Couverture toiture

Quels types de couverture selon votre type de charpente ?

26 août 2020
Couverture
Sommaire

Pour des raisons de budget, d’esthétique ou d’obligation fournie par le PLU (Plan Local d’Urbanisme), une couverture de toit peut être réalisée en de nombreux matériaux différents. Pour une question de solidité de l’ensemble de la structure du toit de votre maison, ce choix de travaux doit impérativement être cohérent avec votre type de charpente. Alors, quels types de couverture peuvent s’adapter à votre type de charpente ? Le point avec Ootravaux afin d’assurer une toiture fiable à votre maison !

Charpente et couverture : 2 éléments indissociables

La charpente est la structure du toit qui supporte les éléments de couverture : matériaux d’isolation et tuiles, ou autres matériaux tels que l’ardoise ou le bac acier. Par conséquent, il est impératif que la charpente soit adaptée, aussi bien au niveau de sa forme que de sa capacité de portance, à la couverture prévue.

Entre donc notamment en jeu la question du poids des matériaux de la couverture. Tuiles en terre cuite, ardoise, shingle ou végétaux ne demandent, en effet, pas le même effort aux charpentes qui les soutiennent. En cas de rénovation de toiture, si un nouveau matériau doit prendre la place de celui initialement posé, il peut donc s’avérer nécessaire d’effectuer une nouvelle étude de charges. Elle peut alors mener à une rénovation de la charpente, et donc à son renforcement, afin qu’elle soit capable de supporter la nouvelle couverture.

Pour bien préparer votre projet, il est indispensable de bien savoir quels types de couverture vous pouvez choisir selon le type de charpente.

Tuile, bac acier, ardoise… : quel matériau choisir pour la toiture ?

Couverture en métal : pour quel type de toit ?

Une couverture de toit en métal est très pratique, car elle assure d’office l’étanchéité de la toiture qui ne risque pas non plus de se couvrir de mousse. Le métal offre en outre l’avantage de la légèreté, ce qui lui permet d’être installé sur tout type de charpente.

Il existe différents types de couverture en métal :

  • le zinc ;

  • le bac acier.

Facile à plier et à mettre en place, le bac acier est moins onéreux que le zinc, qui, lui, se révèle plus noble et plus esthétique. Cependant, le zinc est incompatible avec certaines essences de bois, ce qui peut s’avérer problématique si vous optez pour une charpente traditionnelle. Le chêne, le mélèze et le pin Douglas, couramment utilisés dans la fabrication de charpentes, sont en effet chimiquement acides, ce qui peut favoriser la corrosion du zinc à long terme. C’est pourquoi il faut toujours se renseigner sur l’adéquation des types de couverture en fonction du type de charpente.

Prix d'une toiture zinc : coût horaire d'un couvreur et prix au m2

Quand choisir une couverture en shingle ?

Le shingle peut être considéré comme la version synthétique de l’ardoise, dont il se rapproche par sa couleur noire, sa forme et sa finesse. Il s’agit de tuiles en fibres de verre recouvertes de bitume puis d’une couche de finition.

Ce type de couverture est plébiscité pour son prix modéré et sa facilité d’installation sur tout type de charpente. Il s’adapte également à toute pente de toit. Il faudra simplement éviter de l’utiliser comme matériau de toitures dans les régions à la météo trop capricieuse.

Quel type de toit pour une couverture en tuile ?

Si vous vous demandez quel type de couverture est le plus adapté à un type de charpente, sachez que la tuile compte parmi les matériaux lourds. Lorsqu’elle est réalisée en terre cuite, mieux vaut la réserver à une charpente en bois, suffisamment robuste pour la soutenir. Si votre maison est dotée d’une charpente métallique, il est plus judicieux de se tourner vers un autre type de couverture ou vers des tuiles en métal.

La tuile a cependant l’avantage de se décliner en de nombreuses formes et formats. Dans le sud de la France, son installation est traditionnelle et elle y recouvre la grande majorité des toits.

Prix d'une toiture en tuiles : prix au m² et coût horaire d’un artisan couvreur

Sur quel type de toit poser une couverture en ardoise ?

Comme les tuiles, l’ardoise fait partie des matériaux de couverture les plus lourds pour la charpente. Elle est donc posée de préférence sur une charpente traditionnelle, en bois massif. Ce matériau contribue naturellement à une bonne isolation thermique de la toiture.

Son prix est élevé car il s’agit d’un matériau minéral naturel qui n’est plus extrait en France. Il faut donc la faire venir de l’étranger ou mettre la main sur un lot d’ardoises aux enchères. Heureusement, il est possible de se tourner vers l’ardoise artificielle. Sa durée de vie est environ 2 fois moins longue, mais elle permet de diminuer le prix de la charpente, qui peut alors être plus légère et moins complexe.

Une couverture en ardoise ne peut être posée que si le toit affiche une pente d’au moins 25 %. Résistance au vent, étanchéité et solidité du toit sont en effet en jeu.

Prix d'une toiture ardoise et coût horaire d'un couvreur et prix m²

Les types de toit adaptés à une couverture végétalisée

Une couverture végétalisée se rencontre le plus souvent sur un toit en béton. En plus d’être naturelle, elle offre une isolation à la fois thermique et phonique optimale. Sa conception demande beaucoup d’attention afin d’assurer un bon écoulement des eaux de pluie. En outre, entre la terre, les plantes et l’absorption d’eau de pluie, ce type de couverture peut s’avérer lourd : la charpente de votre toiture devra être bien résistante, c’est pourquoi elle est souvent réalisée en bois, avec des sections soigneusement calculées et placées proches les unes des autres.

L’étanchéité est la plupart du temps assurée par une membrane EPDM (éthylène-propylène-diène monomère). Attention, la pente doit rester faible, idéalement entre 3 et 18 %, ou préférez un toit plat si vous souhaitez avoir un maximum de choix dans les végétaux à planter sur votre toiture. La couverture végétalisée est particulièrement écologique et plutôt utilisée pour une construction neuve.

Toiture végétale : avantages, inconvénients et prix

Couverture en bois : à quel type de toit convient-elle ?

Originaire des montagnes, la couverture en bois est essentiellement choisie pour 3 raisons principales :

  • créer une toiture traditionnelle ;

  • mettre en œuvre une couverture écologique ;

  • en rénovation, lorsque le PLU impose de respecter l’architecture d’origine.

Il s’agit en réalité de tuiles fabriquées en bois (appelées tavaillons lorsqu’elles sont réalisées de manière artisanale), ou de bardeaux. Selon le style de votre maison ou votre région, vous pouvez opter pour plusieurs essences : mélèze, pin, cèdre, acacia, épicéa, chêne... S’il est possible d’opter pour une version industrielle du toit en bois afin d’obtenir un prix plus bas, sachez que ses qualités en matière d’isolation tant thermique que phonique s’en trouveront grandement diminuées. Quant au bois massif, il fait naturellement preuve d’excellentes performances. Attention, ce type de couverture se pose sur une toiture à la charpente également en bois et lorsque la pente du toit s’élève au moins à 35°.