Devis pour l'installation d'une chaudière

Bien comprendre votre devis d’installation de chaudière

07 octobre 2020
Chaudière
Sommaire

Vous souhaitez faire installer une chaudière performante pour améliorer votre confort tout en réduisant votre facture d’énergie ? Pour profiter des meilleurs prix, demander plusieurs devis d’installation de chaudière à différents professionnels se révèle essentiel. Quels sont les éléments qui influent sur le prix ? Comment faire baisser sa facture ? Ootravaux vous donne des conseils pour bénéficier du devis d’installation de chaudière le plus avantageux possible.

L'essentiel
  • Les caractéristiques de votre chaudière (type, puissance, combustible), les équipements annexes (conduits d’évacuation, d’alimentation, raccordements, etc.) et le coût de la main d’œuvre impactent fortement le montant du devis.
  • La fourchette de prix pour installer votre chaudière débute à 500 € et peut atteindre 3 000 €.
  • Pour réduire la facture, demandez des aides financières et choisissez bien votre artisan.

Quels sont les éléments qui impactent de devis d’installation de chaudière par un professionnel ?

Un certain nombre d’éléments peuvent augmenter le prix du devis d’installation de votre chaudière.

  • La dépose de l’ancienne chaudière : si vous remplacez une chaudière ancienne, l’installation peut inclure la dépose de celle-ci, ce qui augmentera le prix de votre devis.
  • Le type de chaudière (standard, basse température, à condensation…) : le choix du modèle et la difficulté de pose peuvent impacter le prix. Par exemple, la chaudière à micro-cogénération doit être raccordée à votre réseau électrique domestique et à votre compteur.
  • La puissance de la chaudière : plus sa puissance est élevée, plus elle est chère. Pour choisir la bonne puissance, prenez en compte la surface de votre logement et la production ou non d’eau chaude sanitaire par la chaudière (il vous faut un équipement plus puissant pour produire de l’eau chaude sanitaire en plus du chauffage).
  • Le conduit d’évacuation : l’installateur doit prévoir un conduit d’évacuation des gaz de combustion. La complexité des travaux dépend alors de plusieurs paramètres : adaptation d’un conduit existant, pose d’un nouveau conduit, pose d’une chaudière ventouse, etc.
  • L’alimentation du chauffage et de l’eau chaude : les travaux sont plus conséquents lorsque la chaudière alimente à la fois le circuit de chauffage et le circuit d’eau chaude.
  • Le raccordement au réseau des eaux usées : si vous optez pour une chaudière à gaz à condensation, le chauffagiste doit raccorder celle-ci au réseau des eaux usées.
  • Le raccordement au système de chauffage au sol : l’installation est également plus complexe et prend plus de temps si votre chaudière est raccordée au circuit d’un plancher chauffant.  
  • Le changement des radiateurs : dans le cadre d’une rénovation énergétique, vous devrez peut-être prévoir le remplacement des radiateurs si vos équipements existants ne sont pas compatibles ou s’ils sont trop obsolètes pour un fonctionnement optimal avec la nouvelle chaudière.
  • La mise en conformité: le chauffagiste peut avoir à réaliser une mise en conformité, notamment au niveau de la ventilation et du conduit de fumée de la pièce où se trouve la chaudière.
  • Les tarifs du professionnel : les chauffagistes fixent librement leurs tarifs. Les prix pour le remplacement d’une chaudière dans les grandes villes sont généralement plus élevés.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre chaudière

Avec les artisans Ootravaux

Quel prix pour quelle énergie de chaudière ?

Pour bien évaluer le montant de l’installation de votre chaudière par un professionnel, prenez en compte l’énergie ainsi que son tarif pour connaître le coût à long terme (utilisation incluse).

Voici un tableau qui récapitule les prix des différentes chaudières observés sur les sites des professionnels, mentionnant aussi le tarif au kWh (kilowattheure) et le budget annuel moyen pour son utilisation et son entretien.

Type d'énergie

Prix de la chaudière

Prix au kWh

Montant annuel moyen de la facture d’énergie pour la chaudière

Coût annuel moyen de l’entretien

Fioul

De 3 000 à 8 000 €

0,0760 €

1 400 €

De 80 à 180 €

Électricité

De 1 000 à 5 000 €

0,1760 €

2 000 €

De 75 à 275 €

Gaz propane

De 3 000 à 6 000 €

0,1530 €

1 500 €

De 75 à 180 €

Gaz naturel

De 1 500 à 6 000 €

0,0620 €

1 000 €

De 75 à 180 €

Granulés bois

De 2 000 à 15 000 €

0,0640 €

1 000 €

De 150 à 250 € (hors ramonage)

Bon A Savoir

Toutes les chaudières (tous combustibles confondus) affichant une puissance comprise entre 4 et 400 kilowatts ainsi que les pompes à chaleurs et les appareils de chauffages avec ventilation doivent faire l’objet d’un entretien annuel. Un chauffagiste pro peut vous proposer un contrat d’entretien en fonction de l’âge et de l’état de votre appareil.

Quel type de chaudière installer ?

Votre devis dépend avant tout de la technologie de votre équipement. Il en existe plusieurs sortes :

  • Chaudière standard : la chaudière classique brûle le combustible pour chauffer l’eau qui circule dans le système de chauffage. L’efficacité d’une chaudière classique (rapport entre l’énergie produite et celle consommée) est d’environ 90 %.
  • Chaudière électrique : fonctionnant à l’électricité, ce système est certes abordable à l’achat, mais reste assez peu rentable car cher. C’est la raison pour laquelle cette chaudière est plutôt recommandée pour les petites surfaces.
  • Chaudière basse température : cet appareil fonctionne au gaz ou au fioul. Le principe de ces modèles consiste à limiter la température minimale de l’eau (50 °C), mais aussi des fumées rejetées. Cette chaudière permet ainsi d’atteindre un rendement de 93 à 95 %. Il est particulièrement adapté aux systèmes de chauffage au sol.
  • Chaudière à condensation : il existe des modèles fonctionnant au gaz, au fioul et au bois qui récupèrent les fumées de combustion pour chauffer l’eau de chauffage, permettant de réduire sa facture jusqu’à 30 % d’économies. La performance de cette chaudière dépasse 90 %.
  • Chaudière à condensation pulsatoire : cette chaudière à gaz fonctionne sur le principe de micro-combustions, donc sans brûleur. Son rendement peut dépasser 100 %.
  • Chaudière à cogénération : rarement choisie par les particuliers, cette chaudière convient aux grands bâtiments ayant des besoins importants en chauffage. Pour les particuliers, on parle plutôt de chaudière à micro-cogénération ou de chaudière électrogène. Son rendement dépasse les 100 %.
  • Chaudière hybride : la chaudière hybride associe une chaudière à condensation au gaz ou au fioul et une pompe à chaleur air-eau (PAC). Cette solution vous permettra d’économiser jusqu’à 10 % par rapport à une chaudière à condensation.

Astuce

Pour économiser sur votre facture d’énergie, vous pouvez aussi opter pour une pompe à chaleur en complément de votre chaudière. Cette opération vous coûtera 6 000 à 9 000 euros (1). Une PAC dépense très peu d’énergie, et peut fonctionner la majeure partie de l’année. La chaudière prendra le relais si la température extérieure est très basse.

Quel est le prix pour l’installation d’une chaudière ?

La complexité de la pose varie en fonction du combustible et de la technologie de votre chaudière. Voici un tableau récapitulatif du prix des chaudières en fonction de la technologie employée :

Type de chaudière

Énergie

Tarif de la fourniture

Tarif de la pose

Standard

Fioul

1 500 à 3 500 €

1 000 à 2 000 €

Gaz

600 à 2 500 €

1 000 à 2 000 €

Électricité

1 000 à 5 500 €

1 000 à 2 000 €

Basse température

Fioul

2 000 à 3 500 €

800 à 1 500 €

Gaz

1 200 à 3 000 €

800 à 1 500 €

Électricité

4 000 à 10 000 €

500 à 2000 €

Condensation

Fioul

3 000 à 5 000 €

1 000 à 2 000 €

Gaz

3 500 à 8 000 €

1 000 à 2 000 €

Bois

10 000 à 15 000 €

1 000 à 2 000 €

À granulés

Bois

3 000 à 20 000 €

1 000 à 3 000 €

Pulsatoire

Gaz

3 000 à 5 000 €

2000 €

Micro-cogénération

Fioul ou gaz

10 000 à 20 000 €

1 500 à 2 500 €

Bois

10 000 à 15 000 €

1 500 à 2 500 €

Hybride gaz + PAC

Gaz

6 000 à 9 000 €

1 500 à 3 000 €

Devis d'installation d'une chaudière : quelles informations doivent apparaître ?

Un certain nombre d’informations doivent apparaître sur le devis :

  • le modèle de la chaudière et son prix HT ;
  • les prestations réalisées, par exemple « fourniture et pose de la chaudière » ;
  • les fournitures (kit de tubage, raccords, joints et autres appareils tels qu’un thermostat), dont le prix unitaire et la quantité doivent apparaître ;
  • le coût de la main-d’œuvre pour l’installation du système ;
  • le taux de TVA applicable, le montant de la TVA et le total TTC des travaux ;
  • les conditions de paiement (un acompte de 30 % est généralement demandé à l’acceptation du devis).

Comment réduire le coût d’installation de sa chaudière ?

Installer une chaudière est une opération complexe qui demande le respect de certaines normes de conformité et de sécurité. Inutile d’envisager de faire des économies en l’installant vous-même . Il existe toutefois des astuces pour réduire le prix de votre devis.

Bien choisir son pro

Vous pouvez faire travailler un artisan que vous connaissez. Il pourra vous accorder une remise si vous avez déjà fait appel à lui, ou si vous l’avez recommandé à des clients.

Vous pouvez aussi faire appel à un auto-entrepreneur, ce qui vous permettra de ne pas payer de TVA. Dans tous les cas, n’oubliez pas de demander des devis à au moins 3 artisans différents pour faire jouer la concurrence pour votre projet de chaudière. Enfin, utilisez des plateformes spécialisées en ligne comme Ootravaux pour demander facilement vos devis.

Des aides pour réduire votre facture d’installation de chaudière

Si vous remplacez votre ancienne chaudière, vous pouvez bénéficier d’aides financières. Dans la plupart des cas, vous devez faire installer votre appareil par un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). D’autre part, votre logement doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté pour les dispositifs MaPrimeRénov’ et plus de 2 ans pour les autres aides.

  • La prime Coup de Pouce (2 500 euros sans condition de ressources, 4 000 euros pour les foyers modestes). L’aide permet de remplacer une ancienne chaudière à gaz ou à fioul par une chaudière à gaz à condensation, à bois ou par une PAC.
  • MaPrimeRénov’ de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) permet à tous les ménages d’obtenir une prime de 800 à 10 000 euros pour changer de chauffage et de 7 à 75 euros/m² pour des travaux d’isolation. Vous avez également accès à des bonus. 
  • MaPrimeRénov’ Sérénité (nouveauté 2022) peut financer de 35 à 50 % du montant total de vos travaux, avec un maximum de 15 000 euros pour les ménages très modestes, et 10 500 euros pour les ménages modestes. Les subventions sont cumulables avec d’autres primes et bonus. Les travaux doivent permettre une économie d’énergie d’au moins 35 %.
  • L’éco-PTZ (l’éco-prêt à taux zéro) permet de contracter un prêt de 7 000 à 50 000 euros, selon l’importance des travaux réalisés, sans condition de ressources. Pour en bénéficier, vous devez occuper votre logement au titre de résidence principale.
  • Vous pouvez profiter de la TVA réduite à 5,5 % en faisant installer une chaudière à gaz à très haute performance énergétique.
  • Le chèque énergie est envoyé par l’administration fiscale aux foyers, selon leurs ressources, sans qu’ils aient besoin d’effectuer des démarches. Compris entre 48 et 277 euros, son montant permet de financer les travaux de rénovation énergétique. 
  • Des aides locales peuvent être versées par la région, le département ou la commune de votre lieu d’habitation afin de vous aider à financer votre projet. Les conditions varient d’une collectivité à l’autre.
undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' gratuitement

(1) Prix constatés sur les sites des professionnels spécialisés en installation de chaudière.