Remplacement de fenêtres

Comment remplacer des fenêtres ?

11 août 2020
Fenêtres
Sommaire

Vos fenêtres sont en mauvais état, elles n’assurent plus leur rôle d’étanchéité et d’isolation thermique ? C’est le moment de les remplacer ! En plus d’apporter un coup de neuf et du confort à votre maison, vos nouvelles menuiseries vous feront réaliser des économies d’énergie. Mais, par où commencer ? Choix du matériau, du type de vitrage, recherche de devis… quelles sont les étapes à respecter ? Ootravaux vous partage ses conseils pour mener à bien votre projet de remplacement de fenêtres !

Comment choisir ses fenêtres ?

Avant de vous lancer tête baissée dans des travaux de changement de fenêtres, il est important d’analyser la configuration de votre maison. 3 éléments doivent être soigneusement sélectionnés pour réaliser votre projet : le matériau, le vitrage et le vantail. D’autre part, il vous faudra également prendre la mesure exacte (hauteur et largeur) de chaque fenêtre à remplacer. Même si le professionnel le fera également lors de sa visite technique, cela vous permet de vérifier qu’il n’y ait pas d’erreur.

Les différentes possibilités de matériaux

Il existe 4 types de matériaux pour les fenêtres de votre maison :

  • La fenêtre en bois. Le bois donne un aspect traditionnel et chaleureux à votre maison. Il offre une bonne isolation thermique et acoustique, et un très bon rendu de confort. Toutefois, ce modèle demande un entretien régulier ;

  • La fenêtre en aluminium. La gamme des fenêtres en aluminium présente une large palette de couleurs. L’alu est apprécié pour sa résistance, mais reste souvent froid en surface. Attention à toujours choisir un modèle avec rupteurs de ponts thermiques pour une isolation renforcée ;

  • La fenêtre en PVC : Le PVC est durable, avec un bon rapport qualité-prix et ne requiert que très peu d’entretien. Son niveau d’isolation est optimal. Néanmoins, son aspect esthétique est souvent plus classique, de couleur blanche ;

  • La fenêtre mixte. Certaines fenêtres hybrides combinent les avantages de plusieurs matériaux. Par exemple, la plus connue est la version en bois-alu, c’est un modèle très résistant et isolant ! Mais, il est également désormais possible de faire installer des fenêtres en PVC-aluminium.

Quel vitrage choisir pour vos fenêtres ?

Le choix du vitrage est tout aussi important que le choix des matériaux ! En effet, selon l’épaisseur du vitrage, et le nombre de vitres, votre fenêtre sera plus ou moins isolante. De plus, chaque menuiserie est à choisir selon son emplacement et son orientation : baie vitrée dans un salon, fenêtre d’une chambre, fenêtre de toit pour une pièce sous toiture… Dans tous les cas, les modèles en double vitrage ou en triple vitrage sont les seuls à vous offrir une efficacité thermique et phonique optimale pour votre maison.

Comment choisir le vitrage de vos fenêtres ?

Astuce

Pour obtenir des garanties de performance pour le remplacement de vos fenêtres, privilégiez toujours un vitrage avec une certification VIR (Vitrage à isolation renforcée), dont l’un des verres est feuilleté.

Comment choisir le nombre de vantaux et le sens d’ouverture ?

Le vantail ou « ouvrant » représente la partie mobile de votre menuiserie extérieure. Le nombre de vantaux à installer varie selon la largeur et le type de fenêtre, mais aussi selon son emplacement. Par exemple, une fenêtre de toit est toujours constituée d’un seul vantail. Les w.c. disposent généralement d’une toute petite fenêtre, en 1 seul vantail. En revanche, une fenêtre de chambre ou une baie vitrée dans un salon comportera souvent au moins 2 vantaux.

Par ailleurs, il faut aussi prendre en considération la présence de volets, car ils ont une incidence directe sur le sens d’ouverture qui peut être :

  • À la française : les fenêtres s’ouvrent vers l’intérieur ;
  • Coulissant : un vantail glisse devant l’autre pour un gain de place ;
  • Battant ou oscillo-battant : permet d’ouvrir partiellement la fenêtre par le haut en toute sécurité grâce à un mécanisme bloquant ;
  • À soufflet ou à châssis abattant : placée en hauteur, la fenêtre s’ouvre vers l’intérieur sur un axe horizontal pour une aération efficace, avec toutefois un angle d’ouverture restreint ;
  • Basculant : la menuiserie pivote à 180° sur un axe horizontal situé en son milieu, permettant une ouverture totale et un renouvellement optimal de l’air.

Le remplacement de vos fenêtres en 3 étapes

Lors d’une rénovation, le remplacement de vos fenêtres suit une logique qui se déroule toujours en 3 étapes.

Étape 1 : dépose de l’ancienne fenêtre

Pour remplacer une fenêtre, il faut soit procéder à la dépose complète du châssis (méthode dite de « pose en neuf »), soit conserver le dormant existant (méthode dite de « pose en rénovation »). Cette dernière option est plus rapide et moins chère. Toutefois, elle ne peut être réalisée que si le cadre est en bon état et que si les dimensions des nouvelles fenêtres correspondent avec l’ancien dormant. À noter que pour des fenêtres en bois, la dépose du dormant est souvent nécessaire à cause de l’usure.

Étape 2 : l'installation de la nouvelle fenêtre

La 2e étape pour le remplacement de vos fenêtres consiste à positionner puis à fixer solidement le dormant de la fenêtre sur votre façade, après avoir pris les bonnes mesures. Le cadre doit être parfaitement droit pour assurer une bonne ouverture des battants. Pensez également à utiliser un joint compribande. Placé contre le mur et le dormant, ce joint est en effet indispensable pour garantir l’étanchéité et l’isolation des fenêtres. Sur le principe, ce joint est précomprimé et il s’expanse au moment de sa pose pour épouser parfaitement la forme des fenêtres ! Vous optimisez ainsi la performance énergétique de vos menuiseries.

Pour fixer le cadre, il est possible d’utiliser des pattes de scellement ou des chevilles, selon le type de menuiserie choisie : fenêtre bois, fenêtre PVC…

Attention

Il existe plusieurs façons d’installer vos fenêtres. La pose en applique intérieure positionne la fenêtre au droit du mur du côté intérieur de votre maison. Pour la pose en applique extérieure, c’est le même principe, sauf que la fenêtre est placée au nu extérieur du mur. Enfin, la pose en tunnel consiste à placer la menuiserie au centre, dans l’épaisseur du mur. Il faut respecter une certaine logique. Par exemple, si votre isolation est à l’extérieur, l’idéal est de poser vos fenêtres du côté extérieur également, et inversement.

Étape 3 : réaliser les finitions de la fenêtre

Après la mise en place de vos nouvelles menuiseries extérieures viennent les travaux de pose des vantaux sur leur cadre puis de finition avec l’installation des joints d’étanchéité. Une mousse polyuréthane expansive et des joints en silicone sont nécessaires aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Leur rôle est d’assurer l’isolation de la fenêtre en limitant les ponts thermiques, tout en optimisant l’étanchéité à l’air.

À qui confier le remplacement de vos fenêtres et à quel prix ?

Si vous n’êtes pas un minimum bricoleur, le remplacement de vos fenêtres peut s’avérer un véritable casse-tête. Dans ce cas, ne prenez aucun risque, faites appel à un professionnel ! De plus, cela vous permettra d’obtenir des aides financières. La qualité de la pose d’une fenêtre vaut pour environ 50 % de sa performance énergétique finale, alors mieux ne vaut pas la négliger.

Le prix d’un remplacement de fenêtre dépend de plusieurs facteurs :

  • Matériau choisi (PVC, alu ou bois) ;
  • Nombre de fenêtres à changer ;
  • Mesure ;
  • Méthode de dépose (dépose partielle ou totale) ;
  • Coût de la main-d’œuvre ;
  • Frais de déplacement ;
  • Prix des travaux annexes (volets, finitions, etc.).

Une majoration du prix peut également s’appliquer si l’installation d’un échafaudage est requise.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux
de fenêtres

Avec les artisans Ootravaux

Comment obtenir un devis de changement de fenêtres pour votre logement ?

Pour recevoir des devis pour vos travaux de remplacement de menuiseries, contactez directement des professionnels proches de chez vous. Pour plus de praticité et pour obtenir les coordonnés d’artisans qualifiés et compétents, Ootravaux met gratuitement à votre service une plateforme en ligne. Elle vous permettra d’obtenir rapidement plusieurs devis détaillés et de mieux estimer le montant de votre projet.

Un devis doit toujours contenir le détail des prix de chaque prestation, par conséquent prenez toujours un temps de réflexion avant de signer une offre commerciale !

Exemple

Pour remplacer une ancienne fenêtre par une nouvelle en bois avec 2 vantaux, double vitrage et ouverture à la française, comptez environ 600 euros pour la fourniture, la dépose et la pose (1). Le prix d’une fenêtre peut varier selon le niveau de gamme choisi.

Comment trouver le meilleur pro pour poser vos fenêtres ?

Les aides financières pour remplacer ses fenêtres

L’investissement nécessaire pour le remplacement de vos fenêtres est souvent coûteux. Toutefois, si votre logement a plus de 2 ans d’ancienneté et si vous confiez vos travaux à une entreprise qualifiée RGE (Reconnue garante de l’environnement), vous pouvez obtenir des aides sous forme :

  • Dun éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), plafonné à 7 000 € si vos travaux concernent uniquement vos fenêtres. Attention, vous devez remplacer au moins la moitié de vos fenêtres. Si vous réalisez au moins 3 actions de rénovation (chauffage, isolation, etc.), vous pouvez emprunter jusqu’à 30 000 € à rembourser sous 15 ans maximum ;
  • D’une prime de MaPrimeRénov’, d’un montant de 40 à 100 € par menuiserie remplacée, variable selon vos revenus. MaPrimeRénov’ remplace depuis le 1er janvier 2021 l’ancien CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). Pour obtenir cette prime, vous devez remplacer des fenêtres en simple vitrage ;
  • D’aides du programme Habiter Mieux de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), avec de 35 à 50 % d’aides. Les subventions sont soumises à des conditions de revenus, d’ancienneté de votre logement (résidence principale de plus de 15 ans) et de gain énergétique. Ainsi, vos travaux de fenêtres doivent conduire à réduire votre consommation énergétique de plus de 35 %. En d’autres termes, vous devez effectuer une rénovation globale de votre maison ou appartement. Le montant de ces aides est important puisque pour 30 000 € de travaux (montant maximum plafonné), les propriétaires modestes peuvent espérer jusqu’à 12 500 € d’aides et les propriétaires très modestes jusqu’à 18 000 € ;
  • De prime, de bons d’achat, de remise sur facture ou de conseils techniques, avec les Certificats d’économies d’énergie (CEE). Cette aide est distribuée par des fournisseurs ou distributeurs d’énergie. Son montant varie constamment ;
  • D’une TVA réduite à 5,5 %, sur le matériel et la pose ;
  • D’aides locales de votre commune, ou de votre caisse de retraite, de votre mutuelle ou encore provenant d’associations (« Les anciens combattants », par exemple).
Bon A Savoir

Pour les aides de MaPrimeRénov’ et du programme Habiter Mieux de l’Anah, vous pouvez cumuler des bonus d’un montant de 150 à 7 000 €, selon la nature de vos travaux.

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.