Types de poêle

Quel poêle choisir pour chauffer sa maison ?

14 octobre 2020
Poêles et cheminées
Sommaire

Pour créer de la chaleur à l’intérieur d’une maison, les poêles représentent une solution de chauffage performante, design et économique. Quels sont les différents types de poêles existants sur le marché ? Quels sont leurs avantages et inconvénients selon l’énergie utilisée ? Pour quel prix et quelle puissance ? Ootravaux dresse un comparatif des différents types de poêles, et vous livre ses conseils pour vous aider à choisir le poêle le plus adapté à votre projet.

Trois critères pour choisir votre poêle

Au-delà du prix du modèle et des aides financières dont vous pouvez bénéficier, il y a 3 critères à prendre en compte pour bien choisir un poêle pour le chauffage de votre maison ou pour le chauffage d’appoint dans une pièce de votre habitation.

Choisir la source d’énergie d’un poêle

Actuellement, les poêles de chauffage sur le marché fonctionnent au bois (bûches, granulés, plaquettes), à l’électricité, au pétrole, au bioéthanol, au gaz ou au fioul. La configuration de certains logements impose le choix de l’énergie, du fait par exemple de l’impossibilité de stocker le combustible (bois, pétrole, bioéthanol), ou de l’absence de conduit d’évacuation de fumée dans la pièce. Or la création d’un conduit représente un coût supplémentaire qu’il est nécessaire de prendre en compte et d’anticiper.

Le poêle à bois est le poêle le plus économique tandis que le poêle électrique, le poêle au bioéthanol, le poêle au gaz et le poêle au pétrole sont les plus gourmands en énergie pour 1 kWh. Par ailleurs, l’utilisation et l’entretien du modèle varient selon la source d’énergie choisie. Un chauffage d’appoint au bioéthanol ou au pétrole ne nécessite pas un entretien annuel effectué par un professionnel, contrairement à un poêle à bois, au gaz ou au fioul.

La puissance du poêle et le rendement

La puissance et le rendement du poêle sont le 2e élément à étudier pour choisir le type de poêle à installer dans votre habitation. Souhaitez-vous chauffer le logement entier, ou seulement utiliser le poêle comme appareil de chauffage d’appoint dans une pièce ?

Pour chauffer une maison entière de 100 m² environ, il est nécessaire de choisir un poêle avec une puissance minimale de 8 kW et un bon rendement : ainsi, la chaleur se diffuse dans toutes les pièces, même les plus éloignées du poêle.

Pour un chauffage d’appoint, l’idéal est un poêle qui chauffe rapidement, sans avoir l’objectif de couvrir de nombreux mètres carrés, un peu comme les radiateurs. À titre d’exemple, vous aurez besoin d’une poêle d’appoint d’une puissance minimale de 3,5 kW pour chauffer confortablement une pièce de 35 m².

Enfin, si vous souhaitez créer une ambiance cosy au coin du feu sans rechercher un rendement particulier, inutile d’investir dans un poêle à bois : le choix d’un poêle électrique avec flamme ou d’une cheminée décorative au bioéthanol est la meilleure option.

La diffusion de chaleur

Pour bénéficier de chaleur tout au long de la journée, ou optimiser la température dans les pièces de la maison, il faut étudier le type de diffusion de la chaleur. Par défaut, les poêles chauffent l’air à proximité de l’appareil, comme les cheminées. En installant des conduits dans les murs ou les plafonds, il est possible de diffuser l’air chaud du foyer dans toutes les pièces (poêle canalisable). Il existe également des modèles de poêles hydrauliques. Contrairement aux poêles canalisables, ils ne diffusent pas de l’air chaud, mais de l’eau préalablement chauffée dans un ballon d’eau chaude à l’arrière de l’appareil, comme le ferait une chaudière.

Enfin, il existe des types de poêles à inertie. Cela signifie qu’ils possèdent un cœur (en fonte ou en pierre) qui emmagasine la chaleur pendant l’allumage, et la rediffuse petit à petit dans la pièce, une fois le feu éteint.

Les poêles à bois : avantages, inconvénients et prix

À granules, à bûches, à plaquettes… Quel que soit le combustible utilisé, le poêle à bois est un système de chauffage qui fonctionne... au bois comme le ferait une cheminée.

Avantages d'un poêle à bois

Parmi les principaux avantages des poêles à bois, il y a :

  • Le coût des combustibles : granulés et bûches font partie des combustibles les moins chers du marché. En moyenne, un chauffage à bûches coûte 4 fois moins cher qu’un chauffage électrique.
  • Le faible impact écologique : le bois est une énergie dite renouvelable contrairement aux énergies fossiles comme le fioul ou le pétrole.
  • La rentabilité : globalement, le prix du kWh produit par un poêle à bois est compris entre 0,03 € et 0,05 € (1) (contre 0,07 € pour une chaudière gaz (1)). La consommation d’énergie pour ce type de poêle est donc très faible et rentable pour se chauffer.
  • La facilité d’entretien : un ramonage et une visite d’entretien annuel suffisent généralement à assurer la pérennité de l’équipement…

Tout savoir sur le prix de l'installation d'un poêle à bois

Inconvénients d'un poêle à bois

Quelques inconvénients doivent toutefois être précisés :

  • L’espace nécessaire : l’installation d’un poêle à bois requiert de la place puisque, pour des raisons de sécurité, il ne peut pas être collé aux murs.
  • L’emplacement de stockage : si vous optez pour un poêle à bûches ou à plaquettes, il vous faudra prévoir un espace de rangement conséquent. Cet inconvénient sera moins impactant si vous optez pour des pellets.
  • La création d’un conduit de fumée : s’il n’existe pas déjà, vous devrez anticiper ce poste de dépense dans votre budget global d’installation.

Prix d'un poêle à bois

Au niveau du prix, les poêles à bois bûches sont les appareils les moins chers (hors pose), avec des premiers modèles dès 500 € (1), et un milieu de gamme se situant entre 1 000 et 2 000 € (1). Ils permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt, ce qui est très avantageux financièrement. De leur côté, les poêles à granulés ont un coût minimum d’environ 1 000 € (1). Pour ces 2 types de poêles à bois, les tarifs peuvent aller jusqu’à 5 000 € (1) pour les modèles haut de gamme les plus performants (puissance et rendement) et design. Pour la pose d’un poêle à bois, il faut prévoir un budget oscillant entre 500 et 1 000 € (1) selon le type de poêle et la complexité de l’installation.

Poêles à bois : les autres options

Avant de choisir votre futur poêle à bois et de procéder à son achat, prenez le temps de découvrir les autres modèles :

  • les poêles mixtes : ils mélangent deux systèmes de chauffage - bûches et granulés - en un seul équipement. Prix : entre 3 000 et 7 500 € (1) pose comprise ;
  • les poêles à plaquettes : un bon rendement, grâce à la combustion de bois déchiqueté provenant de scieries.  Les modèles affichant une autonomie intéressante (+ de 6h) coûtent entre 5 000 et 10 000 € (1) pose comprise. ;
  • les poêles à double combustion ou à bois postcombustion : la gamme de prix est raisonnable (entre 1 200 et 4 500 € pose comprise (1)), et il a la capacité à produire davantage de chaleur grâce à la combustion du gaz créée par la combustion initiale du bois.


Poêle électrique : avantages, inconvénients et prix

Le poêle électrique fonctionne à la manière d’un radiateur électrique. Il lui suffit d’être branché sur le secteur pour émettre de la chaleur.

Avantages d'un poêle électrique

Parmi les principaux avantages de ce type de poêle, il y a :

  • la simplicité d’installation : il suffit de le relier à une prise secteur ;
  • la portabilité : dans la gamme des poêles électriques, il existe des modèles portatifs qui peuvent être aisément déplacés de pièce en pièce ;
  • le faible volume : certains modèles affichent des dimensions ultra-compactes ;
  • l’esthétisme : l’effet fausse flamme crée une ambiance chaleureuse sans les inconvénients d’un poêle à bois ;
  • la modularité : certains poêles sont encastrables ou en forme d’angles pour s’adapter aux petites pièces ;
  • l’entretien : ces poêles ne produisent ni fumée, ni poussière…

Inconvénients d'un poêle électrique

Quelques inconvénients doivent toutefois être précisés :

  • le rendement : ce type de poêle constitue uniquement un chauffage d’appoint puisque sa puissance se limite en moyenne à 1 ou 2 kW ;
  • la consommation d’énergie : elle s’élève à environ 0,12 € par kWh (1).

Prix d'un poêle électrique

Le coût moyen d’un poêle électrique se situe entre 100 et 800 € (1) selon les caractéristiques du poêle électrique. Aucune pose n’est nécessaire pour ce type de poêle, car il suffit de le brancher sur une prise électrique.

Poêle électrique : les autres options

Un peu à la manière des radiateurs électriques, les poêles électriques proposent différentes options :

  • thermostat : il permet de régler la chaleur diffusée selon la température de la pièce. Ainsi, il est possible d’obtenir exactement la température désirée dans une pièce ;
  • télécommande : l’appareil est réglable à distance ;
  • programmateur : possibilité de programmer des plages horaires de chauffe ;
  • pilotage à distance via Smartphone : certains appareils sont programmables via une application.

Comment trouver le meilleur installateur de poêle ?

Poêle au pétrole : avantages, inconvénients et prix

Ce système de chauffage d’appoint fonctionne à partir d’un combustible liquide : le pétrole. Deux dispositifs d’allumage cohabitent sur le marché : à mèche ou électronique. Ce poêle est conseillé en chauffage d’appoint dans une pièce, mais déconseillé pour chauffer un logement entier.

Avantages d'un poêle au pétrole

Parmi les principaux avantages du poêle au pétrole, il y a :

  • la facilité de transport : ce sont des poêles compacts assez simples à changer de pièces ;
  • la simplicité d’installation : la mise en œuvre d’un conduit d’évacuation de fumée n’est pas exigée pour un poêle à pétrole ;
  • la rapidité de la montée en température : ces appareils peuvent amener rapidement la pièce à la température souhaitée ;
  • le coût : ce sont des poêles abordables…

Inconvénients d'un poêle au pétrole

Les inconvénients de ce type de poêle sont les suivants :

  • il affiche une consommation de pétrole élevée : 0,15 € par kWh (1) ;
  • il présente une faible rentabilité sur le long terme ;
  • il dégage une odeur désagréable ;
  • il noircit les parois murales et leur revêtement, ainsi que les meubles et les tissus ;
  • il favorise le développement de l’humidité et le dérèglement d’hygrométrie de la maison ;
  • il fonctionne à partir d’une ressource fossile polluante et rejette du dioxyde de carbone (CO2), gaz à effet de serre, dans l’atmosphère ;
  • il présente des risques liés au monoxyde de carbone et aux départs de feu dans la maison même si les modèles récents sont généralement équipés d’un dispositif anti-surchauffe et d’un détecteur de monoxyde de carbone…

Prix d'un poêle au pétrole

Le coût des poêles à pétrole est peu élevé : à partir de 100 €, hors pose, et jusqu’à 1 000 € (1), hors pose, pour les modèles haut de gamme. Pour l’installation, vous n’aurez pas besoin de faire appel à un professionnel, car ce type de modèle s’installe très facilement.

Poêle au pétrole : les autres options

Certains modèles de poêles à pétrole proposent des options intéressantes, comme un thermostat ou un programmateur, ce qui permet de réguler et de contrôler la température et la durée de chauffe.

Poêle au bioéthanol : avantages, inconvénients et prix

Ce type de poêle est équipé d’un brûleur qui assure la combustion du bioéthanol, un biocarburant issu de la distillation de céréales ou de betteraves. Tout comme le poêle à pétrole, le poêle au bioéthanol est conseillé comme chauffage d’appoint.

Avantages d'un poêle au bioéthanol

Les principaux avantages de ce chauffage d’appoint sont :

  • sa facilité d’installation : il ne requiert pas de conduit d’évacuation des fumées ;
  • sa mobilité : il peut être transportable d’une pièce à l’autre ;
  • son esthétisme : il reproduit l’ambiance d’un feu de cheminée ;
  • son entretien : il ne produit pas de cendres, ni de poussières ;

Inconvénients d'un poêle au bioéthanol

Parmi les principaux inconvénients du poêle au bioéthanol, il y a :

  • le coût du bioéthanol oscille entre 2 et 4 € (1) par litre ;
  • l’appareil présente des risques d'intoxication et doit être placé dans une pièce bien aérée. Pour plus de sécurité, il existe des détecteurs de monoxyde de carbone ;
  • il présente un rendement faible : ce qui n’est pas compatible avec les grandes pièces et la recherche d’économies d’énergie ;
  • il est conseillé de ne pas en faire usage plus de 3 heures d'affilée.
  • sa sécurité : il se doit de satisfaire la norme NF D35-386 qui régit les produits inflammables…

Prix d'un poêle au bioéthanol

Le prix d’un poêle au bioéthanol est compris entre 500 et 2 500 € (1), et son installation ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel.

Poêle au bioéthanol : les autres options

Certains poêles au bioéthanol possèdent un foyer et une flamme sans chaleur qui ne sert que pour la décoration, mais qui donne l’agréable impression d’avoir une cheminée ou un poêle à bois.

Poêle au gaz : avantages, inconvénients et prix

La combustion du gaz s’opère via un brûleur intégré à l’appareil. C’est ce processus qui produit la chaleur et permet de chauffer une pièce. Ils sont plutôt conseillés comme chauffage d’appoint, ou pour chauffer une pièce temporairement.

Avantages d'un poêle au gaz

Parmi les principaux avantages du poêle au gaz, il y a :

  • sa simplicité d’utilisation : il ne nécessite pas de lieu de stockage. Un raccordement au gaz de ville ou à une bouteille suffit ;
  • son autonomie : il n’a pas besoin d’être rechargé manuellement en combustible lorsqu’il est relié au gaz de ville ;
  • son rendement : il permet de chauffer la pièce assez rapidement puisque son rendement peut avoisiner les 110 %, ce qui améliore grandement le confort thermique des habitants ;
  • sa facilité d’installation : il ne requiert pas de conduit d’évacuation des fumées…
  • son système d’aération : il peut réduire les risques d'intoxication au monoxyde de carbone en cas de combustion incomplète.

Inconvénients d'un poêle au gaz

Les inconvénients du poêle au gaz les plus souvent avancés sont :

  • l’énergie utilisée : le gaz fait partie des énergies fossiles considérées comme polluantes. Il ne s’inscrit pas dans la logique de la transition énergétique ;
  • le prix du combustible : il a tendance à fluctuer chaque année, ce qui en fait une énergie susceptible devenir chère ;
  • consommation élevée : 0,15 € par kWh (1) ;
  • la sécurité : le poêle à gaz nécessite un bon système d'aération pour réduire les risques d'intoxication au monoxyde de carbone en cas de combustion incomplète.

Prix d'un poêle au gaz

Les poêles au gaz sont peu onéreux : entre 100 et 500 € (1) selon les modèles mais le coût d’installation, lui, se situe entre 500 et 1500 € (1) en fonction de la complexité de la mise en œuvre.

Poêle au gaz : les autres options

Certains poêles à gaz sont équipés de différents niveaux de chauffe, ce qui permet à la fois de réguler la température mais également de réaliser des économies d’énergie. Opter pour un modèle à roulettes peut également s’avérer judicieux si vous prévoyez de le transporter d’une pièce à l’autre.

Poêle au fioul : avantages, inconvénients et prix

En fonte ou en acier, le poêle au fioul est doté d’un brûleur qui assure la combustion du fioul, un dérivé du pétrole.

Avantages d'un poêle au fioul

Les poêles au fioul sont :

  • efficaces : ils permettent de monter rapidement une pièce en température ;
  • sécurisés : ils doivent répondre à la norme NF-EN-1 qui garantit la qualité des équipements fonctionnant au fioul ;
  • esthétiques : ils affichent souvent un design rétro très plébiscité des amateurs de déco…

Inconvénients d'un poêle au fioul

Parmi les principaux inconvénients, il y a :

  • le risque accru d’intoxication au monoxyde de carbone : il faut rester vigilant même si certains modèles sont équipés de détecteurs ;
  • le besoin de stockage : les bidons de fioul nécessitent un local séparé pour être stockés ;
  • l’entretien : la combustion du fioul provoque de la suie. Un entretien annuel du poêle et un ramonage régulier des tuyaux sont obligatoires pour limiter l’encrassement de l’appareil ;
  • la consommation élevée : environ 0,12 € par kWh(1)…

Prix d'un poêle au fioul

Le coût d’un poêle à fioul varie entre 200 et 1 200 € (1), les modèles les plus chers étant les plus adaptés au chauffage d’une pièce principale. La pose, elle, peut varier entre 500 et 1 500 € (1) selon les contraintes techniques de l'appareil.

Poêle au fioul : les autres options

Certains modèles sont dotés d’un thermostat et d’un programmateur qui permettent à l’utilisateur de moduler le fonctionnement de l’appareil et ainsi de réduire leur consommation d’énergie.

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.

Haut de page