Fenêtres

Devis pour fenêtre en bois ou PVC : tout ce qu’il faut savoir

29 juillet 2020
Fenêtres en PVC
Sommaire

Vous souhaitez faire installer des fenêtres à double ou à triple vitrage dans votre maison ou appartement ? Si l’opération peut paraître anodine, il convient de bien analyser votre devis de fenêtres. Certains critères méritent en effet une réflexion approfondie, comme le choix des matériaux et de l’artisan. Avec Ootravaux, découvrez tout ce que vous devez savoir pour choisir votre devis de fenêtres en bois ou en PVC, les 2 matériaux les plus répandus pour ce type de projet.

Devis de fenêtre en bois ou en PVC : les composants du prix

Le prix de la pose de fenêtres en bois ou en PVC varie selon de nombreux facteurs :

  • Le modèle de fenêtre. La taille de la menuiserie ou de la baie vitrée (standard ou en sur-mesure), la forme, le nombre de vantaux, le système d’ouverture, ou encore l’isolation thermique impacte le prix d’une fenêtre. Ainsi, une fenêtre en triple vitrage est évidemment toujours plus chère qu’une fenêtre en double vitrage. Par ailleurs, le volet roulant peut être intégré à la fenêtre ou vendu séparément ;
  • Le matériau utilisé. Le type de châssis est également une composante du prix de vos fenêtres. Le prix d’une fenêtre en bois ou en aluminium est généralement plus élevé que celui d’une fenêtre en PVC ;

  • Le nombre de fenêtres. Plus vous avez de fenêtres à changer, plus le prix du devis sera élevé. Néanmoins, un artisan pourra plus facilement vous accorder une remise si vous disposez d’une grande quantité de fenêtres à installer ;
  • Le coût de la main-d’œuvre. La complexité de l’installation fait également augmenter le prix de vos fenêtres. En neuf, il y a rarement de mauvaises surprises. En revanche, en rénovation le menuisier doit souvent déposer les anciennes menuiseries. Des complications peuvent alors survenir et élever le coût des travaux (travail en hauteur, placoplâtre à refaire, etc.). Le coût de la main-d’œuvre varie également selon le professionnel retenu.
undraw_calculator_1.svg
Estimez la pose de vos fenêtres en bois ou PVC gratuitement

Estimez maintenant  

Bien décrypter un devis de fenêtre bois ou PVC

Que votre devis concerne une pose de fenêtres dans une maison neuve ou dans un logement ancien, certaines mentions doivent nécessairement y figurer :

  • Les coordonnées de l’entreprise, avec le numéro SIRET (ou SIREN), et éventuellement ses qualifications (attestation RGE, par exemple) ;
  • La désignation du produit. Il s’agit de l’intitulé des travaux, par exemple : « Dépose et pose d’une fenêtre en rénovation » ;
  • La référence et la marque du modèle. Le devis doit mentionner les références techniques de chaque modèle de fenêtre à poser ;
  • Les dimensions et les spécificités. Le document décrit chaque fenêtre (gamme, taille, matériau, finition, coloris, forme, vitrage, volet roulant monobloc ou séparé, niveau de sécurité, sens d’ouverture, fabrication française, etc.) ;
  • La quantité de fenêtres. Le nombre total de menuiseries doit être noté. L’idéal est d’avoir la localisation de chaque fenêtre. Cela permet de vérifier plus facilement qu’aucun emplacement n’ait été oublié et que le modèle correspond bien avec la pièce concernée (exemple : vitrage opaque pour salle de bains) ;
  • Le prix unitaire en euros hors taxes par fenêtre et pour le total des menuiseries ;
  • Le coût de la main-d’œuvre. Il doit être indiqué s’il s’agit d’une pose en rénovation ou en neuf. Assurez-vous que le coût de la main-d’œuvre soit toujours bien détaillé dans votre devis de fenêtre en bois ou PVC.

  • Le coût de la TVA. Le devis donne toujours le montant de la TVA. Le taux est de 20 % pour le neuf (construction de moins de 2 ans), 10 % pour une fenêtre qui ne respecte pas les critères de performance exigés pour l’obtention des aides financières, et de 5,5 % si la fenêtre apporte un grand niveau d’isolation et de confort ;
  • Le prix total TTC du devis, pose comprise ;
  • Le mode de règlement (virement, chèque, espèces). En général, une entreprise demande le versement d’un acompte de 40 % à la commande ;
  • La durée de validité du devis. L’offre a une durée limitée, généralement de 1 ou 2 mois ;
  • Le délai de fabrication et de livraison des fenêtres.

Au moment de l’acceptation du devis, vous devez apposer votre signature sur le document, précédée de la mention : « Lu et approuvé. Devis reçu avant exécution des travaux, bon pour accord ».

Bon A Savoir

Parfois, le coût de la TVA n’est pas indiqué sur votre devis. Ne vous inquiétez pas, c’est peut-être tout simplement parce votre professionnel est une micro-entreprise non assujettie à la TVA. Si tel est le cas, celui-ci doit cependant obligatoirement le préciser dans son offre commerciale.

Exemple de devis pour une fenêtre en bois

Les fenêtres en bois sont appréciées pour leur aspect authentique et chaleureux. Elles offrent une excellente isolation thermique, et sont disponibles en divers coloris. Très esthétique, ce type de fenêtre convient tout particulièrement aux logements anciens. Comme l’alu, la fenêtre peut être réalisée en sur-mesure. Elle coûte néanmoins plus cher et demande plus d’entretien qu’une fenêtre en PVC.

Voici quelques exemples de prix observés sur les sites des professionnels (1) :

  • Fenêtre 1 vantail tirant droit en pin ou en chêne en 75 cm de hauteur par 60 cm de largeur, comptez entre 70 et 150 € ;
  • Fenêtre 1 vantail en pin ou en chêne en 95 cm de hauteur par 60 cm de largeur, comptez entre 90 et 180 euros ; 
  • Fenêtre 2 vantaux tirant droit en pin ou chêne en 1,25 m de hauteur par 1 m de largeur, comptez entre 175 et 310 € ;
  • Fenêtre 2 vantaux tirant droit en pin ou chêne en 1,35 m de hauteur par 1,20 m de largeur, comptez entre 200 et 340 €.

La main-d’œuvre coûte entre 150 et 250 € par fenêtre dans le cas d’une pose en neuf (2).

Exemple de prix pour une fenêtre en PVC

Les fenêtres en PVC présentent de nombreux avantages. Moins chères que les menuiseries en bois, elles nécessitent peu d’entretien et disposent d’un bon niveau d’isolation thermique. Le PVC est adapté en particulier à la pose de fenêtres en standard. Il existe un large choix de modèles, de couleurs (blanc, marron, etc.) et de systèmes d’ouverture pour la fenêtre en PVC.

Voici des exemples de tarifs observés sur des sites de fournisseurs :

  • Fenêtre 1 vantail en PVC en 75 cm de hauteur par 60 cm de largeur, comptez entre 70 et 180 € ;
  • Fenêtre 1 vantail en PVC en 95 cm de hauteur par 60 cm de largeur, comptez entre 90 et 200 € ; 
  • Fenêtre 2 vantaux en PVC en 1,25 m de hauteur par 1 m de largeur, comptez entre 120 et 350 € ;
  • Fenêtre 2 vantaux en PVC en 1,35 m de hauteur par 1,20 m, comptez entre 150 et 350 €. 

Le prix de la main-d’œuvre d’un menuisier coûte entre 150 et 250 € par fenêtre dans le cas d’une pose en neuf (2).

Pose de fenêtres : comment faire baisser le coût des travaux ?

Vous trouvez que le prix des devis que vous avez collectés est élevé ? Ootravaux vous partage ses meilleures astuces pour faire baisser le coût de vos travaux.

Négocier une remise

Lors de la visite technique du professionnel à votre domicile, vous pouvez tenter de faire baisser le prix des fenêtres. Toutefois, pour pouvoir donner de la force à votre négociation, faites jouer au préalable la concurrence en faisant établir de 2 à 3 devis. En revanche, vous ne pouvez négocier que si votre chantier comporte des travaux importants.

Participer des foires ou à des portes ouvertes

Lors d’une exposition ou d’un salon, les professionnels proposent généralement d’eux-mêmes des prix promotionnels, valables si vous signez votre devis immédiatement. Il y a souvent des offres intéressantes à faire, mais attention à ne pas trop vous précipiter et à bien lire la commande avant de la signer !

Réaliser une partie des travaux vous-même

La pose de fenêtres en rénovation inclut souvent la dépose des anciennes fenêtres. Si vous êtes bricoleur, vous pouvez effectuer ce travail vous-même pour réduire le montant de la main-d’œuvre. Attention, à ne pas vous engager dans des travaux trop compliqués ou à ne pas sous-estimer certaines tâches.

Garder l’ancien bâti : la pose en rénovation

Si le châssis de vos anciennes fenêtres est encore en bon état, vous pouvez éventuellement le conserver. Le menuisier rhabillera directement l’ancien cadre, qu’il cachera avec de plats PVC. La performance est légèrement moins bonne et vous perdez un peu de luminosité, mais cette opération est néanmoins moins coûteuse qu’une pose en neuf.

Faire appel à un autoentrepreneur

Pour la rénovation de fenêtres ou la pose en neuf, vous pouvez faire appel à un autoentrepreneur. L’avantage est que vous n’aurez pas de TVA à payer. Dans tous les cas, privilégiez toujours un professionnel qualifié.

Bénéficier d’aides financières

La rénovation des fenêtres est éligible à de nombreuses aides. Elles comportent toutes des conditions très spécifiques. Ainsi, vous devez choisir une entreprise certifiée RGE (Reconnue garant de l’environnement) et vivre dans un logement (résidence principale) de plus de 2 ans d’ancienneté.

Pour l’installation de vos fenêtres, vous pouvez bénéficier d’une aide sous forme :

  • D’une prime de 40 à 100 € par fenêtre (si remplacement de fenêtres en simple vitrage), variable selon vos ressources, avec MaPrimeRénov’ ;
  • De subventions de 35 à 50 % et d’une prime complémentaire sur le montant total de vos devis, avec les aides du programme « Habiter Mieux ». Attention, vous devez être propriétaire d’une maison ou d’un appartement de plus de 15 ans d’ancienneté. Cette aide est réservée aux propriétaires modestes. Par ailleurs, vos travaux doivent vous faire réaliser une économie d’au moins 35 % de votre consommation énergétique ;
  • D’un éco-prêt à taux zéro de 7 000 € maximum, remboursable sur une durée de 15 ans ;
  • D’une TVA à taux réduit de 5,5 % si vos fenêtres sont thermiquement très performantes ou de 10 % dans les autres de rénovation ;
  • De Certificats d’économies d’énergie (CEE), dont le montant est variable selon votre choix de fournisseur d’énergie. L’aide peut être aussi bien une prime, qu’un bon d’achat, qu’un prêt à taux faible ou que des conseils techniques.
undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov'

Comment comparer efficacement vos devis de fenêtres ?

Pour effectuer un comparatif des prix, faites toujours réaliser au moins 2 à 3 devis auprès de différents professionnels. Comparez de préférence des devis avec le même type de prestation, car il existe en effet plusieurs possibilités :

  • Acheter vous-même vos fenêtres et les faire poser par un professionnel. Certains artisans sont spécialisés dans la pose de fenêtres standard, pour un tarif réduit ;
  • Commander des fenêtres sur-mesure à une menuiserie, puis les faire poser par un artisan ;
  • Contacter une entreprise spécialisée qui vous apporte des conseils sur le choix des modèles de fenêtres, les commande auprès de son fournisseur, et se charge de la pose. Attention, seule cette solution vous permet de bénéficier d’aides financières.

La demande de devis en ligne peut également s’avérer intéressante, car vous obtenez ainsi rapidement une idée du budget nécessaire à prévoir pour vos travaux. Toutefois, exigez toujours à ce qu’un technicien se déplace à votre domicile pour établir son offre, surtout s’il s’agit d’un projet de rénovation !

Pour bien choisir votre prestataire, prenez en compte les certifications du menuisier, comme le label RGE (Reconnu garant de l’environnement). Indispensable pour obtenir des aides financières, cette attestation prouve également que le professionnel est formé aux dernières normes, c’est un gage de sécurité supplémentaire !

Enfin, un devis est généralement gratuit, mais il est toujours préférable de poser la question à votre interlocuteur avant qu’il ne l’établisse et afin d’éviter une mauvaise surprise.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de vos fenêtres

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens constatés sur les sites de fournisseurs de fenêtres. 
(2) Donnée issue du site https://www.prix-pose.com/fenetre/