Fenêtres et économies d'énergie : conseils

Bien choisir vos fenêtres pour réaliser des économies d’énergie

08 juillet 2020
Fenêtres
Sommaire

 

Vous vous demandez comment réaliser des économies d’énergie en ne faisant que très peu de travaux dans votre maison ou votre appartement ? L’installation de nouvelles fenêtres est l’une des solutions qui peuvent vous aider à améliorer votre confort énergétique, en conservant mieux la chaleur dans votre logement. À condition de bien choisir vos nouvelles fenêtres, Vous pouvez alors en effet espérer réaliser des économies d’énergie significatives… à condition de bien choisir vos nouvelles fenêtres ! Ootravaux vous guide pour vous aider à faire le bon choix.

L’importance des fenêtres dans le confort énergétique

En moyenne, les fenêtres d'une maison ou d'un appartement sont responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur (1). Cela signifie que 10 à 15 % de la chaleur produite par votre installation de chauffage (radiateurs électriques, radiateurs à gaz, chaudière, poêle à bois, etc.) sont perdus, réduisant ainsi votre confort énergétique. Agir sur la qualité de vos fenêtres, c’est donc réduire de façon significative la déperdition thermique de votre logement. L’enjeu est le même que pour d’autres travaux de rénovation énergétique : améliorer l’isolation de votre logement pour une consommation moins importante d’énergie, conserver une chaleur optimale dans la maison ou l'appartement, et bénéficier par la même occasion d'une réduction de votre facture de gaz ou d’électricité. 

Bon A Savoir

Dans le classement des causes de déperdition de chaleur, les fenêtres se trouvent à la 4e position, juste derrière la toiture et les combles (1re cause de déperdition thermique dans un logement) ainsi que les murs et les fuites d’air.

Installation de nouvelles fenêtres pour une économie d’énergie : les 3 étapes clés

Dans le cadre d'une rénovation, l’installation de nouvelles fenêtres pour réaliser des économies d’énergie peut se résumer à 3 étapes simples.     

  1. La réalisation d’un « audit énergétique » : cette étape vous permettra d’obtenir de bonnes indications sur la pertinence des travaux à réaliser dans votre logement. Vous aurez une idée précise des potentielles économies d’énergie réalisées grâce au changement de vos fenêtres.
  2. Le choix du type de fenêtre à mettre en place. Retrouvez plus bas les conseils Ootravaux pour bien choisir.
  3. Le choix de l'entreprise/artisan RGE (Reconnu garant de l'environnement) à qui confier vos travaux de rénovation.

Une fois les travaux réalisés, vous constaterez assez vite une baisse de votre consommation d’énergie et donc de votre facture énergétique. En effet, si les conditions météorologiques hivernales sont similaires à celles de l’année précédente, vous pouvez espérer voir diminuer le montant de votre facture énergétique de 10 à 15 %.

Exemple

Alain et Marie, en ménage depuis 10 ans, habitent une maison qui date de 1970, avec des fenêtres et des portes vétustes. Leurs dépenses d’électricité annuelles s’élèvent à 1 200 euros.

En réalisant des travaux pour l'installation de nouvelles fenêtres, ils peuvent espérer voir baisser leur consommation d'électricité et leur facture descendre à 1 020 euros, soit une économie annuelle de 180 euros.

Quels types de fenêtres pour des économies d’énergie ?

Il existe, aujourd’hui, 3 grands types de fenêtres pour équiper votre maison ou votre appartement :

  • la fenêtre simple vitrage ;
  • la fenêtre double vitrage ;
  • la fenêtre triple vitrage.

De façon assez logique, plus le niveau de vitrage augmente, plus vous avez la promesse d’avoir une fenêtre performante sur le plan de l’isolation thermique et de la performance énergétique. Si vous cherchez à bénéficier du maximum de confort énergétique, mieux vaut ainsi vous orienter vers un modèle de fenêtre triple vitrage avec un excellent coefficient d’isolation thermique (coefficient Uw – ou U windows). Selon la réglementation thermique en vigueur, ce dernier peut atteindre 0,5 W/m2K et doit impérativement être inférieur à 2,3 W/m2K pour respecter la réglementation thermique 2018-2020.

Bon A Savoir

La qualité du vitrage n’impacte pas seulement les performances de la fenêtre sur le plan de l’isolation thermique. L’isolation acoustique du logement (la protection contre les bruits extérieurs) se trouve également renforcée.

En France, les différents modèles de fenêtres peuvent être comparés grâce à de multiples coefficients. Sur le plan de l’isolation thermique, le coefficient Uw (U windows) est celui qu’il est important d’étudier. Ce dernier prend en effet en compte le vitrage et l’ensemble des éléments de la fenêtre tels que le châssis. Pour vous aider à comparer 2 modèles de fenêtres, ne retenez ainsi qu’une seule chose : plus le coefficient Uw (U windows) est faible, meilleures sont les performances énergétiques de la fenêtre, et plus vous pouvez bénéficier d'économies d'énergies.

 

Fenêtre : quel vitrage choisir ?

 


Chauffage et fenêtres : la bonne démarche à adopter

La mise en œuvre de nouvelles fenêtres plus performantes est un point clé de la lutte contre les déperditions thermiques. Il existe cependant d’autres bonnes pratiques à adopter. Installer un radiateur à proximité d’une fenêtre peut, par exemple, s’avérer de prime abord être une idée un peu farfelue. En réalité, l’espace disponible sous une fenêtre constitue le meilleur emplacement disponible pour la mise en place d’un radiateur. Dans cette configuration, l’air froid qui provient de la fenêtre est immédiatement stoppé par la chaleur dégagée par le radiateur, et ne peut continuer sa course vers le reste de la pièce. Dotées (très souvent) d’une aération, les fenêtres facilitent ensuite la circulation de la chaleur dans la pièce (les calories produites par l’appareil ne stagnent pas sur place). Si l’on ajoute le gain de place (difficile de positionner un meuble sous une fenêtre), vous avez toutes les (bonnes) raisons d’opter pour l'installation d'un radiateur sous vos fenêtres !

Quel montant prévoir pour l'installation de nouvelles fenêtres ?

Comme pour l’ensemble des travaux de rénovation énergétique, il est souvent nécessaire d’investir un peu dans des travaux pour sa maison ou son appartement pour espérer ensuite réaliser des économies d’énergie. Pour l’installation de vos nouvelles fenêtres, le prix dépend de plusieurs éléments parmi lesquels :

  • le type de fenêtre (modèle, dimensions, etc.) ;
  • le type de vitrage ;
  • les matériaux utilisés (PVC – polychlorure de vinyle, bois, aluminium).

Le prix d’une fenêtre peut ainsi varier de moins de 100 euros (modèle standard en PVC et double vitrage) à plus de 2 000 euros (modèle sur-mesure en aluminium et triple vitrage). Au prix de la fenêtre, il convient d’ajouter le coût de la main-d’œuvre du professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement) qui réalisera l'installation dans votre logement, et qui diffère selon les entreprises et les artisans. En moyenne, le montant de la main d’œuvre pour le remplacement d’une fenêtre par un modèle plus performant oscille entre 465 euros et 1 205 euros TTC par unité(2).

Astuce

Pour être certain de bénéficier du meilleur rapport qualité/prix, n’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis pour vos travaux et à comparer les offres des professionnels entre elles. En règle générale, l’obtention de 3 devis pour le changement de vos fenêtres suffit pour avoir une idée précise du coût des travaux pour votre maison ou votre appartement. Au-delà du tarif, la réputation et la fiabilité du professionnel RGE sont 2 autres critères qui vous aideront également à faire le bon choix pour le remplacement des fenêtres de votre logement.

Fenêtres et économies d’énergie : les aides financières et les primes pour réduire la facture

La rénovation énergétique des logements a le vent en poupe. Voilà des années que les Françaises et Français sont invités à entreprendre des travaux de rénovation et à remplacer leurs équipements vétustes (chaudière, fenêtre, radiateurs...). L’objectif : lutter contre le réchauffement climatique, diminuer la consommation énergétique des ménages et le montant de leurs factures. Pour les accompagner, l’Etat, les collectivités, les organismes spécialisés et les fournisseurs d'énergie encouragent ces travaux de transition et proposent différents types d’aides financières pour lesquelles il faut constituer un dossier. Pour un changement de fenêtres à des fins d’économies d’énergie, vous pouvez ainsi prétendre à différentes primes et aides :

  • la prime énergie allouée par les fournisseurs d’énergie dans le cadre des certificats d'économie d'énergie (CEE) ;
  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), qui disparaîtra en 2021 au profit de MaPrimeRénov’ pour les ménages modestes ;
  • l’éco-prêt à taux zéro, d’un montant maximal de 30 000 euros en fonction des travaux entrepris ;
  • le taux de TVA réduit (5,5 ou 10 % au lieu de 20 %) ;
  • les primes et aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ;
  • les aides aux travaux d'économie d'énergie accordées par les collectivités locales (communes, régions, etc.).

À noter que la plupart de ces aides financières pour l’installation de nouvelles fenêtres sont soumises à des conditions (zone géographique, niveau de revenus, nature des travaux, etc.). Très souvent, il sera également nécessaire de confier l'installation de vos nouvelles fenêtres à un professionnel disposant d'un certificat RGE pour en bénéficier.

 

Quel prix pour changer ses fenêtres en 2020 ?

  1. Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie)
  2. Prix observés sur les sites professionnels spécialisés