Rénovation électrique

Prix d'une rénovation électrique

10 décembre 2020
Installation électrique
Sommaire

 

Les travaux d’électricité contiennent un large éventail d’interventions, allant de l’ajout d’une prise électrique, la mise en sécurité d’une installation non conforme à la mise aux normes de l’installation complète. Selon l’état de votre logement, la rénovation électrique peut relever de la nécessité ou du confort. Vous envisagez quelques travaux électriques et vous aimeriez avoir une idée du prix d’une rénovation électrique ? Suivez le guide !

Rénovation de votre installation électrique : quand est-ce nécessaire ?

Votre logement, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, est ancien ? Vous constatez de plus en plus régulièrement des soucis concernant l’installation électrique (pannes de courant, problème de disjoncteur…) ? Vos dépenses en électricité sont étonnamment élevées ? L’électricité de votre salle de bain n’est plus aux normes ? Il est peut-être temps d’envisager la rénovation de votre installation électrique. Selon l’ancienneté de votre logement et les soucis constatés, l’ampleur de cette rénovation ne sera pas la même. Il peut s’agir du changement de quelques composants, tout comme d’une rénovation complète de l’installation.

De quoi va dépendre le coût de votre rénovation ?

De nombreux facteurs influencent le prix d’une rénovation électrique :

  • le type de travaux d’électricité ;
  • la surface de l’appartement ou de la maison ;
  • le type de distribution : apparente ou encastrée ;
  • l’accessibilité des combles (qui facilite le passage des câbles dans le plafond) ;
  • l’état du réseau électrique ;
  • la qualité du matériel électrique ;
  • la localisation et le professionnel choisi.

L’idéal reste donc d’obtenir un devis pour les travaux d’électricité que vous envisagez. Il est toutefois possible de dégager des tendances pour définir le prix d’une rénovation électrique.

Le budget de rénovation électrique est généralement plus élevé dans une maison individuelle que dans un appartement. Déjà, la surface habitable d’une maison est souvent plus grande. Par ailleurs, elle dispose souvent d’annexes (cellier, cave, grenier, garage, jardin…) qui doivent également disposer de circuits électriques dédiés.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de budgets moyens(1) à prévoir pour une rénovation électrique en fonction du type de logement.

Type de travaux d'électricité Appartement de 50 m² Appartement de 90 m² Maison de 120 m²
Mise en sécurité De 2 000 € à 4 500 € De 3 600 € à 8 100 € De 4 800 € à 10 800 €
Rénovation électrique partielle De 3 000 € à 5 500 € De 5 400 € à 9 900 € De 7 200 € à 13 200 €
Rénovation électrique totale De 5 500 € à 9 500 € De 9 900 € à 17 100 € De 13 200 € à 22 800 €

Ces prix s’entendent fourniture et main-d'œuvre comprises, pour des installations comprenant le chauffage et le ballon d’eau chaude.

Cas 1 : la rénovation complète de votre installation

Si une rénovation complète est nécessaire, vous obtiendrez une remise à neuf intégrale de votre installation, comprenant tous les éléments de l’installation électrique, du tableau électrique aux prises et interrupteurs en passant par les câbles.
Pour une rénovation électrique totale, le budget moyen à prévoir (fourniture et main d'œuvre comprises) est compris entre 110 et 190 €/m² (1).

Cas 2 : la rénovation partielle de votre installation

La rénovation électrique partielle, quant à elle, concerne la rénovation d’une partie de l’installation électrique. Le choix des travaux à effectuer fait suite à un diagnostic électrique. Cela peut inclure le remplacement du tableau électrique, le remplacement des câbles, la mise à la terre, etc.

Le prix d’une rénovation électrique peut ainsi par exemple se décomposer en fonction des éléments remplacés.

Le cœur de l’installation électrique domestique est le tableau électrique. Si le coffret est ancien, il est recommandé de procéder au remplacement complet de l’armoire pour installer un modèle conforme à la norme. Selon la taille du tableau, comptez un budget de 700 à 1 000 € pour la fourniture et l’installation(1). Plutôt que de remplacer le tableau complet, vous pouvez aussi rénover le tableau électrique en remplaçant certains éléments, comme les protections divisionnaires et différentielles.

Type de matériel électrique

Budget moyen (fourniture et pose)

Remplacement du tableau électrique

De 600 € à 2 000 € (1)

Installation d’un disjoncteur divisionnaire

De 20 à 130 € (1)

Installation d’un interrupteur différentiel

De 100 € à 250 € (1)

Installation d’un disjoncteur de branchement (ou général)

De 60 à 170 € (1)

La rénovation électrique peut aussi nécessiter de changer un circuit électrique. Cela est notamment nécessaire si les fils électriques sont mal calibrés ou en mauvais état.

Type de matériel électrique

Budget moyen (fourniture et pose)

Remplacement de câbles de 1,5 mm² à 6 mm²

De 15 € à 34 € par mètre linéaire (1)

Remplacement de boîte d'encastrement

De 30 € à 90 € (2)

Enfin, le remplacement de prises (classiques ou RJ45), d’interrupteurs ou de boîtiers DCL (dispositif de connexion luminaire) sont des opérations électriques souvent indispensables dans le cadre d’une rénovation.

Type de matériel électrique

Budget moyen (fourniture et pose)

Prise de courant classique

De 40 € à 90 € (1)

Prise réseau RJ45

De 70 € à 200 € (1)

Interrupteur

De 65 € à 140 € (1)

Boîtier DCL

De 35 € à 105 € (2)

Ainsi, pour une rénovation électrique totale, le budget moyen à prévoir (fourniture et main d'œuvre comprises) est entre 60 et 110 €/m²(1).

Cas 3 : zoom sur la mise en sécurité

La mise en sécurité consiste à mettre à niveau les éléments minimaux pour assurer la sécurité des occupants et du matériel. Il ne s’agit donc pas de remettre toute l’installation aux normes, mais seulement de remplir les exigences minimales.

C’est le Consuel (le Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) qui définit ces besoins minimums. Ils portent notamment sur 5 points :

  • la conformité du tableau électrique ;
  • les protections différentielles des circuits électriques ;
  • le calibrage des disjoncteurs ;
  • la protection mécanique des conducteurs et des fils électriques ;
  • le respect des règles relatives aux volumes de la salle de bain et la mise à la terre des appareils électriques.
Bon A Savoir

Le Consuel est l’organisme qui est chargé de vérifier la conformité des installations électriques après leur construction ou rénovation. La validation du Consuel est indispensable pour pouvoir connecter une installation au réseau de distribution public.

Pour une rénovation électrique totale, le budget moyen à prévoir (fourniture et main d'œuvre comprises) se situe entre 40 et 90 €/m² (1)

L’intervention d’un professionnel et le coût de la main-d’œuvre

Le prix d’une rénovation électrique varie en fonction de l’électricien choisi. En effet, chaque professionnel détermine librement son tarif horaire. En général, le coût de la main-d’œuvre représente entre 25 et 30 % du prix de la rénovation électrique.

Le tarif moyen d’un électricien varie entre 35 et 100 € par heure(1). Bien sûr, cela dépend de votre situation géographique et de la compétitivité du secteur dans votre région.

Réduire la facture des travaux : pensez aux aides et subventions !

Il existe des dispositifs d’aide qui peuvent vous permettre de réduire le prix de vos travaux d’électricité. Par exemple :

  • L’Anah (l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) peut financer une partie de votre projet de rénovation d’une installation ancienne et dangereuse. Une participation à hauteur de 50 % du montant des travaux peut ainsi vous être accordée si vos revenus annuels sont inférieurs à certains plafonds.
  • Si votre habitation a été construite il y a plus de 2 ans, vous pourrez bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 % pour votre rénovation électrique au lieu du taux standard de 20 %. Voilà qui fera considérablement baisser votre devis de travaux.
  • L’Éco-PTZ peut aussi être accordé pour certains travaux de rénovation électrique, à condition que vos travaux d'électricité aient pour but l'amélioration énergétique de votre logement de plus de 2 ans. Les travaux doivent impérativement être réalisés par un électricien certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Son montant peut atteindre jusqu'à 30 000 € si vous réalisez un bouquet de 3 travaux éligibles ou plus.

Les dispositifs d’aide changent régulièrement. Renseignez-vous bien sur les aides disponibles avant d’engager vos travaux.

Bon A Savoir

Propriétaire, locataire : qui paie ?

Le propriétaire d’un logement doit fournir à son locataire des conditions de logement décentes. Si l’installation électrique présente un danger pour l’occupant, le propriétaire doit donc prendre en charge les travaux de rénovation électrique. Sinon, il n’a pas l’obligation de le faire. Le locataire peut toutefois prendre en charge des travaux de confort s’il le souhaite (avec l’accord préalable du propriétaire).

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux 

(2) Prix issus du site https://www.prix-pose.com/renovation-electrique/