Normes électriques

Connaître la norme électrique pour une mise en conformité assurée

11 décembre 2020
Installation électrique
Sommaire

Avoir une idée assez précise du contenu des normes NFC 15-100, NFC 14-100, NFC 16-600 est essentiel lorsque des travaux d’électricité sont envisagés dans son logement. Ces terminologies peuvent effrayer, mais cet article est justement là pour dédiaboliser ces notions et notamment la NFC 15-100. En effet, connaître cette norme électrique vous sera crucial, surtout si vous réalisez vous-même la partie électricité d’une maison en construction. Un éclairage s’impose donc.

NFC 15-100 : la norme électrique à respecter pour votre logement

Qu’est-ce que la norme NFC 15-100 ?

La norme NFC 15-100 a vocation à réglementer les installations électriques françaises. Elle impose notamment un nombre minimum de prises et d’interrupteurs avec points lumineux par pièce. À noter également que cette norme fait régulièrement l’objet de mises à jour afin de s’adapter aux évolutions techniques pour renforcer encore la sécurité de l’installation électrique et des habitants du logement.

Bon A Savoir

Vous rencontrez parfois l’appellation C 15-100, mais n’ayez crainte : ces 2 terminologies revêtent les mêmes indications. Les lettres NF signifient simplement « norme française ».

Qui est concerné par la norme NFC 15-100 ?

Vous menez des travaux de rénovation, de construction ou d’agrandissement de votre maison ? Vous avez décidé de ne pas recourir aux services d’un professionnel électricien ? Dans ce cas, vous devez absolument vous enquérir de la NFC 15-100, car connaître cette norme électrique est indispensable pour assurer la conformité de votre installation électrique.

La norme NFC 15-100 est-elle obligatoire ?

Si connaître la norme électrique NFC 15-100 est si important, c’est parce que son application relève d’une obligation légale. Son contenu devra donc être respecté et considéré dès la conception de vos plans relatifs à l’électricité du logement. Toutefois, cette réglementation vise non pas à contraindre les propriétaires, mais à assurer la protection de leurs équipements (appareils électroménagers notamment), leur confort, ainsi que la sécurité des habitants de la maison ou de l’appartement.

Quels risques en cas de non-respect de la norme NFC 15-100 ?

Le risque à ne pas respecter les normes électriques en vigueur est essentiellement matériel. Une installation électrique qui n’a pas été réalisée selon les normes - avec par exemple l’absence de terre - rend les accidents plus probables. Les appareils reliés aux prises peuvent être endommagés, et des incendies peuvent se déclarer avec des conséquences pour les personnes autrement plus graves. De plus, au moment de mettre votre maison en vente, un diagnostic devra être réalisé, et la non-conformité de l’installation pourra constituer un frein à la vente.

Comment trouver le meilleur électricien ?

NFC 15-100 : mise en application pour la conformité de votre maison

Cuisine, salle de bain… les obligations électriques pièce par pièce

Comme évoqué, la norme NFC 15-100 indique pour chaque pièce quels sont les équipements électriques minimaux :

  • dans les chambres de la maison, 3 prises doivent être installées, ainsi qu’une prise communication RJ45 et un point lumineux avec interrupteur ;

  • dans le salon, 5 prises minimum doivent être placées, voire plus si la superficie est supérieure à 28 m². 1 prise RJ45, 1 prise TV et 1 prise téléphone sont obligatoires ;

  • dans la cuisine, 6 prises 10/16 ampères sont prévues, ce à quoi il faut ajouter 2 circuits 20 ampères pour les appareils de type lave-vaisselle ou four, ainsi qu’un circuit 32 ampères permettant de brancher une table de cuisson ou une gazinière ;

  • dans la salle de bain, une réglementation plus stricte s'impose pour le positionnement des prises et des interrupteurs du fait des risques relatifs à l’eau et à l’électricité par la proximité de la douche ou du lavabo avec le dispositif électrique. Ainsi par exemple, une prise ou un interrupteur doit se trouver à plus de 60 cm des points d'eau.

Chaque pièce doit naturellement faire l’objet d’un éclairage avec ses interrupteurs, et toutes les prises doivent être reliées à la terre. Une hauteur par rapport au sol doit en outre être respectée. Les interrupteurs, par exemple, seront placés à plus de 90 cm de hauteur et à moins de 130 cm du sol. En outre, si un minimum de prises est requis, rien ne vous empêche de prévoir plus de prises par circuit en fonction du volume de chaque pièce.

La norme NFC 15-100 pour le tableau modulaire et le disjoncteur

Il convient de bien connaître la norme électrique avant d’acheter son tableau électrique, car la réglementation prévoit de réserver de la place pour de futurs équipements. Vous habitez dans un logement collectif ? Dans ce cas, 6 modules minimum doivent rester libres. Dans une maison, il faudra réserver 20 % des emplacements. Ainsi, un nouveau disjoncteur et un différentiel pourront être ajoutés au fil des années. Ajoutons qu’avec cette norme, chaque jeu de fusibles doit laisser place à un disjoncteur individuel pour une meilleure protection des circuits. Enfin, selon les régions, une installation électrique aux normes doit être agrémentée de parafoudres. Un vendeur d’équipements électriques ou un électricien professionnel pourra vous renseigner sur la nécessité de vous en équiper sur votre lieu de résidence.

La norme NFC 15-100, l’ETEL et la GTL

La norme NFC 15-100 impose également qu’un ETEL (espace technique électrique du logement) soit installé avec tous les disjoncteurs. À noter que ce volume doit rester dédié à la GTL (gaine technique de logement). L’ETEL complète en fait la GTL, car celle-ci manquait de précisions sur certains aspects.

À l’issue des travaux, la certification par le Consuel

Lorsque les travaux de construction de votre maison sont terminés, vous devez obtenir une attestation de conformité afin de pouvoir utiliser votre installation électrique. Une demande doit alors être effectuée auprès du Consuel, le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité.

Les autres normes électriques à connaître

La norme NFC 14-100

S’il est préférable de connaître la norme électrique NFC 14-100, celle-ci ne concerne pas les particuliers. Aussi, si vous réalisez des travaux d'électricité dans votre logement, vous ne devriez pas avoir besoin de vous plonger en détail dans cette réglementation. Elle s’adresse, en effet, au distributeur d’énergie, c’est-à-dire à Enedis, et définit les règles à appliquer sur le réseau public, car cette norme traite des installations comprises entre le point de raccordement et le point de livraison.

La norme NFC 16-600

Précédemment XP C16-600, la norme FD C16-600 est devenue en 2017 la norme NFC 16-600. Ce diagnostic concerne l’ensemble de l’installation électrique des parties privatives des locaux à usage d’habitation. Cet état ne peut être réalisé que par un professionnel qui vérifiera une série de points de contrôle. Pour obtenir le meilleur prix, il est préférable de solliciter une sélection de diagnosticiens en vue d’obtenir plusieurs devis.

À lire aussi
11 décembre 2020
Installation électrique

Haut de page