Ootravaux

Remplacement d’un chauffage au fioul : alternatives et aides disponibles

01 septembre 2021
Chauffage au fioul
Sommaire

Vous souhaitez changer votre vieille chaudière au fioul pour un appareil de chauffage plus efficient ? Plusieurs alternatives plus économiques et écologiques s’offrent à vous.

Quelles sont les possibilités ? Quel est le meilleur système de chauffage ? Quelles sont les aides disponibles pour remplacer votre chaudière au fioul ? Ootravavaux vous accompagne dans votre projet.

L'essentiel
  • L’installation d’une chaudière à fioul est interdite dans les logements neufs.
  • Des alternatives au fioul plus économiques et écologiques existent : bois, pompe à chaleur, gaz.
  • Des aides sont disponibles pour financer le remplacement de votre chauffage au fioul.

Pourquoi remplacer son chauffage au fioul ?

Dérivé du pétrole, le fioul est un combustible particulièrement cher et polluant dont l’usage pour chauffer les foyers français sera très prochainement interdit.

Pour réduire le montant de sa facture d’énergie

Le fioul fait partie des combustibles les plus chers du marché. Son prix varie constamment pour plusieurs raisons :

  • l’épuisement des ressources ;
  • les négociations des pays fournisseurs ;
  • le coût des infrastructures ;
  • l’acheminement ;
  • le montant de la taxe carbone (combustible à forte empreinte carbone).

Choisir une chaudière dont le prix de l’énergie est plus stable et moins élevé vous permettra de contrôler votre facture d’énergie et de faire des économies importantes. En effet, le coût d’utilisation d’une chaudière à fioul est en moyenne 3 fois plus élevé que celui d’un autre système de chauffage.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez le changement de votre installation de chauffage

Avec les artisans Ootravaux

Pour un appareil plus écologique

Le fioul est particulièrement polluant. Le taux de CO2 émis par chaque système de chauffage pour la consommation d’un kWh d’énergie est le suivant :

  • fioul : 324 gCO2e/kWh ;
  • gaz : 227 gCO2e/kWh ;
  • électrique : 147 gCO2e/kWh ;
  • pompe à chaleur : 49 gCO2e/kWh ;
  • bois : 30 gCO2e/kWh.

Le fioul émet donc :

  • 2 fois plus de CO2 qu’un chauffage fonctionnant à l’électricité ;
  • 6,5 fois plus qu’une pompe à chaleur.

Pour amorcer la transition énergétique

Dès le 1er juillet 2022, l’installation d’une chaudière à fioul neuve sera interdite. Le ministère de la Transition écologique souhaite mettre fin à la commercialisation de ce type de chauffage d’ici 10 ans, afin que les foyers français s’équipent avec des systèmes de chauffe plus respectueux de l’environnement.

Des subventions et des aides financières ont été mises en place, en particulier pour les foyers à faibles ressources financières, pour faire remplacer leur chaudière au fioul dans les délais impartis. L’ensemble de ces subventions peut couvrir jusqu’à 85 % du prix du nouveau dispositif de chauffage.

Quel système de chauffage pour remplacer le fioul ?

Vous avez le choix entre différentes alternatives plus économiques et moins polluantes pour remplacer votre chauffage au fioul. Ootravaux vous informe sur chacune d'entre elles pour vous aider à choisir.

La chaudière à bois

La chaudière à bois est un appareil de chauffage à fort rendement énergétique, économique et particulièrement écologique. Le taux de CO2 rejeté par sa production d’énergie est relativement faible. Elle peut être à bûches ou à granulés et nécessite un entretien régulier (décendrage, ramonage, nettoyage du foyer…).

Type

Rendement énergétique

Économies d’énergie

Prix moyen

(fourniture seule) (1)

Chaudière à bûches

entre 80 et 90 %

30 à 40 %

Entre 1 500 et 4 000 €

Chaudière à granulés

entre 85 et 97 %

40 à 50 %

Entre 6 000 et 12 500 €

Bon A Savoir

Il existe des modèles de chaudière à bois automatique. Ils sont reliés à un silo qui alimente le système directement en combustible. Ils sont entièrement sécurisés et offrent le même rendement énergétique qu’une chaudière manuelle.

La pompe à chaleur (PAC)

La pompe à chaleur (ou PAC) est un système de chauffage thermodynamique qui fonctionne à partir de sources d’énergie renouvelable telles que l’air extérieur ou la terre. Les calories sont alors prélevées dans ces milieux pour être restituées à plus haute température dans votre intérieur.

Une pompe à chaleur a besoin d’électricité pour fonctionner. Cependant, une consommation de 1 kW permet d’en restituer le quadruple. De plus, vous pouvez souscrire un contrat chez un fournisseur d’énergie verte pour être encore plus économe, tant sur le plan financier que sur le plan énergétique. Deux types de pompes à chaleur existent : la PAC aérothermique (air / air et air / eau) et la PAC géothermique.

Type

Rendement énergétique

Économies d’énergie

Prix moyen

(fourniture seule) (1)

PAC aérothermique

Maximal

75 %

Entre 5 500 et 15 000 €

PAC géothermique

Maximal

75 %

Entre 9 500 et 22 500 €

L’entretien de votre pompe à chaleur doit être réalisé chaque année par un climaticien-chauffagiste.

Bon A Savoir

Une PAC aérothermique ne produit pas d’eau chaude sanitaire. Pour ce faire, il faut opter pour une pompe à chaleur géothermique ou une PAC hybride (système air / eau couplée à une chaudière à condensation).

La chaudière à gaz

La chaudière à gaz peut être raccordée à un réseau de gaz naturel domestique ou être alimentée par une source de gaz propane indépendante. Les économies d’énergie réalisées avec une chaudière à gaz par rapport au fonctionnement d’un chauffage au fioul sont comprises entre 10 % et 40 %, selon le modèle choisi (basse température, à condensation, pulsatoire). Un entretien annuel obligatoire doit être effectué par un professionnel pour en garantir le bon fonctionnement et réaliser un rééquilibrage des réglages si nécessaire.

Modèle

Rendement énergétique

Économies d’énergie

Prix moyen

(fourniture seule) (1)

Chaudière gaz à basse température

entre 90 et 95 %

10 à 15 %

Entre 1 000 et 5 000 €

Chaudière gaz à condensation

110  %

30 %

Entre 2 000 et 6 500 €

Chaudière à gaz pulsatoire

110 %

40 %

Entre 3 000 et 5 500 €

Bon A Savoir

Il existe un système de chauffage à gaz qui produit également de l’électricité : la chaudière à micro-cogénération. L’électricité produite assure le fonctionnement de l’équipement.

Attention, si vous ne disposez pas de réseau domestique de gaz naturel, vous pouvez opter pour une chaudière qui fonctionne au gaz propane. Cependant, vous devrez prévoir des coûts supplémentaires pour les travaux d’installation d’une citerne à propane et son raccordement à l’appareil.

Quelles aides pour changer de chauffage en 2021 ?

Les subventions pour changer votre chaudière à fioul sont catégorisées en 3 groupes :

  • les subventions publiques de l’état : elles sont soumises à condition de revenus ;
  • les aides privées : elles sont généralement attribuées sans condition de ressources des ménages ;
  • les incitations et primes : elles favorisent votre investissement en vous accordant une réduction sur la TVA ou un emprunt à taux zéro, par exemple.

Les dispositifs sont presque tous cumulables entre eux. Ainsi, votre reste à charge pour la réalisation de vos travaux varie entre 60 % et 10 % en moyenne. Pour connaître votre catégorie de revenus, vous pouvez vous rendre sur le site du service public.

Les subventions publiques

Actuellement, 2 subventions publiques sont disponibles : MaPrimeRénov’ et le programme « habiter mieux sérénité » de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

MaPrimeRenov’

Cette prime est accessible à tous : propriétaire occupant, bailleur, copropriété, etc.

Les sommes attribuées sont déterminées en fonction de la nature de vos travaux et de vos revenus :

Travaux

Revenus très modestes

Revenus modestes

Revenus intermédiaires

Revenus élevés

Chaudière à bûches

8 000 €

6 500 €

3 000 €

0 €

Chaudière à granulés

10 000 €

8 000 €

4 000 €

0 €

PAC air / air

10 000 €

8 000 €

4 000 €

0 €

PAC air / eau

4 000 €

3 000 €

2 000 €

0 €

Chaudière à gaz

1 200 €

800 €

0 €

0 €

Vous pouvez demander votre prime directement sur le site gouvernemental www.maprimerenov.gouv.fr. Un dossier doit être rempli avec un certain nombre de pièces justificatives indiquées lors de sa saisie.

Habiter mieux sérénité

Le programme « Habiter mieux sérénité » de l’Anah s’applique à tous travaux visant à optimiser le rendement énergétique de votre foyer. Il est destiné uniquement aux propriétaires occupants qui disposent de faibles ressources financières. Cette aide ne peut pas être cumulée avec MaPrimeRénov’.

De plus, elle n’est éligible que pour les logements de plus de 15 ans et à condition que vous n’ayez pas bénéficié d’un prêt éco à taux zéro au cours des 5 dernières années.

Travaux

Ménages très modestes

Modestes

+ 35 % gain énergétique

50 % prix total (max. 15 000 €) + Prime de 10 % (max. 3 000 €)

35 % du prix total (max. 10 500 €) + Prime de 10 % (max. 2 000 €)

Sortie d’un label énergétique F ou G

+ 1 500 €

+ 1 500 €

Obtention d’un label énergétique A ou B

+ 1 500 €

+ 1 500 €

Pour en bénéficier, vous pouvez en faire la demande directement sur le site de l’Anah.

Les aides privées

Les aides privées dont vous pouvez bénéficier actuellement sont le certificat d’économies d’énergie (CEE) et l’aide du groupe Action Logement.

Le certificat d’économies d’énergie (CEE)

Le CEE s’adresse à tous sans condition. Il prend la forme d’une réduction automatique appliquée sur le montant de vos travaux.

Travaux

Ménages modestes et très modestes

Sans condition

Chaudière bois

4 000 €

2 500 €

Pompe à chaleur

4 000 €

2 500 €

Chaudière gaz

500 €

250 €

L’aide Action Logement

Elle s'adresse aux propriétaires occupants ou bailleurs, salariés d’une entreprise privée disposant de faibles revenus. Elle s’applique aux logements ayant plus de 2 ans et situés en zones éligibles. Elle peut s’élever à 15 000 € pour les propriétaires et à 20 000 € pour les locataires.

Cette subvention est close pour l’année 2021. Il faudra attendre le renouvellement de l’opération en 2022 pour vérifier la zone géographique de votre habitation et en faire la demande directement sur le site de l’organisme.

Les incitations financières

Des incitations financières pour vous permettre de changer de système de chauffage à moindre coût sont cumulables avec les différentes aides disponibles :

  • Eco-PTZ : la somme pouvant être empruntée avec le prêt éco à taux zéro varie entre 15 000 € et 30 000 € selon le nombre de travaux engagés. La durée de remboursement est de 15 ans maximum. Ce dispositif est réservé aux logements ayant plus de 2 ans. Il est proposé par toutes les banques.
  • Réduction de la TVA à 5, 5 % : cette réduction s’applique automatiquement sur le devis du professionnel en charge des travaux (matériel et main-d'œuvre), à condition qu’ils concernent une habitation ayant plus de 2 ans.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre chauffage

Avec les artisans Ootravaux

À qui faire appel pour changer son chauffage au fioul ?

Pour changer votre chauffage au fioul et avoir droit aux aides disponibles, vous devez obligatoirement confier la réalisation de vos travaux à un chauffagiste certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). Sans présentation de devis et factures mentionnant cette certification, vous ne pourrez en bénéficier.

Procédure pour bénéficier des subventions disponibles

Pour bénéficier des dispositifs financiers en place, vous devez faire la demande auprès de chaque organisme concerné en fournissant :

  • l’avis d’imposition de l’année qui précède ;
  • le devis du professionnel RGE.

Ces documents doivent être fournis avant le début des travaux. Les subventions sont versées dès la fin du chantier. Le traitement des dossiers peut toutefois durer quelques mois.

Combien coûte le remplacement d’une chaudière à fioul ?

Les travaux pour remplacer une chaudière à fioul comprennent le retrait de celle-ci ainsi que la pose et le raccordement du nouvel appareil. Les prix moyens de la main-d'œuvre (hors fourniture) dépendent du système de chauffage choisi (1).

Système

Main d’œuvre (hors fourniture) 

Bois

Entre 600 et 1 500 €

Pompe à chaleur aérothermique

Entre 1 500 et 5 500 €

Pompe à chaleur géothermique

Entre 5 500 et 10 500 €

Gaz

Entre 800 et 3 000 €

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Choisir un Pro
New call-to-action

(1) Prix moyens issus de sites spécialisés en rénovation et travaux.