Ootravaux

MaPrimeRénov’ : votre prime en seulement 6 étapes !

29 septembre 2021
Financement de travaux
Sommaire

Cette fois-ci, c’est le bon moment : vous vous lancez dans des travaux de rénovation énergétique ! Vous avez entendu parler de MaPrimeRénov’, mais vous vous posez encore de nombreuses questions ? Êtes-vous éligibles ? Votre projet de chauffage, d’isolation ou de ventilation donne-t-il droit aux aides, et pour quel montant ? Comment obtenir le paiement de votre prime ? Détendez-vous, Ootravaux vous guide pas à pas dans votre demande de « Prime Rénov’ » !

Etape 1 : Repérer son profil

Le dispositif MaPrimeRénov’ de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) est en place depuis le 1er janvier 2020. Depuis, il a su évoluer pour vous permettre d’obtenir plus facilement vos aides ! Même si tous les ménages sont éligibles sans condition de revenus, la valeur de votre prime est dégressive. Elle varie en effet selon des plafonds de ressources préétablis par l’Anah. Ainsi, MaPrimeRénov’ favorise les propriétaires les plus modestes.

Quelle est votre situation ?

Depuis le 1er juillet 2021, vous pouvez déposer une demande de dossier MaPrimeRénov’, si vous êtes (1) :

  • Propriétaire d’une maison ;
  • Propriétaire d’un appartement collectif ;
  • Propriétaire d’un logement que vous louez ;
  • Usufruitier ;
  • Titulaire d’un droit d’usage et d’occupation ;
  • Preneur d’un bail emphytéotique ou à construction ;
  • Titulaire d’un contrat ou porteurs de parts d’actions vous donnant vocation à l’attribution à terme du logement.

Attention

Pour être éligibles, tous les logements doivent avoir au moins 2 ans d’ancienneté et plus de 15 ans s’il s’agit d’une copropriété.

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' 

À quelle catégorie de revenus appartenez-vous ?

En fonction du Revenu fiscal de référence (RFR) de votre dernière déclaration d’impôt et de la localisation de votre logement (Île-de-France ou province), l’Anah vous associe une couleur. Cette classification sert à calculer le montant de vos aides.

Ainsi, selon vos ressources, vous appartenez à la catégorie :

  • MaPrimeRénov’ bleu pour les propriétaires très modestes ;
  • MaPrimeRénov’ jaune pour les propriétaires modestes ;
  • MaPrimeRénov’ violet pour les ménages aux « revenus intermédiaires » ;
  • MaPrimeRénov’ rose, pour les ménages aux « revenus supérieurs ».
  • MaPrimeRénov’ vert, pour les copropriétaires.

Etes-vous éligible à MaPrimeRénov' ?

Attention

Pensez à bien comptabiliser l’ensemble des ressources de votre foyer.

Etape 2 : Vérifier les travaux éligibles

MaPrimeRénov’ offre une prime et des bonus pour tous vos travaux d’isolation thermique, d’équipement de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire et de ventilation. Si vous souhaitez être conseillé dans le choix des travaux à mener, vous pouvez également demander une prime pour la réalisation d’un audit énergétique.

Votre couleur détermine votre éligibilité

Selon votre profil (voir plus haut), vos possibilités en matière d’aides et de travaux ne sont pas les mêmes. Si tous peuvent bénéficier d’une prime pour des travaux d’isolation thermique, il existe quelques spécificités !

Catégories de revenus (couleur)

Prime valable sur

Accès aux bonus

Catégories bleue et jaune

Isolation thermique des murs, des plafonds de combles et de la toiture ;

 

Chauffage et eau chaude à énergie renouvelable (bois, solaire et pompe à chaleur) ;

 

Chaudière gaz à très haute performance énergétique ;

 

Remplacement des fenêtres par un équipement à double ou triple vitrage.

« Assistant à maîtrise d’ouvrage » (AMO), pour se faire accompagner par un expert en rénovation thermique ;

 

« Sortie de passoire énergétique », si le logement est classé en étiquette énergie F ou G ;

 

« Bâtiment basse consommation », si les travaux permettent d’atteindre la classe énergie A ou B.

Catégorie violette

Isolation thermique des murs, des plafonds de combles et de la toiture ;

 

Remplacement du chauffage par un équipement à énergie renouvelable (pompe à chaleur, chaudières ou poêles à bûches ou à granulés, ou encore chauffage solaire) ;

 

Installation d’un chauffe-eau solaire ou d’un chauffe-eau thermodynamique (avec mini pompe à chaleur intégrée).

« Rénovation globale », si les travaux génèrent un gain énergétique d’au moins 55 % ;

 

« Assistant à maîtrise d’ouvrage » (AMO) ;

 

« Sortie de passoire énergétique » ;

 

« Bâtiment basse consommation ».

Catégorie rose

Isolation thermique des murs, des plafonds de combles et de la toiture.

Pour les catégories bleue et jaune, le bonus « Rénovation globale » leur est exclu !

Sélectionner les travaux prioritaires grâce à l’audit énergétique

L’audit énergétique est une étude thermique réalisée par un expert (thermicien). Son rapport comporte une mine d’informations utiles ! Vous connaîtrez ainsi l’état énergétique actuel de votre logement, ainsi que les travaux de rénovation prioritaires à mener pour maximiser les économies d’énergie. L’étude vous renseigne également sur la durée d’amortissement des travaux simulés.

Vous pouvez obtenir une prime de 300 à 500 € pour votre audit énergétique, sauf pour les propriétaires les plus aisés (catégorie rose) qui devront financer cette opération totalement à leurs frais.

MaPrimeRénov’ 2021 : des nouvelles conditions pour tous !

Etape 3 : Choisir une entreprise RGE pour vos travaux

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’, vous devez obligatoirement confier vos travaux à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Le label RGE prouve la compétence des artisans que vous avez retenus. En effet, leur savoir-faire a été contrôlé directement sur leurs chantiers de rénovation par un organisme certificateur accrédité par l’État. 

Par ailleurs, choisir une entreprise RGE, c’est obtenir la garantie que votre intervenant soit parfaitement à jour de ses assurances professionnelles et de ses cotisations. C’est un réel gage de confiance !

Bon A Savoir

L’attestation RGE est exigée pour la plupart des aides financières à la rénovation (programme « Habiter Mieux » de l’Anah, CEE, éco-prêt à taux 0, etc.). Vérifiez donc toujours cette information sur vos devis !

Etape 4 : Créer son compte en ligne

Créer votre demande de prime MaPrimeRénov’ en 6 étapes :

  1. Rendez-vous sur le simulateur MaPrimeRénov’ d’Ootravaux pour tester votre éligibilité et obtenez ainsi le montant de vos aides.
  2. Connectez-vous sur le site officiel de MaPrimeRénov’.
  3. Renseignez votre profil (propriétaire occupant, bailleur ou copropriétaire), ainsi que vos coordonnées.
  4. Munissez-vous de votre dernier avis d’impôt sur le revenu. Attention, si vous cumulez d’autres aides financières pour vos travaux, comme les Certificats d’économies d’énergie (CEE), vous devez en préciser le montant.
  5. Précisez le nombre d’occupants de votre logement. S’ils perçoivent des revenus, vous devez les ajouter.
  6. Remplissez les informations concernant votre logement (maison ou appartement, résidence principale et ancienneté).

La plateforme en ligne de l’Anah vous invitera alors à choisir un identifiant et un mot de passe pour valider définitivement la création de votre compte MaPrimeRénov’. Vous recevrez alors immédiatement un lien d’activation dans votre boîte mail.

Etape 5 : Confirmation du dossier et début des travaux

L’heure est venue de présenter dans le détail votre projet à l’Anah. Pour cela, accédez à votre compte à l’aide de votre identifiant et de votre mot de passe. Deux cas de figure se présentent à vous !

Vous réalisez des travaux de chauffage, d’eau chaude, d’isolation ou de ventilation ?

Dans ce cas, il faudra fournir tous vos devis de travaux, ainsi que le numéro SIREN des entreprises concernées. Notez qu’il est tout à fait possible de demander plusieurs aides pour des travaux différents. Il vous suffira alors de les ajouter directement dans votre « espace en ligne ». Si vous souhaitez être accompagné par un Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), vous devrez également joindre le contrat. Plusieurs champs seront à compléter pour renseigner la date de vos devis, le montant des travaux, etc.

Vous engagez une rénovation globale de votre logement ?

Pour rappel, cette option concerne uniquement les ménages « aux revenus intermédiaires ou supérieurs » qui souhaite réduire leur consommation énergétique d’au moins 55 %. Si tel est votre projet, vous devez commencer par faire réaliser l’audit énergétique obligatoire.

Le bureau d’études thermiques qui réalise votre audit vous fournira une version numérique que vous aurez à téléverser depuis votre « espace en ligne ». Il vous remettra également une attestation de conformité qui vous permettra de remplir certains champs nécessaires pour valider votre demande (consommation énergétique et émissions de gaz à effet de serre avant et après travaux, gain énergétique estimé, etc.).

Le reste des démarches est identique à la procédure concernant des travaux de chauffage, d’eau chaude, d’isolation ou de ventilation.

À ce stade, l’Anah vous confirme la prise en charge de votre demande. Votre dossier passe alors en statut « déposé ». Vous pouvez alors autoriser vos artisans à commencer les travaux. Toutefois, mieux vaut attendre encore un peu (entre 3 à 5 semaines) que votre dossier soit validé définitivement avec la mention « Demande de subventions acceptée ».

Etape 6 : Demander le paiement

C’est l’étape cruciale tant attendue : la validation du paiement de vos travaux. Pour déposer une demande de paiement auprès de l’Anah, rien de plus simple :

  • Connectez-vous à votre « espace en ligne » ;
  • Cliquez sur « Demander un paiement » ;
  • Joignez vos factures de travaux ;
  • Précisez le montant des CEE (Certificats d’économies d’énergie) perçus ou à percevoir, ainsi que celui des autres aides éventuelles (Caisse de retraite, collectivités locales, etc.) ;
  • Renseignez votre RIB, et c’est tout !

L’Anah procédera à un virement bancaire sur votre compte dans un délai de 15 jours à 1 mois.

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' gratuitement

(1) Site du gouvernement : www.faire.gouv.fr