Prix pour l'installation d'une pompe à chaleur

Quel prix pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ?

26 octobre 2020
Pompe à chaleur
Sommaire

Vous avez décidé de vous lancer dans un projet de pompe à chaleur pour votre maison, mais vous souhaitez bien affiner votre budget au préalable ? Ootravaux vous dévoile tout ce dont vous devez savoir sur le prix de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau. Ainsi, envisagez vos travaux plus sereinement ! Éléments qui impactent le prix de l’installation, coût de la main-d’œuvre, prix de l’entretien, aides existantes… Ootravaux vous aide à choisir le système de chauffage le plus adapté.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

Peut-être avez-vous déjà remarqué le nombre croissant de logements équipés d’une pompe à chaleur. Rien de surprenant, en réalité ! Les pompes à chaleur (ou PAC) ont le vent en poupe depuis plusieurs années déjà. Présentée comme un système de chauffage écologique et économique, la pompe à chaleur permet de réduire significativement le montant de votre facture de chauffage. Son principe de fonctionnement est efficace ! Alors qu’une chaudière à gaz ou électrique utilise une ressource coûteuse et limitée, la pompe à chaleur air-eau puise une énergie gratuite et illimitée.

Ainsi, la pompe à chaleur air-eau utilise les calories naturellement présentes dans l’air pour la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire. C’est d’ailleurs, ce qui la différencie de la pompe à chaleur géothermique qui, elle, récupère l’énergie enfouie dans le sol (sous terre). Cette dernière est, au passage, encore plus performante que la PAC air-eau, car dans le sol la température est toujours supérieure à 0 °C. Le rendement (efficacité) est donc très stable avec ce type de produit.

Avec l’installation d’une pompe à chaleur air-eau, vous profitez donc d’un chauffage à haut niveau de performance, bien plus efficace qu’une simple chaudière (même « à condensation »). Malgré son investissement de départ plus élevé, la PAC vous fait réaliser d’importantes économies d’énergie qui compensent largement la différence du coût sur le long terme.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre pompe à chaleur

Avec les artisans Ootravaux

Bon A Savoir

En théorie, l’installation d’une pompe à chaleur air-eau permet de diviser par 3 votre facture de chauffage. En pratique, la baisse des coûts du chauffage et de l’eau chaude sanitaire dépend de plusieurs facteurs. Le système de chauffage remplacé par la pompe à chaleur, l’isolation de votre maison, le type des travaux (construction ou rénovation, raccordement sur plancher chauffant à très basse température)... sont à prendre en considération. (1)

Quels éléments définissent le prix de l’installation d’une pompe à chaleur ?

Plusieurs éléments définissent le prix de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau. Vous devez ainsi prendre en compte :

  • le type d’installation (pose en neuf ou en rénovation) ;
  • la superficie à chauffer ;
  • la puissance de l’appareil ;
  • le modèle et/ou la marque du produit ;
  • les options, comme la climatisation (ou plutôt le « rafraichissement ») d’une pompe à chaleur air-eau réversible.
Bon A Savoir

Dans les régions aux hivers rudes, les pompes à chaleur air-eau seules ne suffisent pas toujours à assurer le chauffage de votre maison. Dans certaines situations, il est donc judicieux (voire recommandé) de coupler l’installation d’une pompe à chaleur air-eau avec un système de chauffage d’appoint (chaudière, poêle à bois, etc.) pour prendre le relais de la PAC lorsque les conditions climatiques l’exigent.

Quel est le prix d'une pompe à chaleur air-eau ?

En moyenne, le prix d’une pompe à chaleur air-eau oscille entre 8 000 et 16 000 € (2) hors installation, selon les modèles. Comme évoqué ci-dessus, la superficie à chauffer fait varier la puissance de l’équipement de chauffage et le choix de sa marque. Par exemple, les modèles de pompe à chaleur air-eau Atlantic destinés à assurer la montée en température et la production d’eau chaude sanitaire d’une habitation de 150 m² ne seront pas aux mêmes prix que ceux de la marque Frisquet pour un appartement de 90 m², sans production d’eau chaude. Il faut effectivement comparer ce qui est comparable. Il convient également de rajouter le tarif de la main-d’œuvre pour l’installation de votre pompe à chaleur air-eau.

Attention

L’installation d’une pompe à chaleur air-eau comporte souvent des frais induits. Par exemple, le raccordement de votre pompe à chaleur à vos émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant) peut s’avérer complexe. Le raccordement de la PAC coûte en moyenne 1 500 euros (2) (incluant matériel et mise en place) et monte à 2 000 euros (matériel et installation compris) pour un raccordement à un plancher chauffant (2).

Quel prix pour l’installation d’une pompe à chaleur par un professionnel qualifié ?

La pose d’une PAC air-eau, comme tout système de chauffage (chaudière, poêle à bois, etc.), nécessite un certain savoir-faire et des compétences spécifiques. Pour une installation de votre pompe à chaleur air-eau en toute sécurité, il est impératif de confier vos travaux à un professionnel qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). Seul un chauffagiste formé aux dernières normes de construction et de rénovation est en mesure d’intervenir pour l’installation d’une PAC. Demandez donc à votre installateur de vous fournir ses qualifications au moment de l’établissement de son devis. En moyenne, le coût de la main-d’œuvre pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau avoisine les 1 500 euros (2). Ce prix peut varier en fonction :

  • de la zone géographique où vous vous trouvez ;
  • de la complexité des travaux ;
  • des tarifs pratiqués par le professionnel sollicité.

Devis de pompe à chaleur : tout pour obtenir le meilleur prix

Astuce

Pour votre projet d’installation de pompe à chaleur air-eau, faites réaliser plusieurs devis auprès de différents professionnels. Pour avoir une idée précise du coût global des travaux, Ootravaux vous conseille d’obtenir au moins 3 devis. Vous aurez ainsi une bonne base de comparaison (marques, modèles, techniques de pose, avantages et inconvénients des pompes à chaleur proposées).

Tous les conseils Ootravaux pour trouver votre installateur de PAC

Quel est le prix de l’entretien d’une pompe à chaleur air-eau ?

Vous êtes déjà propriétaire d’un chauffage au fioul, électrique, au bois (cheminée ou insert) ? Vous n’êtes alors pas sans savoir que ces différents équipements de chauffage nécessitent d’être régulièrement entretenus. Au prix de l’installation d’une PAC par un professionnel s’ajoute donc le prix de l’entretien de votre pompe à chaleur. En moyenne, une intervention ponctuelle par un technicien-chauffagiste pour entretenir votre PAC air-eau coûte environ 150 € (2). Il est ainsi souvent plus avantageux de signer un contrat de maintenance de votre PAC auprès de votre installateur, dont le prix est compris entre 200 et 350 € par an, selon votre choix de professionnel et selon votre lieu d’habitation (2). Ce contrat inclut la réparation de certaines petites pannes et des tarifs préférentiels sur les pannes plus importantes.

Pourquoi entretenir votre pompe à chaleur air-eau ?

L’entretien d’une pompe à chaleur est une opération incontournable. Cette maintenance régulière permet :

  • de garantir des performances optimales de votre pompe à chaleur air-eau en conservant toute sa puissance ;
  • d’allonger sa durée de vie de l’appareil.

Bien qu’entretenir votre PAC air-eau représente un coût souvent élevé, mieux vaut ne pas négliger cette étape ! En effet, le cas échéant vous risquez de devoir dépenser beaucoup plus d’argent par la suite pour la réparation ou pour le remplacement prématuré de certaines pièces de votre pompe à chaleur.

Les aides financières pour l'installation de votre pompe à chaleur air-eau

Vous disposez d’un budget limité pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau ? Sachez que de multiples aides à la rénovation énergétique existent ! Financez ainsi partiellement ou quasi totalement l’achat de votre nouveau chauffage. Comme les dispositifs d’aides sont nombreux et qu’une pompe à chaleur nécessite que votre maison soit bien isolée au préalable, n’hésitez pas à entreprendre des travaux supplémentaires. C’est ainsi que vous économiserez le plus d’énergie !

Le crédit d’impôt, c’est de l’histoire ancienne ! Place à MaPrimeRénov’

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) était un dispositif d’aides qui vous permettait de déduire une partie de vos dépenses de travaux de rénovation sur le montant de votre impôt sur le revenu. Le crédit d’impôt est certainement toujours à l’heure actuelle la plus connue des aides de l’État. Toutefois, dans les faits son application était parfois complexe. Le crédit d’impôt dépendait à la fois du prix de vos travaux, de critères de performance à respecter, mais aussi de vos parts fiscales, selon le nombre de personnes à charge de votre foyer. Ce casse-tête a pris fin le 1er janvier 2021 avec l’adaptation de MaPrimeRénov’ qui est devenue sa remplaçante !

Les avantages de MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est devenue peu à peu l’aide incontournable de l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat). Instaurée en janvier 2020, elle a d’abord été réservée aux propriétaires modestes. Depuis le 1er janvier 2021, tous les ménages sont éligibles ! Pour pouvoir en bénéficier, un certain nombre de conditions ont été instaurées :

  1. Le montant de l’aide varie selon vos ressources. Les ménages aux revenus les plus élevés ne peuvent obtenir cette prime que pour des travaux d’isolation.
  2. Votre logement doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté.
  3. Vous devez être propriétaire ou copropriétaire et occuper votre habitation toute l’année (résidence principale). À partir du 1er juillet 2021, les propriétaires bailleurs, les usufruitiers ainsi que de nombreuses autres personnes deviendront également éligibles à ce dispositif.
  4. Vos travaux d’installation de pompe à chaleur doivent être confiés à une entreprise certifiée RGE (Reconnue garante de l’environnement).

Ainsi, pour vos travaux de pompe à chaleur air-eau, vous pouvez bénéficier de 2 000 à 4 000 € et de 4 000 à 10 000 € pour un modèle géothermique. De plus, ces aides sont cumulables avec tous les autres dispositifs (hors « programme Habiter Mieux » de l’Anah).

Par ailleurs, si vous souhaitez réaliser une rénovation plus ambitieuse, idéale pour optimiser le fonctionnement et la performance de votre pompe à chaleur, plusieurs bonus sont disponibles :

  • Bonus de 150 € pour être accompagné par un thermicien ou un spécialiste du bâtiment ;
  • Bonus de 500 à 1 500 € si votre habitation est actuellement énergivore (étiquette énergie F ou G) et que vous parvenez à gagner une ou plusieurs classes (au minimum la classe E). À ce montant s’ajoute de 500 à 1 500 € si vous parvenez à atteindre la classe A ou B ;
  • Bonus spécial de 3 500 à 7 000 € pour les propriétaires aux « revenus intermédiaires ou supérieurs », si votre rénovation permet d’économiser au minimum 55 % de votre consommation (en kWh).

La prime énergie : CEE et « Coup de pouce Chauffage »

De nombreuses entreprises spécialisées dans le secteur de l’énergie attribuent aux particuliers une aide sous forme de Certificats d’économies d’énergie (CEE) pour aider à la rénovation énergétique des logements. Les CEE peuvent prendre plusieurs formes :

  1. Des primes, bons d’achat, remise sur facture, conseils techniques ou prêt à taux faible, dont la valeur varie selon votre choix de fournisseur d’énergie.
  2. La prime « Coup de Pouce Chauffage », si vous installez une pompe à chaleur air-eau ou géothermique en remplacement d’une ancienne chaudière à charbon, à fioul ou à gaz. Dans ce cas, le montant est fixe, il varie de 2 500 à 4 000 €.

Votre résidence doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté et l’installation de votre pompe à chaleur doit être confiée à un installateur RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Bon A Savoir

Depuis peu, une nouvelle aide a vu le jour : la prime « Coup de pouce rénovation globale » pour les maisons individuelles qui réalisent un gain énergétique d’au moins 55 % et pour les immeubles collectifs qui obtiennent au minimum 35 % d’économies d’énergie. Toutes les conditions d’éligibilité sont disponibles sur le site FAIRE du gouvernement.

Les aides du programme Habiter Mieux Sérénité

L’Anah (Agence nationale de l’habitat), en plus de proposer MaPrimeRénov’, accompagne également plus spécifiquement les ménages en situation de précarité énergétique. Le programme « Habiter Mieux Sérénité » permet d’obtenir de 12 500 à 21 000 € de subventions sur un montant plafonné de 30 000 € de travaux. En effet, des bonus peuvent s’ajouter aux subventions selon l’ampleur de votre rénovation. C’est réellement l’occasion pour vous d’envisager une isolation complète de votre habitation.

Pour pouvoir en bénéficier, vous devez être propriétaire de votre logement. Celui-ci doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté. Vos ressources ne doivent pas dépasser les plafonds fixés par l’Anah. Enfin, vous ne devez pas avoir obtenu un prêt à taux zéro lors de l’achat de votre habitation (dans les 5 ans précédant votre demande). Enfin, la pose de votre PAC doit être réalisée par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

L’éco-prêt à taux zéro pour l’achat d’une pompe à chaleur air-eau

Les coûts associés à l’acquisition d’une pompe à chaleur air-eau représentent souvent un investissement important. Pour financer plus facilement cette opération, vous pouvez demander un éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ) à votre banque. Ainsi, si votre habitation a plus de 2 ans d’ancienneté et que la réalisation de l’installation est faite par un chauffagiste RGE (Reconnu garant de l’environnement), vous pouvez emprunter jusqu’à 15 000 €. D’autre part, si vous souhaitez en profiter pour améliorer votre niveau d’isolation thermique, le montant du prêt peut atteindre jusqu’à 30 000 € (en couplant avec au moins 2 autres actions supplémentaires de rénovation).

Les aides et les subventions des collectivités locales 

Relais de l’État, de nombreuses collectivités locales et territoriales encouragent les particuliers à investir dans des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Avant de valider votre projet, pensez donc à vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître tous les dispositifs et les solutions de financement existants. 

La TVA à 5,5 %

La pompe à chaleur étant un équipement de chauffage écologique et performant, la TVA pour le matériel et l’installation est réduite à 5,5 % au lieu de 20 %. Votre logement doit toutefois avoir plus de 2 ans d’ancienneté.

Bon A Savoir

Certaines associations, mutuelles ou caisses de retraite peuvent également vous aider dans votre projet de rénovation. Pensez donc à faire le point avec chacun d’entre eux.

(1) Données recueillies sur les sites de professionnels.
(2) Prix observés sur les sites des professionnels spécialisés en installation de pompe à chaleur air-eau.