Ootravaux

Quel type de chauffage au bois choisir et quel prix prévoir ?

01 septembre 2021
Chauffage au bois
Sommaire

Avec 422 930 chaudières, poêles, inserts et cuisinières à bois vendus en France en 2021, le marché du chauffage au bois a progressé de plus de 34 % en 1 an (1). Solution écologique, alternative aux énergies fossiles (gaz ou fioul) et à l’électricité, ce mode de chauffage est tout aussi performant qu’économique. Vous avez un projet de chauffage au bois ? Ootravaux vous guide sur les prix et les spécificités à connaître.

L'essentiel

Le chauffage au bois, c’est :

  • 4 types d’appareils : la cheminée, l’insert, la chaudière et le poêle ;
  • 3 choix d’énergie possibles : les bûches, les granulés ou les plaquettes forestières (peu utilisées à l’échelle d’une habitation individuelle) ;
  • Un prix d’achat compris entre 350 à plus de 15 000 euros selon les modèles, hors pose (2).

Chauffage au bois : les éléments à prendre en compte

Voici une liste de 7 critères que vous devez prendre en compte pour faire votre choix de chauffage au bois :

  • Le rendement, qui représente la différence entre les kWh d’énergie consommés par l’appareil et l’énergie qu’il produit ;
  • La puissance de l’équipement, qui se calcule en fonction du volume des pièces à chauffer, mais aussi du niveau d’isolation thermique global de votre logement ;
  • L’autonomie, qui correspond au temps maximum pendant lequel l’appareil peut émettre du chauffage ;
  • Les tarifs, conformément au budget que vous souhaitez consacrer à vos travaux ;
  • La facilité de nettoyage, certains équipements, comme le poêle, nécessitent d’être entretenu plus régulièrement (vider les cendres, aspirer l’intérieur du foyer, etc.) ;
  • Le design, qui s’harmonise avec la décoration de votre maison ;
  • La possibilité de livraison et d’installation, certains appareils sont lourds et complexes à poser.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre chauffage au bois 

Avec les artisans Ootravaux

Bon A Savoir

Pour choisir votre chauffage au bois, vous pouvez vous référer à son étiquette énergétique (de A++ à G). De même, il est recommandé de sélectionner un modèle labellisé « Flamme verte » (7 étoiles). Ainsi, vous obtiendrez la garantie d’un appareil performant, économique et peu polluant..

Cheminée : principe, avantages, inconvénients et prix

Ouverte sur la pièce à chauffer, elle s’encastre dans un mur et apporte beaucoup de cachet à votre maison. Les fumées sont évacuées par un conduit, dont la hauteur doit être suffisante pour assurer un bon tirage.

Les avantages :

  • La convivialité ;
  • Le spectacle offert par les flammes et leurs crépitements ;
  • Idéal pour les inconditionnels du chauffage au bois, dans sa version la plus traditionnelle.

Les inconvénients :

  • Une consommation d’énergie élevée, due à une piètre performance thermique de l’ordre de 15 % ;
  • Un mauvais confort, la chaleur n’est perceptible qu’à proximité du foyer ;
  • Un équipement peu sécurisant, la mauvaise combustion du bois a tendance à générer de l’humidité et du bistre (inflammable) dans le conduit d’évacuation des fumées. Il est donc important de bien le faire ramoner 1 à 2 fois par an ;
  • Un nettoyage fréquent, rien ne fait obstacle aux cendres qui peuvent s’envoler dans la pièce.

Le tarif : il s’échelonne entre 500 et 3 000 euros hors pose (2).

Conseils pour un projet d’installation de cheminée

Foyer fermé : principe, avantages, inconvénients et prix

Une paroi vitrée ferme le foyer, mais laisse les flammes visibles. L’ajout d’un insert permet d’améliorer grandement la performance de l’équipement tout en conservant le côté chaleureux et l’effet visuel des flammes. Sans compter qu’avec ce système, vous pouvez opter pour le granulé au lieu de la bûche, selon votre choix de modèle.

Les avantages :

  • Haute efficacité énergétique comprise entre 60 et 90 % ;
  • Pas de risque de projection de braises, sécurité garantie ! ;
  • Nombreux inserts décoratifs disponibles ;
  • Possibilité de diffuser du chauffage dans plusieurs pièces, grâce à un récupérateur de chaleur.

Les inconvénients :

  • Des frais induits, il est nécessaire de prévoir la création d’un bâti adapté aux dimensions de l’insert pour l’encastrer ;
  • Une maintenance régulière, plus importante que pour une chaudière à gaz ou à fioul.

Le prix : Hors pose, comptez en moyenne entre 500 et 4 000 euros pour un insert à bois, selon les modèles et l’énergie utilisée (2).

Poêle à bois-bûches : principe, avantages, inconvénients et prix

Le poêle à bois-bûches dispose d’un conduit d’évacuation des fumées qui peut être dissimulé dans un mur ou apparent. Il se décline en de nombreux modèles, avec des dimensions, styles et matériaux très différents. Il peut être à simple ou double combustion ou encore « turbo ». Ce type de poêle sert généralement de chauffage d’appoint.

Les avantages :

  • Facilité d’installation ;
  • Large choix de modèles et de design ;
  • Bonne efficacité thermique comprise entre 50 et 80 %. Les modèles « turbo » sont les plus performants de la gamme de produits ;
  • Consommation d’énergie réduite ;
  • Un fonctionnement sans électricité.

Les inconvénients :

  • Nettoyage à réaliser régulièrement, et 1 à 2 ramonages par an ;
  • Des conduits d’évacuation des fumées sont à prévoir (tubage ou conduit étanche), ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires.

Le prix : Comptez entre 700 à plus de 4 000 euros (hors pose) en fonction du modèle choisi (2).

Tout savoir sur le prix d'installation d'un poêle à bois

Poêle à granulés : principe, avantages, inconvénients et prix

Il suffit de charger des sacs de granulés dans la trémie du poêle et de le programmer pour qu’il diffuse automatiquement du chauffage dans votre logement. Grâce à son thermostat, il régule la température des pièces et maintient votre confort.

Les avantages :

  • Haut rendement, souvent supérieur à 90 % ;
  • Prix de l’énergie, plus intéressant encore si vous optez pour une livraison à la palette (1 tonne) ;
  • Bonne autonomie de chauffage, mais variable selon le niveau d’isolation et de votre habitation ;
  • Fonctionnement automatique, certains poêles peuvent être pilotés à distance depuis votre téléphone portable ;
  • Large choix de modèles.

Les inconvénients :

  • Prix assez élevé ;
  • Espace à prévoir pour le stockage des sacs de granulés ;
  • Fonctionnement avec de l’électricité ;
  • Nécessite d’être souvent nettoyé (nettoyer la vitre, vider le bac à cendres, etc.) et entretenu.

Le tarif : Un poêle à pellets coûte entre 1 500 € et 8 000 € hors installation (2).

Comprendre un devis de poêle à granulés

Poêle à bois mixte : principe, avantages, inconvénients et prix

Ce type de poêle peut utiliser aussi bien des pellets que des bûches pour son fonctionnement. Très pratique, il est possible de programmer l’allumage du chauffage le matin à votre réveil ou juste avant votre retour à la maison, grâce à son thermostat intégré. Les granulés peuvent également servir à enflammer des bûches préalablement préparées.

Les avantages :

  • Choix de l’énergie, le stère de bois a un prix très avantageux ;
  • Bonne autonomie de chauffage ;
  • Praticité et souplesse d’utilisation.

Les inconvénients :

  • Prix d’achat plus élevé ;
  • Un stockage plus important, car il y a 2 combustibles ;
  • Encombrement un peu plus élevé ;
  • Entretien régulier à prévoir.

Le tarif : Un poêle mixte coûte entre 2 000 et 9 000 euros hors pose (2).

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation d'un poêle à bois 

Avec les artisans Ootravaux

Chaudière à bois : principe, avantages, inconvénients et prix

À la différence d’un poêle ou d’un insert, la chaudière à bois est un mode de chauffage central qui fonctionne avec des radiateurs ou un plancher chauffant. La chaudière à bois peut également produire de l’eau chaude sanitaire.

Les avantages :

  • Coût faible du combustible ;
  • Bonne autonomie, à condition que la chaudière soit couplée à un ballon tampon (réservoir de stockage des calories) ;
  • Bonne performance thermique.

Les inconvénients :

  • Prix d’achat assez élevé ;
  • Encombrement, il faut prévoir de la place pour la chaudière, le ballon tampon et le stockage des stères de bois ;
  • Entretien régulier et ramonage à prévoir.

Le prix : la fourchette pour une chaudière à bois s’étend de 3 000 à 10 000 euros sans les frais de pose (2).

Chaudière à granulés : principe, avantages, inconvénients et prix

La chaudière à granulés est un mode de chauffage central très performant qui peut également produire de l’eau sanitaire. Tout comme la chaudière à bois-bûches, elle se raccorde à votre réseau de chauffage (plancher chauffant ou radiateurs). Il existe des modèles à condensation qui présentent la particularité de réutiliser une partie de l’énergie contenue dans les fumées du conduit d’évacuation.

Les avantages :

  • Efficacité énergétique élevée pouvant atteindre plus de 100 % (modèles à condensation) ;
  • 2 options à chargement automatique (avec un silo et un approvisionnement par vis sans fin ou soufflage) ou manuel (trémie à remplir avec des sacs).
  • Régulation optimale, avec la possibilité d’installation d'une sonde extérieure pour anticiper la baisse de température extérieure ;
  • Très peu d’émissions de CO2 et de particules fines.

Les inconvénients :

  • Encombrement, il faut prévoir une place importante pour le silo de stockage du combustible, s’il s’agit d’une chaudière à chargement automatique ;
  • Entretien régulier ;
  • Coût d’achat élevé.

Le prix : comptez entre 6 000 et plus de 15 000 euros pour un modèle à condensation sans les frais de pose (2).

Quelle solution de chauffage au bois est adaptée pour vous ?

Gaz, électricité et même bois… tous les prix augmentent ! Il est donc judicieux d'engager des travaux d’isolation thermique avant de se lancer dans un projet de chauffage. En plus de réaliser des économies d’énergie, vous améliorerez votre confort et bénéficierez d’aides financières à la rénovation très intéressantes (MaPrimeRénov’, éco-prêt à taux 0, prime énergie, etc.). Quant au choix de l’équipement, privilégiez toujours un appareil performant (label Flamme verte).

Le tableau ci-après récapitule les atouts et les usages de chaque équipement de chauffage au bois.

  Cheminée Insert/poêle Chaudière à bois-bûches Chaudière à granulés
Usage

Confort visuel

Chauffage d’un ou plusieurs pièces Chauffage central relié à des radiateurs ou à un plancher chauffant
Prix Faible à moyen Moyen à élevé Assez élevé Élevé
Atouts du chauffage Chaleureux et authentique Décoratif et convivial

Prix du stère de bois

Régulation de la température

Le plus performant de la gamme des chauffages au bois

Programmation et régulation de la température

Bon A Savoir

Pour bénéficier de l’aide MaPrimeRénov' l’installation d’un chauffage au bois doit être réalisée par un artisan agréé RGE (Reconnu garant de l’environnement) et votre logement doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté. Il est conseillé de faire réaliser de 2 à 3 devis pour pouvoir comparer les offres.

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' gratuitement

(1) Suivi du marché 2021 des appareils domestiques de chauffage au bois - source Observ’ER.
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.