Isolation de l'intérieur

Isolation des murs par l’intérieur : techniques, avantages et prix

16 juillet 2020
Isolation
Sommaire

Après la toiture, les murs constituent le 2e pôle de déperdition énergétique de votre maison. Il est donc essentiel de veiller à une isolation optimale afin de préserver votre confort thermique et acoustique. Dans ces conditions, l’isolation des murs par l’intérieur demeure-t-elle une solution intéressante ? Quels en sont les bénéfices, notamment en matière de chauffage et de confort thermique ? Un tel projet est-il éligible à des aides financières telles qu’une réduction d’impôt pour la transition énergétique ? Ootravaux fait le point sur l’isolation par l’intérieur (ITI).

Dans quels cas opter pour l’isolation des murs par l’intérieur ?

Comprendre le concept de l’ITI

L’isolation thermique intérieure consiste à prévoir les aménagements nécessaires pour améliorer la résistance thermique et l’isolation phonique de votre maison. Les travaux entrepris permettent donc de supprimer les ponts thermiques. Ces derniers sont des zones ciblées où la qualité de l’isolation est altérée, voire absente. Il est ainsi plus facile de réguler sa consommation d’énergie, l’humidité ambiante, la chaleur et la température des pièces à vivre.

Afin de profiter pleinement d’une isolation des murs optimale et d’améliorer les performances énergétiques de votre logement, il peut s’avérer utile d’effectuer d’autres travaux de rénovation énergétique. Par exemple, le changement des portes et des fenêtres, la réfection de la toiture, sans oublier l’aménagement des combles avec intégration de pare-vapeur, de panneaux rigides ou semi-rigides pour un effet immédiat au niveau thermique.

Dans quel contexte est-il recommandé de privilégier une isolation des murs par l’intérieur ?

Tout comme pour la toiture, isoler vos murs depuis l’intérieur se fait dans différents cas de figure. Cette méthode de mise en œuvre est préconisée pour un projet de rénovation énergétique. Il s'agit alors de réaliser l’isolation des combles, ainsi que la pose d’un doublage sur chaque mur à traiter. Ces étapes s’accordent aussi avec les contraintes d’aménagement, la surface à couvrir, l’épaisseur d’un mur et l’occupation des pièces à vivre durant le déroulement des travaux.

Enfin, l’isolation des murs intérieurs est recommandée s’il n’est pas nécessaire d’effectuer un ravalement de façade ou toute autre intervention dédiée à rénover l’aspect extérieur ou améliorer les performances thermiques. Les travaux d’isolation interviennent également dans le cadre d’un logement neuf. Elle permet de répondre aux exigences de la RT 2012 (réglementation thermique 2012) et de différents labels, comme les critères BBC (bâtiment basse consommation). Leur charte comprend notamment le choix des matériaux isolants, les valeurs de performance thermique, le rendement du système de chauffage ou de ventilation.

Quels sont les avantages et inconvénients de l’isolation des murs par l’intérieur ?

Vous hésitez entre l’extérieur et l’intérieur pour l’isolation de vos murs ? Afin de vous aider à bien choisir, identifiez les atouts et les faiblesses à isoler vos murs de l’intérieur. Prix, contraintes liées à la configuration de vos espaces de vie, qualité du bâti, épaisseur requise, type de bâtiment, sélection des matériaux isolants… Autant de facteurs à ne pas négliger pour prendre votre décision dans de bonnes conditions et bien choisir votre solution de rénovation.

Les avantages de l’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation des murs par l’intérieur présente de nombreux atouts pour améliorer le confort domestique de son logement. Du prix de l’isolation en elle-même aux économies d’énergie que vous pourrez réaliser à court terme, cette technique est particulièrement appréciée par les entreprises spécialisées. De même, elle est compatible avec des dispositifs d’aides financières, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou le prêt à taux zéro. D’autres avantages notables sont à faire valoir pour cette solution :

  • la facilité et la rapidité d’exécution au niveau de la mise en œuvre ;

  • une isolation thermique optimisée sur l’ensemble du logement si vous souhaitez effectuer des travaux sur tous les murs ;

  • l'absence de condensation et de vapeur d’eau sur les parois froides, comme les fenêtres ;

  • une isolation de l’intérieur améliorée du point de vue acoustique ;

  • des possibilités de doublages qui prennent en compte le passage des gaines de ventilation, des conduites d’eau et des câbles d’électricité ;

  • un large choix de matériaux : isolant laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose…

Les inconvénients de l’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation de vos murs de l’intérieur comprend également quelques contraintes qu’il convient d’intégrer à votre projet avant de vous lancer :

  • une légère réduction de la surface habitable ;

  • la décoration intérieure à repenser après intervention ;

  • le réseau électrique à réaménager et, si nécessaire, une mise aux normes pour les appliques murales, les prises et les interrupteurs à effectuer  ;

  • une perte modeste de l’apport en luminosité naturelle  : elle peut être due au choix des finitions, à l'augmentation de l’épaisseur des murs… ;

  • une organisation de vie pour adapter son quotidien aux travaux, le logement n’étant pas habitable pendant l’intervention des pros.


En pratique, comment se passe l’isolation des murs par l’intérieur ?

Afin de mener à bien la rénovation de vos murs intérieurs ou votre chantier intérieur pour l’isolation, il est essentiel d’avoir une bonne connaissance des techniques employées. Cela vaut aussi pour la sélection de votre isolant et du matériau qui le compose.

Quelles sont les techniques de mise en œuvre pour une ITI ?

La mise en œuvre pour entreprendre l’isolation thermique des murs est susceptible d’influer sur le temps de travail requis et l’importance de la perte de surface après intervention. Selon la méthode préconisée, s’adapter aux particularités techniques du logement est possible. Les méthodes et les solutions suivantes existent :

  • isolation des murs de l'intérieur sous ossature métallique ou en bois  : cela favorise la prise en compte des contraintes techniques du bâti et des aménagements déjà réalisés ;

  • doublage collé  : cela consiste à apposer une couche d’isolant supplémentaire, comme de la laine de verre ;

  • pose directe de panneaux ou blocs  : cela n'implique aucun aménagement spécifique si ce n’est l’installation des isolants ;

  • amélioration thermique des murs intérieurs par lames d’air : il s'agit d'une optimisation acoustique et thermique en considérant le principe de ventilation avec des parties vides et isolées ;

  • contre-cloison maçonnée : cela consiste à ajouter une cloison de doublage en complément de la couche isolante.

Se tourner vers la technique dite « projetée » est envisageable. Elle consiste à pulvériser de l’enduit isolant pour corriger les défauts de planéité. Cette possibilité est également complémentaire pour isoler vos combles avec de la laine et ainsi augmenter l’épaisseur d’isolation.

Bien choisir ses matériaux dédiés à la réalisation d’une ITI pour un mur

En matière de performances énergétiques et de durabilité, les travaux d’isolation de vos murs dépendent également du choix de vos matériaux. Ceux-ci se distinguent notamment par une épaisseur variable, leur conditionnement (vrac, rouleau, mousse, panneau…), leurs effets sur le long terme, leur conductivité thermique et leur coût. À noter que la laine de verre et la laine de roche sont des solutions très courantes. D’autres possibilités sont aussi à votre disposition pour isoler, comme le chanvre, le polyuréthane, le polystyrène, l’ouate de cellulose, ainsi que la laine de bois.

Quels budget et aides prévoir pour l’isolation des murs par l’intérieur ?

Le prix d’isolation des murs depuis l’intérieur est susceptible de varier selon l’importance et les spécificités de votre projet :

  • le type d’isolants choisi : laine de verre, fibre de bois… ;

  • la surface à aménager ;

  • le temps et le coût de la pose : main-d’œuvre, matériel requis, particularités du logement… ;

  • la méthode utilisée pour entreprendre la mise en œuvre.

Le coût moyen se situe approximativement entre 40 et 100 € / m² (1) (main d'œuvre incluse). Pour rappel, les murs en isolation par l’intérieur vous permettent de demander des aides financières, comme un crédit d’impôt ou encore un éco-prêt à taux zéro. Sous réserve des compétences, des valeurs et du savoir-faire de l’entreprise chargée des travaux, vous pouvez également bénéficier des certificats d’économie d’énergie en tant que solution de financement.

 

undraw_calculator_1.svg
Estimer vos travaux d'isolation par l'intérieur

Gratuitement

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.

Haut de page