Ootravaux

Quel est le prix de l’entretien d’une VMC ?

18 janvier 2022
Ventilation (VMC)
Sommaire

L’installation d’une VMC (ventilation mécanique contrôlée), obligatoire pour toutes les habitations construites après 1982, permet de bénéficier d’un air sain dans votre intérieur. Mais ce n’est pas tout : vous réduisez aussi l’apparition de moisissures dans votre logement et améliorez la qualité du bâti de votre maison. Et pour profiter longtemps de l’action de votre VMC, il est indispensable de l’entretenir. Combien coûtent les travaux d’entretien de la VMC et à qui devez-vous faire appel ? Respirez à fond : Ootravaux vous explique tout !

L'essentiel
  • L’entretien régulier de votre VMC à simple flux ou à double flux permet d’accroître sa durée de vie, mais aussi vos économies d’énergie.
  • Avec une VMC simple flux, il est très facile de procéder vous-même au nettoyage régulier des grilles et bouches d’aération. Les VMC double flux sont, elles, plus complexes à entretenir.
  • Vous pouvez également choisir de souscrire à un contrat d’entretien de votre VMC pour un coût d’environ 130 € à 300 € par an (1), hors pièce à changer.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre VMC

Avec les artisans Ootravaux

Pourquoi et comment bien entretenir une VMC ?

VMC signifie Ventilation Mécanique Contrôlée. Et c’est parce que la ventilation est contrôlée qu’il faut la surveiller et l’entretenir. En effet, des débits d’air minimum sont nécessaires pour que l’action de la VMC soit efficace et optimale. Explications sur les différentes VMC et leur entretien.

Rappel : les éléments qui composent une VMC

Chaque VMC est constituée de 4 parties :

  • un moteur, généralement placé dans un caisson ;
  • des gaines qui transportent l’air ;
  • des grilles de ventilation ;
  • des bouches d’extraction.

La VMC double flux comporte plus d’éléments :

  •  l’échangeur thermique ;
  • les filtres chaussettes sur les bouches d’extraction ;
  • le préfiltre sur l’arrivée d’air ;
  • les filtres dans le caisson.

Les VMC à simple ou double flux ?

  • La VMC à simple flux ne comporte qu’un seul réseau de gaines qui transporte l’air frais dans les pièces de la maison. Elle peut être autoréglable, c'est-à-dire que le débit d’air reste constant. Si elle est hygroréglable, le débit de ventilation est adapté en fonction du taux d’humidité de la pièce. Grâce à ce type d’appareil, le renouvellement de l’air est assuré au plus près des besoins en optimisant la consommation d’énergie. Ce n'est pas vraiment le cas avec une autoréglable qui fonctionne tout le temps. La VMC gaz est une déclinaison de ce système avec l’évacuation des produits de combustion d’une chaudière ou d’un chauffe-eau à gaz.
  • La VMC double flux est composée de deux réseaux de conduits pour renouveler l’air et récupérer la chaleur de l’air expulsé de la maison. La VMC avec double flux demande une attention particulière à cause de son échangeur thermique qui est la pièce maîtresse du dispositif. 

Astuce

Si vous vous lancez dans la rénovation d’une maison, veillez à ce que l’isolation du logement soit optimale pour que votre VMC fonctionne pleinement. Surtout si vous faites le choix d’un modèle à double flux.

Pourquoi est-ce important de bien entretenir une VMC ?

Pour que la VMC assure le renouvellement de l’air de manière maîtrisée et constante dans votre maison, il faut que l’ensemble des éléments fonctionnent de manière optimale.

Les travaux d’entretien et de nettoyage réguliers permettent donc aux composants de fonctionner plus longtemps. Mais vous pouvez aussi être amené à contrôler votre VMC si :

  • vous entendez du bruit à cause du ventilateur ;
  • vous avez des problèmes de condensation ;
  • vous constatez un mauvais renouvellement de l’air avec l’apparition de moisissures, par exemple.

À noter aussi qu’à force d’être utilisée, la VMC s’encrasse à cause de la poussière et de la graisse de la cuisine. Cela peut conduire à la surchauffe de l’appareil, et dans le pire des cas à l’incendie du moteur.

Bon A Savoir

Une réglementation plus stricte concerne la VMC gaz avec un contrôle annuel obligatoire et un plus complet tous les 5 ans, faits par un spécialiste.

Les actions d’entretien que vous pouvez réaliser régulièrement

Les opérations d’entretien et de nettoyage les plus simples ne demandent pas de compétences particulières. Vous pouvez les programmer une fois tous les trimestres par exemple.

  • Il s’agit de nettoyer les bouches d’extraction qui se salissent rapidement. Elles sont le plus souvent accessibles, mais certaines peuvent se situer en hauteur alors n’hésitez pas à utiliser un escabeau, en toute sécurité.
  • Une fois que vous avez atteint les bouches d’extraction, vous devez les démonter pour un nettoyage avec de l’eau chaude savonneuse.
  • Vous pouvez aussi vous occuper des grilles d’aération qui se situent à l’extérieur en enlevant la poussière avec un aspirateur.

Comment trouver le meilleur installateur de VMC ?

Quel prix pour un contrat d'entretien annuel ?

Vous pouvez solliciter le professionnel qui a installé la VMC dans votre maison pour demander le prix de l’entretien. Il vous proposera certainement un contrat mais est-ce vraiment intéressant ? Ootravaux vous confie les avantages et inconvénients de cette formule.

Les avantages d’un contrat d’entretien

  • La VMC nécessite un entretien régulier : si vous vous engagez avec un professionnel, vous bénéficiez d’une plus grande tranquillité d’esprit.
  • L’artisan ou l’entreprise prend en compte tous les paramètres nécessaires pour que votre VMC fonctionne efficacement. Vous êtes sûr que la ventilation se fait dans de bonnes conditions pour éviter, entre autres, que l’humidité ne s’invite dans votre intérieur.
  • Vous pouvez aussi compter sur le professionnalisme et l’expertise de ce prestataire pour vérifier l’état d’usure des pièces. Il pourra vous prévenir si votre VMC nécessite le changement d’une pièce ou d’un élément important du système. Cela évite le prix d’une réparation avec le déplacement du spécialiste qui peut monter jusqu’à 220 euros (1).
  • Pas de surprise sur le prix : le contrat vous assure du coût de la prestation, sauf s’il y a des pièces à changer.

Les inconvénients d’un contrat d’entretien

Il n’y a pas de réels inconvénients à souscrire à un contrat d’entretien, et il est toujours préférable de faire appel à des spécialistes pour le nettoyage de pièces qui peuvent être hors de portée, par exemple. Le seul argument qui peut vous faire hésiter est le prix. En effet, le contrat d’entretien est payé même lorsqu’il n’y a pas de panne ou de problème. C’est une assurance contre les mauvaises surprises, mais son coût annuel n’est pas toujours rentabilisé : soit entre 130 et 300 euros par an (1).

Si vous choisissez cette option, n’oubliez pas de demander plusieurs devis pour la vérification du fonctionnement de votre appareil. Le tarif peut être différent selon la récurrence des visites et les travaux effectués.

Attention

Si vous êtes locataire, la loi du 06/07/1989 stipule que vous devez prendre en charge l’entretien courant de la VMC, si elle fonctionne au moment de la signature du bail.

Quels prix pour les différents travaux d'entretien selon le type de VMC ?

Le prix de l’entretien de la VMC dépend de plusieurs critères, et en particulier du type de modèle (simple flux ou double flux) et de la quantité de travail à accomplir. Si vous n’avez procédé à aucun entretien pendant plusieurs années, le professionnel devra passer plus de temps pour désencrasser les gaines et les entrées d’air.

Le prix pour l’entretien d’une VMC simple flux

Les opérations d’entretien pour le fonctionnement d’une VMC simple flux autoréglable ou hygroréglable consistent :

  • au retrait des grilles ;
  • à dépoussiérer les ventilateurs ;
  • à la vérification des capteurs et des éléments électroniques.

Ce nettoyage doit être effectué deux fois par an, au moment où il y a le plus de poussière accumulée, c'est-à-dire au printemps et à l’automne.

Le prix moyen constaté par Ootravaux se situe aux environs de 130 € (1) pour ce type d’installation.

En plus de cet entretien qu’il est possible de réaliser soi-même, si les bouches d’aération sont accessibles bien sûr, il est recommandé de demander l’intervention d’un spécialiste pour la révision du système une fois par an. Vous pouvez aussi lui demander de s’occuper du caisson moteur, si vous avez peur de vous attaquer à cette partie de la VMC.

Le prix pour une VMC double-flux

Les opérations d’entretien pour le fonctionnement d’une VMC double-flux :

  • Les filtres chaussettes sont à changer tous les 2 à 3 ans : le paquet de 10 coûte 30 € (1).
  • Les préfiltres subissent particulièrement les facteurs extérieurs : il faut les remplacer tous les ans pour 25 € (1).
  • Les filtres les plus chers se trouvent au sein du caisson : ils sont à changer tous les ans pour un prix moyen de 50 € l’unité.

Le prix de l’intervention d’un professionnel pour la maintenance d’une VMC double flux est compris entre 130 et 300 € HT (1), en fonction de l’état de la VMC et des éléments à changer.

Qui contacter pour l’entretien d’une VMC ?

Vous pouvez vous-même procéder aux travaux de vérification et de nettoyage des éléments les plus accessibles de votre installation de ventilation : les entrées d’air et les grilles de ventilation, par exemple.

En revanche, il est indispensable de faire appel à un spécialiste pour vérifier le fonctionnement des composants plus complexes comme les gaines, les appareils électriques ou électroniques. Un check-up complet de l’état de l’installation est recommandé tous les 3 ans.

Les professionnels à contacter pour des devis sont les chauffagistes/frigoristes avec un tarif horaire moyen de 40 à 80 € (1), sans fourniture de pièce.

Vous pouvez trouver des contacts en demandant autour de vous, mais aussi en sollicitant un tarif à l’entreprise ou l’artisan qui a posé votre système de VMC. D’ailleurs, vous pouvez souscrire un contrat de maintenance avec ce professionnel, dès l’installation de votre système dans votre logement.

Des plateformes comme Ootravaux peuvent aussi vous proposer des professionnels près de chez vous.

Bon A Savoir

Vous pouvez demander des aides financières pour les coûts de l’installation de votre VMC, que ce soit pour une rénovation ou une construction neuve. À vous de bien l’entretenir ensuite !

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre VMC

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux