Ootravaux

Tout pour bien choisir un chauffage au bois

03 août 2021
Chauffage au bois
Sommaire

Économique et écologique, le chauffage au bois a de quoi séduire les Français. Alors que le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter, les bûches et les granulés apparaissent comme la solution à privilégier pour réduire sa facture énergétique. De plus, ces appareils offrent un bien meilleur confort que celui d’un radiateur électrique ou d’une chaudière à gaz ou à fioul. Chaudière, poêle ou insert, bûches ou granulés… Ootravaux vous guide dans votre projet de chauffage au bois.

Les questions à se poser avant de choisir son chauffage au bois

Pour faire le bon choix d’appareil de chauffage au bois, il convient de se poser les bonnes questions. C’est en effet en analysant vos possibilités, vos besoins et vos envies et en procédant par « élimination » que vous parviendrez à trouver le meilleur compromis.

Choisir un chauffage au bois adapté à son logement

Les questions à se poser :

  • Habitez-vous dans une maison ou un appartement ? ;
  • Quelle est la surface à chauffer ? ;
  • Vivez-vous dans une région froide ? Proche d’une forêt ? ;
  • Disposez-vous d’une pièce de vie centrale et ouverte sur les autres pièces de la maison ? ;
  • Votre habitation comporte-t-elle des étages ? ;
  • Êtes-vous équipé de radiateurs à eau (acier, aluminium ou fonte) ou d’un plancher chauffant ? ;
  • Où seront stockés les bûches ou les granulés ?

Choisir un chauffage au bois adapté à ses besoins

Les questions à se poser :

  • Recherchez-vous un chauffage d’appoint ou un système de chauffage central ? ;
  • Aimeriez-vous que le chauffage au bois produise également de l’eau chaude sanitaire ? ;
  • De quelle autonomie de chauffage avez-vous besoin ? ;
  • Préférez-vous une chaleur homogène dans toutes les pièces ou une chaleur plus vive dans la pièce de vie où se situe l’équipement de chauffage ? ;
  • Souhaitez apercevoir les flammes et profiter de leur spectacle ?
  • La manutention des bûches ou des sacs de granulés et l’entretien des appareils représentent-ils un souci pour vous ? ;
  • Quel est votre budget de travaux ?

Vos réponses à l’ensemble de ces questions vous permettront de mieux définir votre projet de chauffage à bois. Elles seront également utiles pour le professionnel au moment de l’établissement de son devis.

Bon A Savoir

Ootravaux vous aide à trouver des professionnels qualifiés et à obtenir des devis.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation d'un poêle ou d'une cheminée

Avec les artisans Ootravaux

Inserts, poêles ou chaudières… quel chauffage au bois choisir ?

Vous l’aurez compris : par son fonctionnement et ses spécificités, le chauffage au bois ne convient pas à tous ni à tous les logements. Savoir choisir le bon produit est donc la clé pour maximiser vos économies et votre confort d’utilisation.

Les inserts de cheminée

L’insert confère à votre cheminée un meilleur rendement énergétique et évite tout risque de brûlures ou d’incendie. La combustion est également mieux maîtrisée, ce qui limite par la même occasion les rejets de polluants dans l’atmosphère.

2 types d’inserts de cheminée sont possibles :

  • Les inserts à foyer fermé, prévus au moment de la construction de la cheminée. Ils ne se démontent pas ;
  • Les inserts encastrables, ils se posent à l’intérieur d’une cheminée déjà existante.

L’appareil peut aussi bien utiliser des granulés que des bûches pour son fonctionnement. Il constitue un système de chauffage d’appoint, bien qu’il soit possible de choisir un modèle canalisable qui se raccorde directement à vos radiateurs.

Quel prix pour l'installation d'un insert de cheminée ?

Les poêles à bois

Le poêle à bois est un appareil de chauffage à haut rendement qui trouve facilement sa place dans votre maison. En effet, il s’adapte à toutes les configurations de pièces. Toutefois, pour optimiser la diffusion de sa chaleur, le poêle s’installe de préférence dans une pièce de vie ouverte et centrale.

Le poêle à bois est souvent privilégié en complément d’un autre mode de chauffage. Ainsi, il apporte un complément de chaleur économique, très apprécié pour se chauffer pendant les jours les plus froids d’hiver. Par exemple, il se combine efficacement avec une pompe à chaleur air-eau.

Certains poêles peuvent même remplacer un chauffage central, à condition que votre maison dispose d’un bon niveau d’isolation :

  • Le poêle hydraulique (appelé également « poêle bouilleur »). Il se raccorde à vos émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant). Certains modèles peuvent également produire de l’eau chaude sanitaire ;
  • Le poêle canalisable. Il est équipé de gaines qui permettent de souffler de l’air chaud dans des pièces plus éloignées ;
  • Le poêle de masse. Il est constitué d’éléments réfractaires (pierre, céramique, etc.) qui emmagasinent la chaleur et la rediffuse de manière plus douce et pendant longtemps. Une seule flambée le matin suffit généralement à produire du chauffage pour toute la journée ;
  • Le poêle mixte. Il vous laisse le choix du combustible (granulés ou bûches). Les pellets peuvent également servir à enflammer des bûches préalablement déposées dans le foyer de combustion.
Bon A Savoir

Pour une maison bien isolée, la puissance de chauffage à fournir est estimée à 0,1 kW par m². Prévoyez un poêle de 10 kWh pour une surface de 100 m², par exemple.

Devis poêle : quel prix pour chauffer votre maison ?

Les chaudières à bois

La chaudière à bois a exactement le même fonctionnement que celles au gaz ou au fioul. Raccordée à vos radiateurs ou à votre plancher chauffant, elle constitue un système de chauffage central. Elle produit une chaleur homogène dans toute la maison. Son allumage peut être programmé et sa régulation de température intérieure est optimale, au degré près !

La gamme des chaudières au bois comprend :

  • La chaudière à bois-bûches. Elle requiert un peu de manutention, car il est nécessaire de charger manuellement les bûches dans l’appareil ;
  • La chaudière à granulés à chargement manuel. Son fonctionnement est automatique, mais elle est à alimenter régulièrement en combustible en déversant des sacs de granulés dans son réservoir de stockage ;
  • La chaudière à granulés automatique. Équipée d’un silo à granulés, ou d’un réservoir de stockage de grande taille, elle ne nécessite aucune intervention de votre part. La livraison des granulés peut être réalisée directement depuis l’extérieur par l’intermédiaire d’un camion souffleur. Elle offre donc le même confort qu’une chaudière à fioul, mais en plus écologique !

La chaudière à bois peut également être équipée :

  • D’un ballon d’eau chaude sanitaire, dimensionné selon les besoins de votre foyer ;
  • D’un ballon tampon (stockage du surplus des calories) pour augmenter l’autonomie du chauffage et réduire la fréquence du chargement des bûches ou des granulés.

Quel prix pour une chaudière au bois ?

Le prix d’un chauffage au bois, tout compris

Pour établir avec précision votre budget de travaux de chauffage, il faut penser à intégrer l’ensemble des coûts. Achat du poêle, de l’insert ou de la chaudière, prix de l’installation et des accessoires, prix du kWh, entretien… pour estimer votre consommation future, n’omettez aucun détail !

Quel est le prix d’un insert à bois ?

Il faut compter (2) 

  • De 1 200 à 4 000 € pour un insert à foyer fermé à bûches et de 2 000 à 5 000 € pour un modèle à granulés (installation comprise) ;
  • De 800 à 3 000 € pour un insert encastrable à bûches et de 1 500 à 4 000 € pour un modèle à granulés (installation comprise).

D’autre part, si un conduit de fumées est à prévoir, il faudra rajouter en moyenne entre 600 et 2 000 € au coût total de l’opération.

Quel est le prix d’un poêle à bois ?

Même principe que pour l’insert à bois, le prix comprenant l’installation varie selon le modèle retenu (2) :

  • De 1 000 à 2 500 € pour un poêle classique à bois-bûches et de 3 000 à 5 000 € en version granulés ;
  • De 2 000 à 4 000 € pour un poêle hydraulique à bois-bûches et de 4 500 à 7 000 € en version granulés ;
  • De 1 500 à 3 000 € pour un poêle canalisable à bois-bûches et de 3 000 à 6 000 € en version granulés ;
  • De 5 000 à 9 000 € pour un poêle à bois mixte (bûches et granulés) ;
  • De 600 à 2 000 € pour la pose d’un conduit (tubage).

Quel est le prix d’une chaudière à bois ?

Le prix d’une chaudière bois, selon la puissance, les options et les accessoires, varie de :

  • 5 000 à 15 000 € pour un appareil à bûches (installation comprise) ;
  • 9 000 à 17 000 € pour un chauffage à granulés à chargement manuel (tout compris).
  • 15 000 à 22 000 € pour un chauffage à granulés à chargement automatique (tout compris).

Quel est le prix des combustibles ?

Le prix des combustibles diffère selon les régions et les quantités achetées. Pour permettre les comparaisons avec les autres énergies (fioul, gaz, etc.), il est préférable de se référer au prix du kWh (2) :

  • Prix du kWh des bûches (livraison au stère) : 4,10 c€.
  • Prix du kWh de granulés en vrac (livraison à la tonne) : 13,8 c€ ;
  • Prix du kWh de granulés en sacs (livraison à la palette) : 15,10 c€.
Attention

Ces prix correspondent au tarif du mois d’août 2022. Or, le granulé a subi une hausse importante de son coût lié à une pénurie historique.

Quel est le prix de l’entretien et de la maintenance ?

La combustion du bois provoque à terme l’encrassement des organes internes de l’équipement de chauffage et du conduit d’évacuation. Pour les modèles les plus récents, l’électronique est omniprésente et peut être source de pannes en cas d’absence de maintenance.

Il est à noter que l’entretien des appareils à bois est obligatoire tous les ans, et le ramonage doit être réalisé 1 à 2 fois par an. Il est donc vivement recommandé de souscrire un contrat de maintenance auprès d’un professionnel qualifié.

Comptez entre 50 et 150 euros par an pour l’entretien de votre chauffage au bois (2).

Quelles aides pour l’installation d’un chauffage au bois ?

L’installation d’une chaudière, d’un poêle à bois et d’un insert bénéficie de la plupart des aides à la rénovation énergétique si le logement a plus de 2 ans (ou 15 ans pour les dispositifs MaPrimeRénov’). D’autre part, le professionnel doit être certifié Qualibois et RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pour votre projet de chauffage au bois, vous pouvez bénéficier de (3) :

  • MaPrimeRénov', selon vos revenus :
    • De 800 à 2 500 € pour la pose d’un insert à bûches ou à granulés ;
    • De 1 000 à 2 500 € pour la pose d’un poêle à bûches ;
    • De 1 500 à 3 000 € pour un poêle à granulés ;
    • De 4 000 à 9 000 € pour une chaudière à bûches ;
    • De 5 000 à 11 000 € pour une chaudière à granulés ;
    • De bonus de 1 500 € supplémentaires, dans le cadre d’une rénovation plus globale.
  • Prime Coup de pouce chauffage, selon vos revenus :
    • De 2 500 à 4 000 €, en cas de remplacement d’une ancienne chaudière à fioul pour une chaudière à bois (bûches ou granulés) ;
    • De 500 à 800 €, en cas de remplacement d’un appareil de chauffage au charbon par un poêle ou un insert à bois (bûches ou granulés) ;
  • Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), de 15 000 € pour l’installation d’un chauffage à bois à 50 000 € pour une rénovation globale du logement ;
  • Certificats d’économies d’énergie (CEE), l’aide varie selon votre choix de fournisseur d’énergie. Elle peut prendre la forme d’une prime, d’un bon d’achat, d’un prêt à taux faible ou de conseils techniques ;
  • TVA réduite à 5,5 % ;
  • Aides locales des collectivités ;
  • Aides des caisses de retraite, des mutuelles, des banques, de certains autres organismes (CAF, Action logement, etc.).
undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' gratuitement

En somme, quel est le meilleur appareil de chauffage au bois ?

Poêles, inserts ou chaudières, Ootravaux fait le point sur les avantages et inconvénients de ces différents modes de chauffage.

Types de chauffage au bois Avantages Inconvénients
Inserts ou poêles, en solution d’appoint de chauffage (hors poêles hydrauliques et canalisables)

Prix

Confort visuel (flamme)

Faible encombrement

Facilité de pose

En version à bûches, aucune utilisation de l’électricité requise

Adaptés pour une grande pièce à chauffer ou une petite surface de logement

Chaleur non homogène

Manutention régulière

Entretien fréquent (nettoyage de vitre, vidage du bac à cendres, etc.)

Les modèles à forte puissance (avec ventilateur) sont assez bruyants

Chaudières, en système de chauffage central

Autonomie de chauffage

Fonctionnement automatique ou semi-automatique (avec chargement manuel)

Bonne régulation de la température

Peu d’entretien

Diffusion de chaleur homogène

Puissance de l’appareil adaptable à tous les logements

Prix

Stockage du combustible

Encombrement maximum (silo, ballon tampon, ballon d’eau chaude, etc.)

Par ailleurs, pour bénéficier d’un bon rendement et allonger la durée de vie de votre appareil de chauffage au bois, il est important d’utiliser un bois bien sec et de bonne qualité. L’humidité détériore les granulés et dégrade le pouvoir calorifique des bûches.

Bon A Savoir

Pour garantir la qualité des granulés, optez pour des produits labélisés DIN +, EN + ou NF Combustibles.

undraw_engineers_1.svg
Installez un poêle ou une cheminée

Avec les artisans Ootravaux

(1) Association Ajena : https://www.ajena.org/ressources/argus-energie.htm
(2) Prix constatés sur les sites de professionnels spécialisés dans l’installation de chauffage au bois.
(3) Agence de la transition écologique (ADEME)