Ravalement de façade

Ravalement de façade : quel enduit et quel prix au m2 ?

28 juillet 2020
Façade
Sommaire

Particulièrement exposée aux intempéries et à la pollution de l’air, la façade de votre maison ou de votre logement doit être entretenue avec le plus grand soin. Entreprendre des travaux de rénovation de votre façade est donc essentiel pour assurer sa pérennité. La pose de l’enduit constitue la dernière étape d’un ravalement. Mais face à la multitude d’enduits disponibles sur le marché, il n’est pas évident de faire un choix. Ootravaux fait le point pour vous sur le prix au m² d’un ravalement de façade.

Enduit pour travaux extérieurs : ravaler et rénover ses façades et ses murs

La pose de l’enduit intervient après la préparation de votre ravalement de façade, à savoir : le nettoyage et le traitement des murs, ainsi que les réparations à entreprendre selon l’état de vos façades : fissures apparentes ou peinture à refaire.

Il existe deux principaux types d’enduit : l’enduit monocouche qui ne nécessite qu’une seule couche et l’enduit multicouches - plus traditionnel - qui requiert généralement trois couches. Quel que soit son type, l’enduit de façade s’apparente à un crépi spécifique qu’il ne faut pas confondre avec les enduits utilisés pour le colmatage des fissures et les réparations de trous sur un mur ou de la pierre. Selon les usages (rénover, ravaler, isoler…), il est également possible de considérer le crépi comme un enduit de parement. L’enduit de façade est donc un revêtement dont la texture et la mise en œuvre rappellent le mortier.

Traitement, isolation, finition : à quoi sert un enduit pour le ravalement d’une façade ?

L’enduit de façade est un mortier qui est appliqué sur un support extérieur afin de l’uniformiser, le rénover et/ou le protéger durablement contre les intempéries et autres agressions extérieures.

La pose d’un enduit multicouche - l’enduit le plus souvent utilisé - est réalisée en trois étapes qui poursuivent chacune un objectif distinct :

  • l’application du gobetis, la couche d’accrochage qui favorise l’adhérence de la seconde couche à la surface ;

  • la pose d’un sous-enduit pour aplanir la surface de la façade en vue du ravalement ;

  • l’enduit de finition qui détermine l’aspect esthétique définitif des murs de la façade en fonction de l’effet et de la couleur du crépi.

Ravalement de façade : nos conseils pour bien appréhender les travaux de rénovation

Les principaux éléments impactant le budget des travaux extérieurs et le prix d’un enduit de façade au m²

D’un professionnel à l’autre, les prix pratiqués pour un ravalement de façade vont différer en fonction de plusieurs critères :

  • le bâti : façade en pierre, brique, bardage en bois… ;

  • les techniques et le savoir-faire du prestataire ;

  • le type de matériaux choisi ;

  • la main-d’œuvre nécessaire ;

  • l’état des murs à rénover.

Tarif et coût des travaux pour façade et murs extérieurs

Le choix du professionnel ou de l’artisan responsable de votre chantier influe sur le coût d’un ravalement et des devis présentés à travers le prix de la main-d’œuvre. Le tarif inclut le plus souvent : la pose de l’échafaudage, la préparation du chantier, le gobetis (première couche), le sous-enduit pour aplanir la surface d’une façade ou d’un mur, puis l’enduit de parement. Pour savoir quel est le prix au m² pour un ravalement de façade, il ne faut pas oublier la marge pratiquée sur le coût des matériaux et des produits de traitement.

Quels autres critères pour estimer le coût d’un enduit et d’un ravalement de façade ?

Des travaux d’isolation thermique aux touches de finition, sans oublier la protection du revêtement (bardage, mur, façade…), d’autres facteurs sont à prendre en compte pour bien estimer le coût :

  • la surface des murs à couvrir, exprimée en mètres carrés ;

  • la préparation du chantier ;

  • la difficulté de mise en œuvre de l’enduit, avec application manuelle ou projection mécanique ;

  • les particularités propres aux finitions d’un ravalement sur façade : effet gratté, taloché, ribbé, projeté ou lissé ;

  • le type de bâtiment : façade de maison individuelle, immeuble, ou mur de logement en copropriété ;

  • la couleur et les teintes disponibles pour parfaire l’aspect esthétique et s’accorder à certaines particularités, comme la présence d’un bardage à rénover.

Budget pour ravaler et rénover un mur ou une façade : quel prix pour quel enduit ?

On distingue différents types d’enduit pour réaliser des travaux de ravalement sur façade et mur. Lors de vos demandes de devis, les prix et les tarifs varient d’un produit à l’autre.

Les enduits monocouches, pour ravaler et rénover ses murs extérieurs

Comme sa dénomination l’indique, l’enduit monocouche ne nécessite qu’un seul passage pour une façade en ravalement. La mise en œuvre consiste en une technique de projection de manière manuelle ou mécanique.

Dans cette catégorie de matériaux, vous pouvez opter pour un enduit minéral susceptible d’intégrer des composants de ciment, plâtre ou chaux. Privilégiez un grain fin sur vos murs afin d’éviter un nettoyage de vos façades récurrent. Comptez entre 10 et 30 euros le m² (main-d'œuvre incluse) (1) en fonction des devis obtenus auprès des professionnels et des artisans.

Quant à l’enduit monocouche acrylique, il se démarque par sa résistance et son élasticité pour une protection pérenne. Il est particulièrement apprécié pour une bonne accroche sur le béton d’un bâtiment, d’un logement en copropriété ou d’une maison - par exemple, pour les façades d’immeuble. Il est parfaitement imperméable et, après son application, il présente une faible épaisseur sur une façade ou un mur. Afin d’obtenir un rendu homogène, il convient d’étaler progressivement au lieu d’effectuer une projection. Le tarif moyen de cet enduit se situe entre 20 et 50 euros le m² (main d'œuvre incluse) (1).

Les enduits hydrauliques et classiques, pour des travaux de rénovation en façade

En fonction de son état et de la présence éventuelle de fissures, ravaler une façade peut également se faire avec un enduit multicouche avec les catégories hydraulique et classique. Pour un traitement efficace et durable, ces matériaux se distinguent par une isolation thermique optimale, ainsi que par une excellente résistance aux taux hygrométriques élevés. En règle générale, il convient d’appliquer 3 couches successives en respectant un intervalle de temps intermédiaire pour le séchage.

Pour un artisan ou un professionnel des travaux de ravalement, la rénovation d’une façade nécessite alors l’usage d’une truelle ou d’une tyrolienne. Afin d’obtenir une finition particulièrement esthétique, les enduits multicouches sont compatibles avec l’ajout de colorants pour varier les teintes selon les contraintes architecturales d’un immeuble ou d’une maison. Le coût d’un ravalement excède souvent les 35 euros le m², et peut atteindre 80 euros le m² (main-d'œuvre incluse) (1). Cela s’explique par la pose d’un treillis métallique pour la préparation du chantier et par l’utilisation d’une importante quantité d’enduit à appliquer.

Tableau récapitulatif de prix au m² selon le type d’enduit de façade (1)

Type d’enduit de façade

Prix moyen au m² (avec main d’œuvre)

Enduit monocouche acrylique

De 20 à 50 euros

Enduit monocouche minéral

De 10 à 30 euros

Enduit multicouche

De 35 à 80 euros

 

Bénéficier d’aides pour un ravalement de façade et réduire le coût des travaux

Vous avez la possibilité d’assouplir votre budget en sollicitant des aides financières. Elles sont mises en place par l’État avec l’adoption de lois en faveur des travaux de rénovation pour optimiser les performances énergétiques et thermiques d’une maison ou d’un immeuble. Que vous sollicitiez un artisan ou un professionnel du ravalement de façade, vous pouvez obtenir les subventions suivantes, si vous y êtes éligible :

  • MaPrimeRénov’ ;

  • prime énergie allouée par les fournisseurs d’énergie dans le cadre des certificats d'économie d'énergie (CEE) ;

  • aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ;

  • TVA à taux réduit à 5,5 ou 10 % au lieu de 20 % ;

  • éco-prêt à taux zéro d’un montant maximal de 30 000 euros en fonction des travaux entrepris.

Bon A Savoir

Mise en place depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ combine le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) et les aides de l’Anah  (Agence nationale de l'habitat) « Habiter mieux agilité ». Si elle s’adresse aujourd’hui aux ménages les plus modestes (sous conditions de ressources), sa mise en application s’échelonnera jusqu’en 2021.

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

Haut de page