Financement de travaux et aide MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov’ : zoom sur la nouvelle aide pour tous vos travaux

23 octobre 2020
Financement de travaux
Sommaire

MaPrimeRénov’ est l’aide incontournable pour tous vos travaux d’économies d’énergie. Depuis le 1er janvier 2020, déjà plus de 100 000 demandes de primes ont été étudiées. Et comme depuis le 1er octobre 2020, tout le monde est éligible, c’est le moment pour vous aussi d’en profiter ! Vous souhaitez obtenir une estimation gratuite et rapide de votre rénovation ? C’est possible et très facile avec le simulateur d’Ootravaux ! En quelques clics seulement, voyez comment réduire votre facture d’énergie et augmenter votre confort.

MaPrimeRénov' : kézako ?

MaPrimeRénov’ encourage tous vos travaux d’économies d’énergie en vous octroyant des aides financières intéressantes. Au moment de son lancement en janvier 2020, ce dispositif n’était accessible qu’aux propriétaires disposant de ressources n’excédant pas les barèmes fixés par l’Anah (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat). Avec son plan de relance, l’État prévoit de réinjecter 2 milliards d’euros supplémentaires dans ce programme d’aides. Ainsi, la rénovation des logements passe à une vitesse supérieure.

Octobre 2020 marque le début de nouvelles mesures :

  1. La prime devient accessible à tous.
  2. Le montant de la prime est dégressif selon vos revenus. Certaines aides ne sont pas accessibles aux propriétaires les plus aisés pour certains types de travaux (chauffage, ventilation et remplacement de fenêtres).
  3. Un système de bonus récompense les rénovations plus globales.
  4. Une aide forfaitaire supplémentaire est prévue si vous vous faites accompagner par un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO).
Bon A Savoir

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) sera totalement remplacé par MaPrimeRénov’ à compter du 1er janvier 2021.

Quelles sont les conditions d’éligibilité ?

Pour pouvoir bénéficier des subventions, des conditions administratives et financières sont à respecter.

Les conditions administratives

Vous êtes éligibles à MaPrimeRénov’ si :

  • Vous êtes propriétaires occupants et que votre demande concerne une résidence principale située en France métropolitaine ou en Outre-mer, qui a au moins 2 ans d’ancienneté.
  • Vous êtes propriétaires bailleurs et que votre logement est la résidence principale de votre locataire. Le contrat de bail doit être fixé pour une durée de 5 ans au minimum.
  • Vous êtes copropriétaires (à partir du 1er janvier 2021) et que votre copropriété compte au moins 75 % de résidences principales. Un gain énergétique d’au moins 35 % après travaux devra être obtenu.

Les plafonds de ressources

Pour connaître votre éligibilité financière, vous pouvez utiliser un simulateur, muni de votre revenu fiscal de référence (consultable sur votre dernier avis d’impôt sur les revenus). Pour vous repérer plus facilement, l’Anah vous attribue une couleur selon vos conditions de ressources.

Exemple

Si vous vivez à 3 dans une maison située à Boulogne sur mer (62) et que votre revenu fiscal de référence s’élève à 34 200 €, vous appartenez à la catégorie jaune.

Les différentes catégories de MaPrimeRénov’ en Île-de-France (1)

Nombre de personnes occupant le logement

MaPrimeRénov’ Bleu

(Ménages aux revenus très modestes)

MaPrimeRénov’ Jaune

(Ménages aux revenus modestes)

MaPrimeRénov’ Violet

(Ménages aux revenus intermédiaires)

MaPrimeRénov’ Rose

(Ménages aux revenus supérieurs)

1 20 593 € 25 068 € 38 184 € Supérieur à 38 184 €
2 30 225 € 36 792 € 56 130 € Supérieur à 56 130 €
3 36 297 € 44 188 € 67 585 € Supérieur à 67 585 €
4 42 381 € 51 597 € 79 041 € Supérieur à 79 041 €
5 48 488 € 59 026 € 90 496 € Supérieur à 90 496 €
Par personne supplémentaire + 6 096 € + 7 422 € + 11 455 €  

Les différentes catégories de MaPrimeRénov’ pour les autres régions (1)

Nombre de personnes occupant le logement

MaPrimeRénov’ Bleu

(Ménages aux revenus très modestes)

 

MaPrimeRénov’ Jaune

(Ménages aux revenus modestes)

 

MaPrimeRénov’ Violet

(Ménages aux revenus intermédiaires)

 

MaPrimeRénov’ Rose

(Ménages aux revenus supérieurs)

1 14 879 € 19 074 € 29 148 €

supérieur à

29 148 €

2 21 760 € 27 896 € 42 848 €

supérieur à

42 848 €

3 26 170 € 33 547 € 51 592 €

supérieur à

51 592 €

4 30 572 € 39 192 € 60 336 €

supérieur à

60 336 €

5 34 993 € 44 860 € 69 081 €

supérieur à

69 081 €

Par personne supplémentaire + 4 412 € + 5 651 € + 8 745 €  

Les conditions pour bénéficier des bonus supplémentaires

3 nouveaux bonus sont désormais disponibles si votre projet rentre dans l’une des catégories suivantes :

  • Vos travaux de rénovation permettent de réaliser un gain énergétique d’au moins 55 %. Une étude thermique doit est réalisée par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) spécialisé en « audit énergétique ». Des travaux complémentaires peuvent vous être préconisés si le gain n’est pas suffisant ;
  • Votre logement est ciblé comme étant « prioritaire » (bâtiment avec une étiquette énergie classée en F ou G). Votre classement énergétique doit remonter d’une ou plusieurs classes ;
  • Vos travaux permettent d’atteindre un niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation), soit une étiquette énergie située en A ou en B.

Un montant dégressif selon vos travaux ?

Les primes sont calculées à partir de votre catégorie (couleur) qui est déterminée selon vos ressources et selon le type de travaux que vous souhaitez réaliser.

Montant des primes pour les travaux de chauffage et d’eau chaude (1)

Types de travaux

Catégorie bleue

(très modestes)

Catégorie jaune

(modestes)

Catégorie violette

(intermédiaires)

Catégorie Rose

(supérieurs)

Chaudière gaz à très haute performance énergétique 1 200 € 800 € non éligible non éligible
Raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid 1 200 € 800 € 400 € non éligible
Chauffe-eau thermodynamique 1 200 € 800 €  400 € non éligible
Pompe à chaleur air/eau (dont PAC hybrides) 4 000 € 3 000 € 2 000 € non éligible
Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique (dont PAC hybrides) 10 000 € 8 000  € 4 000 € non éligible
Chauffe-eau solaire individuel 4 000 € 3 000 € 2 000 € non éligible
Chauffage solaire

8 000 € (en 2020)

10 000 € (en 2021)

6 500 € (en 2020)

8 000 € (en 2021)

3 000 € (en 2020)

4000 € (en 2021)

non éligible
Système hybride photovoltaïque et thermique 2 500 € 2 000 € 1 000 € non éligible
Poêle à bûches et cuisinière à bûches 2 500 € 2 000 € 1 000 € non éligible
Poêle à granulés et cuisinière à granulés 3 000 € 2 500 € 1 500 € non éligible
Chaudière bois à alimentation manuelle (bûches) 8 000 € 6 500 € 3 000 € non éligible
Chaudière bois à alimentation automatique (granulés, plaquettes) 10 000 € 8 000 € 4 000 € non éligible
Foyer fermé et insert à bûches ou à granulés 2 000 € 1 200 € 600 € non éligible

Montant des primes pour les travaux d’amélioration thermique (1)

 

Catégorie bleue

(très modestes)

Catégorie jaune

(modestes)

Catégorie violette

(intermédiaires)

Catégorie Rose

(supérieurs)

Isolation des murs par l’extérieur 75 €/m² 60 €/m² 40 €/m² 15 €/m²
Isolation des murs par l’intérieur 25 €/m² 20 €/m² 15 €/m² 7 €/m²
Isolation des rampants de toiture ou des plafonds de combles 25 €/m² 20 €/m² 15 €/m² 7 €/m²
Isolation des toitures-terrasses

100 €/m² (en 2020)

75 €/m² (en 2021)

75 €/m² (en 2020)

60 €/m² (en 2021)

non éligible (en 2020)

40 €/m² (en 2021)

non éligible (en 2020)

15 €/m² (en 2021)

Isolation des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) en remplacement de simple vitrage 100 €/équipement 80 €/équipement 40 €/équipement non éligible
Protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire (uniquement pour l’outremer) 25 €/m² 20 €/m² 15 €/m² non éligible

Montant des primes pour les autres travaux (1)

Types de travaux

Catégorie bleue

(très modestes)

Catégorie jaune

(modestes)

Catégorie violette

(intermédiaires)

Catégorie Rose

(supérieurs)

Audit énergétique hors obligation réglementaire 500 € 400 € 300 € non éligible
Ventilation double flux 4 000 € 3 000 € 2 000 € non éligible
Dépose de cuve à fioul 1 200 € 800 € 400 € non éligible
Forfait « rénovation globale » non éligible non éligible 7 000 € 3 500 €
Forfait pour « Assistance à maîtrise d’ouvrage » 150 € 150 € 150 € 150 €
Forfait « Bonus pour les travaux permettant de sortir du statut de passoire énergétique » 1 500 € 1 500 € 1 500 € 1 500 €

Pour être éligibles, les travaux de rénovation énergétique doivent respecter les critères fixés par l’article 18 bis de l’annexe IV au CGI. Le professionnel doit également être RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la plupart des travaux cités dans ce tableau.

Les démarches à réaliser

Bénéficiez de MaPrimeRénov’ en 6 étapes :

  1. Estimez le montant de votre prime avec un simulateur.
  2. Obtenez des devis pour la réalisation de vos travaux d’économies d’énergie. Ootravaux peut vous mettre en relation avec des professionnels compétents.
  3. Déposez votre demande sur www.maprimerenov.gouv.fr.
  4. Attendez l’accord pour commencer vos travaux. L’Anah instruit votre dossier dans un délai de 15 jours à 1 mois.
  5. Faites réaliser les travaux.
  6. Obtenez le paiement des aides par l’Anah, dès la fin des travaux, sur présentation des factures.

Le cumul avec les autres aides est-il possible ?

Pour un même logement avec plusieurs travaux différents, vous pouvez bénéficier plusieurs fois de MaPrimeRénov’. De plus, ces primes sont cumulables avec :

  • Les aides d’Action Logement qui concernent uniquement les salariés du secteur privé. Action Logement finance jusqu’à 100 % de vos travaux dans la limite de 20 000 €. Action Logement vous propose également un prêt complémentaire de 30 000 euros maximum à un taux de 1 % 
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE) et les primes « coup de pouce chauffage », « coup de pouce thermostat avec régulation performante » et « coup de pouce isolation », soit une aide pouvant aller de 150 à plus de 4 000 euros ;
  • L’éco-prêt à taux zéro qui vous permet de bénéficier d’un prêt de 15 000 à 30 000 euros avec une durée de remboursement maximale de 15 ans ;
  • La TVA réduite à 5,5 %, pour tous les travaux respectant les critères de performance de MaPrimeRénov et réalisés par un professionnel ;
  • Le chèque énergie qui est attribué par le service des impôts et qui dépend de votre revenu fiscal de référence ;
  • Les aides des collectivités locales, comme l’exonération de la taxe foncière. Renseignez-vous auprès de votre mairie ;
  • Les aides des caisses de retraite, des mutuelles ou d’associations spécifiques (anciens combattants, par exemple).

(1) Source : www.faire.gouv.fr

 

À lire aussi
23 octobre 2020
Financement de travaux
23 octobre 2020
Financement de travaux
23 octobre 2020
Financement de travaux

Haut de page