Dégâts dans la toiture

Isolation de toiture : tout sur les financements et les crédits d'impôt

27 août 2020
Isolation de toiture
Sommaire

Qu’elle soit effectuée par l’intérieur ou par l’extérieur, l’isolation de toiture est l’un des moyens les plus efficaces pour réduire votre facture énergétique. Mais ce type de travaux représente souvent un investissement important. Des aides financières, des primes, un prêt à taux faible… connaissez-vous toutes les solutions de financement pour réduire le coût de vos devis de rénovation ? Pour vos travaux d’isolation de toiture, Ootravaux fait pour vous le point sur les aides envisageables.

Le coût moyen pour l'isolation d'une toiture de maison

Le coût de l’isolation thermique de toiture, comme de l’isolation des murs et des fenêtres, varie en fonction de différents paramètres.

  • La surface à isoler : plus la superficie des combles ou de la toiture est importante, plus le coût de l’isolation augmente ;
  • Le type d’isolants utilisés : certains matériaux coûtent plus cher à l’achat que d’autres, mais ceux-ci affichent généralement une performance énergétique supérieure qui permettra de réduire vos dépenses de chauffage et les pertes de chaleur de votre maison ;
  • La technique de mise en œuvre de l’isolation : l’isolation par l’extérieur est plus onéreuse qu’une isolation thermique par l’intérieur des combles, car elle nécessite la dépose de la couverture pour insérer le matériau isolant. Elle permet aussi d’assurer une bonne étanchéité et d’éviter les fuites d’eau ;
  • Le type de charpente : la couverture et la forme du toit sont 2 éléments qui influencent directement la technique de pose. L’accessibilité des combles, avec une charpente en bois ou non, constitue également un facteur de variabilité du tarif global de votre devis dans le cadre d’une isolation par l’intérieur.

Tableau récapitulatif des tarifs moyens au m², matériel et main-d'œuvre compris (1) :

Technique de mise en œuvre

Prix minimum – Prix maximum au m²

Isolation thermique par l’extérieur

100 à 300 euros

Isolation thermique par l’intérieur / combles aménagés

35 € à 100 euros

Isolation thermique par l’intérieur / combles perdus

20 € à 60 euros

Prix d'une isolation de toiture : les différentes typologies et prix au m²

Subventions, aides et primes pour votre isolation de toiture

Selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), une toiture et/ou des combles non isolés peuvent être responsables de 25 à 30 % des déperditions de chaleur. Pour encourager les foyers français à engager des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement, l’État français a mis en place un système d’aides financières. Pour votre projet d’isolation, de nombreux dispositifs de primes très incitatives sont disponibles pour réduire le coût de vos devis.

MaPrimeRénov’, la prime accessible à tous !

Mise en place depuis le 1er janvier 2020, cette prime est née de la fusion de 2 aides jusqu’ici distinctes : le CITE (Crédit d’impôt pour la transition écologique) et l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Le crédit impôt était une aide historique qui vous permettait d’obtenir une réduction de votre impôt sur le revenu si vous réalisiez des travaux d’économies d’énergie. Le programme « Habiter Mieux Agilité » était une aide qui octroyait aux ménages modestes une prime pour des travaux de chauffage ou d’isolation. Mais, c’est désormais de l’histoire ancienne, car MaPrimeRénov’ remplace totalement ces 2 aides depuis le 1er janvier 2021 !

Les primes de MaPrimeRénov’ sont également gérées par l’Anah. Elles sont très simples à mettre en place et accessibles à tous. Toutefois, plus les revenus des ménages sont bas, plus le montant des primes de MaPrimeRénov’ est élevé (selon les plafonds de revenus de l’Anah). Chaque travaux de rénovation réalisé dans un logement de plus de 2 ans d’ancienneté par un professionnel RGE (Reconnu garant environnement) donne droit à une prime spécifique.

Ainsi, pour l’isolation des combles de votre logement, vous pouvez bénéficier d’ :

  • Une prime de 7 à 25 € par m² d’isolant posé pour des travaux d’isolation de rampants de toiture ou des combles perdus ;
  • Une prime de 15 à 75 € par m² d’isolant posé pour des travaux d’isolation d’une toiture-terrasse ;
  • Un forfait « Rénovation globale » (réservé aux ménages aux « revenus intermédiaires ou supérieurs ») de 3 500 à 7 000 €, pour une rénovation qui procure un gain énergétique à votre logement d’au moins 55 % ;
  • Un forfait « Audit énergétique » de 300 à 500 €, pour vous aider à faire le bon choix d’isolant, de chauffage, de production d’eau chaude et de ventilation. L’État vous encourage à engager une rénovation globale de votre logement ;
  • Un forfait « Assistance à maîtrise d’ouvrage » de 150 € pour vous faire assister dans la réalisation et le suivi de vos travaux par un expert en bâtiment ;
  • Un bonus « Sortie de passoire énergétique » de 500 à 1 500 €, si votre logement est classé (étiquette énergie) en F ou en G et que vous parvenez à remonter à la classe E au minimum ;
  • Un bonus « Bâtiment Basse Consommation » de 500 à 1 500 €, si votre rénovation permet d’atteindre la classe A ou B après travaux.).

MaPrimeRénov’ : tout savoir de cette nouvelle aide à la rénovation énergétique

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov'
Bon A Savoir

Les forfaits, bonus et primes de MaPrimeRénov’ sont cumulables entre elles et avec les autres aides existantes (hors « Programme Habiter Mieux Sérénité »).

Habiter Mieux : des subventions pour les ménages modestes

À travers son programme « Habiter Mieux Sérénité », l’Anah accorde des subventions pour vos travaux d’économies d’énergie (isolation des combles, des murs extérieurs, pompe à chaleur, etc.) permettant de réaliser au minimum 35 % de réduction de votre consommation énergétique (en kWh). Ce qui revient à dire que vous devez engager une rénovation globale de votre logement.

Les subventions peuvent couvrir de 35 à plus de 50 % du montant des travaux engagés pour les ménages aux faibles revenus, dans une limite maximale de 12 500 € pour les propriétaires modestes et de 18 000 € pour les propriétaires très modestes. De plus, vous accédez également aux 2 bonus de MaPrimeRénov’ (voir plus haut), mais d’un montant fixe de 1 500 € chacun.

Pour obtenir vos aides, certaines conditions sont à respecter :

  • Ne pas dépasser les plafonds de revenus ;
  • Occuper votre maison ou appartement au titre d’une résidence principale ;
  • Votre logement doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté ;
  • Vous ne devez pas avoir bénéficié d’un éco-prêt à taux zéro depuis moins de 5 ans ;
  • Vous êtes encadré par un opérateur-conseil qui vous guide tout au long de vos travaux jusqu’à la réalisation de l’objectif de gain énergétique (de 35 %).
Bon A Savoir

Les aides du programme Habiter Mieux sont cumulables avec les autres aides, sauf MaPrimeRénov’ et les Certificats d’économies d’énergie (CEE).

L'éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro)

L’éco-prêt à taux zéro est une aide à la rénovation énergétique qui permet à tous les propriétaires (sans condition de plafonds de ressources) d’emprunter sans intérêts bancaires. L’isolation thermique de l’ensemble de la toiture fait partie des travaux éligibles à l’éco-PTZ. Par ailleurs, vous devez être propriétaires occupants, bailleurs ou copropriétaires. La demande doit également concerner une résidence principale construite depuis 2 ans minimum. En outre, les travaux d’isolation thermique doivent être obligatoirement réalisés par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Le montant de l’éco-PTZ oscille entre 7 000 € et 30 000 € en fonction du nombre et de la nature des travaux financés, selon ce principe :

  • Remplacement des fenêtres : 7 000 € ;
  • Isolation des combles perdus ou des rampants : 15 000 € ;
  • Bouquet de 2 travaux de rénovation : 25 000 € ;
  • Bouquet de 3 travaux de rénovation : 30 000 €.

Vous devez rembourser votre crédit directement à votre banque sous 15 ans au maximum.

La prime énergie ou prime « Coup de pouce isolation »

Intégrée au dispositif des CEE (Certificats d’économie d’énergie) créé en 2006, la prime énergie est une aide qui peut couvrir une partie du coût global de vos travaux d’isolation. Tous travaux de rénovation engagés dans le cadre de la transition énergétique par un propriétaire d’une résidence principale (maison ou appartement) de plus de 2 ans d’ancienneté sont éligibles. Là encore, vous devez confier votre projet d’isolation à un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Les aides sont délivrées par les fournisseurs d’énergie et peuvent être attribuées pour :

  • Isoler votre toit ;
  • Isoler le plafond de vos combles aménagés ;
  • Isoler le plancher de vos combles perdus (non aménagés).

Le montant de la prime CEE varie en fonction du fournisseur d’énergie et des travaux réalisés. Jusqu’au 30 juin 2022, vous pouvez bénéficier d’une prime spéciale « Coup de pouce isolation » de 10 à 12 € par m² d’isolant posé. Le montant de la prime varie selon vos ressources, mais reste accessible à tous les ménages (sans condition de ressources).

Astuce

La prime énergie CEE ou la prime « Coup de pouce isolation » sont cumulables avec les autres aides financières, comme MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ ou encore la TVA réduite à 5,5 %.

Zoom sur la TVA à 5,5 % pour une isolation de toiture

Tous les travaux d’amélioration de la performance énergétique des résidences principales et secondaires dont la construction est achevée depuis 2 ans au début des travaux bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. L’isolation des combles et de la toiture fait donc partie des travaux éligibles. Il est toutefois important de préciser que seuls les travaux effectués et facturés par une entreprise sont soumis à la TVA à 5,5 %. Les achats réalisés par le particulier lui-même se verront appliquer un taux normal de 20 %.

Pour bénéficier d’une TVA réduite, le propriétaire doit remettre — avant l’étape de la facturation — à l’entreprise ou à l’artisan une attestation confirmant son éligibilité à ce taux réduit. Pensez également à comparer les différents devis des professionnels avant de lancer vos travaux d’isolation.

Astuce

Pensez à conserver une copie de l’attestation d’éligibilité avec votre facture. L’administration fiscale, et donc l’État, peut vous demander de la fournir pour justifier l’application du taux de TVA réduit à 5,5 %.

Les autres aides possibles pour l'isolation de votre toit

Pour tous vos travaux d’isolation de toiture et d’économies d’énergie confiés à un artisan, vous pouvez également bénéficier :

  • Des aides de l’association Action logement. Le dispositif est destiné à faciliter l’accession à un crédit immobilier, à taux préférentiel, pour les salariés issus du privé, travaillant dans une entreprise d’au moins 10 salariés ;
  • De l’aide de la Caisse d’allocations familiales (CAF), pour les ménages éligibles sous conditions de revenus et de composition du foyer. Là encore, vous pouvez obtenir un prêt à taux très bas ;
  • Des aides de certaines collectivités territoriales. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les programmes d’accompagnement financiers existants et leurs conditions d’éligibilité ;
  • Des aides de votre mutuelle, caisse de retraite ou d’une association pour laquelle vous êtes adhérent (« Les anciens combattants », par exemple).
undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.