Schéma surélévation

Les questions à se poser avant la surélévation de votre maison

17 juillet 2020
Surélévation
Sommaire

Parce que vos combles ne sont pas aménageables et que vous avez besoin de plus d’espace, vous avez décidé de surélever votre maison. Si l’option séduit de plus en plus de Français qui cherchent à créer de nouvelles pièces au sein de leur habitation, elle n’est pourtant pas toujours simple à mettre en œuvre. Ootravaux vous dit tout ce qu’il faut savoir sur l’agrandissement d’une maison… par le haut !

La réglementation pour la surélévation de votre maison

Créer une surélévation dans les règles

Un projet de surélévation de maison pour gagner de la place ? Créer des pièces de vie habitables en surélevant sa maison, voilà une idée qui peut paraître intéressante. Il faut toutefois prendre ses précautions, car de nombreuses règles d’urbanisme s’appliquent sur ce type de construction.

Pour pouvoir bâtir un étage, vous devez enlever la toiture de la maison et installer une nouvelle structure. Mais le premier réflexe à avoir est de vous rendre à la mairie de votre lieu de résidence pour demander un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux avant d'envisager la création d'espaces de vie.

Travaux de surélévation de maison et plan local d’urbanisme

En France, chaque commune possède ses propres règles urbanistiques. Il est donc impératif de vous renseigner sur les possibilités dont vous disposez en termes d’extension de maison. Pour cela, vous devez consulter le plan local d’urbanisme (PLU), seul document qui vous indiquera si vous avez le droit de mettre en œuvre le projet de surélévation de votre maison ou non et, surtout, dans quelles conditions. En effet, certaines communes limitent la hauteur des constructions. Dans ces conditions, la ville dans laquelle vous résidez peut autoriser les agrandissements, mais refuser la construction d’un étage accessible par escalier, ou bien imposer l’utilisation spécifique d’un certain type de matériaux (bois, béton…).

 

A Retenir

Si le PLU vous autorise à engager votre chantier de surélévation de maison, vous devez déposer une déclaration de travaux en mairie si la surface de plancher ou d’emprise au sol créée ne dépasse pas 40 m², et si la surface totale de l’habitat après agrandissement n’excède pas 150 m². Au-delà, vous devrez obtenir au préalable un permis de construire pour la surélévation, autorisation que vous afficherez sur un panneau planté sur votre terrain ou accroché à une clôture, de manière à le rendre visible des passants, et ce, pendant toute la durée des travaux. 

Surélévation de maison : totale ou partielle ?

Voilà une question importante à se poser pour créer de la place supplémentaire : surélévation totale ou partielle ? Vous pouvez y apporter une réponse en vous interrogeant sur vos besoins réels d’extension. Avant de prendre une décision, il est important d’imaginer votre projet de surélévation de maison dans sa globalité. Car une extension sur l’ensemble de la surface de l’habitation doit impérativement se fondre dans l’architecture existante. Il peut alors s’avérer plus judicieux – et esthétique – d’envisager une surélévation partielle qui ne concernera qu’une partie restreinte de la maison. Cela peut être une solution idéale si vous souhaitez aménager un bureau, ou une petite salle de cinéma par exemple. De votre choix de projet dépendra le nombre de m² gagnés, mais également le montant final à budgétiser pour agrandir votre habitat.

La question de surélévation totale ou partielle peut aussi être tranchée par l'aspect financier. En effet, plus vous créez d'espace habitable, plus le budget à prévoir sera conséquent. Il faut donc bien mettre en face l'utilité de chaque m2 additionnel, et le coût qu'il représente. Selon la nature des travaux et des interventions, des devis de professionnels peuvent vous aider à affiner votre projet de surélévation.

Qui pour m'accompagner dans mon projet de surélévation de maison ?

Surélévation de maison : avec ou sans architecte ?

Que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une extension, la surélévation d’une toiture constitue un projet d’envergure qui doit être confié à des professionnels de la construction expérimentés. Pour les projets d’extension, si votre surface totale habitable après travaux excède 150 m² de surface au sol, le recours à un architecte est obligatoire. Au-deçà, vous n’êtes pas contraint de respecter cette obligation. Mais il est toutefois recommandé de s’appuyer sur les compétences d’un professionnel – comme un maître d’œuvre – qui pourra conduire une étude de faisabilité pour déterminer la possibilité d’étendre la surface habitable de cette manière.

Travaux de surélévation de maison : la question des plans

Dessiner les plans d’une surélévation de maison nécessite également un savoir-faire technique et une expertise, car les travaux de surélévation impliquent une modification de l’ossature bois ou métal de l’habitat, donc de la charpente, mais également des murs. Le maître d’œuvre pourra, en outre, vous proposer l’intervention d’entrepreneurs pour la surélévation de votre maison avec lesquels il a l’habitude de travailler. Avant d’entamer une collaboration avec un professionnel de l'extension, n’hésitez pas à vérifier ses références. Il est recommandé de faire établir différents devis, car les prix pratiqués peuvent considérablement varier d’un professionnel à un autre.

Quel budget pour faire surélever sa maison ?

Le prix d’une surélévation de maison visant à l'agrandir va dépendre de nombreux paramètres. Mais, en se référant aux prix moyens observés sur les sites professionnels, la surélévation d’une maison coûte :

  • entre 1 800 et 2 200 euros le m² TTC, hors aménagement ;
  • et entre 2 600 et 3 000 euros le m² TTC, aménagements compris (modification de pente, reconfiguration des pièces, aménagements des combles…).

Votre budget total variera en fonction :

  • de la surface de l’extension de la maison ;

  • de la main-d’œuvre nécessaire ;

  • de la nécessité technique de modifier la pente du toit ;

  • de l'aménagement ou non des combles ;

  • des matériaux utilisés (bois, béton…).

N'hésitez pas à demander plusieurs devis pour pouvoir comparer les offres d'entreprises de construction.

Budget pour une surélévation de maison (main-d'œuvre incluse) :

 

Prix minimum / m² de la surélévation (1)

Prix maximum / m² de la surélévation (1)

Modification de la pente du toit

850 €

1 200 €

Extension de maison sans aménagement des combles

1 800 €

2 200 €

Extension de maison avec aménagement des combles

2 600 €

3 000 €

 

Surélévation de maison : faut-il refaire la toiture ?

Surélever sa maison et rénover sa toiture

Votre projet de surélévation de maison est peut-être l’occasion idéale de repenser votre toiture. La réalisation d’une extension par la hauteur nécessite la dépose du toit. Si la structure est ancienne et présente des signes d’usure, c’est probablement le moment de programmer sa rénovation complète.

>Le prix raisonnable pour refaire sa toiture au m² en 2020

Bon A Savoir

Lorsque la maison est habitée pendant les travaux, il faut conserver la toiture. Dans ce cas, seules les premières rangées de tuiles sont démontées. Le plancher est ensuite renforcé, puis les murs sont surélevés, de façon à recevoir la nouvelle charpente. Une fois la nouvelle toiture montée, l'ancienne est déposée.

Optimiser l’isolation grâce à la surélévation de maison

Par ailleurs, la surélévation de l’ossature va vous permettre de repenser et d’améliorer l’isolation thermique de votre toiture et de vos combles. Comme le rappelle l’Agence de la transition écologique (ADEME), les déperditions de chaleur s’opèrent en majorité par le toit (25 à 30 %)*. Un toit plus isolant, c’est donc l’assurance de faire des économies d’énergie, tout en bénéficiant d’un meilleur confort thermique au sein des pièces de votre maison. Pour cela, il est également essentiel d’isoler les murs nouvellement créés. Il faut donc vous assurer de la bonne jonction entre les murs d'origine et l'agrandissement. Un test d'étanchéité peut être utile pour vérifier la continuité de l'isolation.

L'isolation par l'extérieur peut être retenue en cas d'agrandissement par surélévation. Cette méthode est très efficace et vous évitera de perdre quelques précieux mètres carrés.

Concernant les normes thermiques, les travaux seront soumis aux exigences de la réglementation thermique en rénovation de l'article R. 131-28 du code de la construction.

Surélévation de maison : repenser la pente

En outre, certains propriétaires profitent de cette opportunité particulière pour repenser la pente de leur toit, lorsque les règles de l’urbanisme l’autorisent. Il est toutefois conseillé de conserver une pente suffisante dans les régions où il pleut ou il neige régulièrement.

*https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.

Haut de page