Isolation phonique

Isolation phonique de la toiture : le dossier complet

21 août 2020
Isolation de toiture
Sommaire

Vous êtes souvent dérangé par les bruits de voisinage ou les nuisances sonores extérieures ? Il est possible que votre toiture soit en partie responsable. Pour diminuer le stress lié au bruit et retrouver un peu de sérénité, de jour comme de nuit, voici tout ce que vous devez savoir sur l’isolation phonique de la toiture.

L'importance d'une bonne isolation phonique et acoustique de la toiture

Le toit est responsable de 25 à 30 % des déperditions de chaleur, c'est pourquoi l’isolation thermique de la toiture est indispensable. Néanmoins, il ne faut pas omettre l’isolation acoustique qui optimise le confort sonore intérieur de votre maison. En effet, de nombreux bruits passent par le toit, que vous habitiez en ville ou en zone rurale. Bruits de la rue, du voisinage, des voitures, aboiement de chiens, et autres nuisances sonores peuvent gâcher vos journées et vos nuits, notamment si vous dormez dans vos combles aménagés. Le bruit extérieur se propage par vibration de l’air, s’infiltre dans les parois et se diffuse dans toutes les pièces de la maison ou de l’appartement. Les surfaces non isolées (planchers, murs, plafond, toiture, cloisons, etc.) conduisent ainsi le bruit, rendant cette pollution sonore très contraignante. La législation recommande de ne pas dépasser 30 à 35 décibels au sein d’un logement.

Si votre habitation est trop bruyante, il convient de l’isoler avec des matériaux adéquats. En neuf ou en rénovation, vous pouvez opter pour le type d’isolation phonique de votre choix, quelle que soit l’isolation : en extérieur ou en intérieur. Bien que l'isolation acoustique de la toiture et du plafond soit indispensable, ne négligez pas le sol de votre habitation ainsi que les pièces annexes, qui doivent également être isolés.

Isolation acoustique de la toiture par l'extérieur : principe et cas d'applications, coût

L’isolation phonique par l’extérieur est une solution qui consiste à poser un isolant entre la charpente et le toit. Deux manières d’isoler peuvent être employées.

  • La pose sur voliges implique la pose d'un isolant directement sur les voliges (planches fines fixées horizontalement sur les pannes ou les chevrons). Cette isolation de toiture est recommandée pour les constructions neuves.

  • La pose sur chevrons est, quant à elle, à privilégier en rénovation. L’isolant est directement posé sur les chevrons de la toiture pour une isolation acoustique optimale.

L'isolation phonique de la toiture par l’extérieur est une méthode à privilégier dans le cadre d’une construction neuve. Dans le cadre d’une rénovation, elle nécessite de déposer entièrement la toiture. Elle peut être envisagée si la toiture est à refaire ou si le propriétaire souhaite conserver le charme de la charpente en bois. Cette technique a aussi un intérêt si l’isolation par l’intérieur est impossible lorsque l’espace sous les combles n'est pas suffisant. Le coût des travaux d’isolation par l'extérieur est toutefois élevé, comptez entre 100 et 200 € le m2 (1) pour les isolants et la main-d’œuvre.

Isolation phonique de la toiture par l'intérieur : principe et cas d'applications, coût

Il s’agit de la méthode d’isolation phonique-acoustique la plus utilisée. Dans la pratique, il s'agit d’isoler les combles aménagés ou perdus. Pour l’isolation des combles aménagés, il convient de poser un isolant entre les chevrons de la charpente en bois, puis d’insérer 2 couches supplémentaires d’isolant, avant de les recouvrir avec un panneau de plâtre phonique.

Pour les combles perdus, il convient simplement de poser une couche d’isolation phonique sur le sol du plancher. Lorsque les combles sont difficiles d’accès et que poser un isolant en panneau est impossible, il faut opter pour une pose d'isolant en vrac (en flocons) par soufflage.

L'isolation phonique de toiture par l'intérieur est plus simple et rapide à mettre en place. Elle fait toutefois perdre un peu de surface habitable et peut gâcher le charme d’une charpente ancienne pour une maison à ossature bois. En revanche, son prix est abordable : entre 40 et 90 € (1) le m2 selon l’isolant choisi (matériaux et main-d'œuvre inclus). Pensez également à bien isoler les murs de votre pièce ainsi que vos fenêtres et les sols, surtout dans les combles aménagés. Le double vitrage, notamment, offre une performance idéale et permet de baisser considérablement le niveau de bruit.

Comment bien isoler vos combles ?

Quel isolant pour une bonne isolation phonique de votre toiture ?

Pour l’isolation phonique de la toiture par l’intérieur ou l’extérieur, vous avez le choix parmi différents produits isolants de type laine minérale (verre, roche, etc.), isolant synthétique ou plus écologique. Le choix dépendra de votre budget et des performances souhaitées. Ces isolants se présentent généralement sous forme de panneaux (ou de plaques) d’épaisseur variable ou en vrac, à épandre ou à souffler.

  • La laine de verre est un matériau de référence en matière d'isolation acoustique. Ce type de laine s’adapte à toutes les surfaces (murs, sols, toiture…) et offre également une très bonne isolation thermique de la maison. Comptez 3 à 8 € le m2 (1) pour une épaisseur de 100 mm.

  • La laine de roche offre également un bon compromis entre isolation phonique et thermique. Elle a une masse volumique supérieure à celle de la laine de verre (28 à 150 kg le m3 contre 10 à 28 kg le m3 (1)). Elle est particulièrement adaptée pour les toits inclinés. Elle coûte de 5 à 10 € le m2 en épaisseur de 100 mm.

  • La ouate de cellulose présente une très grande densité, ce qui la rend idéale pour l'isolation thermique et acoustique de la toiture. En vrac, elle coûte 8 à 16 € le m2. Comptez entre 10 et 15 € le m2 (1) pour la ouate de cellulose en panneau d’une épaisseur de 60 à 80 mm.

  • Le chanvre est un isolant phonique écologique qui s'adapte aussi bien aux toitures qu’aux planchers des combles. Ce produit est toutefois très sensible à l’humidité. Il a un prix compris entre 15 et 20 € le m2 (1).

Devis pour l'isolation de toiture : bien comprendre et comparer

Les aides éventuelles pour votre projet d'isolation phonique de toiture

Dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique, l’isolation phonique-acoustique de la toiture, du plafond, des combles ou des murs de votre logement, vous permet de bénéficier d’aides financières.

  • La Prime Énergie, sous certaines conditions d’éligibilité comme le revenu fiscal, le nombre de personnes composant votre foyer ou la zone climatique où se situe votre maison.

  • La prime MaPrimeRénov, qui remplace le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) amené à disparaître fin 2020, pouvant atteindre 20 000 €.

  • Les subventions de l'Anah (Agence nationale de l'habitat) avec le programme Habiter Mieux : c'est une solution pouvant couvrir 50 % du montant de vos travaux. Elle est accordée sous conditions de ressources.

  • Les aides locales, notamment si votre maison est fortement impactée par les nuisances sonores des transports alentour.

N’hésitez pas à vous renseigner en mairie et demander des conseils et devis aux artisans de votre région. Ils vous proposeront plusieurs solutions adaptées à votre projet d'isolation. Pour obtenir des aides de l’État, n’oubliez pas que vous devez faire réaliser vos travaux d’isolation acoustique de la toiture (gros œuvre, second œuvre) par un artisan RGE (Reconnu garant de l'environnement).

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

À lire aussi
21 août 2020
Isolation de toiture
21 août 2020
Isolation de toiture