Combien coûtent des fondations profondes ?

15 juillet 2021
Fondations & préparations
Sommaire

Les fondations portent bien leur nom. Elles sont la base d’une maison et lui apportent sa stabilité tout au long de son existence. Pour être certain que votre « home sweet home » résiste aux pluies, bourrasques, gelées, périodes de sécheresse, mouvements du sol, il est parfois indispensable d’aller chercher un sol bien dur à plus de 6 mètres. Pour cela, les fondations profondes sont la solution. Mais à quels tarifs doit-on s’attendre ? Ootravaux vous répond.

L'essentiel
  • Les terrains instables nécessitent des fondations profondes pouvant aller au-delà de 6 mètres de profondeur.
  • Le prix des fondations profondes se situe en général entre 240 euros et 1 100 euros du m³. 
  • L’étude de sol est indispensable pour des fondations profondes : impossible d’en faire l’économie.
  • La fondation sur pieux permet d’économiser sur le prix du béton mais demande des engins onéreux.

À quoi servent des fondations ?

Une maison repose sur des fondations, indispensables à la stabilité du bâti. Ces structures ont pour fonction de supporter les charges d’un bâtiment, son poids, mais aussi les surcharges provoquées par les aléas climatiques notamment. Bien réalisées, elles évitent par exemple le risque d’apparition de fissures dans le temps. 

Quelle profondeur pour les différents types de fondations pour une maison ? 

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises fondations… Il y a des fondations adaptées à chaque situation. Elles sont coulées de 50 cm jusqu’à plus de 6 mètres de profondeur.

  • Les fondations superficielles sur un sol stable, jusqu’à 1 m de profondeur.
  • Les fondations semi-profondes si le terrain en surface n’est pas assez solide ou trop meuble et que la maison est en R+1 (avec un étage) par exemple. Elles sont coulées entre 2 m et 5 m avec des micropieux.
  • Les fondations profondes vont chercher le sol stable à plus de 6 m avec des pieux.

Fondations d’une maison : quel type, quelle profondeur et quel prix ?

Bon A Savoir

Les fondations ne doivent pas subir de températures négatives. Les normes imposent des assises hors gel de minimum 50 cm en zone tempérée et jusqu’à 1 m en montagne.

Dans quelles situations opter pour les fondations profondes ?

Vous avez étudié toutes les solutions superficielles ou semi-profondes possibles avec des professionnels comme un géotechnicien ou un maçon terrassier. Les spécialistes arrivent cependant à la conclusion qu’il faut creuser plus profond pour bien ancrer le bâtiment dans le sol. Les pros vous proposent alors d’opter pour un réseau de pieux à plus de 6 mètres de profondeur.

Ootravaux vous conseille de faire appel à des professionnels expérimentés pour vous conseiller : géologues, ingénieurs en génie civil, architectes et maçons terrassiers.

La qualité du sol 

Plus le sol est instable ou fragile, les fondations vont permettre d’atteindre un matériau solide dans lequel ancrer les fondations. En présence de boues ou même d’eau, le géologue va conseiller de les traverser pour atteindre une partie dure, plus stable. 

Avec des informations précises sur la nature du sol - présence d’argile, de limons, sable, craie, marnes, etc. - les ingénieurs en génie civil définissent, eux, le type d’installation adéquate.

Bon A Savoir

Votre terrain est-il en zone RGA : retrait-gonflement des argiles ? Renseignez-vous auprès de votre mairie. La sécheresse ou les inondations font subir de fortes transformations aux sols argileux ce qui fragilisent les structures. Pour cela, il faut absolument mettre en place des fondations profondes, sous la couche d’argile.

La nature du projet de construction

Plus il y a de poids sur les fondations, plus il faut qu’elles reposent sur un sol solide. Situation rencontrée lors de la construction d’immeubles, quand les bâtiments sont mitoyens ou bien encore avec la réalisation de parkings souterrains.

Les étapes préparatoires pour des fondations profondes

Avant d’arriver à l’étape ultime où l’on coule les fondations, il faut étudier et préparer le sol. Et les maçons expérimentés vous le diront : la préparation, c’est 90 % du boulot. 

L’étude des sols ou du terrain

Ootravaux vous conseille de faire réaliser une étude géotechnique. Ce document n’est pas obligatoire mais il peut être réclamé par une assurance. Cette étude présente une cartographie complète de votre terrain : nature du sol à plusieurs endroits, circulation de l’eau, imperméabilité et même les risques sismiques.

 Si vous faites appel à un professionnel géologue expert, il produira un ou plusieurs documents : 

  • G1 selon la norme NF P 94-500 : étude du sol, des risques majeurs, etc ;
  • G2 : définition des types de travaux qu’il faut mener ;
  • G3/G4/G5 concernent les missions de suivi de réalisation.
Bon A Savoir

La moitié des sinistres enregistrés sur les constructions individuelles est due à l’absence ou à une étude de sol mal faite (3).

Pourquoi effectuer une fouille en pieux ?

Il est difficile de retirer toute la terre du terrain sur plus de 6 m de profondeur, le volume serait énorme. Cette option est prise uniquement si la surface souterraine est utilisée pour un parking ou un vide-sanitaire par exemple. 

Les maîtres d’œuvre utilisent donc la technique de fouille en pieux, c’est-à-dire qu’on ne retire la terre qu’à l’endroit où est positionné un pieu. Il y a plusieurs grandes techniques :

  • L’installation avec refoulement du sol : on ne retire pas la terre ;
  • La pose par excavation : la terre est enlevée avant la mise en place d’un pieu ;
  • L’usage de la tarière creuse uniquement pour les gros chantiers (immeubles).

Les techniques de réalisation des fondations profondes

Ces travaux de gros œuvre demandent une technicité et des engins de chantier professionnels. En effet, si l’ouvrage est mal réalisé, vous verrez apparaître des fissures ou des remontées d’eau quelques années plus tard. Et la rénovation risque de vous coûter aussi cher.

Les différents pieux 

Cette technique est souvent utilisée pour une maison individuelle. Planter ou couler des pieux limite l’usage du béton et le terrassement. 

  • Les pieux forés : après un forage de la bonne longueur, une armature est mise en place puis du béton est coulé dans la colonne.
  • Les pieux battus : ils sont métalliques ou en béton armé. Un engin tape dessus (battage) pour les enfoncer. La technique par vibration existe aussi.

Les parois moulées

Cette technique est moins utilisée pour les chantiers des particuliers. Les fondations en parois moulées sont en effet posées quand il faut lutter contre l’eau, ou pour renforcer des ouvrages existants dans une cave ou un parking souterrain.

Les liaisons en tête de pieux : les longrines

Quand les pieux sont en place, pour pouvoir monter les murs porteurs et la semelle, le maçon terrassier va les relier entre eux. Pour cela, des longrines sont fixées sur la tête des pieux et forment un réseau sur lequel est ancrée la dalle.

Devis pour les fondations d'une maison : comment obtenir le meilleur prix ?

Comment calculer le prix pour des fondations ? 

Deux postes sont incontournables : 

  • L’analyse du sol ;
  • La réalisation des fondations.

Quel prix pour une étude de terrain ?

Premier et indispensable coût à prévoir ! Le prix d’une enquête géotechnique évolue selon plusieurs éléments : 

  • La superficie de la construction : plus il y a de surface, plus le nombre de prélèvements sera important ;
  • La pente du terrain : plus un terrain est en pente, plus il sera difficile d’y effectuer des mesures ;
  • La localisation de votre terrain, qui peut être complexe à analyser ou au contraire plus simple, ce qui a une incidence sur le prix.

Cela déterminera : 

  • La profondeur de l’ouvrage ;
  • La technique nécessaire à utiliser.

Pour une étude de sol G1 (étude géotechnique préalable), la fourchette moyenne de prix constatée par Ootravaux est de 1 000 € à 2 500 € (1). Demandez des devis pour comparer.

Bon A Savoir

Le coût d’une étude géotechnique correspond habituellement à moins de 1 % du prix total de la construction d’une maison.

Le prix de la réalisation des fondations profondes : fouilles, pieux, liaisons 

Le coût de ces travaux dépend de la nature du terrain, de la surface de la maison à construire mais aussi de sa conception. Si la surface est régulière (un rectangle, par exemple) le réseau de pieux et de longrines est moins complexe à mettre en œuvre qu’avec des surfaces multiples et décalées.

Tout compris, les prix des fondations profondes se situent en général entre 240 euros et 1 100 euros du m³ (1).

0n arrive généralement à une estimation du coût des fondations sur pieux pour une maison individuelle de 15 000 à 20 000 euros, matériaux et main-d’œuvre compris (2).

Trouvez un professionnel

Vous aurez besoin tout d’abord d’un géologue ou géotechnicien. Sans lui, pas d’analyse de sol. Ootravaux vous conseille vivement d’en choisir un près de chez vous pour une parfaite connaissance des sols du coin mais aussi de la météo locale. Et faites établir des devis.

Il vous faudra ensuite un maçon spécialisé en fondations profondes. Le point clé, c’est sa maîtrise des engins de chantier notamment pour les fouilles en pieux. Ootravaux vous aide à en trouver un près de chez vous. N’hésitez pas à en consulter plusieurs et demandez des devis.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de fondations

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux
(2) Prix issus de
https://construction-maison.ooreka.fr/astuce/voir/630267/fondations-profondes
(3) https://batinfo.com/actualite/fondasol-analyse-les-sols-pour-les-particuliers_2563#:~:text=En%20quelques%20minutes%2C%20le%20particulier,ne%20d%C3%A9passe%20pas%20150%20m2

Haut de page