Chauffage au sol

Quatre raisons d'opter pour un chauffage au sol

13 octobre 2020
Plancher chauffant
Sommaire

Une chaleur homogène, un grand confort thermique et des économies d’énergie… pour chauffer une maison, le chauffage au sol cumule les bons points. Quels sont les autres atouts du chauffage au sol ? Est-il adapté à votre projet ? Ootravaux vous donne 4 raisons d’opter pour ce type de chauffage, en vous dressant la liste de ses nombreux avantages.

Raison n°1 : la chaleur homogène et le confort du chauffage au sol

Procurer une chaleur douce et homogène dans les pièces chauffées d’une maison, voilà le principal avantage du chauffage au sol ! Contrairement à des radiateurs ou des poêles qui ne chauffent que l’air à proximité de l’appareil, ce type de chauffage élimine les sensations de zones chaudes ou de zones froides. Le chauffage au sol permet ainsi d’éviter la désagréable sensation qu'il est possible de ressentir lorsqu’on pose le pied sur du carrelage en plein hiver. Marcher pieds nus en toute saison devient enfin possible avec le chauffage au sol !

Petit rappel, le chauffage au sol, comment ça marche ?

Il existe 2 types de chauffage au sol :

  • Le plancher rayonnant électrique : constitué d’un câble chauffant incorporé dans une chape flottante, ce type de chauffage au sol repose sur un isolant thermique. Fonctionnant par rayonnement, il confère un excellent confort au sein du foyer.
  • Le plancher chauffant à eau chaude : ce système à très basse température est composé d’un circuit de tubes au sein desquels circule une eau chauffée à 35°C maximum. La chaleur douce ainsi produite se répartit harmonieusement dans toute la pièce.


Raison n°2 : le gain de place et l’esthétisme du chauffage au sol

Enfoui sous le revêtement du sol des pièces, le chauffage au sol devient un système de chauffage complètement invisible pour les habitants d’un logement. Résultat : les possibilités pour aménager les espaces et positionner les meubles sont démultipliées. En effet, qu’ils soient placés en dessous des fenêtres ou dans les coins, les radiateurs occupent une place importante dans les pièces. Il faut alors composer avec eux pour choisir le mobilier. De leur côté, les poêles ou les cheminées dégagent de fortes températures. L’environnement de ces appareils doit alors être résistant à la chaleur.

Enfin, le chauffage au sol s’avère compatible avec beaucoup de revêtements de sol. Il convient toutefois de s’en assurer pour les sols stratifiés, la moquette, les sols PVC et les sols vinyles. De même pour le parquet en bois massif qui ne doit pas présenter une épaisseur supérieure à 15 mm. En cas de doute, demandez conseils à un professionnel !

Raison n°3 : l’entretien facile du chauffage au sol

Comme toute installation de chauffage, le chauffage au sol doit être entretenu pour continuer à fonctionner de manière optimale et apporter tout le confort nécessaire à votre logement, pendant de nombreuses années. Mais contrairement à d’autres systèmes, l’entretien du chauffage au sol reste assez faible et ne nécessite qu’une série de précautions dont la fréquence reste heureusement réduite. L’entretien du chauffage au sol diffère selon le modèle de chauffage au sol choisi :

  • Les planchers chauffants à eau chaude : c’est le système de chauffage de l’eau qui doit être entretenu régulièrement. La chaudière, qu’elle soit au gaz ou au fioul, doit être révisée chaque année. Ensuite, le circuit hydraulique doit être révisé tous les 5 à 7 ans. Cette visite consiste à vérifier qu’il n’y a pas de fuite dans les tuyaux, et à procéder à leur nettoyage ou désembouage. En effet, à force de circuler, l’eau dépose du calcaire et de la boue petit à petit.
  • Les planchers rayonnants électriques : ils ne demandent aucun entretien spécifique. Les câbles électriques insérés dans le sol sont très résistants et peu exposés. Pensez seulement à vous assurer que l’installation fonctionne correctement avant de débuter la saison de chauffe.

Raison n°4 : les économies d’énergie du chauffage au sol

Si l’installation d’un chauffage au sol représente un investissement conséquent au moment de la pose (prix entre 80 et 100 € par m2 (1)), par rapport aux autres types de chauffage, celle-ci se trouve rapidement rentabilisée grâce aux économies d’énergie réalisées. En effet, grâce à sa capacité à diffuser une chaleur homogène dans les pièces, il n’est pas nécessaire de faire chauffer l’eau des tuyaux au-delà de 35 °C. Les professionnels du chauffage estiment que le thermostat d’un sol chauffant peut être réglé 2 °C en dessous de celui d’un radiateur classique. Cela signifie que la chaudière est moins sollicitée, et donc qu’elle consomme moins d’énergie.

Si vous souhaitez aller encore plus loin dans les économies d’énergie, il est possible d’associer le sol hydraulique chauffant à une pompe à chaleur air-eau. En puisant ses calories dans l’air extérieur, la pompe à chaleur va ainsi les réinjecter dans le circuit du plancher chauffant à eau chaude. La source d’énergie sera donc écologique en plus d’être économique, pour un confort identique.

Quel prix pour l’installation d’un plancher chauffant dans votre maison ?

Les (quelques) inconvénients du chauffage au sol

Vous êtes désormais séduit ? Avant de vous lancer dans l’achat et l’installation d’un chauffage au sol, Ootravaux souhaite malgré tout vous alerter sur ses quelques inconvénients :

  • Difficile à poser en cas de rénovation : le réseau de tuyaux ou de câbles étant fondu dans le sol, il touche à la structure même de l’habitation. Lors d’une rénovation, il sera nécessaire de surélever le sol d’environ 5 cm (tuyaux et couches isolantes) ;
  • Nécessite l’installation d’une chaudière à basse température : les sols chauffants actuels ne sont plus adaptés aux chaudières haute température, qui provoquaient un sol trop chaud, et parfois des sensations de jambes lourdes.
  • Inadapté pour certains types de revêtements de sol, comme les lames de parquet non traitées, les parquets flottants ou les moquettes trop épaisses. La diffusion de la chaleur peut être perturbée.
  • Possède une faible réactivité : ce système au sol chauffe lentement, environ 1 ou 2 degrés par heure dans chaque pièce. Il faut du temps pour chauffer, contrairement à un radiateur, à une cheminée ou à un poêle.

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.

Haut de page