Bois charpente

Charpente en bois : avantages, inconvénients et prix

22 juillet 2020
Charpente
Sommaire

Véritable ossature, la charpente est un élément central d’un bâtiment qui contribue également à la bonne isolation. Élément structurel de la toiture et de la maison, le choix du bois (sapin, chêne, épicéa, douglas…) pour sa charpente, par rapport au charpente métallique ou en béton, que vous souhaitiez réaliser des travaux de construction ou de rénovation, a de nombreux avantages. Largement utilisée dans les constructions neuves, on peut aussi l’envisager lors de travaux d’agrandissement ou d’une réfection. Il faut cependant aussi connaître les quelques inconvénients à ne pas négliger et le prix moyen pour faire un choix éclairé, notamment selon le type de toit souhaité.   

Définition et usages de la charpente en bois

La charpente en bois est un assemblage de pièces de bois de différentes sections ayant un rôle bien précis dans la charpente : fermes, pannes, poutres, poteaux, solives, contreventements, montants, traverses, chevrons. Chaque pièce de bois est taillée et dimensionnée selon un plan bien précis, ou directement sur chantier au moment des travaux par un professionnel : le charpentier.

Il existe plusieurs types de charpentes en bois : traditionnelle, industrielle (ou fermette, constituée d’une pièce de bois), lamellé-collé. Ce qui les caractérise toutes ? Le choix du bois pour sa longévité et sa résistance pour supporter les aléas climatiques (vent, pluie, neige), mais aussi la charge que peut représenter la couverture de la toiture (tuiles, ardoises, zinc…). Tous ces éléments sont pris en compte dans le calcul de la charge. 

Bon A Savoir

La charpente traditionnelle est souvent plébiscitée car elle permet un aménagement de combles facilité.

Le choix de l’essence de bois n’est pas fait au hasard. Souvent en résineux (en sapin, épicéa, ou en douglas) ou en feuillus (chêne, châtaignier), ces essences sont choisies pour leur disponibilité, leur séchage rapide, mais aussi pour la facilité que le charpentier peut avoir en les travaillant.

Pour éviter que certains défauts viennent perturber la solidité de la charpente, un tri rigoureux est effectué dès la fabrication, écartant les pièces de bois qui ont des nœuds trop importants, des poches de résines, des fentes dans le sens de la longueur de la pièce ou encore des flaches, c’est-à-dire des parties de bois manquantes sur l’une des 4 arêtes de la pièce de bois. Le bois est ainsi classé de façon visuelle (classement ST-I, ST-II ou ST-III) et mécanique (classement C18, C24, C30 ou D30) selon des normes strictes au moment de la fabrication. Ce tri permettra de s’assurer que chaque pièce de bois dispose de caractéristiques mécaniques (résistance à la flexion de la pièce, à la traction, à la compression, au cisaillement) indispensables à un usage en charpente. 

Bon A Savoir

Les essences de bois utilisées sont généralement classées en 2 catégories.

  • Les bois issus de feuillus : chêne, frêne, hêtre, peuplier, châtaignier sont les principales essences de bois feuillus que l’on retrouve dans nos habitations. 
  • Les bois issus de résineux : sapin et épicéa sont très largement utilisés, mais on retrouve également  du pin (pin maritime, des landes…), du douglas ou du mélèze.

Par ailleurs, ces pièces de bois subissent un traitement leur permettant une résistance aux insectes, aux champignons et aux organismes de dégradation des bois, les organismes xylophages (termites). Ce traitement est en général de classe 2, classe d’emploi des bois sous abri, ou en intérieur.

Avantages de la charpente en bois

Les avantages de la charpente en bois sont nombreux.

  • Solide et durable : selon l’essence choisie, les pièces de bois résisteront de plusieurs décennies (résineux) à plusieurs siècles (chêne par exemple).
  • Léger et performant : la capacité portante du bois est élevée au regard d’autre matériaux ; sa densité (autour de 600 kg/m3) en fait naturellement un matériau plus léger que le béton (2 500 kg/m3) ou l’acier (8 000 kg/m3).
  • Rapidité d’exécution : la préfabrication et la facilité d’assemblage des pièces de bois permettent la construction de la charpente en quelques jours seulement, laissant la possibilité aux autres cœurs de métier d’intervenir rapidement (couvreur pour la pose de tuiles de toit par exemple, enduiseur…).
  • Hygrométrie maîtrisée : le bois réagit à l’humidité en absorbant l’excès d’humidité et en le restituant par temps plus sec évitant ainsi les phénomènes de condensation qui pourraient détériorer le parement intérieur.
  • Naturel et écologique : consommant peu d’énergie pour être produit et mis en œuvre, le bois est aussi abondant puisque sa gestion raisonnée et durable a permis à la forêt de s’accroître fortement ces dernières années.
  • Facile à travailler : souple et léger, il est facilement façonnable par le charpentier avec des outils adaptés.
  • Bonne tenue au feu : le bois ne se déforme pas sous l’action de la chaleur, et conserve ses caractéristiques mécaniques plus longtemps que le métal, ce qui laisse plus de temps aux pompiers dans leur intervention. De plus il dégage peu de gaz toxiques en brûlant. 
  • Esthétique : le bois s’harmonise parfaitement avec d’autres matériaux de construction. Doux au toucher, il apporte une atmosphère agréable à l’intérieur des habitations lorsqu’il est visible.
  • Entretien facilité : une fois traité avec les produits adaptés, les éléments de structure en bois ne nécessitent aucun entretien particulier. Une inspection régulière tous les ans peut cependant permettre de déceler d’éventuelles fuites de la toiture qui pourrait occasionner une détérioration de sa performance. 

> Quelle essence de bois pour une charpente ? 

Inconvénients de la charpente en bois

Mêmes si les avantages sont nombreux, la charpente en bois a cependant quelques contraintes.

  • Il est impératif de maintenir le bois à l’abri de l’humidité : champignons et moisissures peuvent apparaître si l’humidité persiste, notamment dans le cas d’une mauvaise ventilation, ou d’une fuite dans le toit, détériorant alors les propriétés mécaniques du bois.  La mise en œuvre d’une bonne ventilation est donc essentielle pour éviter le pourrissement du bois lié à un excès d’humidité. 
  • Sensibilité aux insectes : s’il n’est pas correctement traité avec des produits adaptés, ou trop longtemps exposé à l’humidité, le bois peut être envahi par des insectes xylophages qui se chargeront de le détruire. Il faut aussi penser à traiter les parties qui ont été coupées, directement exposées à ces insectes.
  • Gaspillage de matériaux et nombreuses chutes : lorsque le bois est taillé et dimensionné pièce par pièce, celui-ci peut générer de nombreuses chutes, créant un volume important de déchets.


Prix d'une charpente en bois 

Le prix de la charpente, et donc du devis, va dépendre de nombreux critères. 

  • Type de charpente choisie : la charpente en bois peut en effet être traditionnelle, industrielle (fermette) ou lamellé-collé.
  • Choix de l’essence de bois : les résineux seront en général plus économiques que des essences comme le chêne ou châtaigner. Le tarif d’une pièce de bois peut aller du simple au double.
  • La surface du toit, donc les dimensions de la charpente, et des portées : plus les sections de bois sont importantes, plus le prix est important. 
  • Forme et pente de la toiture : même si le bois permet de satisfaire la plupart des exigences architecturales, plus la charpente est complexe, plus le prix est élevé. Au contraire, le toit plat sera le plus économique. Cela impactera également la technique d’assemblage. 
  • Fabrication et assemblage : préfabriqué en usine, il faudra peut-être prévoir le levage de la charpente pré-montée sur le chantier, ce qui rajoutera un coût de grue par rapport à une charpente réalisée directement sur le chantier.

Ainsi le prix de la charpente en bois se situera en moyenne entre 50 et 100 euros par m² selon ces différents critères, la surface étant la projection horizontale de la structure sur le sol. Enfin, iI ne faudra pas oublier le tarif de la main d’œuvre pour la pose et l’assemblage dans votre budget travaux : comptez entre 50 et 70 euros par m², selon les régions. Il est plus que recommandé de faire appel à un professionnel du bâtiment qui saura appliquer les bonnes techniques. Celui pourra en effet définir l’assemblage de la charpente en bois dans le respect des normes, et en s’adaptant à votre projet de toiture, notamment si vous voulez prévoir des combles aménageables. 

Avant de vous lancer dans des travaux, il est important de demander plusieurs devis auprès d’artisans afin de pouvoir comparer les prix proposés pour la réalisation de votre projet. 

> Tout savoir sur les matériaux de charpente

 

A Retenir
  1. Pour l’ossature de votre toit, aux côtés de la charpente métallique ou en béton, il existe 3 types de charpentes en bois : traditionnelle, industrielle (fermette) ou lamellé-collé. Elément de structure de votre maison, votre choix de matériau de charpente dépendra de votre projet de travaux : rénovation ou construction de maison (surface, pente du toit, région…). Celui-ci sera étroitement lié au type de matériau de couverture pour lequel vous optez (tuile, ardoise…). 
  2. La charpente en bois est un ensemble formé de plusieurs pièces de bois, chacune ayant une fonction bien précise :  fermes, pannes, poutres, poteaux, solives, contreventements, montants, traverses, chevrons. 
  3. Solide, durable, léger, esthétique en cas de poutres apparentes… la charpente en bois présente de nombreux avantages qui facilitent sa mise en place et sa longévité. Vous aurez un large choix d’essences entre épicéa, sapin, chêne, douglas… Une charpente en bois est néanmoins très sensible à l’humidité et aux nuisibles. La bonne étanchéité et ventilation de la toiture et des combles sont donc essentielles. Pour les insectes, un traitement de classe 2 peut être appliqué afin de protéger le bois. 
  4. Le coût d’une charpente en bois sera dépendant de nombreux critères dont l’essence de bois et les dimensions de la charpente. Il faudra également prévoir le tarif d’un professionnel du bâtiment. 
  5. Faire appel à un charpentier est plus que recommandé pour travailler sur l’ossature de votre maison. Celui-ci saura définir le type de charpente le plus adapté, réaliser le calcul des charges du toit, concevoir la charpente et appliquer les bonnes techniques d’assemblage des pièces et de pose. Demandez plusieurs devis pour bien comparer et choisir l’artisan idéal pour vos travaux.