Isolation toiture

Isolation de toiture : quelles sont les aides de l’État ?

09 septembre 2020
Isolation de toiture
Sommaire

Savez-vous que jusqu'à 30 % des pertes de chaleur d’un logement se font par la toiture (1) ? Pour réduire ces pertes d’énergie, l'une des solutions les plus simples et les plus performantes est de procéder à une isolation efficace du toit de votre logement. Que vous choisissiez une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur via les combles, des aides de l’État existent pour les travaux d’isolation de votre toiture. Ootravaux fait le point sur ces aides : principe, montant et conditions d’éligibilité.

Le coût moyen pour une isolation de toiture

Pour isoler votre toiture, plusieurs options de travaux existent :

  • l'isolation par l'extérieur ;
  • l'isolation par l'intérieur de combles aménagés ;
  • l'isolation par l'intérieur de combles perdus.

Pour l'isolation de la toiture de votre logement, le tarif variera donc bien évidemment en fonction de la surface de votre couverture de toit, mais également en fonction de la technique d'isolation retenue, du choix du matériau d'isolation et de l'épaisseur de l'isolant.

Pour être plus précis, voici quelques fourchettes de prix pour votre isolation de toiture :

  • pour l'isolation de votre toiture par l'extérieur : entre 40 euros et 100 euros / m² hors pose selon le matériau isolant, entre 70 et 100 euros / m² pour la main-d'œuvre (2) ;
  • pour l'isolation de votre toiture par l'intérieur avec des combles perdus : entre 10 euros et 70 euros / m² hors pose selon le matériau isolant, entre 20 et 30 euros / m² pour la main-d'œuvre (2) ;
  • pour l'isolation de votre toiture par l'intérieur avec des combles aménageables : de 15 euros à 80 euros / m² hors pose selon le matériau isolant, entre 30 et 50 euros / m² pour la main-d'œuvre (2).

L’isolation de la toiture de votre logement, si elle est réalisée dans le cadre d'une rénovation énergétique, donne droit à des aides financières de l’État et à quelques coups de pouce de la part de certaines organisations. Vous pourrez certainement trouver une ou plusieurs aides financières pour réduire la facture de vos travaux d'isolation.

Quel prix pour l’isolation de vos combles ?

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique pour aider au financement de l'isolation de toiture

Si vous souhaitez procéder à l'isolation de la toiture de votre logement dans le cadre d'une rénovation, vous pouvez bénéficier du CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique). Ce crédit d'impôt très avantageux peut vous permettre d'économiser 30 % sur le montant total de vos travaux d'isolation de toiture.

Les conditions

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique concerne uniquement les propriétaires qui réalisent des travaux d'économie d'énergie dans leur propre logement, achevés depuis plus de 2 ans, avant le 31 décembre 2020. Les travaux doivent être effectués par un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l'environnement).

Le CITE est soumis à des conditions de ressources. Pour en profiter lors des travaux d'isolation de toiture de votre logement, voici le revenu fiscal minimum :

Nombre de personnes dans le foyer

Île-de-France

Autres régions

1

25 068 €

19 074 €

2

36 792 €

27 896 €

3

44 188 €

33 547 €

4

51 597 €

39 192 €

5

59 026 €

44 860 €

Par personne en plus

+ 7 422 €

+ 5 651 €

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique est cumulable avec les autres aides visant à réduire la facture des travaux de rénovation énergétique.

Attention

Depuis le 1er janvier 2020, les ménages les plus modestes ne peuvent plus bénéficier du crédit d'impôt pour la transition énergétique. Ils doivent se tourner vers le dispositif MaPrimeRénov'. Après le 31 décembre 2020, le CITE disparaîtra pour tout le monde, et MaPrimeRénov' prendra le relais.

L’isolation du toit grâce à MaPrimeRénov’

Depuis janvier 2020, MaPrimeRénov’ remplace progressivement le crédit d’impôt (CITE). Il s'agit de l'une des aides de l’Anah. Cette aide est actuellement mise en place pour les ménages modestes souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique pour améliorer leur logement (afin de bénéficier d’un meilleur dispositif de chauffage ou d’une chaudière plus performante, par exemple). Cette prime sera disponible dès 2021 pour tous les ménages sans distinction.

Les conditions

À l'heure actuelle, et avant que le CITE ne disparaisse complètement, MaPrimeRénov' concerne les propriétaires occupants les plus modestes dont les ressources ne dépassent pas les plafonds suivants :

 

Île-de-France

 

Autres régions

 

Nombre de personnes dans le foyer

Ménages très modestes

Ménages modestes

Ménages très modestes

Ménages modestes

1

20 596 €

25 068 €

14 879 €

19 074 €

2

30 225 €

36 792 €

21 760 €

27 896 €

3

36 297 €

44 188 €

26 170 €

33 547 €

4

42 381 €

51 597 €

30 572 €

39 192 €

5

48 488 €

59 026 €

34 993 €

44 860 €

Par personne en plus

+ 6 096 €

+ 7 422 €

+ 4 412 €

+ 5 651 €

Pour bénéficier du dispositif, les travaux doivent être confiés à un professionnel certifié RGE. Comme pour le CITE, MaPrimeRénov’ reste cumulable avec toutes les autres aides de travaux pour une rénovation en vue d’améliorer les performances énergétiques de votre logement.

L’éco-PTZ, un crédit à taux 0 pour l'isolation de votre toit

Pour les travaux d’isolation de votre toiture, vous pouvez bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Si vous n’y avez recours que pour l’isolation de votre toit, son montant maximal s’élève à 15 000 euros. Si vous isolez votre toiture en plus d’autres travaux d’amélioration énergétique éligibles, le montant du PTZ peut atteindre 30 000 euros. L’éco-PTZ entre dans la catégorie des aides à la transition énergétique mises en place par l’État. Le gouvernement se charge en effet de payer les intérêts.

L'obtention de l'éco-prêt à taux zéro n'est pas soumise à condition de ressources. Il suffit que le demandeur soit propriétaire, occupant ou bailleur, et que le logement soit une maison ou un appartement achevé avant le 1er janvier 1990, déclaré comme résidence principale du propriétaire ou du locataire qui y vit. La demande est à adresser à la banque. Les travaux doivent être effectués par un professionnel agréé RGE. Ce dispositif a été prolongé jusqu’en décembre 2021.

Les aides de l’Anah pour l’isolation de votre toit

L’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat (Anah) est un organisme gouvernemental. Cette agence est en mesure de proposer plusieurs aides aux foyers à revenus modestes, afin qu’ils puissent faire des travaux de rénovation (tels que l’isolation thermique de la toiture) pour réaliser des économies d’énergie.

L’Anah propose 2 offres selon les travaux d’isolation à réaliser :

  • Habiter Mieux Agilité : cette aide peut être accordée dans le cadre d’une isolation des combles, et est donc parfaite pour l’isolation d’une toiture.
  • Habiter Mieux Sérénité : cette aide est accordée pour un ensemble de travaux accomplis, dans la mesure où ils apportent un gain énergétique d’au moins 25 %.

Les conditions

Pour bénéficier des aides Habiter Mieux Agilité et Habiter Mieux Sérénité, le propriétaire doit être l'occupant de son logement individuel de plus de 15 ans à titre de résidence principale. Le logement ne doit pas avoir profité d'une autre aide de l'État depuis 5 ans, et les travaux doivent être réalisés par un artisan certifié RGE.

Les ménages doivent également respecter certaines conditions de ressources (voir les conditions de ressources pour MaPrimeRénov').

Si vous entrez dans ces critères, voici les remboursements que vous pouvez espérer obtenir :

Revenus

Habiter Mieux Agilité

Habiter Mieux Sérénité

Prime Habiter Mieux (en plus du dispositif Habiter Mieux Sérénité)

Revenus très modestes

50 % du prix HT des travaux (10 000 € maximum)

50 % du prix HT des travaux (10 000 € maximum)

10 % du prix HT des travaux (2 000 € maximum)

Revenus modestes

35 % du prix HT des travaux (7 000 € maximum)

35 % du prix HT des travaux (7 000 € maximum)

10 % du prix HT des travaux (1 600 € maximum)

Isolation de toiture et TVA à taux réduit

Dans le cadre de la rénovation de votre logement, certains travaux bénéficient du taux réduit de TVA à 5,5 %. C'est le cas des travaux de rénovation ayant pour but d'améliorer les performances énergétiques d'un logement, comme l'isolation de la toiture.

Le taux de TVA à 5,5 % s'applique pour les propriétaires, locataires, occupants à titre gratuit et pour les SCI (sociétés civiles immobilières) d'un logement achevé depuis plus de 2 ans, qui réalisent des travaux d'isolation de toiture par le biais d'une entreprise certifiée RGE.

L'aide de la Prime Coup de pouce économies d'énergie pour isoler votre toit

La Prime Coup de pouce économies d'énergie est valable jusqu'au 31 décembre 2020 et entre dans le cadre des certificats d'économie d'énergie (CEE) afin d'aider les ménages les plus modestes pour 2 types de travaux :

  • le remplacement d'une chaudière au fioul par une chaudière plus performante ;
  • l'isolation des combles et de la toiture du logement.

Les conditions

Les primes Coup de pouce sont soumises à des conditions de revenus définies par les entreprises partenaires, principalement les fournisseurs d'énergie. Les travaux d'isolation de la toiture doivent être réalisés par un professionnel RGE.

Cette Prime Coup de pouce est cumulable avec le CITE, MaPrimeRénov’ ou l'éco-PTZ, mais pas avec les autres offres du cadre des CEE (certificats d'économies d'énergie) comme les dispositifs Habiter Mieux de l'Anah.

La possibilité d'utiliser le Chèque énergie pour payer les travaux d'isolation de toiture

Si le Chèque énergie a pour but principal d'aider les foyers les plus modestes à régler leurs factures d'énergie, il peut également servir à payer certains travaux de rénovation énergétique, comme l'isolation de la toiture. Le montant du Chèque énergie évolue chaque année.

Les conditions

Le Chèque énergie s'adresse aux revenus modestes. L'État définit chaque année les critères d'attribution selon le revenu fiscal. Si vous bénéficiez de ce chèque et si vous souhaitez pouvoir payer une partie de vos travaux d'isolation de toiture avec, vous devez confier vos travaux à un artisan certifié RGE.

L'exonération de la taxe foncière grâce à l'isolation de sa toiture

Quelques communes et départements exonèrent de la taxe foncière de manière temporaire, partiellement ou totalement, les ménages qui font des travaux en vue de réaliser des économies d'énergie.

Les conditions :

Afin de bénéficier de cette exonération, la commune ou le département où se situe le logement doit avoir voté ce type de mesure. La demande peut être faite par le propriétaire occupant ou par le bailleur qui réalise des travaux d'économies d'énergie dans un logement achevé avant le 1er janvier 1989. Pour en bénéficier, les travaux doivent être mis en œuvre par un professionnel agréé RGE.

Devis isolation de toiture : comment obtenir le meilleur prix ?

(1) Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

(2) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

Haut de page