Prix d'une installation électrique

Quel est le prix d’une installation électrique neuve ?

11 décembre 2020
Installation électrique
Sommaire

Vous avez décidé de faire construire votre maison ? Vous vous lancez dans la rénovation totale d’un appartement ancien ? Dans les 2 cas, l’installation électrique représente un poste de dépenses à ne pas sous-estimer. Prix d’un tableau électrique, prix d’une prise de courant, coût de la main-d’œuvre…, obtenez avec Ootravaux une idée précise du prix d’une installation électrique neuve en fonction des travaux à engager et du type de bien concerné.

Les éléments importants dans le prix d’une installation électrique neuve

Avant de vous lancer dans des travaux d’installation électrique pour votre maison ou votre appartement, sachez que plusieurs éléments vont venir impacter le montant de votre devis. Pour une installation électrique neuve, le prix dépend principalement :

  • du type de travaux (construction, rénovation) ;

  • des caractéristiques du chantier (accessibilité, état de l’existant en rénovation, etc.) ;

  • de la surface du bien ;

  • du nombre et de la qualité des équipements et accessoires utilisés pour l'installation électrique ;

  • du coût de la main-d’œuvre.

Comment trouver le meilleur électricien ?

Bon A Savoir

Le choix des équipements peut rapidement faire grimper le prix d’une installation électrique neuve. Un interrupteur de base, classique sur le plan esthétique, coûte par exemple aux alentours de 2 € hors pose (1). Un interrupteur en version haut de gamme (couleur, design, etc.) peut, lui, s’afficher à plus de 90 € hors pose (1). Cet écart de prix entre différentes gammes s’applique à tous les équipements. Vous comprendrez aisément comment un devis pour une installation électrique neuve peut varier du simple au triple pour une même configuration de logement.

Que faut-il prévoir dans l’installation électrique d’une maison ?

Lors de la construction d’une maison neuve ou la rénovation complète d’un bien plus ancien, les dépenses liées au poste « électricité » peuvent s’avérer nombreuses. D’une manière générale, vous aurez à prévoir pour votre installation électrique :

  • la pose d’un compteur électrique avec tous les travaux de raccordements inhérents (passage des câbles, pieuvre électrique, etc.) ;

  • la mise en place de prises de courant (standard, téléphone, etc.) ;

  • l’installation d’interrupteurs et des équipements associés (luminaires, contrôle des volets roulants électriques, etc. ) ;

  • la mise en place du réseau de chauffage pour les utilisateurs du chauffage électrique (radiateurs).

Connaître la norme électrique pour une mise en conformité 

Le prix d’une installation électrique neuve

Prix de l'installation électrique neuve selon les travaux

Le budget dont vous aurez besoin pour vos travaux d’électricité sera ainsi très différent selon que vous vous lancez :

  • dans des travaux d’installation électrique pour une maison neuve ;

  • dans la rénovation d’une installation électrique désuète dans un appartement ancien.

De la même manière, le choix des équipements à installer/remplacer peut faire varier le montant d’un devis d’installation électrique. En se basant sur les dépenses les plus communes dans une installation électrique, il est possible de prévoir (1) :

  • entre 100 et 230 € pour des tableaux de deux à quatre rangées, sans équipements intégrés. Pour un tableau prêt à poser, comptez 400 euros pour une petite surface de type T1 ou T2 et jusqu'à 1300 euros pour un logement de type T6 ;

  • entre 50 € et 290 € pour un disjoncteur de branchement ;

  • entre 30 € et 270 € pour un disjoncteur différentiel ;

  • entre 2 € et 110 € pour une prise de courant ;

  • entre 2 € et 90 € pour un interrupteur.

À noter que ces prix ne comprennent pas le prix de la main-d’œuvre.

Prix d’une installation électrique : maison VS appartement

Dans la recherche du prix d’une installation électrique neuve, maison et appartement sont souvent opposés. En réalité, les travaux d’installation électrique dans une maison neuve sont assez similaires à ceux d’une installation électrique dans un appartement neuf. En pratique, la surface du logement est un critère bien plus important à prendre en compte que le type de logement. En moyenne, il vous faudra compter (2) :

  • entre 75 € et 115 € HT / m² pour le prix d’une installation électrique dans une maison de 100 m², main-d'œuvre comprise ;

  • entre 80 € et 130 € HT / m² pour des travaux d’installation électrique dans un appartement de 50 m², main-d'œuvre comprise.

Bon A Savoir

La TVA constitue un poste de dépense important dans tout projet de travaux. Dans le cadre d’une installation électrique neuve sur une maison bâtie depuis moins de 2 ans, c’est le taux plein (20 %) qui s’applique. Le taux intermédiaire (10 %) et le taux réduit (5,5 %) ne s’appliquent qu’en cas de travaux de transformation et d’aménagement de biens construits depuis plus de 2 ans pour le premier, et pour des travaux en lien direct avec les énergies renouvelables et les performances énergétiques du logement pour le deuxième.

Quel coût pour la main-d’œuvre ?

La mise en place d’une installation électrique neuve (en construction comme en rénovation) nécessite les compétences d’un professionnel. Seul un électricien formé aux exigences et règles de sécurité du métier est en effet en mesure d’intervenir pour votre installation électrique en toute sécurité (pour lui-même et pour celle des occupants du logement) et dans le respect des normes en vigueur.

Comme pour tout type de travaux, le coût de la main-d’œuvre est un point important de votre devis d’installation électrique neuve. En fonction de la zone géographique et du type d'entreprise, la fourchette de prix du tarif horaire d'un électricien varie de 30€ à 100€ (2). Prévoyez des frais supplémentaires pour les pièces et/ou les frais de déplacement. À Paris, le tarif d’un électricien pour une installation électrique neuve dans une maison est ainsi beaucoup plus élevé que le tarif d’un électricien implanté à Calais dans le Nord de la France.

Astuce

Pour éviter de « surpayer » votre électricien, Ootravaux vous recommande de réaliser au moins 3 devis d’installation électrique. Avec 3 devis d’électricien en poche, vous aurez plus de facilités à sélectionner le pro au meilleur rapport qualité / prix. Attention, toutefois, à bien comparer des devis comparables mentionnant les informations obligatoires : détail des prestations, coût de la main-d’œuvre, modalités de règlement, etc. Ootravaux met à votre disposition sa plateforme de mise en relation entre particuliers et professionnels pour faire vos demandes de devis.

Les aides financières pour une installation électrique neuve

Dans le domaine électrique, seuls les travaux de rénovation énergétique sont susceptibles de vous ouvrir les portes d’aides financières. Vous ne pouvez donc pas bénéficier de ces aides pour une construction neuve, mais uniquement en rénovation, à partir du moment où le logement est achevé depuis au moins 2 ans. Sous réserve de respecter les critères d’éligibilité (type de travaux, niveau de revenus, etc.), vous pourriez ainsi prétendre à des aides financières pour vos travaux d’installation électrique :

  • MaPrimeRénov’ : remplaçant le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique), cette aide est accessible à tous les foyers mais son montant dépend de leur revenu. Elle est octroyée si le logement est une résidence principale et si l’électricien qui intervient est certifié RGE ;

  • les aides et subventions de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). L'installation électrique neuve doit avoir pour but d'améliorer l'efficacité énergétique de votre logement, qui doit avoir plus de 15 ans, qui n'a pas bénéficié d'un prêt à taux zéro les 5 dernières années, et à condition que vous respectiez les plafonds de ressources fixés ;

  • les aides et subventions des collectivités locales propres à chaque collectivité. Renseignez-vous directement auprès d'elles ;

  • la prime énergie : versée par votre fournisseur d’électricité, elle dépend du type de travaux électriques réalisés, de la zone géographique de votre habitation et des revenus du foyer ;

  • le chèque énergie : attribué par l’Etat aux ménages les plus modestes, il est compris entre 48 et 277 €. Il peut être employé pour régler une facture d’électricité mais aussi des travaux de rénovation électrique ;

  • le Prêt à l’Accession Sociale (PAS) : les foyers aux revenus modestes peuvent en bénéficier pour financer des travaux de rénovation, y compris d’électricité, ou acheter une résidence principale neuve ou ancienne. Il se demande auprès d’une banque conventionnée avec l’Etat ;

  • le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat (Pah) : versé par la CAF, il s’adresse aux propriétaires ou locataires d’une résidence principale qui bénéficient déjà d’autres prestations de la part de l’organisme. Il s’élève à 10 000 € maximum et affiche un taux d’intérêt nul ;

  • un taux de TVA réduit à 5,5 % (voir ci-dessus).

A Retenir
  • Le prix d’une installation électrique neuve oscille en moyenne entre 75 € et 130 € / m² (2).

  • Pour une installation électrique dans une maison neuve de 100 m², il vous faudra donc prévoir un budget aux alentours de 10 000 €.

  • Dans la plupart des cas, et systématiquement pour un logement neuf, vous aurez à assumer ces dépenses sans pouvoir recourir à des aides financières.

(1) Prix moyens issus des différents sites des professionnels fournisseurs d’équipements électriques
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux

À lire aussi

Haut de page