Construction d'une maison passive

Quel est le prix pour la construction d’une maison passive ?

27 octobre 2020
Types de construction
Sommaire

Vous envisagez la construction de votre maison pour devenir propriétaire ? Dans le domaine du bâtiment, les dernières normes en vigueur privilégient les concepts écoresponsables, comme avec les maisons passives. Quel est le prix d’une construction de maison passive ? Ootravaux vous accompagne afin de connaître le coût global, les spécificités techniques (isolation thermique, consommation de chauffage…), ainsi que les aides financières disponibles à l’image du prêt à taux zéro. Quel budget devez-vous prévoir ? Zoom sur la maison passive et ses nombreux avantages !

Principe et fonctionnement d’une maison passive : isolation, énergie renouvelable…

Une maison passive, c’est une habitation qui consomme 90 % d'énergie de chauffage de moins qu'une construction standard ! Comment ? Grâce à une isolation thermique optimale qui lui permet de n’utiliser que la chaleur dégagée par les appareils électroménagers, les membres du foyer et le soleil. En d’autres termes, une construction passive offre un meilleur confort de vie, à travers une conception pensée pour réaliser des économies d’énergie. S’il est toujours possible de prévoir un système de chauffage, comme une pompe à chaleur, l’environnement contribue à satisfaire vos besoins domestiques. Pour cela, différents procédés sont à l’œuvre dans une maison passive :

  • une orientation des pièces couplée à de grandes ouvertures (triple vitrage), pour laisser filtrer les rayons du soleil ;
  • des matériaux intérieurs et extérieurs pour optimiser l’isolation : ossature en bois, chanvre pour les planches de coffrage, laines minérales, béton cellulaire, ouate de cellulose… ;
  • un système de ventilation constant sur l’ensemble de l’habitat ;
  • la redistribution de la chaleur thermique émise par les appareils, pour préserver une température homogène.

Le concept de maison passive marche autant pour les constructions neuves que pour des travaux de rénovation sur une habitation ancienne. Vous avez ainsi la possibilité d’améliorer les performances énergétiques et thermiques de votre maison par des modifications ou des ajouts simples, comme une ossature en bois de type de bardage, ou la pose de panneaux photovoltaïques pour se servir de l’énergie solaire.


Quels sont les avantages à habiter dans une maison passive ?

Les avantages d’une maison passive sont nombreux. Garantissant une parfaite étanchéité, l’occupation d’un bâtiment passif permet de profiter d’une température ambiante de 20 à 22 °C. Pour votre confort en toute saison, la surface intérieure reste fraîche en été, et chaude en hiver. La ventilation constante des pièces d’une maison (bois, brique, pierre…) régule plus facilement le taux hygrométrique. Essentiel pour bénéficier d’une excellente qualité de l’air.

L’intégration d’une pompe à chaleur couvre les besoins de chauffage, et permet de réaliser la production d’eau chaude sanitaire. Grâce à un tel projet, vous gagnez en indépendance par rapport aux énergies fossiles. En parallèle d’un impact environnemental minime, la valeur de votre bien immobilier est supérieure à celle de constructions standards.

Comprendre les différences entre construction passive, maison BBC, bâtiment HQE et BEPOS

Une maison, ou un bâtiment, construit dans le but de les rendre économes en énergie, peut être qualifié de multiples appellations selon ses caractéristiques.

  • Le bâtiment basse consommation (BBC) : La construction d’une maison BBC implique le respect des normes de la RT 2012 afin de ne pas excéder une consommation d’énergie de 50 kWh/m²/an. La conception s’appuie sur l’isolation du bâtiment, l’étanchéité à l’air et l’usage de systèmes à énergie renouvelable. Essentiel pour s’attacher à des valeurs écologiques.
  • La construction passive : Les critères de construction pour une maison passive en bois ou tout autre matériau, sont similaires à ma construction BBC, mais renforcés. Il convient de ne pas excéder 15 kWh/m²/an.
  • Le bâtiment haute qualité environnementale (HQE) : Non obligatoire, la démarche HQE a été mise en place dans le but de favoriser les constructions saines et confortables, tant dans le public que dans le privé, maîtrisant leur impact sur leur environnement extérieur, dans une perspective de Développement Durable. Une maison HQE s’inscrit dans une politique de développement durable, pour réduire l’impact écologique de la construction.
  • La maison à énergie positive (BEPOS) : Lorsqu’il s'agit d'une maison BEPOS, le bâtiment présente une production énergétique supérieure à la consommation du foyer.

Les éléments qui vont impacter le coût de la construction de maison passive

Afin de déterminer précisément le prix d’une maison passive, il convient de prendre en considération plusieurs critères liés à la performance énergétique ou aux propriétés des matériaux. La réglementation thermique 2012 impose en effet plusieurs restrictions et obligations auxquelles les constructeurs de maisons doivent se conformer. Surface, consommation d’énergie, isolation, étanchéité, ventilation… À quoi faut-il s’attendre en matière de coûts et de dépenses avant de pouvoir occuper un bâtiment passif ?

Les principaux critères pour déterminer le prix de construction d’une maison passive

En parallèle du coût de la main-d’œuvre, les éléments suivants sont les principaux facteurs impactant le prix de votre projet de construction :

  • la qualité des matériaux selon le degré d’isolation escompté : ossature de bois, béton cellulaire, laines minérales… ;
  • la surface habitable, et l’orientation du bâtiment pour un taux d’ensoleillement optimal et bénéficier d’une source de chauffage passive. Cela permet aussi d’exploiter au mieux vos panneaux solaires ;
  • les techniques de mise en œuvre employées selon le savoir-faire et les compétences du constructeur : il existe notamment une formation de concepteur européen de Bâtiments Passifs (CEBP) pour les professionnels qui souhaitent se spécialiser dans la construction de maison passive ;
  • les honoraires de l’architecte : environ 8 à 15 % du prix total ;
  • les travaux d’aménagement propres au terrain et aux espaces extérieurs ;
  • les éventuelles difficultés d’accès au chantier ;
  • le degré d’intervention du constructeur en charge de votre projet immobilier.

Pour ce dernier point, il existe des modèles de maisons passives en kit ou « clés en main ». Le futur propriétaire confie l’intégralité ou une partie de la construction au professionnel mandaté. À lui ensuite de trouver un autre prestataire, ou de réaliser lui-même les travaux de second œuvre, comme l’électricité ou la plomberie.

À quoi faut-il penser avant de faire appel à un constructeur de maisons passives ?

Comme pour tout projet de construction immobilière, il est nécessaire de s’attarder sur les spécificités de votre terrain. Celui-ci est-il viabilisé ? Dans le cas contraire, les travaux de raccordement peuvent influer sur le coût de votre maison passive. Cela peut concerner l’eau, l’électricité, le gaz, sans oublier l’assainissement. Selon l’importance et le nombre de travaux à effectuer, la viabilisation est généralement comprise entre 5 000 et 15 000 € (1).

À noter que, si votre commune dispose d’un plan local d’urbanisme (PLU), le constructeur de maisons passives doit s’y conformer pour la réalisation de l’ouvrage. Il n’est pas une variable à proprement parler du prix de la maison, mais peut influer sur le choix des matériaux, ou encore l’architecture de l’habitat. En zone protégée et site sauvegardé, les restrictions sont d’autant plus importantes pour préserver un visuel cohérent avec d’autres bâtiments, qu’ils soient passifs ou classiques, en bois, en pierre ou en béton. En complément d’une demande de permis de construire et du respect de la réglementation thermique 2012, il s’agit d’une démarche indispensable. Le cas échéant, cela concerne aussi les maisons à énergie positive de type BEPOS et les maisons BBC.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Choisir un Pro
New call-to-action

Bon A Savoir

Pour encourager les constructeurs à bâtir des habitations respectueuses de l’environnement, la loi relative à la transition énergétique et à la croissance verte prévoit un bonus de constructibilité autorisant un dépassement de constructibilité pouvant atteindre 30 % maximum pour les constructions neuves les plus exemplaires sur le plan énergétique.

Le prix au m² d’une maison passive hors eau hors air et clés en main

Comme évoqué plus haut, il existe plusieurs modèles de maisons passives. Cela tient autant à l’architecture, qu’aux techniques de conception et aux possibilités d’intégration d’un système à énergie renouvelable. Par exemple, une pompe à chaleur, un ballon pour le stockage de l’eau chaude sanitaire, ou des panneaux photovoltaïques (énergie solaire) pour la consommation d’électricité. Toutefois, la distinction des bâtiments de type passif dépend aussi de la mise en œuvre. Le constructeur peut encadrer l’ensemble de votre projet immobilier, ou s’occuper uniquement du gros œuvre. Dans tous les cas, le coût d’une maison passive à étages est plus cher de 10 à 15 % par rapport à un habitat de plain-pied. Le caractère écologique et la recherche de performance demeurent néanmoins au centre de chaque projet.

Connaître le prix d’une maison passive dite « clés en main »

Pour rappel, ces modèles de maisons passives permettent de bénéficier des prestations et de l’expertise d’un professionnel pour le gros œuvre, le second œuvre, ainsi que les travaux de finition sur votre habitation. Le niveau de performance thermique et énergétique recherché impacte également le prix. Le prix d’une maison passive « clés en main » revient, selon l’estimation la plus basse, à 1 300 € par m² (1). Selon les coûts pratiqués sur les devis des constructeurs, votre projet peut s’élever à 3 000 € par m². La moyenne globale avoisine les 2 150 € par m² (1).

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Elements à contrôler là la livraison de votre maison
New call-to-action

Quel coût faut-il envisager pour une maison passive en kit ?

Le coût de construction d’une maison passive en kit se révèle plus abordable que les habitations « clés en main ». Il s’agit donc d’une alternative recommandée si vous disposez d’un budget moindre. Le prix de construction d’une maison passive hors eau hors air est généralement compris entre 800 et 1 200 € par m²(1). Le second œuvre (électricité, eau, plomberie…) se fait par une autre entreprise, ou par le propriétaire s’il possède des connaissances nécessaires à la bonne réalisation des travaux.

Comment réduire le prix de construction de sa maison passive grâce aux aides financières ?

Au même titre qu’une construction neuve traditionnelle, la construction d’une maison passive est éligible à certaines aides financières. Les normes en vigueur permettent en effet de profiter de réductions ou de subventions afin de diminuer le prix initial. Sous réserve de conditions de revenus, et de choisir un constructeur certifié RGE (reconnu garant de l’environnement), vous pouvez bénéficier des aides suivantes :

  • le prêt à taux zéro (PTZ) : un crédit qui ne nécessite pas le remboursement d’intérêts. L'éco-PTZ permet de bénéficier d'un prêt à taux zéro de 30 000 euros maximum pour financer des travaux d'écorénovation. Ce prêt est accordé sans condition de ressources ;
  • l’exonération de la taxe foncière : les maisons passives peuvent bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant 5 ans, contre 2 ans pour une construction classique ;
  • les aides et subventions des collectivités territoriales et locales : là encore, tout dépend de vos revenus, ainsi que de la zone géographique de votre maison passive.

Afin d’obtenir une baisse réelle sur le prix de la construction, ces aides financières sont cumulables. Elles s’adressent aussi à des travaux de rénovation ou d’amélioration énergétique.

(1) Prix observés sur les sites de professionnels.

À lire aussi

Haut de page