Ootravaux

Quel prix pour l’entretien d’un poêle à bois ?

02 août 2022
Poêles et cheminées
Sommaire

Les arguments ne manquent pas en faveur du poêle à bois ! Cette solution de chauffage est plus respectueuse de l’environnement puisqu’elle utilise un combustible renouvelable. Elle est aussi plus économique. Mais ne négligez pas son entretien : pour être réellement écologique et performant, le poêle à bois doit être entretenu régulièrement. Le ramonage des conduits du poêle par un professionnel est obligatoire au moins une fois par an, parfois deux fois en fonction du règlement sanitaire de votre département. Quel prix prévoir pour son intervention ? Ootravaux vous aide à calculer votre budget.

L'essentiel
  • En plus d’un nettoyage régulier, l’entretien annuel est indispensable pour le bon fonctionnement de votre poêle à bois.
  • Lors de son intervention, l’artisan vérifie l’installation et assure le ramonage du conduit d’évacuation des fumées.
  • Certains artisans proposent des contrats d’entretien à l’année.
  • Le prix du ramonage varie entre 40 et 150 euros. Comptez un tarif entre 80 et 240 euros pour un contrat de maintenance à l’année.

Pourquoi l'entretien du poêle à bois par un professionnel est-il essentiel ?

Bien entretenir son poêle à bois passe d’abord par quelques gestes simples, que vous pouvez réaliser vous-même : vider les cendres lorsqu’elles forment une masse trop importante, ou nettoyer la vitre du foyer avec un chiffon humide.  Mais pour garantir le bon fonctionnement de l’appareil et la sécurité des occupants de la maison, prévoyez une maintenance et un ramonage annuel. Il est recommandé de faire appel à des professionnels pour ces opérations.

Mieux comprendre le fonctionnement des poêles à bois

Les poêles à bois fonctionnent sur le même principe, qu’il s’agisse de poêles de masse ou en fonte, de poêles à granulés ou mixtes ou encore d’un insert en foyer fermé.

  • Le foyer du poêle est alimenté par un combustible : granulés (pellets), bûches ou bûches compressées ou plaquettes de bois forestières.
  • Lors de sa combustion, le bois produit de la chaleur, qui se répand dans la pièce par radiation.
  • Comme une cheminée, le conduit (ou tubage) permet d’évacuer les fumées vers l’extérieur de la maison, et les résidus du combustible forment une masse réduite sous forme de cendres.
  • Le rendement du poêle, c’est-à-dire la chaleur qu’il produit en fonction de la masse de bois brûlé, varie selon la puissance du poêle (exprimée en kWh) et selon le type de combustible.

Un entretien indispensable pour le bon fonctionnement et la performance du poêle à bois

Entretenir le poêle à bois est essentiel pour garantir son bon fonctionnement… et pour que l’appareil produise toute la chaleur que vous en attendez ! Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), une épaisseur d’un millimètre de suie dans le conduit entraîne une consommation de bois 10 % plus élevée. 

En effet, lorsque les conduits sont encrassés :

  • les fumées ne sont plus évacuées correctement et l’arrivée d’air n’est pas suffisante pour assurer un bon tirage ;
  • la combustion du bois (bûches, pellets, granulés ou bûchettes) n’est plus complète et l’appareil présente un mauvais rendement. Pour la même quantité de bois brûlée, il produit moins de chaleur dans les pièces de la maison ;
  • les cendres s’accumulent, et le poêle présente plus de risques de tomber en panne.

En plus du nettoyage du conduit ou du tubage et de la hotte, un professionnel vérifie le bon état des joints et des grilles d’air. Il peut également régler le tirage de votre poêle si vous avez constaté une combustion et un rendement insuffisants. Il s’agit de tirer le meilleur parti de votre système de chauffage !

Le ramonage : obligatoire pour la sécurité et la santé des occupants 

Au-delà des performances, l’entretien du poêle est aussi une question de sécurité et de santé pour les occupants de la maison. Cela passe par un ramonage du système d’évacuation des fumées. Celui-ci est obligatoire au moins une fois par an, et le règlement sanitaire de votre département peut imposer un deuxième ramonage annuel.

Cette intervention permet de :

  • nettoyer efficacement les conduits de votre système de chauffage ;
  • favoriser une bonne évacuation des fumées et d’éventuelles vapeurs toxiques.

C’est indispensable pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, et pour éviter les risques d’incendie lorsque les conduits du poêle sont bouchés.

À l’issue de son intervention, le professionnel vous remet un certificat de ramonage. Celui-ci peut être demandé par votre assurance en cas de sinistre, ou par le propriétaire si vous êtes locataire.

Bon A Savoir

Si vous avez aussi opté pour l’installation d’une chaudière à énergie renouvelable comme le bois ou le gaz, retenez que l’entretien annuel est une obligation pour une chaudière dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts.

 

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre poêle à bois

Avec les artisans Ootravaux

Quels éléments impactent le prix de l’entretien d'un poêle à bois ?

La fréquence de ramonage

Un poêle utilisé en chauffage principal plutôt qu’en chauffage d’appoint est plus rapidement encrassé, et les bûches traditionnelles produisent plus de suie que les granulés (ou pellets). En fonction des l’état des conduits, il peut être nécessaire de prévoir deux ramonages par an même si le règlement sanitaire départemental ne l’impose pas. Prévoyez ces travaux avant l’hiver et au sortir de la période froide. Pensez aussi que le prix peut être plus élevé lorsque les conduits sont fortement encrassés.

Une maintenance annuelle plutôt qu’un rendez-vous ponctuel

Certains artisans proposent un contrat d’entretien annuel, qui comprend une ou deux opérations de ramonage, un suivi en cas de panne et une maintenance de votre poêle. Ce type de contrat est une bonne façon de maîtriser votre budget !

L’accessibilité et la longueur des conduits

Les tarifs des professionnels varient aussi selon les difficultés d’accès et selon la longueur du conduit à ramoner. Le ramonage mécanique, à l’aide d’outils spécifiques (hérisson…) peut en effet être effectué :

  • par le bas, c'est-à-dire au niveau du poêle et dans la pièce où il se situe ;
  • ou par le haut, c'est-à-dire à la sortie du conduit.

Une opération de ramonage menée par le bas est plus simple et son coût généralement moins élevé. Prévoyez aussi un tarif plus important pour des conduits plus longs, qui nécessitent plus de temps.

Quel prix pour l'entretien d'un poêle à bois ?

Vous pouvez effectuer vous-même un nettoyage du cendrier et de la vitre du poêle : cela ne vous coûtera rien, sinon du temps et de l’huile de coude ! En revanche, l’intervention de spécialistes a un coût, et voici les tarifs :

  • Pour le ramonage des conduits, prévoyez entre 40 et 150 euros (1).
  • Si vous faites le choix d’un contrat annuel à la place, vous trouverez des prix entre 80 et 240 euros (1). Ce tarif comprend un ou deux ramonages selon le devis proposé par l’artisan, en plus de l’entretien courant.

Astuce

La maintenance et le ramonage ne sont pas éligibles aux aides financières pour la rénovation énergétique. Mais vous pouvez quand même maîtriser votre budget et profiter de tarifs intéressants, en comparant plusieurs devis de spécialistes des poêles et en faisant jouer la concurrence. 

À quel professionnel faire appel pour l'entretien d'un poêle à bois ?

Un chauffagiste ou un cheministe pour l’entretien courant du poêle à bois

Vous pouvez faire appel à un chauffagiste ou un cheministe : ce professionnel connaît les spécificités du poêle à bois et il est en mesure de vérifier et d’optimiser son fonctionnement. Certains chauffagistes proposent d’ailleurs, lors des travaux d’installation d’un poêle à bois, d’assurer une prestation d’entretien annuel. Si vous êtes satisfait de leurs services, c’est une bonne alternative. Mais vous pouvez également faire appel à d’autres professionnels près de chez vous.

Un ramoneur, un cheministe ou un fumiste pour le ramonage des conduits du poêle

Le ramonage est effectué par un spécialiste : ramoneur, cheministe ou fumiste. Il doit obligatoirement détenir une qualification professionnelle de ramonage.

  • Cet artisan dispose de tout l’équipement nécessaire pour ces travaux : un hérisson, une perche adaptée aux conduits du poêle, une débistreuse pour enlever la bistre (suie) le long du conduit ou du tubage…
  • Lors de son intervention, cet artisan peut également vérifier le bon état du conduit et du tubage en utilisant un kit d’inspection vidéo.
  • Il délivre un certificat de ramonage après l’opération : n’hésitez pas à lui demander s’il dispose bien d’une qualification professionnelle et d’un agrément pour exercer son activité.

Comment trouver un spécialiste pour l’entretien et le ramonage d’un poêle ?

Ootravaux vous recommande plusieurs solutions pour choisir un chauffagiste, un cheministe ou un fumiste :

  • Le bouche-à-oreille est une solution qui a fait ses preuves, surtout si vos proches font appel à un spécialiste pour le nettoyage et le ramonage d’une cheminée ou de conduits de poêle, ou encore pour leur chaudière à bois. N’hésitez pas à leur demander leurs recommandations !
  • Sur un annuaire en ligne comme les Pages jaunes, vous trouverez facilement les noms de spécialistes des poêles et cheminées près de chez vous. Cela vous permettra aussi de consulter les avis laissés par d’autres particuliers.
  • Sur une plateforme spécialisée comme Ootravaux, vous pouvez demander plusieurs devis auprès d’artisans. Idéal pour comparer les prix et vous faire une idée plus précise des tarifs de chaque intervention : pensez à demander trois devis au minimum.

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux  

 

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre poêle à bois

Avec les artisans Ootravaux