Chauffage - Subventions pour une pompe à chaleur

Pompe à chaleur : zoom sur les aides et subventions

16 octobre 2020
Pompe à chaleur
Sommaire

Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement en changeant notamment votre système de chauffage ? Les pompes à chaleur (PAC) sont des équipements à privilégier pour la production d’eau chaude sanitaire ou de chauffage de votre logement. La pose d’une pompe à chaleur peut toutefois représenter un coût très important. C’est pourquoi, pour vous aider à rénover votre maison sans vous ruiner, vous pouvez éventuellement bénéficier d’aides ou de subventions. Découvrez toutes les aides, leur montant et les conditions d’éligibilité, selon le modèle de PAC que vous avez choisi.

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un équipement de plus en plus plébiscité par les ménages français. En effet, en 2019, la vente de PAC aérothermiques par exemple, a augmenté de 83 % par rapport à l’année précédente (2). La PAC présente de nombreux avantages, tant sur le plan écologique qu’économique. La pompe à chaleur capte les calories de l’air (PAC aérothermique), de l’eau (PAC hydrothermique) ou les calories du sol (PAC géothermique) afin de les transformer en chaleur et de les restituer dans le logement. Il s’agit donc d’une énergie renouvelable qui n’a que très peu d’impact sur l’environnement (elle ne rejette rien dans l’atmosphère), et qui permet également de faire des économies d’énergie. Pour 1 kWh d’électricité consommée par la pompe à chaleur pour fonctionner, 3 à 4 kWh de chaleur sont restitués dans le logement. La pompe à chaleur offre également beaucoup de confort, grâce à son fonctionnement autonome, et à sa capacité à assurer une température stable dans toutes les pièces. Il existe aujourd'hui 3 grands types de pompes à chaleur sur le marché :

  • la pompe à chaleur aérothermique : 2 modèles sont proposés, air-air et air-eau ;
  • la pompe à chaleur géothermique : 2 modèles sont proposés, sol-sol, et sol-eau ;
  • la pompe à chaleur hydrothermique eau-eau : il s’agit d’un modèle encore très peu utilisé.

Comment bien choisir votre pompe à chaleur ?

Les aides pour une pompe à chaleur air-air

Économique et écologique, la pompe à chaleur aérothermique air-air a un coefficient de performance proche de 4, ce qui lui permet de diviser la facture énergétique par 3. Elle fonctionne en captant les calories présentes dans l’air extérieur pour chauffer le logement. En optant pour un modèle de grande qualité, vous pourrez l’utiliser toute l’année, même lorsque les températures extérieures chutent fortement. Comptez entre 7 000 et 9 000 € (1) pour une PAC air-air de 15 kWh auxquels viennent s’ajouter des frais d’installation compris entre 1 000 et 5 000 € (1) selon la complexité du chantier. Pour financer vos travaux de rénovation énergétique comprenant l’installation d'une PAC air-air, vous pouvez bénéficier des aides financières et subventions détaillées ci-dessous.

Aide pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air : Prime Énergie

La Prime Énergie ou prime « certificats d’économies d’énergie » est une aide versée par les industriels (fournisseur de gaz, d’électricité, de carburant, etc.) pour financer les travaux de rénovation énergétique des particuliers et recevoir en échange des certificats d’économie d'énergie. Cette prime est cumulable avec d’autres aides telles que le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ou certaines aides locales, mais pas avec les subventions de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Son montant est calculé selon la zone géographique du logement, le type d'habitation (maison, appartement) et la surface à chauffer. Il ne dépend pas des revenus des ménages, et peut atteindre plusieurs centaines d’euros. Il suffit de faire la demande en ligne et de respecter quelques critères :

  • faire installer la pompe à chaleur dans un logement de plus de 2 ans ;
  • faire appel à un artisan RGE (reconnu garant environnement) pour la pose ;
  • choisir un modèle avec un coefficient d'efficacité énergétique saisonnière (SCOP ) ≥ 3,9.
Bon A Savoir

Pour les ménages modestes, l’État a également mis en place la Prime Énergie Plus qui propose une aide qui peut atteindre au moins 2 fois le montant initial de l'aide.


L’éco-prêt à taux zéro pour PAC air-air

Pour l’acquisition de votre pompe à chaleur air-air, vous pouvez bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui, comme son nom l’indique, vous permet de faire un emprunt sans intérêt. Pour bénéficier de cette aide, votre pompe à chaleur doit afficher un coefficient de performance (COP) supérieur ou égal à 3,3, et être installée par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement).

Zoom sur les aides de l’Anah

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose aux ménages disposant de ressources modestes l’aide « Habiter Mieux Sérénité » pour la mise en place d’une pompe à chaleur air-air. Le montant de la subvention est fixé à 35 % du montant HT des travaux pour les ménages à revenus modestes, avec un plafond maximum de 7000 €, et à 50 % pour les ménages à revenus très modestes avec un plafond de 10000 €. Pour en bénéficier, il suffit de faire votre demande en ligne sur le site de l’Anah pour savoir si vous êtes éligible. Pour obtenir cette aide de l’Anah, il faut toutefois que votre logement ait plus de 15 ans.

Prendre en compte la TVA à 5,5 %

L’État ne propose plus la TVA à taux réduit pour l'acquisition d’une pompe à chaleur air-air. Toutefois, ce taux à 5,5 % s'applique toujours pour la pose d’une pompe à chaleur dans un logement de plus de 2 ans.

Attention

Vous avez certainement entendu parler du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Notez bien que la pose d’une pompe à chaleur air-air n’est pas éligible à ce dispositif.

Les aides pour une pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau utilise les calories présentes dans l’air extérieur pour les restituer dans l’eau de chauffage. Les calories sont stockées dans le fluide frigorigène qui circule dans le système, avant d’être restituées dans le circuit de chauffage de la maison. Cet équipement permet ainsi de chauffer votre logement toute l’année et de réaliser des économies d’énergie. Comptez entre 8 000 et 16 000 € (1) pour une PAC air-eau, il s’agit du modèle le plus cher du marché dans le domaine des PAC aérothermiques. À cela, il vous faut ajouter un prix de pose qui varie entre 1 500 à 4 000 € (1) selon les modèles. Cependant, pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau, vous pouvez bénéficier de certaines aides financières et subventions qui peuvent réduire la facture.

Qu'est-ce que la prime conversion chaudière

Versée par les fournisseurs d’énergie, la prime conversion chaudière, également appelée « coup de pouce chauffage », est attribuée jusqu’au 31 décembre 2021 aux foyers souhaitant remplacer leur ancienne chaudière (charbon, fioul ou gaz) par une pompe à chaleur air-eau. Le montant varie entre 2 500 et 4 000 € selon vos ressources. Le but ? Apporter une aide plus importante aux ménages les plus modestes. À noter, en outre, qu’elle n’est versée que si la mise en place de la pompe à chaleur est réalisée par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Découvrir la Prime Énergie

Les conditions d'attribution de la Prime Energie pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau sont les mêmes que pour un modèle air-air. Vous pouvez donc retrouver toutes les informations un peu plus haut dans cet article.

Pompe à chaleur : quelle éligibilité au CITE ?

Contrairement à la PAC air-air, le modèle air-eau est éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). A noter que MaPrimeRénov’, fusionne progressivement depuis le 1er janvier 2020 le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Vous pouvez ainsi bénéficier d’un crédit d'impôt de 30 % pour l’installation de ce type de modèle. Il faut pour cela que votre logement soit construit depuis plus de 2 ans, et que votre équipement soit installé par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement). La PAC air-eau doit également présenter une efficacité énergétique ≥ 126 % pour les équipements basse température et une efficacité énergétique ≥ 111 % pour les PAC moyenne ou haute température. À noter que la prime est cumulable avec d'autres dispositifs dans la limite de 20 000 € par logement sur 5 ans.

MaPrimeRénov’ : de quoi s'agit-il ?

Cette nouvelle aide concerne notamment les travaux liés à l’installation d’une pompe à chaleur. Elle concerne uniquement les PAC air-eau et géothermiques. Actuellement versée par l’Anah, elle finance les travaux de rénovation énergétique des ménages modestes et très modestes. Elle peut aller jusqu’à 4 000 € selon les revenus, pour un plafond maximum de 12 000 € de dépenses. La demande se fait en ligne sur le site de l’Anah. Notez qu’à partir de janvier 2021, MaPrimeRénov’ jusqu'ici réservée aux foyers les plus modestes, doit concerner tous les ménages, sans conditions de revenus.

TVA à 5,5 % et éco-prêt à taux zéro : quand y recourir ?

Les conditions d'attribution de la TVA à 5,5 % ainsi que de l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) pour la mise en œuvre d’une pompe à chaleur air-eau sont les mêmes que pour un modèle air-air.

Devis de pompe à chaleur : ce qu'il faut savoir pour obtenir le meilleur prix

Les aides pour une pompe à chaleur géothermique

Elle fonctionne en captant les calories naturellement présentes dans le sol grâce à des capteurs souterrains installés dans votre jardin. Celles-ci sont alors transportées dans le fluide caloporteur, puis injectées dans la pompe à chaleur. Les calories récupérées sont ensuite transmises dans l’eau du système de chauffage du logement (modèle sol-eau), ou dans le plancher chauffant pour un modèle sol-sol. La PAC géothermique présente de nombreux avantages par rapport aux PAC aérothermiques : elle fonctionne mieux en hiver, consomme moins, et a une plus longue durée de vie. Découvrez ci-dessous les aides et subventions auxquelles vous avez droit pour vos travaux d'économie d’énergie incluant la pose d’une PAC géothermique :

  • la Prime Conversion Chaudière : selon les mêmes conditions que pour la pompe à chaleur air-eau, vous pouvez bénéficier d’une aide si vous remplacez votre ancienne chaudière par une PAC géothermique ;
  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique de 30 % du montant de la pose ;
  • les aides proposées par l’Anah : Habiter Mieux Sérénité et Habiter Mieux Agilité ;
  • MaPrimeRénov’ pour un montant maximal de 10 000 € pour les revenus très modestes, soit une aide plus importante que pour la PAC air-eau (4 000 € maximum) ;
  • la Prime énergie ;
  • la TVA à 5,5 % applicable uniquement sur les dépenses d’installation ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Les aides concernant l’installation d’une pompe à chaleur géothermique sont donc assez similaires à celles accordées pour la PAC air-eau. À noter que la pompe à chaleur géothermique est la plus chère du marché, comptez entre 10 000 et 25 000 € (1) pour un modèle de qualité.

Quel que soit votre modèle de pompe à chaleur, pensez à choisir un équipement adapté à votre zone d'habitation (climat froid, chaud, sec, etc.) ainsi qu’à la surface à chauffer. Votre artisan RGE pourra vous orienter vers la meilleure pompe selon vos besoins. Sachez que, pour tous les modèles air-air, air-eau ou encore à géothermie, vous pouvez également bénéficier, sous certaines conditions, d’aides locales de votre région ou de votre commune pour faire baisser le montant total des travaux. Alors, avant d’installer votre équipement, n'hésitez pas à vous renseigner sur le type d’aide pour pompe à chaleur ou de primes dont vous pouvez bénéficier.

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.

(2) https://www.revolution-energetique.com/france-forte-progression-du-chauffage-par-pompe-a-chaleur/

Haut de page