Prix d'une isolation de l'intérieur

Isolation des murs par l'intérieur : prix et aides financières

08 février 2021
Isolation
Sommaire

L’isolation thermique d’une maison constitue la base pour faire des économies d’énergie. Parmi les différentes techniques d’isolation, celle par l’intérieur offre plus de facilités dans sa mise en œuvre et s’avère moins onéreuse qu’une isolation par l’extérieur. Il existe plusieurs solutions en fonction du type d’isolant choisi. Le prix du devis final peut donc varier fortement. Ootravaux vous indique le prix d’une isolation des murs par l’intérieur, et vous apporte ses conseils pour maîtriser le coût de vos travaux d’isolation.

Principe de l'isolation par l'intérieur : avantages et inconvénients

L’isolation par l’intérieur, qu’est-ce que c’est ?

Isoler par l’intérieur, consiste à poser un isolant thermique du côté intérieur de vos murs, de votre toiture, de vos combles perdus ou encore au niveau du sol de votre maison. Ootravaux souhaite vous présenter plus spécifiquement l’isolation des murs extérieurs par l’intérieur. En effet, bien que vos murs intérieurs c’est-à-dire les cloisons donnant vers des locaux non chauffés (garage, cave, etc.) soient également source de déperditions, la priorité est avant tout d’isoler vos murs qui donnent sur l’extérieur. C’est par eux que s’échappe une grande partie des calories produites par votre chauffage. Selon l’Ademe (Agence de la transition écologique), les murs extérieurs sont responsables de 20 à 25 % des déperditions de chaleur d’une maison (1). Il est donc capital de les isoler !

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Avantages de l’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation thermique des murs d’une maison par l’intérieur (ITI) s’avère plus facile à mettre en œuvre qu’une isolation des murs par l’extérieur (ITE). Cette dernière implique en effet plus de travaux induits, comme la pose d’un échafaudage et le ravalement de façade à refaire (enduit). Parfois, ce sont des contraintes techniques ou administratives qui compliquent l’installation d’une isolation par l’extérieur (maison mitoyenne, façade donnant sur la voie publique, débord de toiture insuffisant pour accueillir l’isolant, appartement en copropriété, etc.). Avec l’isolation des murs par l’intérieur, vous évitez toutes ces complications !

L’isolation de vos murs par l’intérieur peut être réalisée de différentes manières, avec un large choix de matériaux isolants :

  • isolant minéral : laine de verre, laine de roche, perlite, vermiculite ;
  • isolant naturel : liège, chanvre, ouate de cellulose, fibre de bois ;
  • isolant synthétique : polystyrène, polyuréthane, mousse phénolique.

En rénovation, il n’est pas toujours nécessaire de retirer l’ancienne isolation ou de déposer l’habillage du mur (placo, lambris, etc.). Grâce à la technique du doublage qui consiste à poser l’isolant directement sur les murs existants, refaire l’isolation se révèle relativement peu contraignant. Cette technique n’est toutefois possible qu’à condition que l’isolant déjà en place soit en bon état et que le mur soit exempt d’humidité. En présence d’une humidité excessive sur la surface de vos murs, il est important de faire identifier la source du problème par un professionnel. Cette pathologie doit impérativement être résolue avant d’isoler vos murs, car elle risque de réduire à néant la performance thermique de votre maison et de créer des désordres d’ordre structurel !

D’autre part, certains isolants sont à privilégier si vous souhaitez obtenir de meilleures performances en matière d’isolation acoustique. Vous avez effectivement l’occasion d’associer le confort thermique avec le confort phonique, et cela en une seule couche de matériaux. C’est notamment le cas des isolants biosourcés (laine de bois, de chanvre, etc.) ou des laines minérales (laine de verre, de roche). Les isolants synthétiques de type polyuréthane (mousse composite) ou polystyrène sont très efficaces pour isoler votre maison contre le froid, mais s’avèrent médiocres pour assurer le rôle d’isolants acoustiques.

Panorama des différents types de laines isolantes

Y a-t-il des réserves liées à l’isolation des murs par l’intérieur ?

Avec l’isolation des murs par l’intérieur, il faudra en revanche prendre en compte quelques inconvénients :

  • la surface à l’intérieur de la maison se trouve réduite ;
  • si l’isolation concerne toute la maison, vous pouvez difficilement y habiter pendant les travaux (poussières, pièces inaccessibles, etc.) ;
  • il faut refaire l’habillage des murs après l’isolation : plaques de plâtre, peinture… ;
  • certains frais annexes sont à prévoir (déplacement des radiateurs, des prises électriques, pose d’un film d’étanchéité à l’air, etc.) ;
  • d’un point de vue thermique, les performances de l’isolation intérieure sont un peu en deçà de celles de l’isolation extérieure.
Astuce

Il est possible d’approcher la performance thermique d’une isolation de murs par l’extérieur avec une isolation des murs par l’intérieur. En effet, par l’intérieur la présence d’un mur porteur crée généralement une discontinuité de l’isolant et génère donc des ponts thermiques (points faibles où l’air peut passer). Pour réduire cette déperdition de chaleur, il convient d’isoler également une partie de ce mur porteur (sur au moins 30 cm de longueur). Ainsi, le pont thermique sera divisé de près de moitié !

Quel prix au mètre carré pour l'isolation des murs ?

Le prix à prévoir en fonction des matériaux d’isolation

Le prix de l’isolation des murs par l’intérieur s’exprime au mètre carré, et dépend essentiellement des matériaux isolants choisis. En moyenne, pour votre projet, il faut compter environ (en fourniture seule) (2) :

  • de 2 à 19 euros / m2 pour de la laine de verre ;
  • de 4,5 à 26 euros/m2 pour de la laine de roche ;
  • de 4 à 25 euros/m2 pour du polystyrène extrudé ;
  • de 7 à 29 euros/m2 pour du chanvre ;
  • de 7 à 20 euros/m2 pour du liège ;
  • de 8 à 30 euros/m2 pour du polyuréthane ;
  • de 16 à 33 euros le sac de 100 L pour de la vermiculite ;
  • Environ 20 euros le sac de 100 L pour de la perlite ;
  • de 6 à 20 euros/m2 pour de la ouate de cellulose ;
  • 1,40 euros/kg pour de la fibre de bois.

Le prix indiqué par le devis peut légèrement augmenter si vous optez pour un isolant conditionné en panneaux rigides plutôt qu’en rouleaux souples. Il dépendra également de l’épaisseur choisie.

Bon A Savoir

Intéressez-vous toujours à la résistance thermique (R) du matériau qui correspond à l’épaisseur (en mètre) de l’isolant divisé par son coefficient lambda (pouvoir isolant). Cette donnée permet de comparer tous les isolants et vous aidera à faire un choix qui respectera à la fois vos besoins (isolation écologique, phonique, etc.) et vos contraintes (espace, budget, etc.).

Le coût pour l’habillage des murs

Pour un devis d’isolation, il faut ajouter, au prix de l’isolation proprement dite, le prix de l’habillage des murs afin que la pièce soit habitable. Les plaques de plâtres (placo) peuvent également améliorer un peu l’isolation thermique des murs par l’intérieur et l’étanchéité à l’air. Selon le type de placo choisi, le prix d’achat (2) s’élève à environ :

  • 3 euros/m2 pour des plaques de plâtre classiques ;
  • 6 euros/m2 pour des plaques de plâtre renforcées (thermique, acoustique).

Pour la peinture, ajoutez au coût de votre projet 5 à 40 euros/l (2) en fonction du type de peinture choisi : lessivable, monocouche, résistante, standard, écologique…

Quel prix pour la réalisation de l'isolation par un pro ?

Pour une isolation vraiment performante, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Ce dernier prend en effet soin de :

  • choisir un isolant adapté au type de pièce : sèche ou humide ;
  • choisir la bonne épaisseur d’isolant pour optimiser le rapport entre coût, perte de surface dans la pièce et efficacité thermique ;
  • croiser les couches d’isolant pour limiter la présence de ponts thermiques (rupture dans l’uniformité de l’isolation thermique des murs) ;
  • poser une membrane d’étanchéité à l’air (pare-vapeur), parfaitement continue et étanche à l’air.

Pour une isolation de vos murs par l’intérieur, comptez entre 40 et 100 euros (3) si elle est réalisée par un professionnel de l’isolation, fourniture et main-d’œuvre comprises. Il faut ajouter à ce coût celui de la pose des plaques de plâtre, entre 15 et 60 euros/m2 (3), et de la peinture, environ 28 euros/m2 (3).

undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de votre prime Coup de Pouce gratuitement

Les aides pour diminuer le prix de l’isolation par l’intérieur de vos murs

Le prix de l’isolation des murs par l’intérieur peut être partiellement financé par diverses aides financières. En effet, l’isolation thermique contribue à l’amélioration énergétique de votre maison.

Ainsi, pour l’isolation de vos murs par l’intérieur, vous pouvez prétendre à ces aides si :

  • le professionnel fournit, livre le matériel et effectue l’installation de votre isolation de murs ;
  • le professionnel est certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) ;
  • les travaux concernent votre résidence principale ;
  • votre logement a plus de 2 ans d’ancienneté, excepté pour les aides du programme Habiter Mieux où votre maison (ou appartement) doit être construite depuis plus de 15 ans.

Si vous remplissez toutes ces conditions, vous pouvez alors bénéficier des aides suivantes :

  • MaPrimeRénov, attribuée à tous les ménages sans condition de ressources pour l’éligibilité, mais dont le montant varie selon l’ensemble des revenus de votre foyer. Vous pouvez obtenir une prime de 7 à 25 € par m² pour l’isolation de vos murs par l’intérieur et des bonus, si vous réalisez plus de travaux (rénovation complète avec isolation des combles ou de la toiture, du sol, remplacement du chauffage, etc.) ;
  • L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro), avec un prêt à intérêt nul qui s’élève de 15 000 € pour une action seule de rénovation à 30 000 euros maximum si l’isolation compte parmi d’autres travaux de rénovation (pompe à chaleur, chauffe-eau solaire, etc.) ;
  • Les aides du programme Habiter Mieux Sérénité de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), les subventions sont soumises à des conditions de ressources. Elles varient de 35 à 50 % du coût total de vos devis d’isolation. À ce montant s’ajoute une prime de 10 %. Les aides sont plafonnées à un maximum de 12 500 € pour les propriétaires modestes et jusqu’à 18 000 € pour les propriétaires très modestes. Par ailleurs, vous aurez à envisager une rénovation globale de votre maison ou de votre appartement, car l’Anah vous demandera de réaliser un gain énergétique d’au moins 35 % sur votre consommation actuelle d’énergie ;
  • Les Certificats d’économie d’énergie (CEE), qui sont versés par des fournisseurs d’énergie. L’aide (prime, bon d’achat, conseils techniques, etc.) est accordée à tous les ménages, mais le montant varie selon vos revenus ;
  • Le Chèque énergie : réservé aux foyers modestes, cette aide, comprise entre 48 et 277 euros, peut payer une partie des travaux d’isolation ou vos factures d’énergie ;
  • Les aides de votre mairie, de votre caisse de retraite, de votre mutuelle ou d’une association pour laquelle vous adhérez (les « Anciens combattants », par exemple).
Bon A Savoir

Il existe une aide spécifique pour isoler vos combles perdus, votre toiture ou votre sol (plancher bas) : la prime « Coup de pouce Isolation ». L’aide est de 20 € par m² d’isolant posé pour les ménages modestes et de 10 € par m² d’isolant posé pour tous les autres ménages.

Isolation des murs par l’intérieur : techniques, avantages et prix

(1) Source issue de l’Ademe : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf (page 3)
(2) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs d’équipement de travaux et bricolage
(3) Prix moyens observés sur les sites de travaux et de construction.