Ootravaux

Sommaire

Fragilisation de la structure, décollement des revêtements, moisissures et champignons… Non traitée à temps, une simple remontée capillaire peut engendrer d’importants dégâts dans un édifice. Mieux vaut donc prévenir que guérir, mais la résolution du problème a un coût !

Quels facteurs vont impacter le prix d'un traitement contre les remontées capillaires ? Quel coût pour ces solutions ? Qui contacter et comment trouver le bon professionnel pour vos travaux ? Ootravaux répond à toutes vos questions.     

L'essentiel
  • Les remontées capillaires peuvent être à l’origine de nombreux problèmes de santé et mettre en péril l'intégrité de votre maison. 
  • Il existe de nombreux traitements curatifs ou préventifs pour venir à bout des remontées capillaires.     
  • Le montant final dépendra de l'état des murs, du nombre de m² à traiter, du type de traitement, et des tarifs de l’artisan.

Rappel : quels sont les effets de l'humidité sur votre maison ?

Phénomène physique, la remontée capillaire survient lorsqu’un matériau poreux se retrouve au contact d’une source d’humidité, comme la terre. Par effet de capillarité, l’eau contenue dans les sols va commencer à migrer à l'intérieur des maçonneries qui ne sont pas protégées par une membrane d'étanchéité ou un produit hydrofuge. Et cela va rapidement devenir problématique

Les effets de l’humidité et des remontées capillaires dans votre maison sont multiples et particulièrement nocifs :

  • l’humidité va avoir tendance à fragiliser les murs et les sols, mettant en péril la stabilité du bâtiment tout entier ;
  • au-delà de la structure de la maison, l’humidité peut provoquer un décollement du papier peint, l'apparition de taches, de fissures ou de cloques d’enduits ou de peintures ;
  • l’hygrométrie trop élevée va rendre les espaces inconfortables, créer une sensation d’humidité persistante et entraîner une hausse de la facture d'énergie (ce phénomène semble moins fort lorsque le chauffage est allumé, mais ce n’est qu’une impression) ;
  • une remontée capillaire entraîne presque toujours l’apparition de salpêtre, d’acariens, de moisissures et de champignons. S’ils ne sont pas traités à temps, ces éléments peuvent rapidement faire chuter la valeur d’un bien immobilier ;
  • d’un point de vue sanitaire, l’humidité entraîne l’apparition et le développement de nombreux troubles respiratoires. Vivre en permanence dans un environnement humide peut générer maladies et allergies variées.

Manifestation naturelle, la remontée capillaire peut se résoudre en amont, dès la phase de conception du bâtiment ou de la maison. Mais lorsqu’il est trop tard et que les remontées capillaires ont déjà provoqué des dégâts, comment trouver une solution rapide et surtout efficace ?

undraw_engineers_1.svg
Traitez vos remontées capillaires

Avec les artisans Ootravaux

Comment stopper les remontées capillaires dans votre maison ?

Après avoir pris conscience d’un problème de remontées capillaires et de murs humides, il faut agir rapidement. Vous pourrez ainsi limiter les dégâts et prévenir des complications futures pour votre maison, mais aussi pour votre santé.

Humidité ou remontée capillaire : identifiez la source !

Dans les faits, il existe 3 grandes causes à l'origine des problèmes d’humidité :

  • les infiltrations d’eau provenant de la toiture ou des murs extérieurs (notamment en cas de fortes pluies) ;
  • la migration d’eau et de vapeur d’eau entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment ;
  • le phénomène de remontée capillaire depuis le sol.

Identifier les causes de l’humidité s'avère parfois délicat. En cas de doute, faites appel aux services d’un expert en diagnostic. Il saura analyser la situation de vos murs avec précision et vous proposer les solutions adaptées en fonction de votre problème d’humidité.

Certains matériaux dits « matériaux capillaires » se montrent plus sensibles aux remontées capillaires. C’est notamment le cas des briques en terre crue, du pisé, de l’adobe, du torchis, du grès Vosgien et des pierres calcaires. Si les murs de votre maison sont constitués de l’un de ces matériaux ou que vous observez la présence de traces d’humidité au bas des murs ou près du sol ; il est temps d’agir !

Quel prix pour la réparation des fissures de votre façade ?

4 conseils pour lutter contre l’humidité dans la maison

Quel traitement envisager pour stopper les remontées capillaires ?

Différents traitements et travaux existent pour rénover un mur humide suite à des remontées capillaires.

  • Le drainage périphérique ou vertical. Cette technique consiste à creuser une tranchée drainante autour des murs de façade et des fondations de la maison pour faciliter l’évacuation de l’eau stagnante. Cette méthode efficace sur le long terme n’est pas toujours suffisante en cas de problème d’humidité plus urgent. Si l’humidité est trop importante, il faudra utiliser un siphon atmosphérique. Le principe ? Installer des tubes drainant au niveau de la partie basse du mur humide et les raccorder à une centrale de drainage périphérique pour évacuer le maximum d’humidité. Cette méthode n’est efficace qu’avec des remontées capillaires de faibles ampleurs. Cette solution présente un inconvénient majeur, car elle altère les performances énergétiques du mur à cause de la création de ponts thermiques.
  • La mise en place d’une barrière étanche. Elle est réalisée par l’injection d’une résine hydrofuge à la base des murs humides pour créer une séparation directement dans l’épaisseur de la maçonnerie. L’effet dure environ 10 ans (selon la qualité de la résine et la précision de l’injection).
  • L'assèchement par électro-osmose. Cette technique complexe consiste à rejeter l’humidité vers le sol grâce à un système d'électrodes installé dans la partie non enterrée du mur de façade. Cette méthode par assèchement est efficace au bout d’environ 2 mois et ne fonctionne que sur les problèmes d’humidité de faibles ampleurs.
  • La pose d’une membrane d’étanchéité. Cette méthode intervient lorsque les options précédentes sont impossibles à mettre en œuvre ou n’ont pas donné de résultats satisfaisants. La technique consiste à poser une membrane en caoutchouc, en bitume ou en polyéthylène haute densité le long des murs extérieurs (sous le niveau du sol). Il faut donc décaisser le mur afin d’y installer la membrane d'étanchéité, tout en conservant suffisamment d’espace pour faciliter la ventilation. Ce traitement nécessite obligatoirement l’expertise d’un spécialiste pour ne pas mettre en danger les fondations de la maison.
  • La saignée murale avec membrane. Également appelée « sciage », cette solution vise à réaliser une saignée horizontale dans le mur humide pour installer une couche étanche (en bitume ou en plastique armé) qui va stopper la remontée capillaire.

Avant d’en arriver à ces traitements parfois très coûteux, vous pouvez mettre en place en amont un certain nombre de mesures préventives ou palliatives :

  • une mise à nu des maçonneries en façade peut accélérer l'évaporation de l'eau ;
  • la dépose des revêtements extérieurs de sol (carrelage, dalles, terre cuite, etc.) et leur remplacement par d’autres revêtements (comme des gravillons) qui facilitent l’évaporation de l’eau par le sol. 

Meilleurs conseils pour lutter contre l’humidité dans la maison

Quels sont les critères qui impactent le prix d’un traitement contre les remontées capillaires ?

Différents critères vont impacter le coût total de vos travaux :

  • le nombre de m² de murs à traiter ;
  • l’ampleur des travaux et la gravité des remontées capillaires ;
  • le choix du traitement (en fonction de la situation des murs et de l’avancée des remontées capillaires) ;
  • le coût de la main-d'œuvre.

Voici quelques exemples de tarifs de différents traitements (1) :

Nature du traitement

Prix minimum constaté/mètre linéaire

Prix maximum constaté/mètre linéaire

Le drainage périphérique ou vertical (avec ou sans siphons périphériques)

20 €/ml

200 €/ml

La barrière étanche (injection de résine)

20 €/ml

200 €/ml

L’assèchement par électro-osmose (pour un mur de 15 mètres)

500 €

2 500 €

La saignée murale avec membrane

100 €/ml

150 €/ml

La membrane étanche

80 €/ml

200 €/ml

À cela, il faudra également rajouter le coût de la main-d'œuvre. Le coût moyen se situe entre 40 et 70 euros de l’heure (1) selon les tarifs pratiqués par les entreprises de votre région, et l’ampleur et la complexité des travaux envisagés.

Bon A Savoir

Sous certaines conditions et selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’une TVA intermédiaire à 10 % ou d’une TVA réduite à 5,5 % pour vos travaux de traitement d’humidité ou de rénovation énergétique. Pour accéder à cette offre, vous devrez obligatoirement travailler avec un artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).

Trouver le bon professionnel : qui traite les remontées capillaires ?

Seul un expert qualifié pourra vous aider à venir à bout définitivement d’un problème de remontée capillaire. Pour le choix de votre expert, 2 options s’offrent à vous. Vous pouvez faire appel à :

  • un maçon : cet artisan vous apportera un diagnostic complet de l’état de santé de votre mur et vous conseillera sur le traitement ou les travaux les plus adéquats selon votre situation ;
  • un expert en traitement d’humidité ou un plombier : ce spécialiste déterminera la solution la plus adaptée pour résoudre votre problème.
undraw_engineers_1.svg
Traitez vos remontées capillaires

Avec les maçons Ootravaux

 

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.