Isolation de toiture

Prix d'une isolation de toiture : les différentes typologies et prix au m²

24 août 2020
Isolation de toiture
Sommaire

Selon la configuration de votre toit, de votre charpente, et de vos contraintes budgétaires, vous avez le choix parmi plusieurs techniques d’isolation pour votre toit. De nombreux paramètres impactent en effet le prix d’une isolation de toiture. Ootravaux vous les détaille afin de vous aider à choisir le meilleur devis pour votre maison. L’isolation de la toiture joue un rôle essentiel dans le confort thermique intérieur, les économies de chauffage en limitant les déperditions de chaleur, ainsi que dans l’étanchéité de la toiture de votre logement : accordez-lui toute votre attention !

L’importance d’une bonne isolation de toiture

L’isolation d’une toiture est un enjeu majeur pour un projet de rénovation ou de construction de maison. Elle doit assurer :

  • l’isolation thermique de la maison ;

  • l’isolation acoustique ;

  • l’étanchéité du toit, à l’eau aussi bien qu’à l’air.

Les chiffres relevés par l’Ademe (Agence de la transition écologique) sont très parlants : lorsqu’il souffre d'une mauvaise isolation, le toit est à l’origine de 25 à 30 % des pertes de chaleur d’une maison. En effet, la chaleur monte naturellement jusqu'aux combles et finit par s’échapper par la toiture.

undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'isolation gratuitement
Bon A Savoir

L’importance de l’isolation des murs arrive juste après celle du toit, avec 20 à 25 % de déperditions de chaleur.

Isoler votre toiture se révèle encore plus indispensable si vous comptez créer des combles aménagés. Ils ne seront agréables à vivre que si les conforts thermique et acoustique sont au rendez-vous. Des travaux d’isolation sont alors incontournables si vous ne voulez pas voir grimper en flèche votre facture d’énergie et souhaitez, au contraire, réaliser des économies.

Isolation thermique de la toiture, le dossier complet

Les éléments impactant le prix d'un projet d'isolation de toiture

Le prix d’une isolation de toiture varie en fonction de plusieurs critères, au premier rang desquels se trouve le choix entre isolation extérieure et isolation intérieure. Chacune de ces techniques offre ses propres avantages.

Le choix de l’isolation par l’extérieur

L’isolation extérieure (ou « sarking ») est une solution particulièrement performante du point de vue de l’isolation. En effet, elle permet d’optimiser la continuité des isolants. Les ponts thermiques, ces zones de faiblesse dans l’isolation, souvent situées à la jonction de 2 éléments de construction ou de 2 matériaux différents, sont ainsi réduits au minimum au niveau du toit. Le choix de cette technique a un prix plus élevé que l’isolation par l’intérieur lorsqu’il s’agit d’une rénovation, car il faut alors déposer la toiture existante avant de la refaire entièrement

Isolation de toiture : zoom sur le sarking

L’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur, plus facile à mettre en œuvre que l’isolation par l’extérieur, est donc moins coûteuse. En revanche, elle réduit l’espace habitable, ce qui peut s’avérer problématique lorsque les combles se situent sous une forte pente de toit. Les travaux d’isolation intérieure peuvent également s’avérer gênants au quotidien puisqu’ils ont lieu directement dans l’espace de vie.

L’isolation des combles : perdus ou aménagés ?

Vient ensuite la question des combles. Si vos travaux prévoient des combles perdus (inaccessibles, ou accessibles, mais non habités), vous pouvez opter pour une isolation en vrac. Certains artisans projettent dans vos combles des flocons de laine minérale (laine de roche, laine de verre…) grâce à une machine. La ouate de cellulose est aussi un matériau écologique intéressant à envisager. La rapidité et la simplicité de cette technique d’isolation des combles rendent son prix peu élevé.

Si vous souhaitez des combles aménagés, il faut vous tourner vers une autre technique : la mise en place de l’isolant sous forme de panneaux (en fibre de bois, par exemple) ou de rouleaux à insérer entre les chevrons du toit. Isoler les combles avec cette méthode est plus long et a un coût plus élevé, mais reste indispensable pour rendre cet espace sous la toiture habitable en toute saison.

La qualité des matériaux d'isolation de toiture

Quel que soit le mode d’isolation retenu, le choix des isolants de la toiture influence naturellement le prix global de vos travaux d’isolation. Il faut trouver le meilleur rapport entre résistance thermique, conductivité thermique, prix et épaisseur des isolants. La résistance thermique symbolisée par un R, exprimée en m².K/W, représente la capacité de l’isolant à résister au chaud ou au froid. Plus elle est élevée, plus le matériau est isolant.

Bon A Savoir

En toiture, un R supérieur à 6 m².K/W est préconisé pour garantir une bonne isolation dans les combles aménagés. Pour les combles perdus, ce R doit être supérieur à 7 m².K/W

La conductivité thermique de l’isolant (λ - lambda), est exprimée en W/m.K. Cette valeur est intrinsèque à chaque isolant ; elle est en général comprise entre 0,020 et 0,045 W/m.K. Plus le chiffre est faible, plus la performance de l’isolant choisi est élevée. L’épaisseur de l’isolant (en cm) pourra également vous être précisée.

Le choix de l’épaisseur est avant tout une question de perte de place (sous la toiture et dans les combles) en cas d’isolation de toiture par l’intérieur. En outre, plus l’épaisseur est importante, plus la résistance thermique de l’isolant augmente.

Bon A Savoir

La certification ACERMI, uniquement destinée aux isolants thermiques, délivrée par l'Association pour la CERtification des Matériaux Isolants, complète le marquage CE, et vérifie que les caractéristiques de performance inscrites sur les emballages par les fabricants d’isolants thermiques soient exactes.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Quel prix pour l'isolation de toiture selon la technique choisie ?

Avant de se lancer dans un projet d’isolation de son toit, il est recommandé d’avoir une idée du budget à prévoir et du montant des devis qui seront proposés. Malgré la diversité des techniques d’isolation et des matériaux isolants, il est possible d’obtenir les fourchettes de prix suivantes :

  • isolation en vrac de combles perdus : 40 euros le m² environ, pose comprise (1) ;
  • isolation par l’intérieur de combles aménagés : 35 à 77 euros le m² pose comprise (2) ;
  • isolation de la toiture par l’extérieur (sarking) : 110 à 280 euros le m² pose comprise (3).

Il est également possible de budgétiser son projet en fonction des matériaux isolants recherchés, qui impactent le prix de l’isolation. Par exemple : 

  • la laine de roche, avec un λ d’environ 0,039 et un pouvoir isolant R de 6, coûte entre 3 et 20 euros le m² (4) ;
  • la laine de verre, avec un λ similaire et un pouvoir isolant R de 6,5, coûte entre 3 et 15 euros le m² pose comprise (1). 

Enfin, il faut ajouter un dernier matériau : le pare-vapeur, qui crée un écran imperméable entre les tuiles et l’isolant et se présente sous la forme d’une membrane plastique ou en papier kraft. Il sera placé sur les surfaces intérieures (plafond ou murs) entre le parement (plaque de plâtre, enduit ou lambris) et l’isolant. Il évite ainsi la formation de condensation ainsi que la pénétration des poussières, feuilles et pollens sous le toit. Son coût oscille entre 2 et 6 euros le m² (4).

Les prix des devis étant établis au m², il va sans dire que la surface à isoler influence aussi fortement le prix d’une isolation de toiture.

Sachez cependant que de nombreuses aides financières sont à votre disposition pour vous aider à améliorer la performance énergétique de votre toiture et ainsi réduire vos consommations de chauffage. La plupart d’entre elles nécessitent que vos travaux soient effectués par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

Devis pour l'isolation de toiture : bien comprendre et comparer

Quelles aides pour l'isolation de sa toiture ?

L’isolation de la toiture de votre logement est indispensable pour réduire au maximum votre consommation de chauffage, mais le tarif global de l’opération peut parfois être élevé. Heureusement de nombreuses aides financières existent !

MaPrimeRénov’, l’aide qui a remplacé le CITE

Jusqu’au 31 décembre 2020, le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) a disparu au profit de l’aide de MaPrimeRénov’. Le CITE permettait de voir le montant de ses impôts sur le revenu diminuer de 30 % de la somme engagée pour les travaux de toiture avec isolation. Mais tout ceci est désormais de l’histoire ancienne, car l’aide de MaPrimeRénov’ proposée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) est encore plus avantageuse !

Les avantages de MaPrimeRénov’

  1. Une aide accessible à tous, même aux ménages aux revenus les plus élevés.
  2. Une prime de 7 à 25 € par m² d’isolant posé pour des travaux d’isolation de rampants ou de combles perdus, selon vos ressources ;
  3. Une prime de 15 à 75 € par m² d’isolant posé pour des travaux d’isolation d’une toiture-terrasse, selon vos ressources ;
  4. Un bonus « Rénovation globale » de 3 500 à 7 000 € pour les ménages aux « revenus supérieurs et intermédiaires ». Vous devez obtenir au minimum 55 % de gain énergétique avec vos travaux d’isolation, de chauffage ou de production d’eau chaude pour en bénéficier.
  5. Un bonus « Assistance à maîtrise d’ouvrage » de 150 €, si vous souhaitez être accompagné par un spécialiste du bâtiment.
  6. Un bonus « Sortir du statut de passoire énergétique » de 500 à 1 500 €, selon vos ressources, si votre logement est classé en F ou G (selon étiquette énergie type DPE) et que vos travaux permettent d’atteindre au minimum la classe E.
  7. Un bonus « Bâtiment Basse Consommation » (BBC) de 500 à 1 500 €, selon vos ressources, si votre rénovation permet d’atteindre une très grande performance énergétique (classe A ou B).

Toutes ces primes sont cumulables !

Les conditions à remplir pour MaPrimeRénov’

  1. Le logement doit avoir plus de 2 ans ;
  2. Le logement doit être une résidence principale, mais vous pouvez en être propriétaire, copropriétaire ou propriétaire bailleur (à partir du 1er juillet 2021) ;
  3. L’isolation thermique doit être réalisée par un professionnel disposant de la qualification RGE (Reconnu garant de l’environnement).
Bon A Savoir

À partir du 1er juillet 2021, MaPrimeRénov’ s’élargit à d’autres publics (usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, preneurs d’un bail emphytéotique ou d’un bail à construction, etc.)

Le programme Habiter Mieux de l’Anah

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) vous propose dans le cadre de son programme « Habiter Mieux Sérénité » de financer des travaux globaux d’amélioration énergétique. Ainsi, pour l’isolation de votre toiture vous pouvez bénéficier de subventions. Toutefois, celles-ci ne sont éligibles que pour les propriétaires modestes d’un logement de plus de 15 ans d’ancienneté. Par ailleurs, vos travaux doivent conduire à réaliser un gain d’énergétique d’au moins 35 %.

Vous pouvez donc obtenir :

  • De 35 à 50 % de subventions selon vos revenus, soit de 10 500 à 15 000 € au maximum ;
  • Une aide supplémentaire de 10 %, de 2 000 à 3 000 € au maximum ;
  • Les bonus « Sortir de passoire énergétique » et « Bâtiment Basse Consommation » (selon les mêmes conditions que pour MaPrimeRénov’, voir plus haut), mais d’un montant fixe de 1 500 € chacun.
Bon A Savoir

L’aide et les primes du programme « Habiter Mieux » sont cumulables. En revanche, elles sont incompatibles avec les « CEE », et donc avec les primes « Coup de pouce ».

Le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE)

Pour répondre à ses objectifs environnementaux, l’État impose à certains acteurs comme les fournisseurs d’énergie ou de carburant le dispositif des CEE. L’isolation de votre toiture s’inscrit dans ce cadre. Vous pouvez donc bénéficier, sans condition de revenus, d’une aide qui est calculée selon votre type de travaux, votre localisation et la surface de l’isolation posée. D’autre part, l’aide peut également prendre la forme de bons d’achat, de réduction sur facture, de prêt à taux faible ou de conseils d’expert.

Par ailleurs, pour les travaux d’isolation de toiture, il existe un dispositif spécifique : la prime « Coup de pouce Isolation ». Elle est disponible pour tous les propriétaires, mais son montant varie selon vos ressources. Obtenez ainsi une aide de 10 à 20 € par m² d’isolant posé.

La TVA à taux réduit

Pour l’isolation de votre toiture, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduit, qui s’élève à 5,5 % au lieu de son taux normal de 20 %. Le taux réduit s’applique sur les matériaux comme sur la main-d’œuvre. Seule condition pour en jouir : votre projet d’isolation de toiture doit concerner un logement (résidence principale comme secondaire) construit depuis plus de 2 ans.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Vous pouvez faire la demande auprès d’une banque pour souscrire un éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro). Il s’agit d’un prêt à taux nul soutenu par l’État, sans condition de revenus. Votre maison ou appartement doit constituer votre résidence principale et avoir été construit depuis plus de 2 ans. Ainsi, vous pouvez emprunter jusqu’à 15 000 € si vous confiez vos travaux d’isolation de toiture à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Ce montant peut atteindre jusqu’à 30 000 € si vous réalisez au moins 3 travaux (isolation des murs, des planchers, chauffage, etc.). L’emprunt doit être remboursé dans les 15 ans maximum.

Les aides des collectivités locales

Chaque région, département et commune peut décider de mettre en place des programmes avec un accompagnement financier ou technique spécifique. L’attribution dépend donc directement de la situation géographique et des travaux réalisés. Renseignez-vous directement auprès de votre préfecture ou de votre mairie afin d’en connaître tous les détails.

Bon A Savoir

Certaines caisses de retraite, mutuelle ou associations (les « Anciens combattants", par exemple) apportent une aide complémentaire. N’hésitez pas à les contacter !

(1) Prix issus de https://www.travaux.com/isolation/guide-des-prix/prix-de-lisolation-de-combles-perdus
(2) Prix issus de https://www.quelleenergie.fr/prix-travaux/isolation/isolation-combles-amenageables
(3) Prix issus de https://www.maisonentravaux.fr/couts-travaux/couts-toiture/prix-isolation-toiture-exterieur/
(4) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.