités administratives pour une extension de maison par les côtés ?

Les formalités administratives nécessaires dépendent de la surface de votre agrandissement.

  • De 5 à 20 m² en zone non urbaine : une déclaration préalable à la mairie est obligatoire.

  • Plus de 20 m² en zone non urbaine : un permis de construire doit être demandé.

  • De 5 à 40 m² en zone urbaine couverte par un plan local d’urbanisme (PLU) : une déclaration préalable est obligatoire. 

  • De 20 à 40 m², et si votre maison dépasse les 150 m² de surface après agrandissement, il faut demander un permis de construire.

Bon A Savoir

Dans le cas d’un projet de vos travaux d’extension, des aides financières peuvent vous être accordées.

  • Avec l’Anah (agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), il est possible de bénéficier d’une aide représentant 35 % du coût des travaux d’extension pour les ménages modestes et 50 % pour les ménages très modestes. La maison doit avoir plus de 15 ans et les travaux doivent être réalisés par des professionnels RGE (reconnus garants de l’environnement).

  • Le prêt à taux zéro (PTZ), proposé par les banques, peut atteindre 40 % de vos travaux d’agrandissement. Le montant dépend de la zone géographique et du nombre de personnes habitant le logement. Les ménages dont les revenus dépassent un certain plafond ne sont pas éligibles. Le PTZ est cumulable avec le prêt d’accession sociale (PAS) et le prêt action logement.

  • Si l'agrandissement améliore les performances énergétiques de votre maison, vous pouvez aussi bénéficier de MaPrimeRénov’

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.
(2) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs de matériaux de bricolage professionnels.

Haut de page