Ootravaux

5 solutions pour isoler votre salle de bain du froid

26 septembre 2022
Isolation
Sommaire

Vous avez froid dans votre salle de bains en hiver ? Bonne nouvelle ! Il existe des solutions pour ne plus redouter le froid en entrant dans votre salle d’eau ! Ootravaux vous livre toutes ses astuces pour transformer votre salle de bain en une pièce parfaitement isolée où vous pourrez vous prélasser.

L'essentiel
  • Pour gagner en confort, gérer l’humidité et réaliser des économies, l’isolation thermique de la salle de bain est indispensable.
  • L’isolation peut se faire par les murs, le sol et le plafond.
  • Un système de ventilation efficace permet un renouvellement régulier de l’air et évite les moisissures.
  • En isolant les fenêtres, voire en les remplaçant, l’isolation thermique de la salle de bain est maximisée.

Les spécificités de la salle de bain

Vous y passez suffisamment de temps pour avoir remarqué que la salle de bain est une pièce particulière. Elle est soumise à plusieurs éléments (eau, humidité, chaleur…) et c’est pour cette raison qu’il faut être attentif à son isolation. Liste des éléments incontournables pour lesquels vous devez être attentif :

  • Vous devez choisir les matériaux adaptés qui vont surtout résister à la vapeur d’eau mais aussi aux projections d’eau sur les murs ou sur les sols.
  • En parlant de sol, est-ce que vous avez pensé à des sols chauffants pour protéger vos petits petons du froid ?
  • Et il n’y a rien de plus désagréable que de sentir un courant d’air frais alors que vous ne rêvez que de douceur et de chaleur : les ouvertures sont aussi à sélectionner avec soin pour qu’elles résistent aux éléments !
  • Enfin, un des derniers points d’attention est la ventilation. Elle est obligatoire pour que les moisissures ne s’installent pas dans la pièce mais aussi pour que l’air soit sain.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez les travaux d'isolation de votre salle de bain

Avec les artisans Ootravaux

Solution 1 : isoler les murs

Pour un réel confort thermique dans votre salle de bain, l’isolation murale est une priorité, notamment dans les maisons anciennes. Les nouvelles normes sont appliquées pour les constructions neuves, mais c’est rarement le cas pour les vieilles bâtisses.

Si vos murs sont peu ou mal isolés, ils s’imprègnent de la température extérieure et deviennent froids, notamment en hiver. L’air ambiant de la pièce se rafraîchit. C’est ce que l’on appelle le phénomène de « mur froid ». Il est une réalité dès que l’écart entre la température intérieure et la paroi est de 3°C.

Grâce à une bonne isolation thermique murale, vous réduisez l’effet de condensation qui résulte de la rencontre de l’air chaud avec les parois froides.

De plus, les matériaux utilisés sont également d’excellents isolants phoniques. Ce qui est pertinent dans la mesure où la salle de bain est souvent placée près des chambres.

Solution 2 : isoler le sol et le plafond

L’isolation thermique de votre salle de bain se fait aussi par le sol et le plafond. 

Isolation du sol

Il n’y a rien de plus désagréable que de marcher sur un sol froid en sortant de sa douche chaude. Pour remédier à ce désagrément, vous pouvez :

  • isoler par l’extérieur, si vous disposez d’une cave ou d’un vide sanitaire ;
  • isoler par l’intérieur, en installant un isolant sur le sol et en surélevant le plancher, voire en investissant dans un chauffage au sol si c’est possible.

Isolation du plafond

Sachant que la chaleur monte, l’isolation de votre plafond doit être performante. D’autant plus que la température est plus élevée dans la salle de bains que dans les autres pièces de votre maison.
Vous pouvez prévoir un doublement de l’épaisseur de l’isolant, sans oublier une bouche d’aération pour favoriser la ventilation de la pièce.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez les travaux d'isolation de votre salle de bain

Avec les artisans Ootravaux

Solution 3 : miser sur le bon isolant

En laine de verre ou de roche, en liège, en fibres recyclées ou en polystyrène expansé, de nombreux isolants sont disponibles pour lutter efficacement et durablement contre la sensation de froid dans votre salle de bain.

Des matériaux naturels pour l’isolation de votre salle de bain

En chanvre, lin ou laine de mouton, ils résistent à l’humidité grâce à la régulation hygrométrique, sont respirants et ne se tassent pas dans le temps. En isolant vos murs grâce à ces matériaux, vous bénéficiez d’excellentes performances thermiques et acoustiques.

Des isolants économiques performants

Si vous n’êtes pas sensibles aux matériaux naturels mais plutôt à votre budget, misez sur des isolants fabriqués à base de polyuréthane, polystyrène extrudé (XPS) ou expansé (PSE), ou encore mousse phénolique. Une bonne alternative pour les murs mais aussi pour le sol, si c’est nécessaire.

Les isolants minéraux

Fabriqués à partir de verre recyclé, de basalte ou de sable, il s’agit de laine de verre, de roche ou de verre cellulaire. Ces isolants sont particulièrement performants contre le froid et faciles à installer. Ils sont parfaits pour l’isolation du plafond.

Les isolants rendus étanches pour votre salle de bain

Quelque soit l’isolant que vous avez choisi, il devra être doublé d’un pare-vapeur. Cette membrane réduit les infiltrations d’air et la vapeur dans le mur et augmente son étanchéité.

Solution 4 : ne pas négliger la ventilation

L’isolation thermique de votre salle de bain est indissociable d’une bonne ventilation.

L’aération de la pièce :

  • préserve une atmosphère saine ;
  • limite la condensation et le développement des moisissures ;
  • protège les matériaux isolants.

Pour cela, il est indispensable de prévoir un système de ventilation comme un extracteur d’air ou une VMC.

Solution 5 : remplacer les anciennes fenêtres ou renforcer l'isolation des fenêtres

C’est le dernier point d’attention : les fenêtres. Si elles ne sont pas bien hermétiques, vous allez certes favoriser la ventilation, mais aussi l’envol de votre facture énergétique ! Il n’est pas toujours nécessaire de changer entièrement vos fenêtres.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Rénover les joints autour du vitrage. Ils suppriment les infiltrations d’air et réduisent les pertes thermiques.
  • Appliquer un survitrage sur la fenêtre. Ce film agit comme un isolant en créant une fine couche d’air entre lui et la vitre.
  • Changer les vantaux de fenêtres s’ils ne sont plus performants. Cette solution est plus économique que de remplacer la totalité de la fenêtre.
  • Poser des rideaux isolants. Plus épais que des rideaux classiques, ils réfléchissent le froid vers l’extérieur.
  • Investir dans de nouvelles fenêtres en double, voire en triple vitrage. Les performances thermiques et acoustiques sont optimisées.
undraw_calculator_1.svg
Estimez les travaux d'isolation de votre salle de bain gratuitement