Ootravaux

Comment supprimer un pont thermique ?

02 juin 2021
Isolation
Sommaire

Vous avez du mal à chauffer votre intérieur en hiver ? Vos fenêtres sont régulièrement embuées ? Vous sentez des courants d’air lorsque vous vous approchez des ouvertures de votre logement ? Votre isolation thermique semble montrer quelques signes de faiblesse. Selon les estimations de l’Agence pour la Transition Écologique (Ademe), les ponts thermiques seraient responsables de 5 à 10 % (1) des déperditions de chaleur au sein d’un logement. Mais il existe des solutions techniques pour rendre plus hermétique votre isolation. Ootravaux fait le point pour vous.

L'essentiel
  • Les ponts thermiques constituent une rupture dans l’isolation de votre habitation.

  • Ces faiblesses de l’isolation occasionnent jusqu’à 10 % des déperditions de chaleur au sein d’un bâtiment.

  • L’isolation par l’extérieur représente la solution la plus efficace pour traiter les ponts thermiques.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Un pont thermique, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit tout simplement des zones de rupture qui peuvent fragiliser votre isolation. Ces faiblesses susceptibles d’impacter l’enveloppe de votre logement constituent en quelque sorte des portes d’entrée par lesquelles le froid s’engouffre au sein de votre logement. Résultat : la vapeur d’eau tend à se condenser, ce qui augmente, entre autres, le risque de formation de moisissures.
Les ponts thermiques sont principalement de 2 types :

  • Les ponts thermiques linéiques : localisés aux jonctions des murs extérieurs avec les planchers ou avec les murs porteurs intérieurs, ils engendrent bien souvent un effet de paroi froide particulièrement inconfortable en hiver.

  • Les ponts thermiques ponctuels : ils laissent entrer les courants d’air froids et se situent au niveau des contours de fenêtres, des gaines et des prises électriques, de la trappe d’accès des combles…

Pourquoi éliminer un pont thermique ?

Il s’avère vivement conseillé de restaurer la continuité de l’isolation thermique au sein de sa maison pour diverses raisons.

Profiter d’un meilleur confort thermique

Si votre maison montre des signes de faiblesses thermiques, il est normal que vous n’arriviez pas à la chauffer convenablement pendant les longs et froids mois d’hiver. En éliminant les ponts thermiques, vous bénéficierez instantanément d’une meilleure isolation et, par conséquent, d’un confort thermique optimal. Finis les effets « paroi froide » particulièrement désagréables !

Réaliser des économies d’énergie

Pour parvenir à une température intérieure supportable lorsque les températures chutent, vous avez tendance à augmenter le thermostat de votre chauffage. Résultat : vos factures d’énergie s’envolent… Réaliser des travaux pour améliorer son isolation thermique permet, entre autres, de réduire ses besoins énergétiques.

Résoudre les problèmes d’humidité

L’entrée intempestive de courants d’air froid contribue largement à augmenter le taux d’humidité ambiante de votre foyer. La suppression des différents ponts thermiques qui maillent votre isolation devrait permettre d’éliminer vos problèmes de moisissures ou de champignons.

Comment identifier les ponts thermiques ?

Avant même de penser à comment supprimer un pont thermique, il faut commencer par le trouver ! Vous disposez, pour ce faire, de 2 possibilités :

  • Utiliser votre œil de lynx : dans certains cas, la localisation d’un pont thermique s’avère assez évidente à l’œil nu. Il suffit en effet de suivre la trace des moisissures et des taches noirâtres qui peuvent parsemer certains de vos murs. En cherchant un peu, vous allez probablement trouver l’origine de cette entrée d’air froid.

  • Faire appel à un professionnel : il s’agit de l’option recommandée si vous souhaitez bénéficier d’un diagnostic fiable et complet de votre isolation thermique. À l’aide d’un thermographe (caméra thermique), ce dernier sera en mesure de repérer toutes les déperditions de chaleur et les zones de ruptures thermiques au sein de chez vous.

Bon A Savoir

La réglementation thermique 2012 – et bientôt la RT 2020 – préconise un traitement des ponts thermiques du bâti. Pour cela, elle rend obligatoire aussi un coefficient de transmission linéique moyen des liaisons inférieur ou égal à 0,28 W / (m².K). Cela signifie que le constructeur dans le neuf se doit de recourir à des systèmes limitant au maximum le risque de ponts thermiques linéiques et en liaison avec le plancher intermédiaire et la façade.

Comment remédier aux ponts thermiques ?

Le verdict est tombé… L’enveloppe isolante de votre maison ou de votre appartement présente malheureusement plusieurs failles. Loin de représenter une fatalité, les ponts thermiques peuvent bien évidemment être colmatés. La solution technique à mettre en œuvre pour y remédier va néanmoins dépendre de leur nature et de leur localisation.

Les traitements simples

Certains ponts thermiques peuvent très facilement s’éliminer grâce à :

  • l’application de mousse expansive pour réparer une fissure dans la menuiserie d’une fenêtre et le mur ;

  • l’insertion d’une bande adhésive isolante pour calfeutrer le contour de l’encadrement d’une fenêtre ou d’une porte ;

  • la mise en place d’un bas de porte pour obstruer le passage de l’air sous une porte d’entrée…

L’isolation par l’intérieur

Cette solution permet de traiter les ponts thermiques situés entre la charpente, ou les planchers, et les murs.

Dans le cadre d’une liaison murs / charpente inefficiente, il s’avère souvent nécessaire de revoir l’isolation en apposant une seconde couche croisée de matériaux isolants au niveau de la charpente. La pose d’un pare-vapeur sur l’isolation se révèle également indispensable.

Pour les ponts thermiques localisés entre le plancher et les murs, un travail sur la jonction avec les murs doit être effectué en réalisant une chape flottante sur laquelle seront posés un pare-vapeur et un isolant thermique performant.

L’isolation par l’extérieur

Lorsque les conditions techniques sont réunies, cette solution reste souvent privilégiée, car elle permet de traiter une grande partie des ponts thermiques situés au niveau des planchers intermédiaires. Le fait d’apposer, sur la façade, un matériau isolant haute performance permet d’optimiser l’isolation d’un bâtiment. Cette technique permet de venir enfin à bout des problèmes d’humidité, tout en limitant drastiquement les déperditions de chaleur.

La rénovation de façade pour des économies d’énergie

La désolidarisation du balcon

Une liaison défectueuse entre la dalle d’un balcon et le mur extérieur sur laquelle elle est fixée peut générer un important pont thermique. Dans le cadre d’une rénovation thermique par l’extérieur, il peut s’avérer très judicieux de désolidariser le balcon afin de placer un matériau isolant entre la dalle et le mur. Il s’agit là d’un chantier dont le prix peut très vite grimper en fonction de la technique de désolidarisation mise en œuvre (mise en place d’une structure porteuse).

La pose de rupteurs de ponts thermiques

En construction neuve, la pose de rupteurs de ponts thermiques permet d’assurer la continuité de l’isolation par l’intérieur entre les différentes parois d’un bâtiment. Ces éléments isolants préfabriqués permettent ainsi d’optimiser les liaisons au niveau des jonctions entre dalles de planchers et murs extérieurs.

Bien choisir vos fenêtres pour réaliser des économies d’énergie

Quel prix pour supprimer un pont thermique ?

Le budget nécessaire pour éliminer un pont thermique va dépendre essentiellement de son origine.

Tableau récapitulatif des prix

Pour vous aider à évaluer le coût engendré par vos travaux d’amélioration thermique, Ootravaux vous propose un tableau récapitulatif de prix moyens issus de différents sites de construction (2) :

Type d’isolation

Prix moyens (fourniture et pose comprises) 

Isolation par l’intérieur

entre 15 et 90 € le m²

Isolation par l’extérieur

entre 50 et 150 € le m²

Isolation de sous-toiture

entre 20 et 100 € le m²

Pose de rupteurs de ponts thermiques

entre 60 à 200 € le mètre linéaire

Bon A Savoir

Pensez toujours à réaliser plusieurs devis afin de pouvoir les comparer, et obtenir les meilleurs tarifs. La plateforme Ootravaux vous aidera à contacter les professionnels recherchés.

Quelles sont les aides financières accessibles ?

Dans le cadre de la transition écologique, le gouvernement français souhaite inciter les propriétaires à engager un chantier de rénovation thermique. Pour cela, l’État a mis en place un bouquet de subventions destinées à aider les ménages à entreprendre des travaux nécessitant un investissement financier conséquent. C’est le cas, notamment, pour l’isolation par l’extérieur ou par l’intérieur qui sont éligibles sous certaines conditions aux aides suivantes :

  • MaPrimeRénov’ : remplaçant le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), cette subvention s’adresse aux propriétaires, bailleurs, occupants et copropriétaires qui engagent des travaux dans leur habitation occupée au titre de résidence principale et achevée depuis plus de 2 ans. 

  • Éco-prêt à taux zéro : accessible sans condition de ressources, ce prêt sans intérêt se révèle remboursable sur une durée maximale de 15 ans. Il est plafonné à 30 000 €.

  • Prime Énergie : également appelée prime CEE (Certificats d’Économies d’Énergie), cette aide peut contribuer au financement des travaux en résidence principale ou secondaire, achevée depuis plus de 2 ans.

  • Prime Coup de pouce : versée par les signataires de la charte Coup de pouce économies d’énergie, cette prime est accessible à tous les ménages réalisant des opérations d’amélioration énergétique.

  • Taux de TVA réduit à 5,5 % : certaines opérations d’amélioration des performances énergétiques d’un logement bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.

  • Chèque Énergie : ce chèque attribué automatiquement aux ménages les plus modestes peut servir au règlement des factures d’énergie, mais également pour financer un chantier d’amélioration de l’efficacité énergétique…

(1) https://www.enrchoix.idf.ademe.fr/ressources/reduire-consommation-energie/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.