Ootravaux

Remplacement d’un chauffage au fioul : alternatives et aides disponibles

01 septembre 2021
Chauffage au fioul
Sommaire

Vous envisagez le remplacement de votre ancienne chaudière au fioul par un appareil plus performant ? De nombreuses solutions de chauffage économiques et écologiques s’offrent à vous, mais laquelle choisir ? Pour réduire le prix de vos travaux, plusieurs aides à la rénovation énergétique sont disponibles, y êtes-vous éligible ? Ootravaux vous délivre ses meilleurs conseils pour faire le bon choix de chauffage pour votre logement.

Pourquoi remplacer son chauffage au fioul ?

Dérivé du pétrole, le fioul est un combustible particulièrement cher et polluant. C’est pourquoi l’État a décidé d’interdire son usage pour toute nouvelle installation de chaudière depuis le 1er juillet 2022. Il existe toutefois quelques cas dérogatoires, si techniquement vous n’avez pas d’autres possibilités, par exemple.

Pour réduire le coût de sa facture d’énergie

Avec plus de 15 centimes d’euros du kWh, le fioul fait partie des combustibles les plus coûteux du marché (1). Son prix ne cesse effectivement de fluctuer, et cela pour plusieurs raisons :

  • C’est une ressource fossile, qui à l’instar du gaz, s’épuise et se raréfie ;
  • Sa valeur dépend du cours international du baril de pétrole (le Brent) ;
  • Le niveau de ses taxes (TICFE, taxe carbone et TVA) est régulièrement réévalué à la hausse.

Pour réduire efficacement et durablement le prix de votre facture, plusieurs actions sont à privilégier :

  1. Engager des travaux d’isolation thermique. D’une part, vous réduisez les pertes de chaleur de votre maison et améliorez votre confort. D’autre part, vous accédez à des aides plus intéressantes en rénovant plus globalement votre habitation.
  2. Choisir un mode de chauffage à haut rendement, de type pompe à chaleur ou chaudière à granulés, par exemple.
  3. Opter pour une énergie plus économique (solaire, biomasse, etc.).
undraw_engineers_1.svg
Changez l'installation de votre chauffage

Avec les artisans Ootravaux

Pour un mode de chauffage plus écologique

Le fioul est particulièrement émetteur de gaz à effet de serre. Il suffit de le comparer avec les autres énergies pour rapidement s’en rendre compte ! Les données d’émissions de CO2 présentées ci-après correspondent à une consommation de 1 kWh de chauffage : (2)

  • Fioul : 324 gCO2e/kWh ;
  • Gaz : 227 gCO2e/kWh ;
  • Électrique : 147 gCO2e/kWh ;
  • Pompe à chaleur : 49 gCO2e/kWh ;
  • Bois : 30 gCO2e/kWh.

Le fioul émet donc :

  • 2 fois plus de CO2 qu’un chauffage électrique ;
  • 6,5 fois plus qu’une pompe à chaleur.

Pour amorcer la transition énergétique

Depuis le 1er juillet 2022, l’installation d’une chaudière à fioul est interdite. Le gouvernement, qui s’est engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, a souhaité mettre fin à la commercialisation de cet appareil de chauffage.

En parallèle, l’État a mis en place toute une panoplie d’aides financières pour inciter les Français à remplacer leur ancienne chaudière au fioul par un équipement plus respectueux de l’environnement.

Quel système de chauffage pour remplacer le fioul ?

Différentes solutions plus économiques et moins polluantes existent pour remplacer votre chauffage au fioul. Ootravaux vous aide à prendre les bonnes décisions.

La chaudière à bois

La chaudière à bois utilise un combustible (bûches ou granulés) au prix plus attractif que la plupart des autres énergies. Mais, c’est surtout également un équipement de chauffage très écologique et performant ! Le taux de CO2 rejeté par sa production d’énergie est relativement faible.

Attention, ce type de chaudière peut toutefois être source d’émissions de polluants sous forme de particules fines, si elle n’est pas convenablement entretenue (décendrage, ramonage, nettoyage du foyer, etc.) ou si le bois utilisé est trop humide.

Modèle

Rendement

Prix moyen

(fourniture seule) (3)

Prix total

(installation comprise) (3)

Chaudière à bûches

entre 80 et 90 %

Entre 3 000 et 10 000 €

Entre 5 000 et 15 000 €

Chaudière à granulés

entre 85 et 97 %

Entre 6 000 et 15 000 €

Entre 9 000 et 22 000 €

Bon A Savoir

Les chaudières à granulés sont dites automatiques lorsque les granulés sont prélevés directement depuis leur zone de stockage (silo) vers la chambre de combustion. En revanche, il est également possible de choisir un modèle manuel, mais dans ce cas, ce sera à vous de remplir le réservoir avec des sacs de granulés.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur (ou PAC) est un chauffage thermodynamique qui fonctionne à partir d’une source d’énergie renouvelable, telle que l’air extérieur ou la terre. Les calories sont alors puisées gratuitement et diffusées à plus haute température à l’intérieur de votre maison.

Certes, une pompe à chaleur utilise de l’énergie électrique. Néanmoins, avec seulement 1 kW consommé, elle vous en restitue le quadruple !

La gamme des pompes à chaleur comprend 2 types de modèles : la PAC aérothermique (air-air et air-eau) et la PAC géothermique (PAC eau/eau).

Modèle

Rendement

(ETAS)

Prix moyen

(fourniture seule) (3)

Prix total

(installation comprise) (3)

Aérothermique

Entre 100 et 170 %

Entre 1 500 et 6 500 € (en version air-air)

Entre 7 000 et 16 000 € (en version air-eau)

Entre 2 000 et 8 000 € (en version air-air)

Entre 8 000 et 18 000 € (en version air-eau)

Géothermique

Entre 150 et 190 %

Entre 12 000 et 19 000 €

Entre 15 000 et 25 000 €

L’entretien de votre pompe à chaleur doit être réalisé chaque année par un chauffagiste qualifié. Ce produit étant très spécifique et complexe, l’intervenant doit obligatoirement disposer d’une attestation de capacité.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre pompe à chaleur

Avec les artisans Ootravaux

Bon A Savoir

L’ETAS (Efficacité saisonnière) est un indicateur de performance qui facilite la comparaison du rendement d’une pompe à chaleur par rapport aux autres modes de chauffage (chaudières gaz, fioul, solaire, etc.). Un autre paramètre est également utilisé : le COP (Coefficient de performance). Il exprime le rapport entre l’énergie produite et celle qui est consommée. Par exemple, un COP de 4 signifie que la pompe à chaleur produit 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en a utilisé pour son fonctionnement.

La chaudière à gaz

La chaudière à gaz peut être raccordée au réseau du gaz de ville ou être alimentée par une source indépendante (gaz propane). Là encore, un entretien annuel obligatoire doit être réalisé par un professionnel qualifié pour assurer le bon fonctionnement du chauffage et garantir sa longévité.

Modèle

Rendement

Prix moyen

(fourniture seule) (3)

Prix total

(installation comprise) (3)

Chaudière gaz à basse température

entre 90 et 95 %

Entre 1 500 et 3 000 €

Entre 2 000 et 4 000 €

Chaudière gaz à condensation

Entre 102 et 117 %

Entre 3 000 et 6 000 €

Entre 4 000 et 8 000 €

Chaudière à gaz pulsatoire

Supérieur à 110 %

Entre 4 000 et 7 000 €

Entre 5 000 et 9 000 €

Attention, en cas d’impossibilité de raccordement au réseau de gaz naturel, vous pouvez opter pour une chaudière au gaz propane. Toutefois, des coûts supplémentaires seront à prévoir, avec notamment l’installation d’une citerne à propane. 

Bon A Savoir

Il existe un chauffage à gaz capable de produire également de l’électricité : la chaudière à micro-cogénération. L’électricité générée peut être directement consommée pour réduire sa facture d’énergie.

Quelles aides pour changer de chauffage ?

Pour le remplacement de votre chaudière à fioul, de nombreuses aides s’offrent à vous ! Subventions, primes, prêts à taux faible… les dispositifs sont nombreux, et parfois cumulables. En fonction de votre projet, de votre maison ou appartement et de vos revenus, vous obtenez une solution de financement personnalisée. Ainsi, vous réduisez le coût d’achat de votre futur système de chauffage et réalisez d’importantes économies d’énergie.

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov’ est une aide encadrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Elle est accessible à tous (propriétaire occupant, bailleur, copropriété, etc.) pour des travaux d’isolation. En revanche, les ménages les plus aisés (10e décile) ne peuvent en bénéficier pour des travaux de chauffage. De plus, la valeur de la prime varie selon des plafonds de ressources préétablis par l’Anah.

Le tableau ci-après vous donne un aperçu du montant des aides en 2022, en fonction de vos revenus.

Travaux

Revenus très modestes

Revenus modestes

Revenus intermédiaires

Revenus supérieurs

Chaudière à bûches

9 000 €

7 500 €

4 000 €

0 €

Chaudière à granulés

11 000 €

9 000 €

5 000 €

0 €

PAC air-eau

5 000 €

4 000 €

3 000 €

0 €

PAC eau-eau

11 000 €

9 000 €

5 000 €

0 €

Chaudière gaz à condensation

1 200 €

800 €

0 €

0 €

Il est également possible d’obtenir des primes supplémentaires, si vous réalisez des travaux complémentaires (isolation, ventilation, etc.).

Pour connaître précisément le montant de votre prime en fonction de votre catégorie de ressources, vous pouvez réaliser directement une simulation depuis le simulateur Ma Prime Rénov’ d’Ootravaux.

Bon A Savoir

Pour être éligible, votre maison (ou appartement) doit logiquement avoir plus de 15 ans d’ancienneté. En revanche, dans le cas d’un remplacement de chaudière fioul, ce délai est réduit à 2 ans.

MaPrimeRénov' sérénité

Autre aide phare de l’Anah, ce dispositif concerne plus spécifiquement les propriétaires modestes qui souhaitent rénover leur habitation, de manière globale. Un gain énergétique d’au moins 35 % et l'atteinte au minimum de la classe énergie E (étiquette DPE) après travaux sont en effet requis. Cela signifie que l’installation d’une nouvelle chaudière peut s’avérer insuffisante pour remplir ces objectifs. Toutefois, comme les subventions sont élevées, c’est peut-être le bon moment d’en profiter pour renforcer le niveau d’isolation de votre maison.

Par ailleurs, votre habitation doit avoir plus de 15 ans et vous ne devez pas avoir obtenu un « prêt à taux zéro accession » au cours des 5 dernières années précédant votre demande.

Travaux

Ménages très modestes

Modestes

Objectifs : 35 % gain énergétique et étiquette énergie E (au minium)

50 % prix total (max. 15 000 €)

35 % du prix total (max. 10 500 €)

Bonus pour les logements énergivores (classés en F ou en G)

+ 1 500 €

+ 1 500 €

Bonus pour les logements atteignant l’étiquette énergie A ou B, après travaux

+ 1 500 €

+ 1 500 €

Pour en bénéficier, vous pouvez en faire la demande directement sur le site de l’Anah.

Les aides CEE et la prime Coupe de pouce chauffage

Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) s’adressent à tous sans condition de ressources. Ils peuvent prendre la forme d’une réduction sur facture, d’un bon d’achat, d’un prêt à taux faible ou de conseils techniques.

Dans le cadre d’un remplacement de chaudière fioul par un équipement à énergie renouvelable, vous pouvez bénéficier de la prime Coup de pouce chauffage.

Travaux

Ménages modestes

Sans condition de revenus

Chaudière à bûches ou à granulés

4 000 €

2 500 €

Pompe à chaleur (hors air-air)

4 000 €

2 500 €

Panneaux solaires thermiques

4 000 €

2 500 €

Les autres aides financières

Pour vous permettre de changer de système de chauffage à moindre coût, d’autres aides sont également disponibles :

  • Éco-PTZ : la somme pouvant être empruntée avec l'éco à taux zéro varie entre 15 000 € et 50 000 € selon le nombre de travaux engagés. La durée de remboursement est de 15 à 20 ans maximum. Ce dispositif est réservé aux logements ayant plus de 2 ans d’ancienneté.
  • Le prêt travaux de l’association Action Logement : vous pouvez contracter un prêt de 10 000 € à un taux préférentiel de 1 %. Cette offre est réservée aux salariés d’une entreprise privée (non agricole).
  • TVA réduite à 5, 5 % : elle s’applique automatiquement sur le devis de l’artisan en charge des travaux (matériel et main-d’œuvre), à condition qu’ils concernent une habitation ayant plus de 2 ans.
  • Aides des collectivités : localement, certaines communes proposent des accompagnements financiers. Renseignez-vous directement auprès de votre mairie.
  • Aides des caisses de retraite, des mutuelles ou de certaines associations (« Les anciens combattants », par exemple).
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre chauffage

Avec les artisans Ootravaux

À qui confier ses travaux pour obtenir des aides ?

Pour changer votre chauffage au fioul et avoir droit aux aides disponibles, vous devez obligatoirement confier la réalisation de vos travaux à un chauffagiste certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Procédure pour bénéficier des subventions disponibles

Pour bénéficier des dispositifs financiers en place, vous devez faire la demande auprès de chaque organisme concerné en vous munissant :

  • De votre dernier avis d’imposition ;
  • Du devis du professionnel RGE.

Ces documents doivent être fournis avant le début des travaux. Les subventions sont versées dans un délai de 4 à 6 semaines à la fin du chantier. Il est à noter que le traitement des dossiers peut parfois prendre plusieurs mois. Dans l’idéal, il est donc judicieux d’anticiper son projet avant l’hiver.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Choisir un Pro
New call-to-action

 

(1) Argus de l’énergie – tarifs août 2022 (source : Association Ajena).
(2) Analyse réalisée par le cabinet de conseil indépendant Carbone 4.
(3) Prix moyens constatés sur différents sites de chauffagistes et de fabricants de chaudières.