Chauffage - Poêle à granulés

Devis d'installation d'un chauffage bois et granulés : comprendre et comparer pour avoir le bon service

06 octobre 2020
Chauffage au bois
Sommaire

En bûches ou en granulés, le bois est une ressource naturelle abondante et écologique pour votre chauffage ! 2 grandes possibilités s’offrent à vous : le poêle avec son jeu des flammes ou la chaudière pour une chaleur plus douce et homogène. Mais, entre le granulé et la bûche, quel combustible choisir ? D’ailleurs, savez-vous que vous pouvez cumuler les avantages de ces 2 énergies ? Ootravaux vous présente la chaudière mixte, un appareil bivalent dont l’installation doit être confiée à un professionnel qualifié.

Les solutions de chauffage à bois-bûches et à granulés

Le chauffage à bois-bûches et à granulés (appelé également « pellets ») se décline sous 2 types de produits : les chaudières et les poêles. Ce sont tous 2 des systèmes économiques, bien que le prix de la bûche soit inférieur à celui du pellet. Toutefois, le bois peut aussi rapidement devenir une corvée, car si vous voulez le payer le moins cher possible, il faudra le récupérer, le couper en bûches et le stocker au sec. Beaucoup de manutention donc, qu’il faut prendre en considération.

Avec les granulés, le confort d’utilisation est maximal ! Avec ce type de chaudière automatique, le pellet vous est livré directement dans sa zone de stockage (silo), aussi simplement que s’il s’agissait d’une livraison de fioul. Avec un poêle à pellets, en revanche, il y a un peu plus de manutention, car vous devez déverser des sacs de granulés dans la trémie de stockage du poêle.

Selon l’autonomie recherchée, le temps que vous avez à consacrer, la configuration de votre habitation ou selon votre budget, vos besoins sont amenés à évoluer. Avec une chaudière mixte à bûches et à granulés, vous disposez ainsi d’une solution adaptée en toute circonstance !

Chauffer votre maison avec une chaudière à bûches et à granulés

Les chaudières pouvant fonctionner avec des bûches et des pellets sont appelées chaudières à double foyer. Elles comportent donc 2 chambres de combustion et 2 échangeurs d’énergie. Les bûches et les granulés ne sont en effet pas brûlés de la même manière. La chaleur est toutefois dirigée vers un seul circuit d’eau qui alimente ensuite des radiateurs hydrauliques ou un plancher chauffant.

La chaudière à double foyer peut à la fois produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Le principe de fonctionnement de cette chaudière est en réalité assez similaire à celui d’une chaudière à gaz ou à fioul. Par ailleurs, sa performance est légèrement inférieure à celle d’une pompe à chaleur (PAC) à aérothermie. Néanmoins, son niveau de consommation reste toujours stable, là où une PAC affiche une perte d’efficacité à l’approche de l’hiver, à cause de la température extérieure. Le rendement (rapport entre l’énergie consommée et l’énergie produite) de la chaudière mixte est en effet élevé, généralement supérieur à 90 %.

Notez également que ce choix de chaudière nécessite un entretien particulier et régulier. Pour limiter l’encrassement et la maintenance, optez toujours des granulés labélisés (DIN +, EN + ou NF biocombustibles) et un bois bien sec ! En effet, des pellets de mauvaise qualité font de la poussière et provoquent des pannes d’allumage. De manière générale, il faut nettoyer le corps de chauffe et le brûleur, vider le réservoir à cendres et dépoussiérer les échangeurs de chaleur. 1 à 2 fois par an, selon s’il s’agit d’un chauffage principal ou d’appoint, un entretien et un ramonage doivent d’ailleurs être réalisés par un installateur agréé, qui vous remettra une attestation.

Les clés pour comprendre un devis de remplacement de chaudière

Bon A Savoir

L’installation d’une chaudière mixte bûches et granulés doit impérativement se faire dans une pièce disposant d’une double ventilation haute et basse ou d’une VMC (Ventilation mécanique contrôlée). En outre, il est obligatoire que le conduit de fumée débouche au-dessus du faîtage et soit conforme aux normes DTU 24.1. Attention également à prévoir un sol renforcé, car l’installation pèse plusieurs centaines de kilos.

Pourquoi choisir le poêle à bois-bûches et à granulés ?

Si vous choisissez de faire installer un poêle plutôt qu’une chaudière, pensez à bien réfléchir à votre mode de production d’eau chaude sanitaire. Si le poêle est votre unique chauffage (valable que pour une habitation très isolée), vous pouvez l’équiper d’un « bouilleur ». Les poêles « bouilleur » sont des systèmes hydrauliques qui peuvent également être raccordés à vos émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant).

Si vous ne souhaitez pas de production d’eau chaude avec votre poêle, il vous faudra soit une chaudière pour faire l’appoint, soit un chauffe-eau indépendant : cumulus électrique, ballon thermodynamique ou chauffe-eau solaire.

Un poêle mixte bûches et granulés offre une grande souplesse dans le choix de l’énergie. Vous pouvez ainsi le faire fonctionner au quotidien avec des granulés pour plus de confort. Ou alors, vous pouvez utiliser plus souvent la bûche que le granulé, car la bûche coûte moins cher et peut se passer totalement d’électricité ! La facture énergétique de votre poêle mixte sera alors minimisée.

Comment le poêle mixte réchauffe-t-il votre intérieur ?

Les poêles à bûches et granulés offrent 2 modes de diffusion de la chaleur :

  • par convection naturelle : les calories se diffusent lentement et silencieusement autour du poêle ;
  • par ventilation : une soufflerie permet d’envoyer l’air plus loin, et donc de mieux homogénéiser la température intérieure. Ce type de poêle est un peu plus bruyant. Toutefois, sur certains modèles de poêle les ventilateurs peuvent être éteints pour passer en mode « convection naturelle ».

Comme la chaudière, certains poêles pèsent plusieurs centaines de kilos, et leur conduit doit déboucher au-dessus du faîtage. Des travaux complémentaires en toiture sont donc souvent nécessaires pour installer votre poêle à bois.

Question entretien, sachez qu’il est nécessaire de vider le bac à cendres tous les 2 ou 3 jours en moyenne. Comme pour la chaudière, un entretien annuel, ou semestriel (si le poêle est votre chauffage principal), est obligatoire. Il doit être réalisé par un professionnel, qui vous délivrera une attestation après sa visite.

Quel prix pour l'installation d'un poêle à granulés

Les critères qui impactent le coût d'un chauffage au bois

Un devis qui dépend de la configuration de votre maison

Plusieurs éléments font varier le prix d’un devis d’installation de chauffage à bois-bûches et granulés :

  • distance séparant le poêle ou la chaudière du faîtage pour la longueur nécessaire du conduit de fumée. Si vous disposez d’un conduit déjà tubé au bon diamètre, le prix est bien sûr moindre ;
  • volume de la maison à chauffer ;
  • niveau de déperditions thermiques de votre maison, qui permet notamment de dimensionner la puissance de l’appareil.

Pour la chaudière, le montant du devis est également impacté par la présence ou non de radiateurs ou d’un plancher chauffant.

Les caractéristiques techniques d'une chaudière ou d'un poêle mixte

Le prix affiché sur le devis d’une chaudière ou d’un poêle à bois dépend en outre des caractéristiques techniques des équipements choisis. Par exemple, si vous souhaitez un poêle compact, vous risquez de payer plus cher ! En effet, comme cet équipement utilise 2 énergies, il est généralement plus encombrant qu’un modèle n’utilisant que la bûche ou le granulé.

Par ailleurs, le conduit de fumée peut être :

  • À simple paroi : moins chère, cette solution ne convient en revanche pas pour une maison où vivent des enfants si le conduit est apparent, à cause du risque de brûlure. S’il s’agit d’un conduit à simple paroi posé à l’intérieur d’un conduit maçonné existant, et donc caché dans votre mur, dans ce cas ce système ne présente aucun risque ;
  • À double paroi ou isolé : cette solution limite les pertes d’énergie. En effet, l’entrée d’air nécessaire pour la combustion du poêle ou de la chaudière est située au centre de ce conduit double. Les fumées sont évacuées par le deuxième conduit (côté extérieur du conduit). Ainsi, l’air neuf extérieur est préchauffé par les calories extraites par le second conduit. Quant au conduit isolé, il reste tiède sur sa face externe pour éviter de se brûler !

Du côté de la chaudière, la mise en place d’un silo est nécessaire pour stocker les pellets. Vous pouvez alors prendre une chaudière à remplissage automatique, une option qui impacte nécessairement le devis de l’installation de votre système de chauffage à bois.

Le rendement de l’appareil de chauffage au bois mixte

Le niveau d’efficacité thermique de votre chaudière ou de votre poêle à bûches et à granulés peut également augmenter le coût de votre devis. Généralement, le rendement d’un poêle ou d’une chaudière mixte à bûches et granulés est de l’ordre de 75 à 90 % selon les modèles. Selon le nombre d’occupants, le niveau d’isolation de la maison et l’autonomie de chauffage souhaité, la taille du ballon tampon sera plus ou moins importante, ce qui impactera également le tarif de votre devis.

Bon A Savoir

Le ballon tampon est une réserve d’eau servant à capter l’excédent des calories générées par la chaudière pour créer plus d’autonomie de chauffage. Ce ballon peut également produire de l’eau chaude sanitaire grâce à des serpentins intégrés qui récupèrent intelligemment l’énergie produite !

Le prix de la main-d’œuvre pour votre projet de poêle ou de chaudière bivalente

Le coût de la main-d’œuvre pour poser un poêle ou une chaudière à bûches et pellets diffère d’un artisan à un autre, ce qui contribue également à faire varier le coût de l’appareil. Faites établir 2 à 3 devis par des chauffagistes afin de pouvoir comparer leurs offres commerciales. Sachez aussi que la qualification RGE (Reconnu garant de l’environnement) est souvent requise pour vous permettre d’accéder aux principales aides financières à la rénovation.

Prix moyen d’un chauffage à bûches et granulés : achat et pose

Installation souvent imposante destinée à produire de l’eau chaude sanitaire en plus du chauffage, une chaudière à bûches et à pellets s’avère toujours plus chère qu’un poêle. Ootravaux vous apporte ses conseils et vous détaille tous les prix à connaître !

Prix du poêle et de sa pose

Le prix d’un poêle à bois et granulés de 5 kW commence aux alentours de 1 600 euros (1). En moyenne, vous pouvez ajouter un coût d’une centaine d’euros (1) supplémentaires pour chaque option (elles ne sont pas toujours disponibles selon les modèles) :

  • reconnaissance automatique du combustible par le poêle à bois ;
  • régulation automatique de la combustion des bûches ;
  • possibilité de programmation des plages de fonctionnement du poêle avec les pellets ;
  • etc.

Selon l’option choisie, le conduit du poêle à bois choisi peut coûter :

  • environ 40 euros le mètre linéaire en simple paroi (1) ;
  • environ 100 euros le mètre linéaire en double paroi (1).

Le prix de pose du poêle s’élève en moyenne à 700 euros (1). Lorsque la maison n’est pas équipée d’une cheminée, les travaux nécessaires sur le faîtage du toit peuvent coûter jusqu’à 2 000 euros (1) pour l’adaptation du toit, la mise en place de la sortie de la fumée et l’étanchéité, à additionner au prix du poêle.

Prix de l’achat et pose d’une chaudière

Une chaudière mixte de type « à chargement manuel » coûte au minimum 5 000 euros (1), auxquels il faut ajouter les installations complémentaires :

  • silo à granulés : autour de 1 000 euros (1) ;
  • ballon tampon de la chaudière : environ 500 euros pour une contenance de 200 L à plus de 3 000 euros pour un ballon de bonne capacité de 1 500 à 2 000 L (1) ;
  • radiateurs : environ 350 euros l’unité (1).

Avec son silo et son ballon tampon, une chaudière à bûches et à pellets peut se révéler particulièrement encombrante : son installation se fait donc souvent au sous-sol ou dans de grandes maisons telles que des fermes rénovées.

Pour la pose de la chaudière, comptez environ 800 euros (1). Le prix total pour l’achat de votre chaudière mixte coûte ainsi en moyenne entre 7 000 et 15 000 euros (1), soit environ le double d’une chaudière gaz à condensation. Grâce à son fonctionnement avec des bûches et des granulés, elle se révèle en revanche très économique et rentable sur le long terme. Ces 2 ressources sont en effet les moins chères du marché, avant le gaz, le fioul ou l’électricité.

Quelles pistes pour réduire le prix de votre chaudière ou poêle à bûches et à granulés

Le devis d’installation de chauffage à bûches et à granulés peut être diminué grâce à diverses aides notamment portées par l’État. En effet, il s’agit d’une solution écologique et économique, dont l’énergie est issue de la biomasse. Pour inciter au remplacement des anciennes chaudières au fioul ou au charbon, des aides spécifiques existent également.

L’aide de MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ s’adresse aux propriétaires occupants, dont la maison ou l’appartement est achevé depuis plus de 2 ans. L’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) est ouverte à tous, sans condition de revenus pour un projet d’isolation. En revanche, elle n’est pas accessible aux propriétaires « aux revenus supérieurs » (selon les plafonds de l’Anah) pour un remplacement de chauffage.

Depuis le 1er juillet 2021, les primes de MaPrimeRénov’ se sont élargies aux propriétaires bailleurs et à d’autres publics comme les usufruitiers, les titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, etc.

La valeur de la prime varie selon les revenus et la composition de votre foyer. Les démarches à entreprendre pour en bénéficier se décomposent comme suit :

  • Établissement d’un devis par un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) ;
  • Création d’un compte sur la plateforme MaPrimeRénov’ et constitution du dossier en ligne, composé du devis et des justificatifs de ressource du foyer ;
  • Lancement des travaux dès que le dossier est accepté ;
  • Envoi par la plateforme de la facture finale des travaux à la fin du chantier ;
  • Vous recevez le paiement dans les 4 à 6 semaines suivant votre demande.

Ainsi, pour un projet de chaudière à bûches et à granulés, vous pouvez obtenir une prime de 4 000 à 10 000 € et de 1 500 à 3 000 € pour un poêle mixte.

Les aides du programme « Habiter Mieux »

Autre dispositif de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), le programme « Habiter Mieux » permet à tous propriétaires modestes de réaliser une rénovation globale de son logement.

Pour être éligible, il faut :

  • Ne pas dépasser les plafonds de revenus fixés par l’Anah ;
  • Vivre dans votre habitation toute l’année (résidence principale) ;
  • Que votre logement ait plus de 15 ans d’ancienneté ;
  • Ne pas avoir bénéficié d’un prêt à taux dans les 5 ans précédant votre demande de subventions ;
  • Réaliser une réduction de votre consommation énergétique d’au moins 35 %. Un technicien de l’Anah pourra donc vous conseiller et adapter votre projet en rajoutant d’autres travaux de rénovation.

Ainsi, si vous remplissez tous ces critères, les aides peuvent atteindre de 35 à plus de 50 % du coût total de vos devis (dans la limite de 30 000 €), soit :

  • 12 500 € au maximum, si vous êtes propriétaire modeste ;
  • 18 000 € au maximum, si vous êtes propriétaire très modeste.
Bon A Savoir

Pour les aides de l’Anah, MaPrimeRénov’ et le programme « Habiter Mieux », vous pouvez collecter des bonus supplémentaires, de 150 à plus de 7 000 €, selon l’importance de votre rénovation.

Les Certificats d’économies d’énergie

Les Certificats d’économies d’énergie (CEE) sont des aides qui dépendent de votre zone d’habitation et de la surface de votre maison. Elles sont accessibles à tous. Toutefois, les ménages les plus modestes bénéficient d’une bonification de la valeur des CEE. Vous pouvez ainsi obtenir plusieurs centaines d’euros : des simulateurs en ligne vous permettent d’obtenir des montants plus précis.

Votre chauffagiste peut faire la demande pour vous. Mais, bien souvent, ce sera à vous d’entreprendre la démarche. Vous êtes ainsi libre de choisir l’avantage financier que vous souhaitez. En effet, les CEE peuvent vous être délivrés sous la forme d’une prime, d’une remise, d’un bon d’achat, d’un prêt ou de conseils. Pour en savoir plus, avant de signer votre devis, contactez des fournisseurs d’énergie afin qu’ils vous précisent vos possibilités !

Il est à noter que l’installation doit impérativement être effectuée par un installateur certifié RGE et que votre logement doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté.

Bon A Savoir

Si votre chaudière actuelle est ancienne (hors modèle à condensation), vous pouvez demander la prime « Coup de pouce chauffage » d’un montant de 2 500 à 4 00 € pour la pose d’une chaudière mixte. Un poêle à granulés et à bûches qui remplacerait un équipement au charbon permet également d’obtenir une prime de 500 à 800 €.

L’éco-PTZ et la TVA à 5,5 %

Pour vos travaux de chauffage au bois (chaudière comme poêle) confié à un professionnel RGE, vous pouvez obtenir un éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ) d’une valeur de 15 000 €. Ce prêt sans intérêts bancaires peut même atteindre 30 000 €, si vous réalisez au moins 3 actions de rénovation (isolation, remplacement des fenêtres, panneaux solaires, etc.). L’intégralité de la somme doit alors être entièrement remboursée à votre banque sous 15 ans au maximum.

Par ailleurs, vous bénéficiez également automatiquement sur le devis de votre artisan d’un taux réduit de TVA à 5,5 % valable sur le prix du matériel et de la main-d’œuvre. Pour information, le taux normal de TVA pour un logement neuf est de 20 %.

Bon A Savoir

Certaines régions mettent en place des programmes d’accompagnement au niveau local pour aider les propriétaires à rénover leur logement. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre communauté de communes !

Les éléments indispensables à retrouver sur un devis de chauffage au bois

Un devis de chauffage mixte bûches et granulés se doit d’être très précis, car l’installation doit répondre à des normes de sécurité très strictes. Il convient de vérifier que vous disposiez de toutes les informations sur :

  • les caractéristiques du poêle ou de la chaudière : efficacité, puissance, marque, etc. ;
  • les longueurs et les caractéristiques techniques et réglementaires des conduits de fumées : simple ou double paroi, diamètre, métrage, etc. ;
  • le volume du ballon tampon de la chaudière ;
  • le nombre de radiateurs à installer ou à remplacer avec leurs caractéristiques : puissance, matériau ;
  • le taux de TVA applicable, il doit être de 5,5 % en cas de rénovation et de 20 % pour un logement neuf ;
  • le prix détaillé de la main-d’œuvre ;
  • le coût des travaux annexes : pose d’une sortie de cheminée en toiture, installation du silo, etc.

Indispensables, ces informations vous permettent de comparer plus efficacement les différents devis d’installation de votre chauffage à bois sur la base de critères identiques.

Astuce

Pensez à utiliser les sites en ligne comme Ootravaux pour trouver un artisan spécialisé en pose de chaudière et de poêle proche de chez vous.

(1) Prix constatés sur les sites de professionnels spécialisés.