Isolation de toiture : techniques et isolants

Comment refaire une isolation de toiture ?

26 août 2020
Isolation de toiture
Sommaire

L’isolation de votre toiture est vieillissante et de moins en moins performante ? Vous souhaitez réduire votre facture énergétique, notamment de chauffage, améliorer le confort dans votre habitat en hiver, mais aussi réduire la chaleur dans vos combles en été ? Refaire l’isolation de la toiture de votre maison peut vous permettre de réduire de près de 30 % les déperditions de chaleur de votre maison. Pour vous aider à y voir plus clair sur les solutions, Ootravaux passe en revue les techniques envisageables pour refaire l’isolation de votre toiture, que vos combles soient aménagés, non aménagés (combles perdus) ou que vous souhaitiez refaire l’isolation de la toiture plate de votre logement. 

Isolation par l'extérieur, la solution idéale pour vos combles aménagés

L’accès à vos combles est difficile ou vos combles sont déjà aménagés ? Privilégiez l’isolation du toit par l’extérieur, technique aussi appelée « sarking ». Isoler par l’extérieur du toit a un avantage principal : ne pas réduire l’espace habitable et de ne pas avoir à intervenir dans un espace déjà aménagé. Cette technique d’isolation peut aussi être l’occasion de procéder à une rénovation de toiture en remplaçant des matériaux de couverture abîmés (tuiles, ardoises…). Avec cette technique d’isolation, vous pouvez aussi compléter une isolation existante, vieillissante, dont les performances thermiques se sont détériorées.

Le sarking consiste à poser un isolant, souvent des panneaux isolants rigides, par l’extérieur, souvent en polyuréthane ou en PIR (mousse de polyisocyanurate) directement sur votre charpente. Les éléments de couverture (tuiles, ardoises, zinc à joint debout, ou bac acier) sont ensuite fixés sur l’isolation. Cette technique a l’avantage d’apporter une isolation sans pont thermique, puisque toute la surface du toit est recouverte d’un isolant, sans discontinuité.

 

Comment bien isoler vos combles ?

 

Bon A Savoir

Un pont thermique est une zone de déperdition thermique, pouvant être occasionnée par une rupture d’isolation ou une absence d’isolation à un endroit du toit, comme par exemple à l’emplacement des pannes ou poutres qui composent la charpente. Il est important de limiter ces ponts thermiques afin d’améliorer la performance thermique de l’isolation de la toiture de votre logement.

Le budget pour isoler par l’extérieur variera, notamment en fonction de l’isolant utilisé. Comptez un prix compris entre 150 et 200 € par m², main d’œuvre comprise. Il faudra aussi penser à rajouter, pour estimer votre budget global, la dépose de la couverture existante et la pose des nouveaux éléments de couverture à ce budget. 

Isolation par l'intérieur, la technique pour les combles non aménagés

Lorsque les combles ne sont pas aménagés, l’isolation par l’intérieur, par soufflage, peut être privilégiée, car souvent beaucoup plus économique. Le soufflage consiste à souffler un isolant sous forme de flocons au moyen d’un tuyau flexible et d’une machine à souffler. Quelle que soit la nature de l’isolant (laine de verre, la laine de roche ou ouate de cellulose), les performances thermiques seront proportionnelles à l’épaisseur de flocons qui va être soufflée. Plus l’épaisseur sera importante (‘en général 30 à 40 cm), plus la performance de l’isolation sera efficace. Cette technique est aussi privilégiée pour compléter une isolation existante, dont la performance s’est dégradée avec le temps. Le budget pour isoler ses combles perdus varie de 6 à environ 20 € par m² selon l’isolant choisi et son épaisseur, auquel il faut rajouter entre 20 et 30 € par m² pour la main d’œuvre.

Si les combles doivent être aménagés, on pourra envisager d’isoler les rampants de la toiture, sous la charpente. L’isolant sera fixé sous les chevrons au moyen de suspentes qui le maintiendront solidaire de la charpente. Des rails métalliques fixés sur ces suspentes permettront de maintenir le plafond en place, qu’il soit en plaque de plâtre, en lambris bois ou lambris PVC. L’isolant choisi pourra être en laine de verre, en laine de roche, en fibre de bois, en polyuréthane, en polystyrène expansé ou en polystyrène extrudé. Chaque isolant a ses avantages et ses inconvénients, au niveau thermique, acoustique, de sa résistance au feu, ou de sa facilité de pose. Attention cependant à l’épaisseur installée, car celle-ci réduira d’autant l’espace disponible sous la toiture pour circuler. Le budget pour isoler sa toiture sous rampants, par l’intérieur variera entre 35 et 75 € par m² pour la pose de l’isolation, main d’œuvre comprise, auquel il faudra rajouter la pose du parement intérieur.

Pour votre projet d’isolation de combles, n’hésitez pas à demander plusieurs devis à des professionnels. Vous pourrez ainsi recevoir des propositions adaptées aux spécificités de votre logement et comparer sereinement les prix. 

Le cas de l’isolation des toitures plates

Refaire l’isolation d’un toit plat nécessite souvent de refaire en même temps l’étanchéité de son toit (eau et air). Il existe plusieurs techniques, mais l’une d’entre elle est privilégiée pour garantir une performance optimale de l’isolation : l’isolation inversée.

Cette technique consiste à placer dans son intégralité l’isolant à l’extérieur, sur l’élément porteur (qu’il soit en bois, en béton ou en métal). L’avantage de cette technique est d’assurer une isolation continue, sans ponts thermiques, puisque celle-ci recouvre toute la surface du toit-terrasse. Autre avantage, elle permet de ne pas intervenir par l’intérieur et de ne pas détériorer les parements existants. En revanche, elle nécessite de mettre en place en même temps l’isolation et le revêtement d’étanchéité, ce qui en augmente le coût. Le budget pour isoler une toiture plate variera en fonction de l’isolant choisi et de l’épaisseur mise en place. Il faudra cependant compter entre 60 et 100 € par m², main d’œuvre comprise, auquel il faudra penser à rajouter la pose du revêtement d’étanchéité.

Pour refaire ou compléter l’isolation de votre toiture plate sans intervenir par l’extérieur, vous pouvez aussi venir placer un isolant par l’intérieur sous la charpente. Celle-ci viendra compléter l’isolation existante placée à l’extérieur. Attention cependant à respecter la règle des 2/3 – 1/3, c'est-à-dire 2/3 de la résistance thermique R à l’extérieur, et 1/3 de la résistance à l’intérieur.  

Bon A Savoir

La résistance thermique (R) est la capacité du matériau à résister au chaud ou au froid. Plus R est élevé, plus le produit est isolant. La résistance R augmente avec l’épaisseur choisie. Pour une toiture plate, on préconise un R supérieur à 4,5 m².K/W pour garantir une bonne isolation, alors que pour une toiture en pente à refaire, par l’intérieur, ou par l’extérieur, cette valeur doit être supérieure à 6.

A qui faire appel pour refaire l’isolation de votre toiture ?

Un certain nombre d’entreprises sont spécialisées dans l’isolation de la toiture, et peuvent établir un diagnostic précis de votre isolation en place (performance, âge). Des entreprises sont spécialisées dans le soufflage pour combles perdus, d’autres pour l’isolation des combles aménagés. L’isolation des combles aménagés pourra aussi être réalisée par un plâtrier plaquiste, voire le charpentier. Pour l’isolation par l’extérieur en revanche, il faudra faire appel à un couvreur qui assurera à la fois la pose de l’isolation, mais aussi la mise en place des matériaux de couverture par la suite. Pour l’isolation des toitures plates, il faudra souvent requérir les compétences d’un couvreur spécialisé en étanchéité, ou d’un étancheur, qui saura mettre en place le revêtement adapté sur l’isolant placé à l’extérieur.

Quelle que soit l’entreprise, il est important que celle-ci soit qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), garantissant un savoir-faire ou une spécialisation dans la performance énergétique. Cette qualification peut vous permettre aussi, si vous le souhaitez, de bénéficier de différentes aides financières ou  avantages fiscaux. En recourant à un professionnel RGE, vous vous assurez également que l'entreprise est inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés ou au Répertoire des Métiers et qu’elle dispose des assurances couvrant sa responsabilité.

Rénovation d’isolation de toiture : les aides envisageables

Si vous envisagez de refaire l’isolation de vos combles afin d’améliorer la performance énergétique de votre maison, sachez qu’il existe différentes aides financières sous forme de crédit d’impôt, subventions, primes, taux réduit… Pour la plupart, il faut que les travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement). 

  • Les aides des fournisseurs d'énergie (également connues sous le nom de « dispositif des Certificats d’Economie d’Energie » ou CEE), peuvent atteindre 20 €/m². Sous certaines conditions d’éligibilité (zone climatique, taille du foyer, revenu fiscal), les travaux d’isolation de votre toiture peuvent vous coûter seulement 1 €.
  • Les subventions proposées par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) vont être principalement dépendantes de la surface à isoler et peuvent représenter jusqu’à 100 euros par m².
  • La prime MaPrimeRénov', qui remplace le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) amené à disparaître fin 2020, pouvant atteindre 20 000 €.
  • L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt à taux d’intérêt nul pouvant financer une partie de votre projet de rénovation ou des travaux de construction.
  • Les aides des collectivités locales : certaines régions, départements, intercommunalités ou communes peuvent vous accorder des aides complémentaires.
  • Pour l’ensemble des travaux d’isolation de la toiture, qu’ils soient perdus ou aménagés, le taux de TVA est réduit à 5,5 %, contre un taux de 10 ou 20 % habituellement.

Pour bien anticiper votre budget travaux, demandez plusieurs devis à des professionnels de l’isolation et vérifiez votre éligibilité à ces différentes aides. 

 

Tous les conseils Ootravaux pour bien évaluer votre budget isolation

 

Haut de page