Ootravaux

Bio-climatiseur : un système de climatisation aux nombreux avantages

07 mars 2022
Climatisation
Sommaire

Vous souhaitez installer un système de climatisation qui réduise la température de votre logement sans augmenter celle de la planète ? Des possibilités existent pour rafraîchir votre logement sans recourir à une climatisation énergivore et polluante. Et si vous optiez pour la bio-climatisation ?

Mobile et performant, un bio-climatiseur apporte de l’air frais dans votre maison et ne nécessite pas de travaux d’installation. Tentant, non ? Définition, avantages, prix : Ootravaux vous donne toutes les informations à connaître sur la bio-climatisation pour vous aider dans votre projet.

L'essentiel
  • Un bio-climatiseur est un rafraîchisseur d’air qui fonctionne grâce au principe d’évaporation.
  • Il est plus écologique que les climatiseurs traditionnels.
  • C’est un équipement mobile et compact qui ne nécessite aucun équipement supplémentaire (PAC, évacuation, etc.).

Bio-climatisation : comment ça marche ?

Un bio-climatiseur rafraîchit efficacement l’air ambiant de votre intérieur. Souvent comparé à tort à un ventilateur, c’est au contraire un véritable système de climatisation écologique qui fonctionne grâce au principe d’évaporation, appelée aussi “hydrocooling”.

Les caractéristiques d’un bio-climatiseur

Un bio-climatiseur ou rafraîchisseur d’air est mobile et simple d’installation. En effet, la bio-climatisation n’a pas besoin de PAC ni même de conduit d’évacuation pour fonctionner. Il suffit de brancher l’appareil à une prise électrique pour le mettre en route et rafraîchir ainsi votre intérieur.

Voici les composants d’un bio-climatiseur :

  • le réservoir : il permet de stocker l’eau nécessaire au rafraîchissement de votre maison ;
  • le filtre : composé de matière organique, il est humidifié en permanence pour rafraîchir l’air ;
  • la pompe à circulation : elle maintient le filtre humide durant toute la durée d’utilisation de l’appareil ;
  • le ventilateur : il souffle sur le filtre pour diffuser de l’air frais.

Notez que l’air de la pièce à refroidir doit être sec pour que le bio-climatiseur soit totalement efficace. Il est donc conseillé d’ouvrir une fenêtre après un certain temps d’utilisation afin que la pièce ne se charge pas trop en humidité et que l’air se renouvelle.

Fonctionnement d’un bio-climatiseur : la climatisation par évaporation

Le fonctionnement est simple : l’eau absorbe les calories de l’air pour le refroidir. En effet, lorsque l’eau passe de l’état liquide à l’état gazeux, elle consomme de la chaleur et provoque ainsi une réduction de la température environnante. C’est le même processus qui se déroule au niveau du corps humain avec la transpiration : la chaleur permet à l’eau présente dans l’organisme de s’évaporer et de le maintenir ainsi à bonne température.

Le ventilateur du climatiseur fait passer l’air chaud à travers un filtre, humidifié en permanence grâce à la pompe à eau. Les calories contenues dans l’air absorbé déclenchent alors le phénomène d’hydrocooling : l’air frais produit est diffusé par l’appareil pour refroidir votre maison.

Très efficace, cette méthode est notamment utilisée dans les industries qui ont besoin de rafraîchir leurs locaux pour obtenir la température adéquate pour les chaînes de production.

Combien coûte l'installation d'une climatisation ?

Bio-climatiseur : un système de climatisation écologique

Ce type de climatisation se distingue des climatiseurs traditionnels par son caractère écologique. Il n’a pas besoin de PAC ou de conduit d’évacuation pour fonctionner. Dès lors, il ne rejette pas de chaleur dans l’atmosphère. L’empreinte carbone engendrée par son utilisation est donc quasiment nulle.

Un rafraîchisseur d’air permet aussi de faire des économies d’énergie. Sa consommation électrique est faible : moins de 100 watts (1) pour faire fonctionner le ventilateur et la pompe à eau.

Bon A Savoir

D’autres solutions de climatisation écologique sans PAC existent. Le puits canadien ou le geocooling sont des systèmes géothermiques qui puisent la fraîcheur directement dans la terre pour la redistribuer dans votre intérieur.

Les avantages de la bio-climatisation

Les climatiseurs à système évaporatif s’imposent comme les plus écologiques et les plus avantageux du marché pour plusieurs raisons :

  • dimensions : le rafraîchisseur d’air est compact et léger. Il occupe peu de place ;
  • installation : autonome et mobile, il ne nécessite aucun travaux d’installation et se déplace facilement d’une pièce à l’autre grâce à ses roulettes ;
  • fonctionnement : il n'assèche pas l'air ambiant et reste plus sain qu'un climatiseur électrique, qui diffuse un air sec irritant pour la gorge et les bronches ;
  • performance énergétique : c’est un appareil puissant dont la consommation électrique ne dépasse pas les 100 watts. Il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, avec à la clé des économies significatives ;
  • confort acoustique : moins bruyant que les climatiseurs traditionnels, seule l’action du ventilateur est légèrement audible.

Les inconvénients de la bio-climatisation

Toutefois, ce type de climatisation comporte quelques limites :

  • capacité : le rafraîchissement ne peut pas dépasser les 5°C. Il convient donc de l’utiliser dans une pièce suffisamment isolée pour observer une baisse sensible de la température ambiante ;
  • portée : elle n’est pas homogène et couvre une surface limitée. Il doit être placé à proximité immédiate pour en ressentir les effets et de préférence dans des pièces de petite taille ;
  • utilisation : ce n’est pas une climatisation réversible, il ne peut pas être utilisé comme chauffage d’appoint en hiver. De plus, il doit être placé dans une pièce sèche et suffisamment aérée pour être pleinement performant ;
  • approvisionnement : selon la capacité du réservoir, vous devrez le réapprovisionner régulièrement en eau.

8 questions à se poser pour bien choisir un climatiseur

Quel est le prix d’un bio-climatiseur ?

Le prix d’un bio-climatisateur est compris entre 100 et 300 € (2). Il varie selon les caractéristiques du modèle :

  • la capacité du réservoir en litres ;
  • le débit d’air en m3/h ;
  • la puissance en watts ;
  • les fonctions supplémentaires (brumisateur, ventilateur, purificateur, etc.) ;
  • le niveau sonore en dB ;
  • les différentes options (programmation, télécommande, etc.) ;
  • les dimensions et le design.

Bon A Savoir

La plupart des modèles indiquent la capacité de rafraîchissement en m2 pour vous aider à choisir plus facilement celui qui convient pour votre intérieur.

Pour bien choisir votre bio-climatiseur, faites particulièrement attention à son efficacité en vérifiant le débit d’air et la puissance en watts : les meilleurs climatiseurs disposent d’une puissance comprise entre 60 et 80 watts pour un débit d’air compris entre 400 et 600 m3/h (3). Pensez également à vous renseigner sur le niveau de décibels pour un meilleur confort acoustique. Enfin, évitez les petits modèles de table, qui sont plutôt destinés à vous rafraîchir ponctuellement, au bureau par exemple.

Vous souhaitez en savoir plus sur la climatisation écologique et ses différents équipements ? Toutes les informations à connaître sont sur Ootravaux !

Climatisation écologique : comment ça marche ?

 

(1) Chiffre issu de différents sites de fournisseurs et de professionnels.
(2) Prix moyens observés sur différents sites de fournisseurs.

(3) Chiffre issu du site www.rafraichisseurdair.com