Isolation polyuréthane

Polyuréthane comme isolant : avantages, inconvénients et prix

11 août 2020
Isolation
Sommaire

Dans le domaine des travaux d’isolation thermique, le polyuréthane est un produit particulièrement apprécié pour ses nombreux atouts. Léger et facile à installer, ce matériau se distingue aussi par sa faible conductivité thermique qui n’a rien à envier aux performances de la laine de verre. Pourquoi est-il recommandé de choisir le polyuréthane comme isolant pour les murs ou la toiture de votre maison ? Ootravaux vous dit tout sur son prix, son conditionnement (panneau, mousse…) et ses particularités techniques.

Quels sont les principaux avantages du polyuréthane comme isolant ?

Pour l’isolation des murs ou de la toiture, vous pouvez opter pour le polyuréthane (PUR). Ce matériau est fabriqué à partir d’un moussage d’agents gonflants à base d’alcool et d’isocyanate, un liquide volatile. Cette expansion est encadrée par 2 parements (généralement en aluminium, ou en papier kraft) qui assurent l’étanchéité à l’air de l’isolant et sa pérennité. Le polyuréthane présente plusieurs avantages pour les travaux d’aménagement et de rénovation de votre intérieur. Au même titre que la laine de verre ou le polystyrène expansé, il est l’un des meilleurs isolants actuellement disponibles si vous disposez d’une contrainte d’espace habitable ou d’accessibilité. Retour sur ses grands atouts : de sa faible conductivité thermique à sa tenue face à la vapeur d’eau et à l’humidité.

Bon A Savoir

Pour choisir le bon isolant de toiture et évaluer sa performance, vous devez prendre en compte la conductivité thermique et la résistance thermique de l’isolant.

  • La conductivité thermique de l’isolant (coefficient λ— lambda) : sa valeur, exprimée en W/m. K, est intrinsèque à chaque isolant. Elle est en général comprise entre 0,020 et 0,045 W/m. K ; plus ce chiffre est bas, plus la performance est élevée.
  • La résistance thermique (R) : c’est la capacité du matériau à résister au chaud ou au froid. Plus R est élevé, plus le produit est isolant. R augmente avec l’épaisseur choisie. En toiture, un R supérieur à 6 est préconisé pour garantir une bonne isolation de la maison.

De multiples conditionnements et techniques de mise en œuvre pour isoler votre maison avec du polyuréthane de qualité

Tout comme le polystyrène expansé, le polyuréthane est un matériau léger et facile à mettre en œuvre pendant vos travaux d’isolation ou de construction. Différentes techniques peuvent être envisagées pour simplifier sa pose ou son application, et ce, sans nécessiter l’intégration d’un pare-vapeur. Son choix dépend alors de la présentation des produits. Il peut s’agir de mousse polyuréthane projetée ou d’un système de panneaux en polyuréthane. La mousse polyuréthane convient idéalement pour isoler des combles perdus sous une charpente en bois. Quant aux panneaux, ils constituent d’excellents isolants pour les murs de votre maison, sans oublier l’aménagement des combles.

undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'isolation gratuitement

Améliorer l’isolation thermique et phonique avec des panneaux ou de la mousse polyuréthane

Que vous choisissiez des panneaux isolants en polyuréthane ou de la mousse polyuréthane, cet isolant possède une faible conductivité thermique. Celle-ci est généralement estimée entre 0,022 et 0,028 W/t.m². Ses performances sont idéales pour améliorer l’isolation thermique de votre maison. La pose de panneaux au niveau des murs permet également de profiter d’un confort acoustique optimal. De plus, sa résistance thermique et mécanique est élevée et n’altère en rien ses propriétés. L’isolation avec du polyuréthane constitue donc un excellent substitut à l’application d’une laine minérale telle que de la laine de verre.

D’autres avantages qui encouragent à se tourner vers le polyuréthane comme isolant

Le polyuréthane comme isolant présente également une excellente résistance face à un taux d’humidité élevé. Pour l’isolation d’un mur ou de combles, il peut faire office de pare-vapeur et ainsi prémunir votre maison des infiltrations d’eau, même sous forme de vapeur ou de condensation. En prenant en compte sa faible épaisseur, vous préservez la surface habitable de votre logement. En effet, l’épaisseur d’un panneau est de 9 cm à 11 cm pour l’isolation des murs et 14 cm à 16 cm pour l’isolation de rampants. Enfin, la durée de vie moyenne du polyuréthane est d’une cinquantaine d’années, et, sur cette durée, ses performances thermiques demeurent constantes.

Les inconvénients propres au polyuréthane et aux matériaux synthétiques isolants

Vous l’avez compris, le polyuréthane se trouve particulièrement adapté aux travaux d’isolation thermique. Cependant, tous les matériaux présentent des faiblesses. Celles-ci sont à prendre en compte avant de commencer votre chantier de rénovation pour les murs, les combles ou la couverture de toit de votre maison. Quels sont les inconvénients du polyuréthane comme isolant ?

Le polyuréthane : un isolant polluant et toxique

La mousse isolante et les panneaux isolants en polyuréthane sont des produits synthétiques. Cela signifie que leur composition se révèle être particulièrement toxique en cas d’incendie. La dangerosité du polyuréthane tient également à ce qu’il n’est pas totalement ininflammable. La nocivité du polyuréthane s’accroît si la chaleur de la pièce est trop importante. De même, ce matériau est susceptible d’émettre des composés organiques volatils en faible quantité, risquant d’altérer la santé des personnes les plus fragiles au sein de votre maison.

Le polyuréthane : un isolant non-conforme aux valeurs éco-responsables

Considérée comme polluante, l’isolation avec du polyuréthane peut présenter un caractère rédhibitoire si vous souhaitez concilier la performance thermique avec des valeurs écoresponsables. Contrairement à la laine de verre, il ne peut pas être recyclé en fin de vie.

Isolation de la toiture : quel est le prix du polyuréthane ?

Comment bien estimer le prix du polyuréthane comme isolant ? Il vous faut tout d’abord choisir entre de la mousse polyuréthane projetée ou des panneaux isolants. Le conditionnement lors de la livraison du matériau détermine tant la facilité de coupe ou de mise en œuvre que le coût global. D’autres facteurs sont à considérer, comme l’épaisseur ou le coefficient de conductivité thermique.

Exprimé en coût par mètre carré, le prix moyen du polyuréthane se situe entre 10 et 22 € (1). Il s’agit d’une base d’estimation qui peut aisément augmenter si vous souhaitez une isolation des murs ou une résistance thermique irréprochable pour votre maison.

Les aides financières qui réduisent le prix de vos devis

Pour réduire drastiquement votre consommation énergétique, il n’y a pas de secret, il faut doter votre logement d’une isolation thermique complète ! Mais, les travaux coûtent cher pensez-vous ? Effectivement, vous mentionner le contraire serait un mensonge ! Toutefois, sachez qu’il existe une solution rapide et efficace pour pallier ce problème : les aides financières à la rénovation.

Le programme « Habiter Mieux sérénité »

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) vous donne accès à d’importantes subventions qui peuvent couvrir plus de 50 % du coût de vos devis. Vous ne devez toutefois pas dépasser un certain plafond de revenus. Ainsi, vous pouvez bénéficier de :

  • De 35 % à 50 % de subventions, selon si vous êtes propriétaire modeste ou très modeste. Ainsi, le montant est plafonné à 30 000 € de travaux, ce qui revient à dire que vous pouvez obtenir de 10 500 à 15 000 € ;
  • D’une prime supplémentaire de 10 %, plafonnée à 2 000 € pour les ménages modestes et à 3 000 € pour les très modestes ;
  • D’un bonus « Sortie de passoire énergétique » de 1 500 €, si votre logement est classé en étiquette énergétique F ou G et que vous parvenez à être classé en E au minimum ;
  • D’un bonus « Bâtiment Basse Consommation » (BBC) de 1 500 €, si votre habitation atteint la classe énergétique A ou B.

Les conditions à remplir :

  1. Vous devez être propriétaire de votre maison ou appartement au titre d’une résidence principale qui, de plus, a au moins 15 ans d’ancienneté.
  2. Vous ne devez pas avoir obtenu un prêt à taux zéro dans les 5 ans précédant votre demande de subventions.
  3. Vos revenus ne doivent pas être supérieurs aux plafonds de l’Anah.
  4. Vos travaux doivent réduire votre consommation (en kWh) d’au moins 35 %. Un technicien-conseil vous y aidera !
  5. Votre isolation est à confier à un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

MaPrimeRénov’, la nouvelle aide de l’Anah !

Lancée en janvier 2020, MaPrimeRénov’ est devenue depuis le 1er janvier 2021 l’aide incontournable à connaître. Pour chaque opération d’isolation (isolation des murs, de la toiture, du sol des combles perdus, etc.) une prime d’y rattache ! Le tableau ci-après (2) vous en présente un aperçu.

Equipements et matériaux éligibles  Montant de la prime
Isolation des murs par l'extérieur De 15 à 75 €
Isolation des murs par l'intérieur De 7 à 25 €
Isolation des rampants de toiture ou des combles perdus De 7 à 25 €
Isolation des toitures-terrasses De 15 à 75 €

Pour pouvoir en bénéficier, votre logement, dont vous êtes propriétaire, doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté et l’isolation doit être réalisée par une entreprise RGE (Reconnue garante de l’environnement). À compter du 1er juillet 2021, le dispositif de MaPrimeRénov’ sera ouvert à un plus large public (propriétaires bailleurs, usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, etc.).

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' 
Bon A Savoir

4 autres bonus sont cumulables avec les primes de MaPrimeRénov’, pour plus d’informations consultez le site du gouvernement : FAIRE !

Les CEE, l’aide des grands groupes industriels

Les Certificats d’économies d’énergie (CEE) sont distribués par des fournisseurs ou distributeurs d’énergie sous le cadrage de l’État. Le montant de l’aide est difficile à déterminer, car il évolue tout au long de l’année et varie selon votre choix de fournisseur. Votre habitation doit être construite depuis plus de 2 ans et vous devez confier la réalisation de votre isolation à un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Bon A Savoir

Un autre dispositif CEE existe : les primes « Coup de pouce Isolation ». Ainsi, pour l’isolation de vos combles ou de vos planchers bas (plafond de sous-sol, par exemple), vous pouvez obtenir une prime de 10 à 20 € par m² d’isolant posé, variable selon vos revenus.

Un prêt à taux nul, c’est possible avec l’éco-PTZ !

Non, vous ne rêvez pas ! Votre banque peut bel et bien vous prêter de l’argent sans attendre le moindre intérêt en retour grâce à l’éco-prêt à taux zéro encadré par l’État. Ainsi, vous pouvez emprunter pour votre isolation de 15 000 à 30 000 €, selon le nombre d’actions que vous souhaitez entreprendre. Vous disposez de 15 ans au maximum pour rembourser la totalité de la somme. Là encore, votre artisan devra être RGE (Reconnu garant de l’environnement) et votre résidence doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté.

Et ce n’est pas tout, découvrez les autres financements possibles !

L’isolation massive des maisons est un objectif fort du gouvernement, mais aussi de nombreux autres organismes. Ainsi, bénéficiez :

  • D’un taux de TVA réduit à 5,5 % sur la fourniture et la pose ;
  • De programmes locaux d’accompagnement financier, renseignez-vous directement en mairie ;
  • D’un prêt à taux faible de la Caisse d’allocations familiales (CAF), d’Action Logement, etc. ;
  • D’une aide en provenance de votre caisse de retraite, de votre mutuelle, ou de diverses associations (les « Anciens combattants », par exemple). 

Devis pour l'isolation de toiture : bien comprendre et comparer

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.
(2)
Ademe (Agence de la transition écologique).