Devis pompe à chaleur

Devis de pompe à chaleur : ce qu'il faut savoir pour obtenir le meilleur prix

17 septembre 2020
Pompe à chaleur
Sommaire

Vous recherchez un système de chauffage et d’eau chaude sanitaire économique pour votre maison ? Vous souhaitez chauffer l’eau de votre piscine avec une énergie renouvelable ? Avez-vous pensé à la pompe à chaleur aérothermique ou géothermique ? L’investissement pour ce type de produit est important, c’est pourquoi il est nécessaire de bien comparer vos devis avant de vous lancer dans les travaux. Ootravaux fait le point sur les différents modèles de pompe à chaleur, ainsi que sur leurs prix.

Ce qu'il faut savoir pour décrypter un devis de pompe à chaleur

Les différents types de pompes à chaleur

Choisir le bon devis pour une PAC (pompe à chaleur), c’est avant tout choisir l’installation et le produit les plus adaptés à son logement. Les 3 grands types de pompes à chaleur (PAC à géothermie, PAC aérothermique et PAC hydrothermique) présentent, en effet, un fonctionnement différent et des caractéristiques techniques propres.

Le plus courant reste cependant la pompe à chaleur à aérothermie, qui se décline en plusieurs possibilités. Le système air-eau est le plus répandu : la pompe à chaleur capte les calories contenues dans l’air extérieur et transmet la chaleur au fluide caloporteur (eau + glycol). Ce fluide transporte ensuite cette énergie gratuite jusqu’aux émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant). C’est ainsi qu’est assuré le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ou le réchauffement de l’eau de votre piscine.

D’autre part, vous pouvez également choisir d’installer une PAC air-air. Ce modèle puise également les calories dans l’air extérieur, mais les restitue directement dans l’air intérieur. Le chauffage est diffusé par l’intermédiaire d’unités intérieures, souvent fixées sur les murs de chaque pièce à chauffer. Cette pompe à chaleur ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire ni de chauffer une piscine, mais elle est plus simple à mettre en place. De plus, elle ne requiert pas de réseau de chauffage hydraulique. La pompe à chaleur peut également disposer d’une fonction « réversible », c’est-à-dire qu’elle peut effectuer de la climatisation.

Faut-il prévoir un chauffage d’appoint ou secondaire ?

Parfois, dans certaines régions froides ou si votre maison n’est pas suffisamment isolée, la pompe à chaleur à aérothermie doit être accompagnée d’un chauffage d’appoint, et cela pour 2 raisons :

  1. Plus il fait froid dehors, plus vous consommez de kWh électriques puisque vous puisez de l’air extérieur qu’il faut monter en température. Il est alors intéressant d’utiliser une autre source d’énergie moins chère (comme le bois, par exemple) pendant ces quelques jours d’hiver.
  2. Les pompes à chaleur air-air sont à déconseiller par temps très froid, car leur puissance de chauffe peut s’avérer insuffisante et leur consommation élevée.

Prenez toujours conseil auprès de votre chauffagiste avant d’envisager une pompe à chaleur comme solution unique de chauffage !

Un chauffage secondaire peut prendre la forme d’un :

  • Poêle ou d’un insert ;
  • Chauffage solaire ;
  • Chauffage à gaz ou à fioul. Attention, ces énergies sont vouées à disparaître ;
  • Chauffage électrique ;

Il est aussi possible d’associer la PAC avec des panneaux solaires pour la production du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Il faut alors prévoir un ballon d’eau chaude spécifique, capable d’être raccordé à la fois à vos panneaux solaires et à la pompe à chaleur. Pour éviter les déperditions thermiques du ballon de stockage de l’eau chaude, celui-ci doit être parfaitement calorifugé (entouré d’une coque isolante).

Par ailleurs, si vous faites le choix d’une pompe chaleur à géothermie, vous n’aurez pas besoin de prévoir un mode de chauffage complémentaire. En effet, la PAC eau-eau capte ses calories directement dans le sol de votre jardin, là où la température est toujours stable (de 7 à 12 °C). Peu importe les températures extérieures, vous disposez toujours de la solution de chauffage la plus économique. Toutefois, la PAC à géothermie demande un investissement de départ très élevé, et de ce fait, la durée d’amortissement de votre produit peut être longue !

Bon A Savoir

Si vous souhaitez combiner les avantages d’une chaudière à condensation (gaz, fioul ou bois) avec la performance d’une pompe à chaleur électrique, il existe une solution très performante : la pompe à chaleur hybride.

Les composantes du prix d'un devis de pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur est une opération coûteuse. Si vous êtes en quête du meilleur prix, prenez le temps de bien analyser chaque produit (avantages/inconvénients, performances, etc.), ainsi que les méthodes d’installation proposées.

La pompe à chaleur

Votre devis de pompe à chaleur doit préciser l’énergie avec laquelle elle fonctionne : air (à aérothermie), sol (à géothermie) eau ou nappe phréatique (hydrothermique) ou même gaz, bois ou fioul, s’il s’agit d’une pompe à chaleur hybride.

Avec une pompe à chaleur air-air, vous pouvez choisir l’option « réversible » c’est-à-dire avec une fonction de climatisation. Avec une pompe à chaleur air-eau ou eau-eau, la possibilité de climatisation n’est en revanche pas possible. Toutefois, certains modèles permettent d’effectuer un rafraîchissement nocturne en renvoyant les frigories de l’extérieur vers l’intérieur de vos pièces habitables, par l’intermédiaire de votre plancher chauffant.

Les émetteurs de chaleur de la PAC

Les émetteurs de chaleur sont les équipements qui permettent de diffuser le chauffage produit par la pompe à chaleur dans toutes vos pièces à chauffer. Il existe communément 2 grandes possibilités :

  • Le plancher chauffant. Le fluide caloporteur réchauffé par la pompe à chaleur circule directement dans des tuyaux intégrés dans votre dalle de plancher chauffant. L’avantage est que le réseau d’eau du chauffage fonctionne à très basse température. Les économies d’énergie sont donc maximales ! Pour être efficace, le plancher chauffant s’installe de préférence dans une maison pourvue d’une très bonne isolation thermique, c’est-à-dire avec de faibles déperditions thermiques ;
  • Les radiateurs hydrauliques. Faciles à installer, les radiateurs à eau évitent d’avoir à refaire le plancher lorsque l’installation de la pompe à chaleur n’a pas été prévue dès le départ, et s’inscrit dans le cadre d’une rénovation. Ils se combinent avec n’importe quelle pompe à chaleur avec réseau de chauffage central hydraulique, même avec les modèles à haute température.

Le plancher chauffant est souvent à privilégier dans un logement neuf. La version avec radiateurs offre également une bonne performance, tout en étant plus facile à mettre en place en rénovation. Dans tous les cas, plus votre maison est isolée, plus le rendement (efficacité) de votre pompe à chaleur est optimisé !

L'installation d'une pompe à chaleur par un artisan

L’installation d’une pompe est complexe. En amont, votre chauffagiste doit réaliser une étude thermique pour dimensionner au mieux la puissance de votre chauffage. Il y a également de nombreux raccordements à réaliser. Le choix d’un artisan qualifié et compétent dans le domaine des pompes à chaleur est donc capital ! Certes, le prix du devis d’un chauffagiste spécialisé est souvent plus élevé qu’un chauffagiste généraliste, mais vous vous éviterez ainsi de nombreuses complications.

Par exemple, au moment de la mise en service, votre pompe à chaleur doit être paramétrée en intégrant toutes les caractéristiques de votre logement. En l’absence de ce réglage précis, les performances annoncées ne seront pas au rendez-vous. Vous risquez alors de payer plus cher que prévu votre consommation de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

Le tarif de la pose du chauffagiste dépend également des modèles de pompe à chaleur. Un produit géothermique implique davantage de travaux qu’une pompe à chaleur air-air, car des forages dans le sol sont nécessaires. La part de la main-d’œuvre de l’artisan dans le devis de pompe à chaleur s’en trouvera naturellement plus importante. Dans les cas les plus simples, l’installation d’une pompe à chaleur peut se faire en 2 jours environ. Une demi-journée de plus peut être nécessaire si votre remplacez une ancienne chaudière à gaz.

undraw_engineers_1.svg
Réaliser vos travaux d'installation d'une pompe à chaleur

Avec les artisans Ootravaux

Conseils et astuces pour trouver le meilleur installateur de pompe à chaleur

Quel est le prix de la pose d'une pompe à chaleur ?

Tous les modèles de pompes à chaleur ne réclament pas le même équipement ni la même durée d’installation. En outre, le prix de la pompe à chaleur est fonction du volume à chauffer, de la performance de l’isolation de votre maison ou encore du nombre d’occupants. La pose d’une pompe à chaleur est en effet toujours une prestation sur mesure, à adapter selon le climat de votre région, votre mode de vie, etc.

Pour mieux anticiper votre budget, Ootravaux vous informe des prix moyens habituellement constatés pour l’installation d’une pompe à chaleur.

Le prix de la pompe à chaleur

Pour l’achat du matériel, voici les prix auxquels s’attendre lorsque vous demandez un devis de pompe à chaleur en fonction des modèles :

  • Le prix d’une pompe à chaleur à aérothermie : 5 000 à 8 000 € hors pose (1) ;
  • Le prix d’une pompe à chaleur à géothermie : 9 000 à 15 000 € hors pose (1) ;
  • Le prix d’une pompe à chaleur hydrothermique : 6 000 à 12 000 € hors pose (1) ;
  • Le prix d’une pompe à chaleur hybride (gaz, fioul ou bois) : 6 000 à 12 000 € hors pose (1).

Si vous optez pour un système de pompe à chaleur géothermique, comptez en outre environ 100 € par mètre linéaire hors pose pour l’installation des capteurs verticaux (1).

Dans le cas d’un système de pompe à chaleur réversible, prévoyez un surcoût d’environ 15 % par rapport au prix de base du produit (1).

Enfin, le coût du projet s’alourdit de plusieurs milliers d’euros supplémentaires si vous souhaitez associer la PAC à une installation de chauffage solaire.

Le prix des émetteurs de chaleur

Pour équiper votre habitation d’un plancher chauffant, le prix du matériel s’élève à environ 700 € hors pose pour une maison de 100 m(1).

Quant aux émetteurs muraux basse température (radiateurs à eau), ils reviennent à un prix compris entre 3 000 et 5 000 € hors pose (1), selon leur nombre et les mètres linéaires de tuyauterie nécessaires pour les raccorder.

Le prix de la main-d’œuvre pour l'installation d'une pompe à chaleur

Selon votre choix de pompe à chaleur, le coût de pose est variable (équipements à poser, difficulté de chantier, pose d’un ballon d’eau chaude sanitaire, etc.). Il se situe :

  • Autour de 1 200 € pour les pompes à chaleur à air (aérothermiques) (1) ;
  • Autour de 1 800 € pour les pompes à chaleur hydrauliques (1) ;
  • Autour de 2 000 € pour les pompes à chaleur géothermiques (1).

Le prix du chauffage d’appoint

Le coût du chauffage d’appoint varie largement en fonction des modèles. Le prix peut se situer de 100 € (1) pour un radiateur électrique à plus de 7 000 € (1) pour l’installation d’un poêle à pellets (granulés de bois). Il faut compter en moyenne 1 000 € (1) pour un poêle à bois.

Une chaudière à gaz classique revient à entre 1 000 et 4 000 € (1). Si vous optez pour une chaudière à condensation, celle-ci peut coûter jusqu’à 7 000 €. Un modèle à gaz basse température coûte en moyenne 5 000 € (1).

Par ailleurs, un chauffage solaire coûte entre 10 000 et 15 000 € (1).

Quelles astuces pour réduire le prix de votre devis de pompe à chaleur ?

Pour réduire le coût de votre pompe à chaleur, quelques solutions sont à connaître.

Faire réaliser une étude précise des besoins

Le premier conseil afin de réduire le prix du devis est de ne pas négliger la phase d’étude de votre projet de pompe à chaleur. Seul un professionnel spécialisé peut la mener à bien. Tout doit être optimisé dès le départ. C’est ainsi que votre pompe à chaleur sera la plus performante possible, avec une puissance de chauffage parfaitement adaptée.

En outre, en procédant de cette manière, vous évitez le piège des travaux d’installation supplémentaires : une longueur de forage insuffisante, des percements de dalle ou des raccordements supplémentaires à prévoir, des finitions non estimées lors de l’établissement du devis, etc. Il est essentiel que toutes les démarches soient précisées dans votre offre commerciale.

Recourir aux aides financières pour l'installation d'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un mode de chauffage économique et écologique, puisqu’elle utilise une source d’énergie totalement renouvelable pour son fonctionnement. C’est pourquoi son installation vous permet d’obtenir des aides financières. De plus en plus, l’État incite à l’usage d’équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire plus respectueux de l’environnement.

Bon A Savoir

L’installation d’une pompe à chaleur n’est éligible aux aides que dans le cadre d’un projet de rénovation. Elles ne peuvent être accordées pour un projet de construction neuve. Ainsi, votre habitation doit avoir au minimum 2 ans d’ancienneté. D’autre part, vous devez confier votre projet à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) accorde des subventions pouvant aller de 35 à plus de 50 % du montant total de vos devis, si vous réalisez une rénovation globale de votre logement. En effet, pour en bénéficier, vos travaux doivent consister à réduire votre consommation d’énergie d’au moins 35 %. En d’autres termes, il sera certainement nécessaire d’ajouter de l’isolation thermique à votre projet de pompe à chaleur. Un opérateur-conseil vous accompagne pour vous conseiller et calculer ce gain énergétique.

Par ailleurs, ces aides sont soumises à des conditions de ressources et d’ancienneté de votre domicile. Ainsi, les subventions sont plafonnées à 12 500 € pour les « propriétaires modestes » et à 18 000 € pour les « propriétaires très modestes » pour un montant maximal de 30 000 € de travaux. Votre habitation (résidence principale) doit également avoir plus de 15 ans d’ancienneté.

Bon A Savoir

En plus de ces aides, vous pouvez cumuler un bonus de 1 500 € si votre rénovation vous permet d’atteindre la classe énergie E alors que vous étiez classé en F ou G et de 1 500 € supplémentaire si vous parvenez à atteindre la classe A ou B.

Le dispositif de MaPrimeRénov’

Avec MaPrimeRénov’, vous obtenez une prime dont le montant varie selon la nature de vos travaux. Auparavant réservée aux ménages modestes, elle est désormais accessible à tous sans condition de revenus. Néanmoins, un barème dégressif s’applique pour favoriser les foyers aux ressources les plus faibles. MaPrimeRénov’ est le dispositif qui remplace désormais totalement l’ancien Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Pour la pose d’une pompe à chaleur à aérothermie (hors air-air), vous pouvez bénéficier d’une aide forfaitaire de 2 000 à 4 000 € et de 4 000 à 10 000 € pour une pompe à chaleur à géothermie. Tout comme pour les aides du programme « Habiter Mieux », vous pouvez cumuler plusieurs bonus dont :

  • Le bonus « Sortie du statut de passoire énergétique » de 500 à 1 500 €, selon vos revenus. Si votre maison est classée en étiquette F ou G et que vous atteignez au minimum l’étiquette E après travaux ;
  • Le bonus « Bâtiment Basse Consommation » (BBC) de 500 à 1 500 €, si vos travaux vous permettent d’atteindre la classe énergie A ou B ;
  • Le bonus « Rénovation globale » de 3 500 à 7 000 € (réservé aux « propriétaires aux ressources intermédiaires ou supérieures »), si les travaux font réaliser une économie d’énergie d’au moins 55 %.

Pour obtenir vos primes, vous serez contraint de vous faire accompagner par un expert en bâtiment (thermicien) et de faire réaliser un audit énergétique, mais là encore vous serez aidé :

  • Aide de 300 à 500 € pour la réalisation d’un audit énergétique ;
  • Forfait de 150 € pour une assistance à maîtrise d’ouvrage.
Bon A Savoir

MaPrimeRénov’ est éligible aux propriétaires occupants, mais aussi aux bailleurs, aux usufruitiers, ainsi qu’à d’autres publics (titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, preneurs d’un bail à construction, etc.) depuis le 1er juillet 2021.

L’éco-prêt à taux 0

Avec l’éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ), votre banque peut vous prêter jusqu’à 15 000 € à taux nul. Votre crédit doit être remboursé sous 15 ans maximum. Si vous réalisez au moins 3 actions de rénovation, vous pouvez même emprunter jusqu’à 30 000 €. Ce prêt est accessible à tous, sans condition de revenus.

La TVA à 5,5 %

L’acquisition d’une pompe à chaleur à aérothermie (hors modèles air-air) vous permet d’obtenir une réduction du taux légal de TVA qui est habituellement de 20 % pour une construction et de 10 % pour une rénovation. Ainsi, un taux réduit à 5,5 % s’applique sur l’achat du matériel et sur la pose.

Les Certificats d’économies d’énergie

Les Certificats d’économies d’énergie (CEE), appelés également « prime énergie », sont une aide provenant des fournisseurs d’énergie. Pour la pose d’une pompe à chaleur, vous pouvez ainsi bénéficier de bons d’achat, d’une remise sur facture, d’un prêt ou encore de conseils personnalisés. Les ménages les plus modestes bénéficient d’une majoration de l’aide.

Bon A Savoir

Si vous remplacez une ancienne chaudière à gaz ou à fioul (hors version à condensation), vous êtes éligible à la prime « Coup de pouce Chauffage » de 2 500 à 4 000 €, variable selon vos revenus.

Les autres aides possibles

Plus spécifiquement, ou localement, certains autres dispositifs existent ! Pensez donc également à vous renseigner auprès de :

  • Votre mairie ;
  • Votre Caisse d’allocations familiales (CAF) ;
  • Votre mutuelle ;
  • Votre caisse de retraite.

Rappel : les éléments indispensables à retrouver sur un devis

Un devis de pompe à chaleur est souvent complexe à comprendre. Soyez attentif et vérifiez bien que certains éléments soient bien précisés, notamment :

  • Le type de pompe à chaleur, ainsi que la puissance du modèle ;
  • La présence ou pas d’un appoint de chauffage (résistance électrique, par exemple) ;
  • Les éventuels frais induits (dépose de l’ancienne chaudière, création d’un socle en béton, plots antivibratiles, finitions, etc.) ;
  • La TVA à 5,5 %.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Les éléments indispensables d'un bon devis
New call-to-action

Faites-vous expliquer le détail de chaque étape de pose afin d’avoir une idée de la méthode et des délais, qui ne sont pas toujours annoncés sur un devis. Sachez qu’il peut falloir 2 jours à une semaine de travaux pour l’installation complète d’une pompe à chaleur et son chauffage d’appoint, selon votre choix de PAC.

Vérifiez en outre que l’installateur sélectionné dispose bien des garanties nécessaires, comme la garantie décennale. Le nom des assurances souscrites par le professionnel doit être mentionné dans votre devis.

Enfin, préférez toujours un artisan qui réalise l’entretien de votre appareil et tentez de négocier avec lui un contrat d’entretien avant de signer votre devis. Un entretien tous les 2 ans est d’ailleurs obligatoire depuis le 28 juillet 2020. Celui-ci permet d’assurer la longévité de l’équipement et son bon fonctionnement, et donc de maintenir son efficacité !

N’hésitez pas à utiliser des plateformes en ligne, comme Ootravaux, pour trouver rapidement des artisans qualifiés proches de chez vous.

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés