Ootravaux

Sommaire

Usure, fissures, décoloration, trace d’humidité… Lorsque les murs d’une façade commencent à montrer des signes de dégradation, il faut agir sans tarder pour éviter de plus gros dégâts futurs. Mais il existe différentes pathologies de façade, avec chacune ses propres traitements selon le matériau…

À quel moment réaliser un ravalement ? Quel coût pour un traitement de façade ? À quel professionnel faire appel pour rénover une façade ? Ootravaux répond à toutes vos questions !             

L'essentiel
  • En façade, si certains dégâts sont superficiels - décollement de la peinture, changement de couleur au niveau de l’enduit ou de la peinture -, d’autres en revanche mettent en péril l'intégrité du mur (fissures au niveau de l’enduit).
  • La nature des traitements et le prix de la rénovation vont dépendre du type de pathologie et de l’ampleur du problème.
  • Pour réaliser vos travaux, il vous faudra contacter un ravaleur ou un peintre façadier.

Quelles sont les différentes pathologies de façade ?

Il existe 2 grands types de pathologies de façade :

  • sans dégradations des murs ;
  • avec dégradations des murs.

Les pathologies sans dégradations

Deux pathologies sans dégradations sont possibles :

  • la pollution urbaine : les particules en suspension dans l’air dans les grandes et moyennes villes (proche des axes routiers ou près des zones industrielles, par exemple) finissent par se déposer sur les façades et créent des traces noirâtres sur le long terme ;
  • la pollution biologique : sous l’action du vent, de la chaleur et de l’humidité, des mousses, des algues, lichens et moisissures se forment progressivement, colonisent et abîment le revêtement (peinture, enduit de finition).

Dans les deux cas, les dommages constatés restent mineurs : décoloration, changement de couleur ou décollement léger du revêtement de finition.

Les pathologies avec dégradations

Trois grandes sortes de problèmes sont à distinguer :

  • fissures profondes ou décollement massif de l’enduit des murs : ces dégradations peuvent être le résultat d’une mauvaise préparation du support ou d’une mauvaise pose de l’enduit (talochage excessif) ;
  • problèmes de joint dégradé : ils peuvent être liés à une mauvaise mise en œuvre du mortier, mais se produisent également naturellement au cours du temps à cause d’un manque d’entretien ou sous l’action du soleil ;
  • les traces d’efflorescences : lorsque l’eau qui a été en contact avec la façade s’évapore - eau de pluie, infiltration, remontées capillaires -, il se crée un dépôt blanchâtre cristallin sur les murs.

La façade va alors avoir tendance à craqueler, à se fissurer ou à s’effriter en laissant apparent le matériau brut sous l’enduit.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de façade

Avec les artisans Ootravaux

Quel traitement pour quelle pathologie selon le matériau de la façade ?

Lorsque des dégradations plus ou moins importantes sont constatées, il faut agir rapidement pour éviter des dégâts plus graves. Les traitements les plus adaptés vont cependant varier selon les matériaux qui constituent les murs de votre façade.

Pour être certain de choisir le bon traitement, il est fortement conseillé de faire réaliser un diagnostic par un expert.

Pour les façades en briques ou en pierre

Les briques ou la pierre sont souvent sensibles aux problèmes d’humidité.

Avant d’envisager de rénover la surface de la paroi, il faut avant tout identifier les causes de l’humidité (fuites, remontées capillaires, infiltrations, etc.) et effectuer les réparations nécessaires.

Une fois les problèmes de fond réglés, il faudra généralement procéder à :

  • un démoussage : retirer tous les microorganismes qui ont proliféré ;
  • une imperméabilisation : protéger la façade de l’eau.

Les jointures qui assurent la cohésion des pierres ou des briques qui constituent la cloison vont également s'abîmer naturellement au cours du temps. Lorsque les joints commencent à s’effriter (voire à éclater sous l’effet du gel et du dégel), il est vivement conseillé de les traiter avec un produit d'imprégnation. Dans le pire des cas, il faut refaire partiellement ou entièrement le mur.

Pour les façades en béton

À cause des effets du gel, du dégel, de la pollution et des pluies acides, le béton est susceptible de s’effriter ou d’éclater au cours du temps.

Pour éviter que la situation ne s’aggrave, il convient de procéder par étape :

  • effectuer un nettoyage du béton (à haute pression, chimique ou par nébulisation) ;
  • appliquer un produit de protection contre la pollution ;
  • procéder à un ragréage pour égaliser la surface de la paroi et reboucher les fissures et les parties manquantes.

Si les problèmes d’effritement concernent seulement les joints des murs (joint sec, craquelé ou absent), il faudra alors procéder à une réfection à l’aide d’un mastic adapté.

Pour les façades en bois

S’il n’est pas traité correctement, le bois est souvent plus sensible aux conditions climatiques et aux attaques biologiques (UV, pluies, gel, dégel, champignons, attaques d’insectes).

Les traitements les plus adaptés dépendent donc des problèmes observés.

En cas de problèmes d’humidité (présence de taches, de moisissures ou de champignons), il faudra :

  • réaliser un diagnostic afin d’identifier les causes et effectuer les travaux nécessaires ;
  • procéder à un nettoyage complet de la façade (à haute pression, chimique ou par nébulisation) ;
  • traiter la façade à l’aide d’un produit antifongique hydrofuge.

En cas d’attaque d’insectes xylophages (termites), il faudra :

  • appliquer un produit curatif anti insectes ;
  • faire poser une barrière anti-termites ;
  • appliquer un produit préventif pour éviter les attaques futures.

En cas de problèmes plus superficiels sans dégradations majeures (décoloration sous l’effet des UV), il faudra simplement :

  • procéder à un nettoyage (à haute pression, chimique ou par nébulisation) ;
  • appliquer une lasure de protection anti-UV.

Quel est le prix d'un bardage en bois ? 

À quel moment réaliser un ravalement de façade ?

Lorsque l’enduit se décolle ou que les joints de façade se fissurent, il est généralement conseillé de réaliser un diagnostic auprès d’un expert pour déterminer la gravité du problème et d'éventuellement procéder à un ravalement.

Si l’enduit est fissuré, il faut agir sans attendre, car cela peut avoir des conséquences bien plus graves au niveau structurel ou entraîner des problèmes d’infiltration d’eau et l’usure de l’isolation.

Certains PLU (plan local d’urbanisme) obligent les propriétaires à réaliser un ravalement de façade tous les 10 ans. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Combien coûte l’intervention d’un façadier ?

Quel coût pour un traitement ou un ravalement de façade ?

Le prix de vos travaux (nettoyage, traitement, ravalement, etc.) va dépendre de la quantité de mètres carrés (ou de mètre linéaire) à traiter et de la gravité de la situation.

Prestation

Prix minimum constaté (euros/m²)

Prix maximum constaté (euros/m²)

Calfeutrement de joint

8 €

28 €

Réparation des fissures (injection hydraulique ou organique)

40 €

132 €

Démoussage

5 €

14 €

Nettoyage (haute pression ou chimique)

5 €

50 €

Nettoyage (nébulisation)

17 €

50 €

Imperméabilisation

17 €

90 €

Ravalement

20 €

140 €

À quel pro faire appel pour un traitement ou un ravalement de façade ?

Si votre façade de maison est en mauvais état et que vous souhaitez la rénover ou procéder à un ravalement de façade, vous pouvez faire appel à :

Selon la nature des problèmes et les caractéristiques du mur, votre expert réalisera un diagnostic avant de procéder aux travaux de réparation, d’entretien ou de nettoyage adaptés.

Pour trouver un peintre façadier ou un ravaleur compétent près de chez vous, remplissez le formulaire Ootravaux ! Vous serez mis en relation avec les meilleurs professionnels de votre région.

Astuce : il est recommandé de réaliser 3 devis au minimum afin de pouvoir mettre en concurrence les artisans et obtenir le meilleur prix pour vos travaux.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux façade

Avec les artisans Ootravaux