Isolation de toiture : principe et devis

Devis pour l'isolation de toiture : bien comprendre et comparer

22 juillet 2020
Isolation de toiture
Sommaire

Isolation des combles perdus, des combles aménagés, par l’intérieur ou par l’extérieur… les solutions pour isoler votre toiture sont nombreuses ! En isolant votre toit, vous conservez près d’un tiers de la chaleur de votre chauffage et réduisez ainsi les déperditions thermiques de votre maison. C’est pourquoi, pour votre projet de rénovation ou de construction, ces travaux sont toujours à prioriser ! Pour vous aider à mieux comprendre les devis des artisans, Ootravaux vous apporte ses conseils d’experts !

Le vocabulaire indispensable pour décrypter un devis d'isolation de toiture

Le type de combles de votre maison et la méthode de pose sont des paramètres à connaître pour comprendre le prix de vos devis d’isolation de toiture. S’agit-il de combles perdus ou de combles à aménager ? Le choix des isolants, l’installation d’une membrane d’étanchéité à l’air, les finitions et les frais induits sont aussi des critères importants à bien définir avec votre artisan.

undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'isolation de toiture gratuitement

Les différents types de combles

Selon la forme de la charpente de votre logement et la place disponible en sous-toiture, l’aménagement de cet espace est parfois rendu possible. C’est alors l’occasion pour vous de créer des pièces supplémentaires pour les rendre habitables. Mais parfois, vos combles ne sont pas prévus à cet effet ! C’est le cas notamment d’une « charpente américaine » (forme en W) où la structure en bois recouvre l’intégralité des combles.

Ainsi, vos combles peuvent être :

  • Des combles perdus non aménageables, accessibles souvent par une petite trappe ;
  • Des combles perdus aménageables, où il faudra créer un escalier et prévoir des ouvertures (fenêtres de toit) ;
  • Des combles déjà aménagés (chambre, salle de bain ou salle de jeux, par exemple).

Comment savoir si les combles de votre maison sont aménageables ? 

Bon A Savoir

Il est parfois possible de transformer vos combles perdus en combles aménageables, sans avoir à trop transformer votre toiture. La technique consiste en effet à installer des renforts (appelés « jambes de force ») qui reprennent la charge des arbalétriers de votre charpente pour libérer un espace habitable au centre. Demandez l’avis d’un charpentier !

Les différentes méthodes de pose pour l’isolation de votre toit

Pour l’isolation thermique de votre toiture, 3 grands types de travaux sont couramment proposés par les artisans du bâtiment :

  1. L’isolation des combles perdus. Si l’aménagement de vos combles n’est pas possible, la méthode la plus fréquente et la moins chère est l’isolation par soufflage de flocon de verre, de roche ou de ouate de cellulose. Si vous souhaitez utiliser l’espace comme stockage, vous pouvez opter pour un isolant en laine déroulée entre les solives (poutres) avec pare-vapeur orienté vers l’espace chauffé, puis finir avec un plancher en bois.
  2. L’isolation en rampants de toiture. Pour aménager vos combles et créer de nouvelles pièces, le professionnel procédera à une isolation entre les chevrons. Pour une meilleure performance, il faut toujours prévoir 2 couches croisées d’isolant (en inversant le sens) et un pare-vapeur placé côté intérieur parfaitement scotché et continu. Cette membrane assure l’étanchéité à l’air de votre maison et optimise l’efficacité de l’isolation.
  3. L’isolation de la toiture par l’extérieur (dit « sarking »). Cette méthode est toujours la plus coûteuse, mais elle est intéressante à envisager si vous devez changer la couverture (tuiles) de votre maison ou modifier la charpente. La première couche de l’isolant est placée entre les chevrons et la seconde du côté extérieur. Votre toiture nécessite donc d’être surélevée ! Grâce à cette technique, vous ne perdez aucune surface habitable.

Le choix de l’isolant pour vos combles

Le choix de l’isolant pour vos travaux de construction ou de rénovation dépend de la configuration de vos combles. En isolation horizontale (au sol des combles perdus, par exemple), vous pouvez choisir un isolant fibreux (flocons ou laine), car il y a peu de risque de tassement. À l’inverse, en isolation verticale (rampants de toiture ou murs), l’isolant devra être suffisamment dense, en panneaux semi-rigide par exemple.

Il est à noter que la résistance thermique que vous devez atteindre varie également selon la nature de vos travaux. La résistance thermique R, exprimée en m² K/W correspond à l’épaisseur (en mètre) de l’isolant divisé par son coefficient lambda (pouvoir isolant). Il évalue la capacité de l’isolant à conserver la chaleur à l’intérieur de votre logement. Plus R est élevé, plus le produit est efficace thermiquement. Ainsi, en toiture, un R supérieur à 6 m²K/W (entre 20 à 25 cm d’isolant) est préconisé pour garantir une bonne isolation des rampants de toiture. Pour les combles perdus, ce R doit être supérieur à 7 m²K/W (entre 25 cm à 30 cm d’isolant).

Bon A Savoir

La conductivité thermique de l’isolant (λ - lambda), exprimée en W/m.K, est une valeur intrinsèque à chaque isolant. Elle est généralement comprise entre 0,020 et 0,045 W/m.K. Plus le chiffre est faible, plus la performance thermique de l’isolant est élevée.

Par l'extérieur ou par l'intérieur : choisir le type de votre isolation

Zoom sur la membrane d'étanchéité à l'air

La pose d’un pare-vapeur, ou membrane hygro-régulante, devra aussi vous être précisée dans le devis. En effet, la réglementation thermique impose que l’étanchéité à l’air soit optimisée lors d’une construction, mais elle est également vivement recommandée en rénovation. Ainsi, cette membrane, souvent en polyéthylène ou en papier kraft, sert à réguler la migration de la vapeur d’eau dans l’isolant. D’autre part, en supprimant les courants d’air parasites, la membrane vous assure un confort exceptionnel ! Elle se positionne toujours du côté intérieur, c’est-à-dire juste derrière le parement de finition (plaque de plâtre ou lambris).

Isolation des combles : le pare-vapeur est-il nécessaire ?

Les travaux de finition

Pour l’isolation de vos combles aménagés, et pour garantir un résultat esthétique impeccable de votre projet, le professionnel vous proposera d’installer un parement, souvent en plaques de plâtre (BA13). Ces plaques sont mises en œuvre au moyen de suspentes et de fourrures. Elles sont fixées par l’intérieur sur les rampants de votre toiture.

Les autres coûts annexes à anticiper

Pour éviter des coûts de travaux non prévus, l’artisan réalisant votre devis doit au préalable effectuer une visite technique pour évaluer son prix au plus juste, selon la difficulté du chantier.

Plusieurs points doivent susciter votre intérêt :

  • Vos combles sont-ils accessibles ? ;
  • Quel est l’état de votre charpente ? Vos tuiles sont-elles toujours étanches ? ;
  • Votre toiture est-elle équipée d’un pare-pluie pour assurer l’étanchéité à l’eau, ou devez-vous le prévoir ? ;
  • Avez-vous pensé à contacter un électricien pour l’installation de vos prises électriques et de vos luminaires ? ;
  • Devez-vous installer des fenêtres de toit ? ;
  • Dans le cas d’une isolation de toiture par l’extérieur (« sarking »), le coût de l’échafaudage est-il précisé ?

Les éléments à retrouver dans votre devis d'isolation de toiture 

Les termes employés dans le devis ne sont pas toujours compréhensibles, car souvent très techniques. Il est donc important de se faire préciser ces notions par le professionnel qui interviendra pour bien comprendre le type d’isolation proposé. C’est ainsi que vous parviendrez à mieux maîtriser votre budget pour votre projet de rénovation ou de construction.

Certains éléments doivent nécessairement être présents dans votre devis :

  • Type de matériau isolant employé (laine de roche, ouate de cellulose, laine de verre, laine de mouton ou encore de bois…) ;
  • La résistance thermique de l’isolant ;
  • L’épaisseur de l’isolant installé ;
  • La mise en place d’un pare-vapeur ;
  • La surface de l’isolation de toiture pour votre maison ;
  • Le numéro ACERMI de l’isolant (tous les matériaux ne sont pas certifiés).
Bon A Savoir

La certification ACERMI, uniquement destinée aux isolants thermiques, délivrée par l’Association pour la CERtification des Matériaux Isolants, complète le marquage CE, et vérifie que les caractéristiques de performance inscrites sur les emballages par les fabricants d’isolants thermiques soient exactes.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation de toiture

Avec les artisans Ootravaux

Quel prix prévoir pour l'isolation de votre toiture ?

Le budget pour isoler ses combles perdus varie de 6 euros par m² pour les laines minérales à souffler (laine de verre et laine de roche) à environ 20 euros par m² pour les mêmes laines, mais en rouleaux, auquel il faudra rajouter entre 20 et 30 euros par m² pour la main-d’œuvre. 

Pour les combles aménagés, le budget sera plus important. Par l’extérieur, le prix de l’isolation est compris entre 150 et 200 euros par m² selon le type d’isolant choisi (polyuréthane, laine de verre ou de bois…) avec la main-d’œuvre, auquel il faudra rajouter la pose de la couverture. Par l’intérieur, le prix de l’isolation de toiture se situe entre 35 à 75 euros par m² pour la pose de l’isolation, main-d’œuvre comprise, entre 4 et 5 euros par m² pour le pare-vapeur, et entre 30 et 50 euros par m² pour le parement.

Quelles sont les aides disponibles pour isoler votre toit ?

Pour réduire le prix de vos devis, de nombreuses aides financières existent ! Pour la grande majorité d’entre elles, vos travaux doivent être effectués par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Par ailleurs, votre logement (maison ou appartement) doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté pour que vos travaux soient considérés comme de la rénovation.

Ainsi, pour votre projet d’isolation de toiture, vous pouvez bénéficier :

  • Des aides des fournisseurs d’énergie (dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie CEE). Le montant est variable selon le prestataire retenu. Jusqu’au 30 juin 2022, vous pouvez obtenir la prime spéciale « Coup de pouce isolation » de 10 à 12 €/m² d’isolant posé ;
  • De 35 à plus de 50 % de subventions avec le programme Habiter Mieux de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), sous conditions de ressources (plafonds de revenus fixés par l’Anah) et d’ancienneté du logement qui doit être supérieur à 15 ans. Ainsi, les « propriétaires modestes » peuvent espérer récupérer au maximum 12 500 € et jusqu’à 18 000 € pour les « très modestes », sur un coût total de travaux plafonné à 30 000 €. Attention, pour être éligible, votre rénovation doit permettre de réduire de plus de 35 % votre consommation énergétique ;
  • De 7 à 25 € par m² de surface à isoler selon vos revenus, avec la prime de MaPrimeRénov'. Cette récente aide de l’Anah, ouverte à tous, remplace totalement le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) depuis le 1er janvier 2021 ;
  • De 15 000 à 30 000 € de prêt à taux zéro, avec l’éco-PTZ. Pour vos travaux d’isolation de toiture uniquement ou en ajoutant de 2 à 3 actions de rénovation complémentaires, votre banque peut vous prêter de l’argent à taux nul. Cette somme doit être remboursée sous 15 ans maximum ;
  • Les aides des collectivités locales, certains départements ou certaines régions, intercommunalités ou communes peuvent vous accorder des aides complémentaires ;
  • La TVA réduite à 5,5 %, sur le matériel et la pose de votre isolation thermique de toiture.

La plupart de ces dispositifs sont cumulables et il existe même des bonus si vous visez une très forte performance énergétique pour votre maison. Pour en connaître toutes les modalités, vous pouvez vous rapprocher d’un conseiller FAIRE.

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aide MaPrimeRénov'

Toutes les aides pour vos travaux d'isolation de toiture


Les mentions obligatoires d'un devis

Pour un prix supérieur à 150 €, le devis est obligatoire, ce qui est toujours le cas pour l’isolation de votre toiture.

Certaines mentions doivent être présentes, comme :

  • La date du devis et sa durée de validité ;
  • Le nom, la raison sociale et l’adresse de l’entreprise (n° de téléphone et adresse électronique) ;
  • Le statut et la forme juridique de l’entreprise ;
  • Pour un artisan, le numéro d’inscription au Répertoire des métiers ou l’immatriculation au registre du commerce de l’entreprise ;
  • La mention RGE, ou numéro de certification ;
  • Le numéro individuel d’identification à la TVA ;
  • Le nom et l’adresse du client ;
  • Le détail de chaque prestation, en quantité et en prix unitaire, ou par m² ;
  • Le coût horaire ou forfaitaire de main-d’œuvre, celui-ci pouvant être inclus avec la pose des matériaux ;
  • Les autres frais éventuels (échafaudage, difficulté d’accès aux combles de la maison, protection du chantier) ;
  • Les modalités de paiement (pourcentage d’acompte, délai de règlement à réception des travaux) ;
  • Les modalités de conditions du service après-vente, ou les garanties éventuelles ;
  • Le prix global à payer HT et TTC, en précisant le taux de TVA appliqué ;
  • Le caractère payant ou gratuit du devis ;
  • Une mention manuscrite datée et signée de la main du client, définissant un accord préalable du devis avant début des travaux.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis afin de comparer les prix proposés et bien évaluer le coût de vos travaux d’isolation de toiture.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Les éléments indispensables d'un bon devis
New call-to-action

 

A Retenir
  1. L'isolation de votre toiture est essentielle pour vous permettre de réaliser des économies d’énergie et améliorer votre confort. Faire appel à un professionnel pour réaliser l’isolation est plus que recommandé afin de bénéficier de ses conseils et de son expertise.

  2. La solution d’isolation mise en œuvre dépendra de la configuration de vos combles. Le professionnel pourra ainsi privilégier une isolation en rouleaux de laine, par soufflage, en panneaux, etc.

  3. Différents éléments impactent le prix des devis d’isolation de toiture : surface, matériau isolant (ouate de cellulose, laine de roche…), mise en place ou non d’un pare-vapeur. Faites-vous bien préciser les détails de l’intervention de l’artisan. Demandez bien plusieurs devis pour comparer les prix.

  4. Pour des travaux d’isolation de toiture, n’oubliez pas qu’il existe des aides pour alléger votre budget (prime, subventions de l’Anah…).