Installation VMC simple flux et prix associé

VMC simple flux : tout pour une bonne estimation de son prix

20 novembre 2020
Ventilation (VMC)
Sommaire

Contrairement à une ventilation dite naturelle, qui consiste à ouvrir les fenêtres régulièrement pour aérer, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux est électrique et automatique. En comprenant son utilité et son fonctionnement, vous ferez le choix du modèle le plus adapté à votre logement. C’est pourquoi Ootravaux souhaite vous apporter une vision d’ensemble de tous les prix à connaître pour l’achat de votre VMC.

VMC simple flux : son fonctionnement et les composants de son prix

L’air extérieur est souvent moins pollué que l’air intérieur. En effet, l’humidité et les polluants sont principalement générés par les activités humaines (douches, utilisation de produits ménagers, chauffage, etc.). Le but de la ventilation est donc de purifier l’atmosphère intérieure de votre logement. 

VMC simple flux : un fonctionnement qui ne manque pas d’air !

Le fonctionnement d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux est identique pour tous les modèles :

  1. De l’air neuf extérieur entre par les entrées d’air (grilles d’aération) des fenêtres ou des caissons de volets roulants.
  2. Cet air frais se diffuse dans les pièces de vie (salon, salle à manger, chambres, etc.).
  3. L’air intérieur circule sous les portes, sous l’effet de la dépression générée. En effet, l’aspiration provoquée par le fonctionnement du moteur de la VMC force l’air à se mettre en mouvement.
  4. L’air vicié (chargé de polluants) est extrait vers l’extérieur par les bouches d’extraction des pièces de service (cuisine, salle de bain, w.c.).

Les critères qui déterminent le prix de votre VMC simple flux

Le prix de votre VMC simple flux varie selon :

  • Le type de VMC (autoréglable, hygroréglable, à basse consommation, etc.) et de la marque ;
  • Le type de gaines (souples, rigides, etc.) ;
  • Les contraintes d’installation et d’implantation des gaines, des bouches d’extraction et du groupe moteur ;
  • Le coût du raccordement électrique du système de ventilation.
Astuce

Même avec une VMC performante, il reste nécessaire d’aérer régulièrement chaque pièce de votre maison. Ouvrez simplement vos fenêtres pendant 5 min, 2 à 3 fois par jour. Ainsi, vous ne refroidirez pas les murs.

Le prix d’achat et de l’installation de votre VMC simple flux

Depuis l’application du décret de septembre 1982, toutes les constructions de maison doivent disposer d’un système de ventilation. Si toutes les VMC proposées à l’époque étaient de type autoréglable, il en existe aujourd’hui de nombreux modèles (silencieux, extra-plats, à basse consommation d’énergie, etc.).

Prix de la VMC simple flux autoréglable

La VMC simple flux autoréglable est le système le plus courant en rénovation et le moins cher. La ventilation fonctionne par différence de pression entre l’air intérieur et l’air extérieur. Cette VMC comporte souvent un interrupteur à double vitesse pour accélérer le débit du renouvellement de l’air.

Le prix d’une VMC simple flux autoréglable varie de 600 € à 1 200 €. Ce prix inclut l’installation de 500 à 800 €.

Prix de la VMC simple flux hygroréglable de type A ou B

La VMC simple flux hygroréglable génère moins de déperditions de chaleur que la VMC autoréglable. En effet, elle extrait l’air selon le taux d’humidité ambiant. Ainsi, une VMC hygro A comporte des bouches d’extraction hygroréglables et des entrées d’air autoréglables. Avec la VMC hygro B, en revanche, tout est hygroréglable même les entrées d’air.

Il faut compter de 1 000 € à 1 500 € pour une VMC hygro A et de 1 100 € à 2 000 € pour une hygro B. Ce prix inclut l’installation de 850 à 1 000 € pour une VMC hygro A et de 850 à 1 350 € pour une hygro B.

Prix de la ventilation mécanique répartie

Une ventilation mécanique répartie (VMR) consiste à placer une bouche d’extraction indépendante dans chaque pièce de service (cuisine, salle de bain et w.c.) et des entrées d’air dans les menuiseries extérieures. Le système peut être autoréglable ou avec une fonction de détection d’humidité (selon le modèle). Ce type de ventilation est à privilégier lorsqu’il n’est pas possible d’installer des gaines de ventilation.

Le prix d’une VMR varie de 500 € à 1 000 €. Ce prix inclut l’installation de 200 à 400 €.

 

Comment calculer le coût d'installation d'une VMC ?

Quelles sont les aides envisageables ?           

Pour vos travaux de ventilation mécanique contrôlée simple flux, confiez l’installation à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) et bénéficiez éventuellement de différentes aides. 

  • L’éco PTZ : si vous remplacez également votre chauffage, votre banque peut vous proposer un prêt à taux zéro de 15 000 € maximum, avec une durée de remboursement de 10 ans ;
  • La TVA à taux réduit : si vos travaux de VMC sont indissociables d’autres travaux de rénovation (chaudière, par exemple), le taux de TVA sera de 5,5 %. Dans tous les autres cas, il est de 10 % ;
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE) : votre professionnel ou un fournisseur d’énergie peut vous offrir une prime ou un avantage d’une valeur de 100 à 250 € pour l’installation d’une VMC hygroréglable ;
  • Les aides de l’Anah (Agence nationale de l’amélioration de l’habitat), pour des travaux plus globaux permettant d’atteindre un gain énergétique d’au moins 25 %. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une subvention de 35 à 60 % du montant total (hors taxes) de votre devis.

 

Installation d'une VMC : toutes les aides existantes

VMC simple flux : coût et entretien

Pour réduire au maximum votre consommation énergétique et les déperditions de chaleur de votre maison, privilégiez toujours une VMC à basse consommation d’énergie. En effet, une VMC classique consomme environ 45 Wh contre 15 Wh pour un modèle de type « microwatt ». Ainsi, la VMC ne vous coûtera plus que 15 € au lieu de payer 60 € d’électricité, soit une économie annuelle de 45 €.

Un entretien régulier est également nécessaire pour garantir la performance et la pérennité de votre installation. Pour une VMC simple flux, il suffit de nettoyer les bouches d’extraction et d’entrées d’air tous les 3 mois environ, ce qui se réalise facilement soi-même.

 

Haut de page