Ootravaux

Conseils pratiques pour une véranda plus écologique

13 décembre 2021
Véranda
Sommaire

La véranda offre une pièce supplémentaire à votre maison. Mais pour vous assurer qu’elle ne devienne pas un gouffre financier en termes de consommation énergétique, optez pour un extension écologique présentant des performances thermiques élevées. Dans cet objectif, bon pour la planète comme pour votre porte-monnaie, la véranda bioclimatique pourrait bien s’imposer comme la réponse à vos besoins.

Ootravaux vous guide pour faire construire une véranda écologique partenaire de votre confort et de vos économies.

L'essentiel
  • Les vérandas bioclimatiques permettent de réduire votre facture énergétique tout en offrant un maximum de confort.
  • Les extensions écologiques privilégient l’aluminium et le bois, deux matériaux recyclables.
  • Votre construction doit être dotée a minima d’un double vitrage pour isoler parfaitement votre véranda.
  • La ventilation constitue un facteur essentiel pour apporter le meilleur confort thermique.

Le principe d'une véranda bioclimatique et les raisons de se lancer

Pourquoi construire une véranda bioclimatique ? D’abord, cet agrandissement réduit vos dépenses énergétiques grâce à ces performances thermiques optimales. Elle permet de chauffer l’intérieur de votre maison à moindres frais.

La présence de grandes baies vitrées bien exposées permet une plus grande luminosité, propice au chauffage de votre habitation. Grâce à une isolation renforcée et une bonne ventilation, la chaleur entre et se diffuse dans la maison.

Elle se distingue de la pergola bioclimatique, lieu ouvert sur le jardin (voire sur votre piscine) qui permet de réguler la luminosité et la chaleur sur votre terrasse. 

Le fonctionnement de la véranda bioclimatique

Voici les caractéristiques d’une véranda bioclimatique :

  • utiliser des matériaux respectueux de l’environnement ;
  • construire une véranda peu énergivore, voire à énergie passive ;
  • vivre plus confortablement sans impacter votre budget ;
  • profiter des apports des rayons solaires ;
  • miser sur une circulation naturelle de l’air.

Une véranda bioclimatique repose sur une combinaison de différents facteurs qui rendent ce lieu plus écologique tout en conservant un quotidien confortable. Elle vous offre un lieu parfaitement chauffé en hiver et protège votre maison : elle lui apporte une isolation supplémentaire et fait pénétrer la chaleur naturelle. C’est une structure parfaitement isolée qui utilise massivement le rayonnement du soleil pour être chauffée.

Laisser circuler l’air librement et naturellement

La circulation naturelle de l’air est un prérequis pour une véranda bioclimatique. L’objectif est d’éviter d’installer une climatisation qui ne serait pas l’option la plus écologique. Pour cela, il est conseillé de construire une véranda avec des aérations naturelles en haut et en bas des parois vitrées pour bien ventiler ce lieu.

Quelle orientation pour une extension écologique ?

C’est une question importante à envisager en amont de votre projet dans la mesure où cela va impacter la température de votre maison, et donc une éventuelle consommation de chauffage et de climatisation.

Pour une véranda bioclimatique, il est préconisé de la placer plutôt côté sud pour capter au mieux la chaleur extérieure.

Toutefois, si vous habitez dans une région chaude, à l’instar du sud de la France, une véranda orientée à l’est sera plus agréable en plein été.

Naturellement, cette réflexion en amont est possible essentiellement pour une maison à construire. Si votre logement est déjà existant, vous n’aurez peut-être pas le choix pour vos travaux de construction. Vous devrez vous adapter en fonction du positionnement de votre maison et de votre jardin.

Quels matériaux pour une véranda écologique ?

L’écologie en matière de construction de véranda prend à la fois en compte les performances énergétiques, et l’aspect durable et recyclable des matériaux utilisés.

La véranda en PVC

Si la véranda en PVC est souvent choisie pour son coût plus faible, ce matériau n’est pas le plus conseillé dans ce type de projet « vert ». Pour des extensions écologiques, il est préférable de s’orienter vers de l’aluminium ou du bois.

La véranda en alu

L’aluminium est non toxique et recyclable à 100 %. Il représente aujourd’hui 80 % du marché de la véranda pour ses qualités et son aspect esthétique. De plus, il apporte une très bonne isolation phonique et thermique. Résistant et adaptable à tous les environnements, il est étanche et nécessite peu d’entretien. Il contribue également à maintenir la qualité de l’air dans votre véranda.

Véranda en aluminium : avantages, inconvénients et prix

La véranda en bois

Si le bois est écologique, il présente une contrainte importante : son entretien plus complexe. Cela va nécessairement impacter le coût de votre installation à moyen et long terme. Toutefois, il est très esthétique et se révèle être un parfait isolant phonique et surtout thermique. Pour un résultat optimal, privilégiez des essences dures, imputrescibles et de forte densité à l’image du cèdre rouge et du pin Douglas.

Quel est le prix d’une véranda en bois ?

Quel vitrage, quel chauffage et quelle isolation ?

Il n’est pas rare que la véranda soit un espace entièrement vitré. Il ne sera donc pas possible de l’isoler avec de la laine de verre, de la laine de chanvre ou tout autre matériau destiné à isoler les maisons. Ici, ce sont les vitres qui sont performantes et qui permettent de rendre votre intérieur plus confortable.

Un double vitrage pour les vérandas écologiques

Pour isoler efficacement votre véranda, misez a minima sur un double vitrage (un triple vitrage fera parfaitement l’affaire dans une région plus froide). Cela permet de réduire l’effet « parois froides » et de limiter les déperditions de chaleur. Avec une surface vitrée importante, la véranda redistribue les rayons du soleil pour la chauffer, elle, ainsi que l’intérieur de votre maison.

Si les parois latérales peuvent être vitrées, il est déconseillé, dans le sud de la France, d’utiliser un toit en verre pour éviter l’effet de serre.

Vous pouvez placer sur vos vitres des protections contre le soleil pour réguler le rayonnement solaire et éviter des températures trop élevées en été, notamment dans le sud. Dans le même esprit, les verres à couche de contrôle solaire permettent de maintenir une bonne température dans les pièces, pour un quotidien plus confortable.

Le vitrage chauffant

Il est composé de microparticules reliées à une alimentation électrique. De cette manière, ce sont vos vitres qui deviennent la source de chaleur de votre pièce. Ce système est particulièrement adapté aux besoins d’une véranda.

Des stores de protection

Malgré les performances thermiques naturelles de votre véranda, il n’est pas toujours aisé de réguler la température. De ce fait, l’installation de stores peut permettre de vous adapter aux températures extérieures et de contrôler une luminosité excessive.

Certes, cela augmente le prix de votre construction, mais les économies promises sont à la hauteur de votre dépense. N’hésitez pas à demander un devis sur la plateforme Ootravaux pour affiner votre budget et les solutions que vous pouvez vous offrir.

Les meilleurs chauffages pour une véranda écolo

Si vous choisissez une véranda bioclimatique offrant d’excellentes performances thermiques, il est possible de vous passer de chauffage. Toutefois, lors des journées les plus froides, un mode de chauffage peut s’imposer.

Pour être cohérent et miser sur l’écologie, un poêle à bûches ou à granulés peut être la solution. Vous utilisez des énergies renouvelables. De plus, ce chauffage est parfait pour une utilisation ponctuelle et saura vous apporter tout le confort souhaité dans votre extension. La pompe à chaleur géothermique est également à envisager pour le chauffage de votre véranda. Elle utilise les énergies présentes sous la terre pour produire du chauffage tout en respectant l’environnement. 

Enfin, si l’écologie est véritablement une préoccupation majeure pour vous, pourquoi ne pas installer sur le toit un panneau solaire (voire plusieurs panneaux selon la surface de la toiture de votre agrandissement) ?

Bon A Savoir

Pour bénéficier de toutes les performances de vos panneaux, il est conseillé de les placer sur un toit présentant une pente de 15 à 45°C.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de votre véranda 

Avec les artisans Ootravaux