Isolation des sols : prix, techniques et aides pour réaliser vos travaux

02 juin 2021
Isolation
Sommaire

Vous êtes en pleine rénovation ou construction de votre logement ? Tout comme l’isolation des combles ou des murs, l’isolation des sols fait partie des travaux à ne pas négliger. Mais entre les réglementations thermiques RT2012 et RT2020 à respecter, les différentes techniques et les matériaux utilisés, il est parfois difficile d’y voir clair. Ootravaux vous accompagne sur le choix des techniques, des isolants, leurs prix et les aides financières permettant de réduire le coût de votre projet.

Les raisons d’isoler le sol d’une maison

Pour éviter les déperditions thermiques, l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) recommande en priorité d’isoler le toit et les combles de son logement. Toutefois, un sol bien isolé apporte également quelques avantages. Isoler vos planchers vous permet :

  • d’améliorer la performance thermique globale d’une maison ;

  • de diminuer le coût de vos factures d’énergie : en cas de mauvaise isolation, les sols peuvent en effet faire perdre jusqu’à 10 % de chaleur à l’habitat selon l’Ademe ;

  • d’améliorer le confort du logement : l’isolation des sols est en effet une très bonne solution pour isoler phoniquement le logement, et ainsi améliorer le confort acoustique des habitants.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Bon A Savoir

Notez que la réglementation RT2012 n’impose pas de matériaux isolants. Elle recommande toutefois une résistance thermique de 3 m².K/W pour les planchers bas, c’est-à-dire les sols les plus bas d’une maison.

Différentes techniques d'isolation des sols et prix

Isolation du sol par le dessous

L’isolation par le dessous évite d’avoir à modifier un plancher et son revêtement. Il s’agit donc de la technique idéale en rénovation. Elle concerne surtout les planchers bas sur local non chauffé, autrement dit l’isolation du plafond d’un vide sanitaire, d’un sous-sol ou encore du garage de la maison.

L’un des types de travaux les plus courants pour l'isolation par le dessous est le plancher à hourdis (ou entrevous). Il s’agit souvent d’un plancher maçonné à poutrelles en béton. Comptez hors pose environ 50 € / m² (1). D’autres méthodes sont possibles, comme le plancher à poutrelles sous dalle flottante et bien sûr les panneaux isolants au plafond, une technique très courante pour isoler des pièces comme un garage sous une maison. Cela revient à isoler le sol de la pièce au-dessous. Il existe plusieurs façons de procéder à l’isolation d’un plafond : l’une des plus simples reste la pose chevillée de panneaux d’isolant.

Isolation du sol par le dessus

Technique d’isolation des sols utilisée en construction, elle se révèle également possible en rénovation, si les techniques d’isolation par le dessous ne sont pas envisageables. Elle demande néanmoins, dans ce cas, de détruire le revêtement de sol de la pièce à isoler. En construction, l’isolation du sol s’avère relativement simple, puisqu’il s’agit de poser le matériau isolant sur la dalle. Cependant, l’opération reste très technique : des erreurs ou un mauvais choix de matériaux créent des ponts thermiques (pertes de chaleur).

La chape flottante, soit une chape posée sur un matériau isolant, est notamment utilisée pour l'isolation acoustique et pour avoir un plancher chauffant. Son prix hors pose varie généralement de 40 à 100 € / m² (1). Les travaux sont plus ou moins lourds, en fonction notamment du revêtement qu'il faut retirer avant l’isolation : enlever du parquet est en effet plus simple que casser du carrelage.

Isolation du sol à l’intérieur du plancher

Une technique moins courante, aussi bien en construction qu’en rénovation, consiste à poser un isolant entre les éléments du sol, à l’intérieur, ce qui limite la surélévation. Pour ce faire, les professionnels n’utilisent pas de panneaux, mais des isolants en vrac (fibre de bois, ouate de cellulose, granulés de liège…) ou des mélanges. Les matériaux permettant d’obtenir une « dalle isolante » conviennent à des planchers intermédiaires (entre les étages) et non aux planchers bas.

Une chape isolante revient généralement entre 15 et 25 € / m² hors pose (1). Si vous souhaitez connaître la technique la plus adaptée à votre maison et avoir une idée plus précise du prix, demandez des devis professionnels.

Astuce

Il est essentiel de demander plusieurs devis aux professionnels spécialisés en isolation. En effet, vous pourrez ainsi comparer et poser toutes les questions nécessaires. Afin de trouver les professionnels correspondant à votre projet, pensez à utiliser la plateforme de mise en relation entre pros et particuliers Ootravaux !

Prix et avantages des isolants

Le tableau ci-dessous recense les principaux isolants utilisés pour isoler les planchers, avec leurs avantages et leurs prix hors pose (2). N’oubliez pas que ces prix dépendent de l’épaisseur, du conditionnement (vrac, rouleaux, panneaux…), de la surface, et qu’ils peuvent être dégressifs.

Matériau isolant

Points forts

Prix

Laine de verre

Efficace, abordable, incombustible

Entre 2 et 20 € / m²

Laine de roche

Entre 4,50 et 26 € / m²

Ouate de cellulose

Isolation phonique

Entre 6 et 20 € / m²

Polystyrène expansé (PSE)

Pare-vapeur (contre la condensation)

Entre 4 et 25 € / m²

Liège

Écologique et efficace

Entre 7 et 20 € / m²

Panneaux de fibre de bois / laine de bois

Écologique, isolation phonique

Entre 4 et 22 € / m²

Panneaux de polyuréthane

Très efficace contre le froid et l’humidité

Entre 8 et 30 € / m²

Verre cellulaire

Étanchéité, pare-vapeur, incombustible, écologique

Entre 20 et 45 € / m² 

Chanvre

Confort d’été, isolation phonique

Entre 7 et 29 € / m²

Bon A Savoir

Des matériaux sont privilégiés dans certaines situations :

  • le polystyrène expansé (PSE) : extrêmement courant pour une dalle en béton ;

  • la laine de verre (et autres laines minérales) : ne convient pas aux planchers bas ou à l’isolation par le dessous via un local non chauffé.

Certains matériaux sont quant à eux rarement utilisés seuls : la fibre de bois en panneaux, par exemple, se révèle efficace contre les bruits d’impacts (pas, objets qui roulent, tombent…), ainsi qu’en isolation thermique. Toutefois, pour isoler un plancher, il faut aussi poser un panneau de bois, de type panneau OSB.

Panorama des différents types de laines isolantes

Quel budget prévoir pour la pose ?

Les tarifs varient beaucoup puisqu’ils dépendent de :

  • chaque professionnel ;

  • de la technique employée : isolation par le dessous, le dessus ou à l’intérieur du plancher ;

  • du type de matériaux ;

  • de la superficie concernée.

Comptez 10 à 60 € / m² pour ce type de travaux (1), pose du matériau isolant comprise. Prévoyez un budget un peu plus important s’il faut retirer un revêtement, et beaucoup plus important avec la pose d’un nouveau revêtement après l’isolation. Si vous souhaitez faire enlever un ancien isolant au préalable, le tarif augmentera également. Tous les détails sont précisés dans un devis, d’où l’importance de demander plusieurs devis avec une demande similaire auprès de chaque professionnel.

Isolation des sols : réduire la facture

Si les travaux d’isolation de vos sols sont réalisés par un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement), vous pourrez bénéficier de différentes aides financières. Pour atteindre la résistance thermique requise par la réglementation, il faut prendre en compte la performance de l’isolant, son épaisseur et le type de pose. Sachez qu’un artisan RGE vous proposera d’utiliser les matériaux permettant d’obtenir les aides. Les principales sont les suivantes :

  • MaPrimeRénov’ (anciennement le crédit d’impôt) ;

  • l’Éco-PTZ ou éco-prêt à taux zéro, cumulable avec beaucoup d’aides dont MaPrimeRénov’ ;

  • la TVA au taux réduit de 5,5 % sur les matériaux et la main-d’œuvre ;

  • les aides de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), pas toujours cumulables avec d’autres aides, mais importantes pour les foyers aux revenus modestes ;

  • le chèque énergie ;

  • la prime énergie ou CEE (Certificats d'économies d'énergie), à cumuler avec MaPrimeRénov’ et la TVA à 5,5 %.

Il existe aussi des aides territoriales, variant selon les communes ou les régions. Toutes ces aides et les possibilités de cumul se révèlent particulièrement intéressantes pour les travaux de rénovation obligeant à casser le sol. Les prix peuvent être élevés et il n’est pas rare que les aides financières couvrent plus de la moitié des dépenses.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.
(2) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs de produits d’isolation.

Haut de page