Isolation toiture

Isolation de toiture : quelles sont les aides de l’État ?

09 septembre 2020
Isolation de toiture
Sommaire

Savez-vous que jusqu’à 30 % des pertes de chaleur d’un logement se font par la toiture (1) ? Pour réduire ces pertes d’énergie, l’une des solutions les plus simples et les plus performantes est de procéder à une isolation efficace du toit de votre logement. Que vous choisissiez une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur via les combles, des aides de l’État existent pour les travaux d’isolation de votre toiture. Ootravaux fait le point sur ces aides : principe, montant et conditions d’éligibilité.

Le coût moyen pour une isolation de toiture

Pour isoler votre toit, plusieurs options de travaux existent :

Pour l’isolation de la toiture de votre logement, le tarif variera donc bien évidemment en fonction de la surface de votre couverture de toit, mais également en fonction de la technique d’isolation retenue, du choix du matériau d’isolation et de l’épaisseur de l’isolant.

Pour être plus précis, voici quelques fourchettes de prix pour votre isolation de toiture :

  • par l’extérieur, entre 40 et 100 euros/m² hors pose selon le matériau isolant, entre 70 et 100 euros/m² pour la main-d’œuvre (2) ;
  • par l’intérieur avec des combles perdus, entre 10 et 70 euros/m² hors pose selon le matériau isolant, entre 20 et 30 euros/m² pour la main-d’œuvre (2) ;
  • par l’intérieur avec des combles aménageables, de 15 à 80 euros/m² hors pose selon le matériau isolant, entre 30 et 50 euros/m² pour la main-d’œuvre (2).
undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'isolation gratuitement

L’isolation du toit de votre maison, si elle est réalisée dans le cadre d’une rénovation énergétique, donne droit à des aides financières de l’État et à quelques coups de pouce de la part de certaines organisations. Vous pourrez certainement trouver une ou plusieurs aides financières pour réduire la facture de vos travaux d’isolation.

Quel prix pour l’isolation de vos combles ?

Fin du Crédit d'impôt pour la transition énergétique

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) vous permettait de déduire un pourcentage de votre coût de travaux d’isolation sur le montant de votre impôt sur le revenu. Cette aide historique, créée en 2005 dans le cadre du plan climat, avait alors subi de nombreux ajustements. En effet, celle-ci a d’abord était ouverte à tous les propriétaires, puis transformée en prime pour être finalement réservée aux ménages modestes. La fin du crédit d’impôt a été progressive, dans le but étant de laisser entièrement place à MaPrimeRénov’.

Donc aujourd’hui, le CITE n’existe plus ! L’aide de MaPrimeRénov’ a, quant à elle, fait le chemin inverse. Ainsi, elle ne concernait auparavant que les propriétaires modestes, mais elle est désormais accessible à toutes les personnes souhaitant engager des travaux de rénovation. Le montant de la prime de MaPrimeRénov’ ainsi que ses conditions d’attribution ont également été adaptés afin d’être plus facilement applicables à la majorité des projets des particuliers.

Embedded script : Ebook MaPrimeRénov' CTA
Guide MaPrimeRénov'

L’isolation du toit grâce aux aides de MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’, instaurée en janvier 2020, l'aide est distribuée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Elle prend la forme d’une prime qui varie selon la nature de vos travaux. Ainsi, le montant de l’aide est fixe pour un remplacement de chauffage, par exemple, mais variable pour des travaux d’isolation.

Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2022, l’Anah propose une nouvelle solution à destination des foyers modestes : MaPrimeRénov’ Sérénité.

Les conditions d'éligibilité

MaPrimeRénov’ est actuellement ouverte à tous les ménages, sans condition de ressources. Toutefois, un barème dégressif est appliqué. Selon votre catégorie, une couleur vous est attribuée. Ainsi, du plus petit revenu aux plus confortables, vous appartenez à l’un de ces codes couleur :

  • MaPrimeRénov’ Bleu ;
  • MaPrimeRénov’ Jaune ;
  • MaPrimeRénov’ Violet ;
  • MaPrimeRénov’ Rose.

Pour bénéficier des primes, les travaux doivent être confiés à un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). D’autre part, votre habitation doit être construite depuis plus de 15 ans. En revanche, le remplacement d’une chaudière à fioul dans un logement de plus de 2 ans d’ancienneté est accepté !

L’année 2021 a été marquée par l’arrivée d’une nouvelle couleur : le vert. Cette prime concerne plus spécifiquement les copropriétés. Par ailleurs, le dispositif de MaPrimeRénov’ a également été élargi à un plus large public (propriétaires bailleurs, usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, etc.).

Bon A Savoir

MaPrimeRénov’ Sérénité concerne plus spécifiquement la catégorie bleue et la catégorie jaune.

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov'

Les plafonds de ressources à ne pas excéder

La valeur des aides varie selon votre lieu de résidence et selon vos revenus.

En Île-de-France 

Nombre de personnes occupant le domicile

Catégorie « bleu »

Catégorie « jaune »

Catégorie « violet »

Catégorie « rose »

1

21 123 €

25 714 €

38 184 €

Supérieur à 38 184 €

2

31 003 €

37 739 €

56 130 €

Supérieur à 56 130 €

3

37 232 €

45 326 €

67 585 €

Supérieur à 67 585 €

4

43 472 €

52 925 €

79 041 €

Supérieur à 79 041 €

5

49 736 €

60 546 €

90 496 €

Supérieur à 90 496 €

Par personne supplémentaire

+ 6 253 €

+ 7 613 €

+ 11 455 €

+ 11 455 €

Pour les autres régions

Nombre de personnes occupant le domicile

Catégorie « bleu »

Catégorie « jaune »

Catégorie « violet »

Catégorie « rose »

1

15 262 €

19 565 €

29 148 €

Supérieur à 29 148 €

2

22 320 €

28 614 €

42 848 €

Supérieur à 42 848 €

3

26 844 €

34 411 €

51 592 €

Supérieur à 51 592 €

4

31 359 €

40 201 €

60 336 €

Supérieur à 60 336 €

5

35 894 €

46 015 €

69 081 €

Supérieur à 69 081 €

Par personne supplémentaire

+ 4 526 €

+ 5 797 €

+ 8 744 €

+ 8 744 €

Les valeurs forfaitaires de la prime de MaPrimeRénov’

Pour vos travaux d’amélioration de la performance énergétique, vous pouvez bénéficier de :

  • De 7 à 25 € par m², pour l’isolation de vos rampants de toiture ou combles perdus ;
  • De 15 à 75 € par m², pour l’isolation de votre toit-terrasse ;
  • Bonus de 500 à 1 500 €, pour les logements énergivores (classés en F ou G, selon étiquette énergie (type DPE) et qui atteignent au minimum la classe E ;
  • Bonus de 500 à 1 500 €, pour les logements atteignant la classe énergie B ou A, après travaux ;
  • Bonus de 3 500 à 7 000 €, pour les propriétaires qui effectuent une rénovation très ambitieuse (55 % de gain sur la consommation). Cette aide est réservée aux ménages plus aisés [revenus supérieurs ou intermédiaires) ;
  • Bonus de 150 €, pour obtenir une assistance technique par un professionnel du bâtiment (thermicien, assistant à maîtrise d’ouvrage, etc.).
Bon A Savoir

MaPrimeRénov’ est cumulable avec les principales aides à la rénovation (éco-PTZ, CEE, TVA à 5,5 %, Chèque énergie, aides des collectivités locales, etc.)

 

Quelles aides cumulables avec MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov' Sérénité, une aide à destination des foyers modestes

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose des aides à la rénovation énergétique (isolation thermique, chauffage solaire, pompe à chaleur, etc.) aux foyers en situation de précarité. L’idée est de leur permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Les conditions de MaPrimeRénov’ Sérénité

Pour bénéficier des aides MaPrimeRénov’ Sérénité, vous devez être propriétaire de votre logement et l’occuper pendant au moins 8 mois dans l’année (résidence principale). Votre habitation doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté. Par ailleurs, les travaux de rénovation doivent être réalisés par un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

En plus des conditions de ressources à respecter (voir plus haut), vous avez une obligation de résultat ! Ainsi, votre projet d’isolation doit permettre de générer un gain énergétique sur votre consommation d’au moins 35 % et d’atteindre a minima l’étiquette énergie E.

Un conseiller technique partenaire « France Rénov’ » se déplacera à votre domicile pour vous accompagner. Il pourra éventuellement vous demander de rajouter des travaux complémentaires pour parvenir à réaliser cet objectif.

Les subventions

Si vous entrez dans ces critères, voici les remboursements que vous pouvez espérer obtenir :

Revenus

Aides

Prime complémentaire

Revenus très modestes

50 % du prix HT des travaux (15 000 € maximum)

10 % du prix HT des travaux, dans la limite de 3 000 € (jusqu’au 30 juin 2022)

Revenus modestes

35 % du prix HT des travaux (10 500 € maximum)

10 % du prix HT des travaux, dans la limite de 2 000 € (jusqu’au 30 juin 2022)

Par ailleurs, vous pouvez bénéficier d’aides supplémentaires (bonus) si vous décidez d’effectuer une rénovation plus poussée (audit énergétique obligatoire), c’est-à-dire en visant une plus grande performance :

  • Bonus de 1 500 € « Sortie de passoire énergétique » pour les logements énergivores (classés en F ou G, selon étiquette énergétique type DPE) ;
  • Bonus de 1 500 € « Bâtiment Basse Consommation (BBC) », pour les logements atteignant un très haut niveau d’isolation thermique et de performance (classés en B ou en A, après travaux).
Attention

À partir du 1er juillet 2022, vous n’accédez plus à la prime complémentaire des 10 %. En revanche, vous serez autorisé à cumuler les aides CEE (Certificats d’économies d’énergie).

Éco-PTZ : un crédit en faveur de la rénovation énergétique

Pour les travaux d’isolation de votre toiture, vous pouvez bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Si vous n’y avez recours que pour l’isolation de votre toit, son montant maximal s’élève à 15 000 euros. Si vous isolez votre toiture en plus d’autres travaux d’amélioration énergétique éligibles, le montant du prêt peut atteindre 50 000 euros.

L’obtention de l’éco-prêt à taux zéro n’est pas soumise à des conditions de ressources. Il suffit que le demandeur soit propriétaire, occupant ou bailleur, et que le logement soit une maison ou un appartement achevé avant le 1er janvier 1990, déclaré comme résidence principale du propriétaire ou du locataire qui y vit.

La demande est directement à adresser à votre banque. Les travaux doivent être effectués par un professionnel agréé RGE (Reconnu garant de l’environnement).

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

    Isolation de toiture et TVA à taux réduit

    Dans le cadre de la rénovation de votre logement, certains travaux bénéficient du taux réduit de TVA à 5,5 %. C’est le cas des travaux de rénovation ayant pour but d’améliorer les performances énergétiques d’un logement, comme l’isolation de votre toiture.

    Le taux de TVA à 5,5 % s’applique pour les propriétaires, locataires, occupants à titre gratuit et pour les SCI (sociétés civiles immobilières) d’un logement achevé depuis plus de 2 ans, qui réalisent des travaux d’isolation de toiture par le biais d’une entreprise certifiée RGE (Reconnue garante de l’environnement).

    Les aides des Certificats d’économies d’énergie

    Les Certificats d’économies d’énergie (CEE) sont des aides indirectes de l’État. En effet, les CEE proviennent des fournisseurs ou des distributeurs d’énergie, mais c’est le gouvernement qui encadre le dispositif.

    Le principe est simple : plus vous améliorez la performance énergétique de votre maison, plus vous recevez des avantages qui peuvent prendre la forme de primes, de bons d’achat ou de diagnostics.

    Tout le monde est éligible à cette aide. Toutefois, les ménages aux ressources les plus faibles ont accès à une bonification de leurs CEE.

    L'aide de la Prime « Coup de pouce Isolation »

    La Prime Coup de pouce Isolation entre également dans le cadre des Certificats d’économie d’énergie (CEE). Cette aide est ouverte à tous, cependant les ménages modestes bénéficient d'une prime plus importante.

    Ainsi, pour l’isolation de vos combles ou de vos rampants de toiture, vous pouvez obtenir de 10 à 12 € par m² d’isolant posé, selon vos revenus.

    Les conditions d'éligibilité de la prime Coup de pouce

    Les travaux d’isolation de la toiture doivent être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Par ailleurs, vous ne pouvez pas cumuler plusieurs offres CEE. En revanche, tous les autres dispositifs restent accessibles.

    Un Chèque énergie pour payer vos travaux d'isolation de toiture

    Si le Chèque énergie a pour but principal d’aider les foyers les plus modestes à régler leur facture énergétique (gaz, électricité, etc.), il peut également servir à payer certains travaux de rénovation énergétique (isolation, remplacement de chaudière, chauffe-eau, etc.).

    Son montant évolue chaque année. Depuis le 25 février 2021, il est compris entre 48 et 277 € TTC.

    Les conditions d'attribution

    Si vous êtes éligible, vous recevrez votre Chèque énergie directement dans votre boîte à lettres. L’État définit chaque année les critères d’attribution selon votre revenu fiscal. Vous pouvez l’utiliser pour payer une partie de vos travaux d’isolation de toiture.

    Pensez à demander plusieurs devis pour comparer les offres des professionnels.

    L'exonération de la taxe foncière grâce à l'isolation de sa toiture

    Quelques communes et départements exonèrent la taxe foncière de manière temporaire, partielle ou totale pour les ménages qui font des travaux en vue de réaliser des économies d’énergie.

    Les conditions d'attribution

    Afin de bénéficier de cette exonération, la commune ou le département où se situe le logement doit avoir voté ce type de mesure. La demande peut être faite par le propriétaire occupant ou par le bailleur qui réalise des travaux d’économies d’énergie dans une habitation achevée avant le 1er janvier 1989.

    Pour en bénéficier, les travaux doivent être mis en œuvre par un professionnel agréé RGE.

    Devis isolation de toiture : comment obtenir le meilleur prix ?

    (1) Ademe (Agence de la transition écologique).
    (2) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.