Chauffage économies d'énergie

Quel type de chauffage choisir pour réaliser des économies d’énergie ?

30 septembre 2020
Chauffage, aides, isolation et écologie
Sommaire

Dans un projet de construction ou de rénovation de maison, le choix du mode de chauffage est au centre de toutes les préoccupations ! Chauffage central de type pompe à chaleur ou chaudière à granulés, chauffage indépendant de type poêle ou insert… quel système privilégier ? Ootravaux vous présente les meilleures solutions de chauffage pour réaliser des économies d’énergie et préserver votre confort.

Quels sont les types de chauffage les plus économes en énergie ?

Il existe aujourd’hui une grande variété de chaudières et de poêles, choisir un modèle s’avère donc souvent compliqué. Zoom sur les différents systèmes de chauffage à mettre en place dans votre logement.

 

Embedded script : 20220815_quiz_economie_energie

Le chauffage au bois

Écologique et économique, le chauffage au bois représente une solution intéressante pour se substituer aux énergies fossiles (gaz ou fioul).

2 grandes possibilités d’équipements s’offrent à vous :

  1. Un chauffage central à bûches ou à pellets (granulés). La chaudière se raccorde directement à vos émetteurs de chaleur (réseau de radiateurs ou sol chauffant) et diffuse une chaleur vive et homogène.
  2. Un chauffage d’appoint à bûches ou à pellets. Le poêle ou l’insert (cheminée fermée) propage une forte et agréable chaleur. La vue des flammes réchauffe autant qu’elle apporte du confort et du charme à votre pièce qui, dans l’idéal, doit être ouverte sur les autres et centrale dans la maison.

D’autre part, la gamme du chauffage au bois offre un bon rendement : > 90 % pour une chaudière ou un poêle à pellets et > 70 % pour un insert ou un poêle à bûches.

Système de chauffage

Prix moyens en euros (fournitures et pose) 

Insert à bûches

Entre 800 et 4 000 €

Insert à pellets

Entre 1 500 et 5 000 €

Poêle à bûches

Entre 1 000 et 4 500 €

Poêle à pellets Entre 3 000 et 9 000 €

Chaudière à bûches

Entre 5 000 et 15 000 €

Chaudière à pellets Entre 9 000 et 22 000 €

Comptez entre 800 et 9 000 euros pour un insert ou un poêle et de 5 000 à 22 000 € pour une chaudière à bois, pose incluse. (1)

La pompe à chaleur (PAC)

La pompe à chaleur est l’un des systèmes de chauffage le plus performant du marché. La gamme comprend différents types de modèles :

  • La pompe à chaleur à aérothermie, qui utilise les calories naturellement présentes dans l’air pour réchauffer votre logement. Il convient de distinguer les pompes à chaleur air-air qui produisent du chauffage par l’intermédiaire d’unités intérieures (split, console, etc.) des pompes à chaleur air-eau qui se raccordent directement à vos radiateurs ;
  • La pompe à chaleur à géothermie (PAC eau-eau), qui capte la chaleur de la terre et offre un rendement optimal toute l’année. En effet, contrairement aux pompes à chaleur aérothermiques, cet équipement ne subit pas de perte de performance par temps froid ;
  • La pompe à chaleur hybride, qui combine les fonctions d’une chaudière à condensation (gaz ou fioul) et d’une pompe à chaleur air-eau.

D’autre part, pour une pleine efficacité de votre pompe à chaleur, votre logement doit disposer d’un très bon niveau d’isolation thermique et d’étanchéité à l’air. Ainsi, vous pourrez choisir un système à basse température, à relier à un sol chauffant ou à des radiateurs à basse température, qui génère plus d’économies d’énergie qu’un modèle à moyenne ou haute température.

Systèmes de chauffage Prix moyens en euros (fournitures et pose)
Pompe à chaleur air-air Entre 2 000 et 8 000 €
Pompe à chaleur air-eau à basse température Entre 8 000 et 13 000 €
Pompe à chaleur air-eau à haute température Entre 10 000 et 18 000 €
Pompe à chaleur eau-eau Entre 15 000 et 25 000 €
Pompe à chaleur hybride Entre 9 000 et 16 000 €

Comptez entre 2 000 et 25 000 euros pour l’installation d’une pompe à chaleur selon les modèles. (1) 

Pompe à chaleur réversible, un prix dans l’air du temps !

Chauffage solaire

Énergie illimitée, renouvelable et propre, le chauffage solaire est très en vogue. Il comprend la pose de panneaux solaires thermiques, d’une chaudière et d’un ballon de stockage (ballon tampon). Le rôle de ce dernier est d’emmagasiner un maximum de calories gratuites afin de créer une bonne autonomie de chauffage.

Malgré ses multiples avantages, le chauffage solaire présente un inconvénient majeur : la chaleur ne peut être produite par temps couvert ou pluvieux. Avec cet équipement, l’installation d’un chauffage d’appoint est donc souvent nécessaire.

En fonction du nombre de panneaux solaires et de la surface à chauffer, il faut compter un budget entre 10 000 et 25 000 euros (fourniture et pose comprises). (1)

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation est un système de chauffage à haute performance énergétique, son rendement est supérieur à 100 %. En réalité, le secret de son efficacité réside dans le fait que cette chaudière est capable de récupérer et de réutiliser une partie de l’énergie contenue dans les fumées de combustion, appelée « chaleur latente ».

Les types de chaudières à condensation les plus répandues utilisent le gaz ou le fioul comme combustible, mais il est possible également de choisir un modèle à pellet.

Le tarif d’une chaudière à condensation varie de 4 000 à 8 000 € et dépasse les 15 000 € pour un équipement de chauffage à bois (fourniture et pose comprises). (1)

La chaudière et le radiateur électrique

Ce mode de chauffage, très répandu auparavant, l’est actuellement de moins en moins. Et pour cause : le coût de l’électricité augmente constamment et alourdit fortement le montant de la facture ! Par conséquent, pour profiter pleinement des performances d’une chaudière ou de radiateurs électriques, mieux vaut prévoir leur installation dans un logement parfaitement bien isolé. Selon vos besoins et votre budget, de nombreux appareils peuvent vous être proposés.

Le tarif d’un radiateur électrique est généralement compris entre 50 et 1 000 euros. Pour une chaudière électrique, il faut compter entre 1 500 et 4 000 euros, pose et fournitures comprises. (1)

undraw_calculator_1.svg
Prêt à changer de chauffage ? Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov'

Quelles sont les sources d'énergie les plus économiques ?

D’un côté, il y a les énergies renouvelables : bois, solaire, géothermie et aérothermie. Ce sont tous des modes de chauffage très performants et économiques. Toutefois, leurs coûts d’achat et de main-d’œuvre sont élevés.

De l’autre, il y a les énergies fossiles : gaz ou fioul. L’électricité n’en est pas une, néanmoins son prix suit la même tendance : il augmente de plus en plus chaque année. À l’inverse, l’achat d’une chaudière (ou d’un radiateur) est relativement peu coûteux.

Alors, quelle est la meilleure solution ? Dans les faits, pour faire baisser le plus possible le montant de votre facture, l’idéal est de renforcer l’isolation thermique de votre logement au préalable. De nombreuses aides financières (MaPrimeRénov’, prime énergie, aides locales, etc.) sont actuellement disponibles. C’est le moment d’en profiter pour réaliser des travaux de rénovation énergétique !

Enfin, pour garantir les économies d’énergie et la longévité de vos équipements, il est nécessaire et obligatoire de les faire entretenir par un professionnel.

 

Embedded script : Ebook MaPrimeRénov' CTA
Guide MaPrimeRénov'

 

En somme, comment bien choisir son système de chauffage ?

Le choix du système de chauffage repose sur différents critères, comme la surface à chauffer de votre maison, votre budget et la volonté de privilégier une énergie plutôt qu’une autre. Viennent ensuite s’ajouter les paramètres suivants :

  • L’efficacité de l’appareil : plus elle est élevée et plus votre consommation d’énergie est réduite ;
  • Le confort thermique : la pompe à chaleur, et les chaudières de manière générale, procurent une chaleur homogène dans toutes les pièces. Les poêles ou inserts diffusent une chaleur conviviale et enveloppante, mais de manière plus localisée ;
  • La production d’eau chaude sanitaire : toutes les chaudières peuvent produire de l’eau chaude avec un ballon intégré ou déporté. C’est également possible avec un poêle, mais plus compliqué à mettre en œuvre ;
  • L’installation : le coût de la main-d’œuvre varie grandement selon le type d’équipement prévu. Par exemple, un chauffage électrique constitue une installation très simple à réaliser, il suffit de le brancher sur le secteur. En revanche, un chauffage au gaz ou au fioul va nécessiter la pose d’une chaudière avec un système de conduits et de canalisations. Des panneaux solaires thermiques, une chaudière à bois ou une pompe à chaleur engagent également des travaux plus coûteux, car ils sont techniquement plus complexes à implanter ;
  • La facilité d’utilisation : certains équipements de chauffage sont plus faciles à utiliser que d’autres. D’ordre général, il est préférable d’en choisir un doté d’une programmation fine. Ainsi, une fois paramétré, vous n’avez plus besoin d’y toucher, son fonctionnement devient automatique ! ;
  • L’espace requis : le chauffage électrique ou à gaz ne nécessite aucun espace de stockage pour l’énergie, contrairement au chauffage à bois (stères de bois, silo ou sacs de granulés) ou au fioul (cuve). Les pompes à chaleur ou le chauffage solaire peuvent potentiellement prendre de la place (unités extérieures et intérieures, ballon tampon, etc.).
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre chauffage 

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix observés sur les sites des professionnels spécialisés dans la pose de système de chauffage (chaudière, pompe à chaleur, poêle, insert et radiateur électrique).