Devis pompe à chaleur

PAC air-air : la performance à un prix accessible !

01 octobre 2020
Pompe à chaleur
Sommaire

La pompe à chaleur air-air, aussi appelée PAC à aérothermie, convertit l’air en énergie. À la fois écologique et économique, ce système de chauffage ne manque pas d’atouts pour vous séduire. Comment fonctionne une PAC ? Dans quels cas est-elle adaptée et quel est son prix ? Mettez toutes les chances de réussite de votre côté en bénéficiant de conseils d’experts. Ootravaux étudie pour vous la pertinence des solutions proposées et apportent les réponses à toutes vos questions dans cet article. 

Le fonctionnement de la pompe à chaleur aérothermique

Qu’est-ce qui différencie la pompe à chaleur (PAC) aérothermique d’un convecteur électrique classique ? Ce sont tous 2 des chauffages dont l’installation est préconisée dans un logement qui dispose d’une bonne isolation. En réalité, le système des pompes à chaleur offre une plus grande efficacité que la plupart des modèles de chauffage (chaudière à énergie fossile à bois ou solaire). Ootravaux vous fait découvrir comment la PAC atteint un tel niveau de performance.

L’utilisation de l’air comme source d’énergie et de restitution

Les pompes à chaleur aérothermiques puisent les calories de l’air extérieur et chauffent votre maison par l’intermédiaire d’émetteurs de chaleur. Les modèles « air-air » sont raccordés à des unités intérieures, de type ventilo-convecteurs, qui se fixent au mur ou au plafond. Ils diffusent de la chaleur sans raccordement hydraulique nécessaire. Les modèles « air-eau », quant à eux, sont reliés au réseau de chauffage central (radiateurs ou plancher chauffant). C’est également le cas de la pompe à chaleur géothermique (appelé aussi « PAC eau-eau » ou « PAC sol-eau ») qui prélève, quant à elle, leur source de la terre.

L’atmosphère extérieure, même froide, contient de l’énergie. Plus la température est élevée, plus le transfert de chaleur est important. Cette efficacité de la pompe à chaleur aérothermique est caractérisée par son COP (coefficient de performance énergétique). Cet indicateur détermine le rapport entre les kWh produits et ceux réellement consommés. 

Astuce

Privilégiez toujours une PAC avec un COP supérieur à 3. Cela signifie que pour un 1 kWh payé, vous en recevez 2 gratuitement. Faites mentionner cette indication sur le devis de votre installateur.

Les 4 éléments indissociables de la pompe à chaleur

De l’énergie gratuite, mais d’où proviennent ces calories ? Obtenir plus de chauffage que vous n’en produisez grâce au système de la pompe à chaleur, cela semble magique ! Tout repose sur un principe physique : la thermodynamique. De l’eau chauffée devient de la vapeur. En condensant, elle forme des gouttelettes et se reconstitue en eau. Les calories proviennent donc en réalité de ce changement d’état du fluide : de l’eau qui devient du gaz pour redevenir de l’eau, cela produit de l’énergie.

4 équipements de la pompe à chaleur, un fonctionnement en 4 phases :

  • Le compresseur : le fluide caloporteur, avec l’aide d’un échangeur de chaleur et d’un ventilateur, capte les calories contenues dans l’air extérieur. Le fluide se vaporise et devient de la vapeur à basse pression. Le compresseur élève la température du gaz pour le faire monter en pression.
  • Le condenseur : la vapeur à haute pression cède sa chaleur aux ventilo-convecteurs qui chauffent votre maison. En refroidissant, celle-ci condense.
  • Le détendeur : en abaissant sa température, la pression de la vapeur diminue à l’intérieur du détendeur.
  • L’évaporateur : la vapeur basse pression, redevenue liquide, retourne dans l’évaporateur pour amorcer un nouveau cycle de transformation.

 

Bon A Savoir

L’énergie gratuite est générée en permanence, à chacune des 4 étapes de ce processus.

Le choix des composants

La pompe à chaleur aérothermique se compose d’une unité extérieure et d’une ou plusieurs unités intérieures.

L’unité extérieure aspire la « source froide » (l’air extérieur) vers la « source chaude » (l’air intérieur). Celle-ci peut se fixer sur un mur extérieur ou directement au sol. Il faudra alors prévoir une dalle en béton pour l’accueillir.

Les unités intérieures distribuent la chaleur dans les pièces à chauffer. Pour les quantifier, le professionnel devra calculer les déperditions thermiques de votre maison. C’est ainsi qu’il va déterminer la puissance nécessaire.

À retenir : à l’extérieur, un seul module suffit et il est toujours de forme et d’aspect similaires. En revanche, à l’intérieur les blocs de la PAC sont personnalisables :

  • Selon le nombre de pièces à chauffer

    • Le « monosplit » (ou « monobloc »). Ce système convient bien pour réchauffer une seule pièce ou pour venir en appoint d’un autre chauffage. Si le modèle est réversible, vous pourrez également climatiser votre logement l’été ;
    • Le « multisplit » (ou « bibloc ») qui permet de raccorder jusqu’à 11 modules intérieurs. Cette solution permet de chauffer l’intégralité de votre maison.
  • Selon le type d’installation et leur mode de diffusion de chaleur :
    • Le mural, situé en hauteur ;
    • Le plafonnier ou la « cassette », posés au plafond ;
    • La console, qui ressemble fortement à un radiateur classique et qui s’installe de la même manière (en bas de mur ou sous les fenêtres) ;
    • Le système gainable, dont l’unité intérieure est généralement située dans les combles. Le moteur est relié à un circuit de gaines qui passent en sous-plafond. La chaleur arrive par des grilles placées dans les murs ou au plafond. Ainsi, vous disposez d’une diffusion centralisée dans toutes les pièces, plus homogène.

Quels avantages vous procure la pompe à chaleur aérothermique ?

Les qualités de la pompe à chaleur air-air sont nombreuses, les connaissez-vous ?

  • C’est un système performant, il vous procure 2 à 3 fois plus d’économies d’énergie qu’un chauffage électrique récent.
  • Sa source est renouvelable et illimitée, seul le solaire offre le même avantage. C’est une énergie propre ! Comme il n’y a pas de combustion, il n’y a pas d’émission de polluants (CO2, monoxyde de carbone, particules fines, etc.).
  • Le coût est le plus faible de sa catégorie, bien inférieur à une pompe à chaleur géothermique.
  • L’installation de cet appareil est facile et rapide.
  • Sa régulation est personnalisable. Certaines pompes à chaleur sont pilotables à distance depuis votre smartphone.
  • Certains modèles de PAC sont multifonctions. En plus du chauffage, vous pouvez faire de la climatisation, ventiler et même assainir votre maison. Les allergènes, les microparticules, les odeurs et les poussières sont filtrés.
  • C’est un moyen rapide pour vous chauffer, avec un fonctionnement simple. La pompe à chaleur peut faire l’appoint d’une chaudière existante.
  • La PAC nécessite peu de nettoyage. Occasionnellement, les blocs intérieurs sont à dépoussiérer. Cela vous permettra également de retirer les éventuels feuilles ou insectes coincés.

Les inconvénients de la pompe à chaleur

Apprécier les points forts d’une pompe à chaleur est essentiel pour se décider. Toutefois, vous devez également en connaître ses faiblesses avant de passer à l’acte d’achat.

  • Une PAC est constituée de ventilateurs qui créent de la convection (mouvements d’air) et donc de l’inconfort ;
  • Une pompe à chaleur émet du bruit, source de nuisances pour vos voisins et pour vous ;
  • Bien que ce soit un système performant, la PAC fonctionne avec de l’électricité ! Avec près de 17 centimes du kWh, c’est l’énergie la plus chère du marché, juste derrière le propane (source : « L’argus de l’énergie » de l’Association AJENA). L'intérêt d'optimiser au maximum l'appareil est donc double ! ;
  • Souhaitiez-vous également que votre PAC produise de l’eau chaude sanitaire ? Car cela ne sera pas possible avec ce type d’équipement !

Pour vos travaux d’économies d’énergie, comment choisir le bon appareil ?

Pour faire le bon choix, et vous assurer que la PAC air-air répond à vos besoins, voici une petite checklist des questions à se poser avant de vous lancer ! 

  • Votre habitation est-elle compatible avec le fonctionnement d’une pompe à chaleur ? La performance d’une PAC est fortement dépendante de la température extérieure. Dans les régions froides, le COP (coefficient de performance) chute très rapidement. Si vous l’utilisez comme moyen de chauffage unique, vous risquez alors de ne pas pouvoir chauffer suffisamment votre maison ou de payer cher en électricité.
  • Avez-vous fait établir un devis pour l’intervention d’un électricien ? Poser ce type de PAC nécessite l’installation de prises électriques dans toutes les pièces concernées. Il faut parfois aussi remettre aux normes votre compteur électrique et ajuster la puissance souscrite auprès de votre fournisseur d’électricité.
  • Le contrat d’entretien de l’appareil obligatoire a-t-il été prévu ? Il faut compter entre 160 et 250 € tous les 2 ans (selon la législation des pompes à chaleur en vigueur) ;
  • Avez-vous envisagé d’investir dans un système de production d’eau chaude sanitaire solaire pour maximiser les économies d’énergie ?
Astuce

Cherchez-vous plus à chauffer qu’à faire de la climatisation ? Dans ce cas, faites-vous conseiller par un professionnel sur le type d’émetteurs à placer et sur l’emplacement à privilégier. Par exemple, un modèle de PAC réversible situé en hauteur sera plus efficace pour de la clim, alors qu’une console sera plus confortable en mode chauffage.

Quel est le prix de la PAC air-air ?

Le prix des pompes à chaleur est variable selon la marque, le modèle, le nombre d’équipements à installer et selon l’installateur.

Le conseil d’Ootravaux : pour vos travaux, le prix ne doit jamais être votre seul critère de choix ! Prenez le temps de bien comparer les devis et les performances (COP) de chaque produit. C’est ainsi que vous vous assurerez la réussite de votre projet.

 

Types de pompes à chaleur

Prix du matériel mini (en euros TTC)

Prix du matériel maxi (en euros TTC)

Coût de la pose

(en euros TTC)

Montant moyen (en euros TTC avec la pose)

PAC Monosplit (avec 1 unité intérieure)

1 000 €

3 000 €

1 500 €

3 000 €

PAC Multisplit (avec 5 unités intérieures)

3 500 €

8 000 €

4 000 €

10 000 €

PAC avec système mural

1 000 €

5 000 €

2 000 €

5 000 €

PAC avec installation au plafond

1 500 €

6 000 €

3 000 €

7 000 €

PAC avec console

1 500 €

5 000 €

1 500 €

6 500 €

PAC gainable (avec une unité de diffusion de chaleur centralisée)

3 500 €

8 000 €

4 000 €

10 000 €

Le prix moyen d’une pompe à chaleur air-air avec la pose varie de 3 000 à 10 000 €. Des frais supplémentaires peuvent être à prévoir, notamment pour l’installation des prises électriques et de l’éventuelle mise aux normes électriques.

Les aides pour vos travaux de PAC air-air

Ce type de pompe à chaleur n’est plus éligible au crédit d’impôt, contrairement à l’installation d’une PAC géothermique, PAC « air-eau » ou d’une chaudière. Toutefois, selon votre éligibilité, vous pourrez obtenir jusqu’à 60 % d’aides (subventions de l’Anah) sur le coût total de votre devis de chauffage. Les aides les plus intéressantes sont soumises à conditions :

  • de revenus de l’ensemble du foyer, munissez-vous de votre dernier avis d’imposition (impôt sur les revenus) ;
  • de gain énergétique, calculé par un organisme partenaire de l’ANAH (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) ;
  • de qualification, le professionnel devra impérativement être RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Les aides peuvent prendre la forme de :

  • Subventions, avec le programme « Habiter mieux » de l’Anah, représentant de 35 à 60 % d’aides, soit environ 5 500 € pour un investissement de 10 000 € TTC ;
  • La Prime « Action Logement », qui finance jusqu’à 100 % de votre projet. Vous avez également la possibilité de contracter un prêt de 30 000 € à un taux de 1 % pour des travaux de rénovation complémentaires, comme de l’isolation thermique par exemple ;
  • Prêts à taux bonifiés, pour un crédit avec un coût modéré ;
  • D’un chèque énergie, si vous êtes concernés, vous recevez une prime qui peut servir à payer l’installation de votre pompe à chaleur ou d’autres travaux d’énergie et même à réduire le coût de votre facture de chauffage.
Bon A Savoir

Certaines caisses de retraite, mutuelles et associations (anciens combattants, par exemple) peuvent vous apporter des aides supplémentaires. Renseignez-vous également auprès de votre mairie ou de votre communauté de communes, car il existe parfois des programmes d’aides locales spécifiques.

Le système de la pompe à chaleur est-il adapté pour vous ?

Pour une réduction significative de votre consommation énergétique, faites confiance au professionnel ! Chaque devis doit faire l’objet d’une visite sur place et d’une étude thermique au préalable. Privilégiez toujours une entreprise qui vous offre l’expertise d’un frigoriste. Trouver une entreprise compétente n’est pas toujours une mince affaire. C’est pourquoi Ootravaux a sélectionné pour vous les meilleurs artisans certifiés RGE (Reconnus Garants Environnement). 

Pour une parfaite optimisation de votre installation, certains points sont à vérifier :

  • Votre maison dispose-t-elle d’un haut niveau d’isolation et d’étanchéité à l’air ? ;
  • Habitez-vous dans une région chaude ou tempérée ? ;
  • Disposez-vous d’une chaudière ou d’un autre mode de chauffage complémentaire ? ;
  • L’orientation et l’implantation ont-elles bien été étudiées par votre installateur ? A-t-il prévu des plots antivibratils pour réduire les vibrations et le bruit ?

Haut de page