Pompe à chaleur géothermique : prix, confort… et économies !

21 Mai 2021
Pompe à chaleur
Sommaire

Sous terre se trouve une réserve naturelle de chaleur inépuisable que la pompe à chaleur géothermique est tout à fait capable d’exploiter ! Ainsi, vous bénéficiez d’une énergie gratuite pour chauffer votre logement, pour produire de l’eau chaude et même pour vous rafraîchir en été. C’est un système de chauffage fiable et économe. Toutefois, avant de vous engager dans ce type de travaux, mieux vaut en connaître le coût ! Ootravaux a passé en revue pour vous le prix de la pompe à chaleur à géothermie.

Les clés de la fiabilité de votre pompe à chaleur géothermique

L’achat d’une pompe à chaleur géothermique (PAC) est un investissement coûteux. La grande technicité de ce produit ne laisse pas de place à l’improvisation.

L’étude thermique

Les pompes à chaleur sont des équipements de chauffage complexes à mettre en œuvre. Pour un amortissement plus rapide de votre PAC, votre projet doit être méticuleusement préparé !

À quoi sert l’étude thermique du professionnel ?

  • À réaliser un bilan énergétique complet de votre maison et à vérifier que le niveau d’isolation et d’étanchéité à l’air soit suffisant.
  • À dimensionner la puissance de votre installation et la comptabilité de vos radiateurs avec la PAC.
  • À anticiper les adaptations éventuelles de votre installation électrique (mise aux normes de l’électricité, modification de la puissance souscrite, passage en triphasé, etc.).

L’étude de sol

L’étude géologique est indispensable ! En effet, la nature de votre terrain, la surface disponible ou la présence d’eau souterraine sous votre logement conditionne la faisabilité de votre projet. Un forage réalisé sans avoir été étudié au préalable peut causer des dommages irréversibles (mouvements du sol, affaissement de terrain, etc.).

Bon A Savoir

Les études thermiques et de sol peuvent être réalisées par un professionnel qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) avec la mention « QualiPac » et « Qualiforage ».

Pompe à chaleur à géothermie : tous les prix à intégrer

Pour établir son devis de pompe à chaleur à géothermie (PAC), votre artisan va mener une enquête auprès de vous. Vos réponses serviront à construire une offre adaptée à votre situation. 

Le prix de la PAC varie selon :

  • Le modèle, déterminé par l’étude de sol (PAC avec capteurs horizontaux ou capteurs verticaux) et par l’étude thermique (modèle à basse ou à haute température, puissance, etc.) ;
  • La marque ;
  • Les options (production d’eau chaude sanitaire, rafraîchissement, avec un système solaire, etc.) ;
  • Le coût des frais induits (remplacement des radiateurs, installation d’un plancher chauffant, coût du forage, etc.) ;
  • Le choix du professionnel.
Bon A Savoir

Selon l’ADEME (l’Agence de la transition écologique), en effectuant la production d’eau chaude sanitaire avec votre pompe à chaleur, vous réalisez une économie de 420 € par an. Cette simulation correspond aux besoins d’une famille de 4 personnes et compare une PAC géothermique avec un cumulus électrique (source : guide ADEME, « La géothermie »).

Le prix d’une PAC géothermique selon le modèle

Le type d’installation (capteurs horizontaux ou verticaux) fait varier le prix de la pompe à chaleur géothermique. Une autre donnée est également importante à vérifier sur votre devis : le coefficient de performance (COP). Le COP exprime le rapport entre l’énergie délivrée par la PAC et l’énergie électrique réellement consommée. Ainsi avec un COP de 4, pour 1 kWh payé, vous en récupérez 3 gratuitement.

Pompe à chaleur géothermique à captage horizontal

La pompe à chaleur à captage horizontal consiste à enfouir des tubes contenant un fluide frigorigène (eau glycolée) à une faible profondeur, de 60 à 120 cm. Toutefois, ce système nécessite une grande emprise au sol, avec de 1,5 à 2 fois la surface à chauffer de votre maison. Par exemple, un logement de 100 m² nécessite de 150 à 200 m² de terrain. La chaleur est donc puisée en surface, les capteurs profitent à la fois des calories de la terre et l’action du rayonnement solaire.

Le prix d’une PAC à géothermie à captage horizontal varie de 10 000 à 18 000 € (hors installation) (1).

Pompe à chaleur géothermique à captage vertical

L’installation d’une pompe à chaleur géothermique à captage vertical est réalisée par forage du sol, de 50 à 150 m de profondeur. Toutefois, le dimensionnement du forage varie selon la surface à chauffer et donc dépend de l’étude thermique du professionnel. En règle générale, il faut prévoir de 1 à 3 forages pour les besoins en chauffage et en eau chaude d’une maison de 120 m². Même si ce système présente l’avantage de nécessiter moins de place au sol, les tubes à eau glycolée doivent tout de même être espacés de 10 m (entre 2 forages). 

Le prix d’une PAC à géothermie à captage vertical varie de 12 000 à 20 000 € (hors installation) (2).

Pompe à chaleur géothermique à captage vertical sur nappe phréatique

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur sur nappe phréatique est similaire à celui d’une PAC à captage vertical. La seule différence réside dans le fait que les capteurs ne contiennent pas d’eau glycolée, mais puisent directement l’eau à la source. Ce type de pompe à chaleur comprend 2 forages : un pour récupérer les calories souterraines et un autre pour rejeter l’eau froide. 

Le prix d’une PAC à géothermie à captage vertical sur nappe phréatique varie de 11 000 à 19 000 € (1).

Attention

Ce type de pompe à chaleur est encadré par des réglementations nationales et locales spécifiques, des démarches administratives sont à effectuer au préalable ! Vous devez obligatoirement déclarer votre projet de PAC sur nappe phréatique à votre mairie qui vous donnera la marche à suivre. 

Pompe à chaleur géothermique avec système de corbeilles géothermiques

La pompe à chaleur géothermique avec corbeilles ou « échangeurs compacts » est assez peu répandue. Et pourtant, ce système offre un bon compromis entre la PAC à géothermie horizontale et la PAC à géothermie verticale. En effet, l’opération consiste à effectuer plusieurs forages à faible profondeur, de 4 à 6 m. Les tubes contenant le fluide frigorigène sont en forme de spirales, ce qui améliore considérablement la surface d’échange thermique avec la terre. Ainsi, une emprise au sol de 75 m² (soit 9 corbeilles) suffit pour chauffer une maison de 140 m². 

Le prix d’une PAC à géothermie avec système de corbeilles géothermiques varie de 11 000 à 23 000 € (1).

Le prix de l’installation de votre pompe à chaleur géothermique

Le prix d’une pompe à chaleur à géothermie varie selon le modèle, la marque, la surface chauffée de votre maison et le choix de l’artisan. Le tableau ci-après vous donne une estimation du coût à prévoir pour l’achat de votre chauffage à énergie renouvelable (1).

Type de PAC Prix du système de chauffage (hors installation) Prix du système de chauffage avec installation
Pompe à chaleur géothermique à captage horizontal De 10 000 à 18 000 € De 16 000 à 28 000 €
Pompe à chaleur géothermique à captage vertical De 12 000 à 20 000 € De 18 000 à 30 000 €
Pompe à chaleur géothermique à captage vertical sur nappe phréatique De 11 000 à 19 000 € De 16 000 à 29 000 €
Pompe à chaleur géothermique avec système de corbeilles géothermiques De 11 000 à 23 000 € De 16 000 à 31 000 €

Le prix d’une pompe à chaleur à géothermie varie de 16 000 à 31 000 € (1).

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de pompe à chaleur

Avec les artisans Ootravaux

Astuce

Pensez également à intégrer dans votre budget le coût de l’entretien de votre pompe à chaleur. Celui-ci est obligatoire depuis le 29 juillet 2020 (décret n° 2020-912). Un contrôle annuel de l’étanchéité du circuit doit être également réalisé pour les PAC avec une charge de fluide frigorigène de plus de 2 kg (soit une puissance > 12 kW). Le prix d’un contrat d’entretien d’une PAC à géothermie varie de 180 à 450 €, selon la formule(2).

Zoom sur les aides éventuelles pour ce type d’installation

Pour l’installation de votre pompe à chaleur à géothermie par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement), vous pouvez bénéficier : 

  • De primes, pour les propriétaires de logement de plus de 2 ans :

    • De 4 000 à 10 000 €, avec MaPrimeRénov’. Cette prime est ouverte à tous, toutefois un barème dégressif s’applique selon vos revenus ;
    • De 2 500 à 4 000 €, avec le dispositif « Coup de pouce Chauffage », pour tout remplacement de chaudière à gaz ou à fioul (hors modèles à condensation). Le montant de cette aide varie selon vos ressources (revenus modestes). 
  • De 35 à 60 % de subventions sur le montant de votre devis, soit de 7 000 à 12 000 € au maximum. Les aides du programme « Habiter Mieux » de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) s’adressent aux propriétaires modestes. Votre logement doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté et vos travaux doivent générer un gain énergétique ≥ 25 % ;
  • De 500 à 1 000 € en prime, bons d’achat ou prêt à taux bonifié, grâce aux Certificats d’énergie (CEE). Votre logement doit avoir au moins 2 ans d’ancienneté ;
  • D’un prêt de 15 000 € à taux zéro, votre habitation doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté ;
  • D’aides votre mutuelle, caisse de retraite, mairie ou d’éventuelles associations (anciens combattants, etc.).

Zoom sur les aides et subventions pour l'installation d'une PAC

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs de PAC et de sites de travaux. 
(2) Prix moyens issus de plusieurs sites de professionnels proposant des contrats d’entretien.

 

Haut de page